Vous cherchez un isolateur ?

Appelez un conseiller
Appelez un conseiller 0969323435 (Appel non surtaxé)
Dossier ENGIE

Quel est le meilleur isolant thermique ? Nos conseils pour bien choisir

de lecture

Publié le , mis à jour le

Le choix du matériau isolant thermique est primordial pour allier confort et économies d’énergie. Quel est le meilleur isolant ? Comment choisir ?

L’isolation est la clé du confort thermique. Une bonne isolation permet de lutter de manière efficace contre les déperditions thermiques. Ainsi, les occupants du logement sont mieux protégés du froid l’hiver et de la canicule l’été. C’est pourquoi, le choix du matériau isolant reste primordial. Quel est le meilleur isolant ? Comment choisir ? Quel est le prix d’un  isolant ?  ENGIE vous explique tout dans ce guide. 

Offres isolation
Découvrez nos offres isolation avec prime directement déduite de votre devis pour un reste à charge minimal.

Quels sont les meilleurs isolants ? La ouate de cellulose en tête

Pour mesurer les performances isolantes d’un matériau, il faut s’attacher à regarder sa résistance thermique (représentée par la valeur R) ainsi que le déphasage thermique. 

 La résistance thermique exprime le ratio entre : 

  • la conductivité thermique (représentée par le coefficient lambda λ) exprimée en W / (m.K), un matériau conducteur favorise les échanges thermiques alors qu’un matériau avec une faible conductivité les limites. 

  • l’épaisseur du matériau. En général, plus l’épaisseur est importante, plus l’isolant est efficace. 

Pour calculer la résistance thermique, il faut diviser l’épaisseur par la conductivité. Afin de trouver le meilleur isolant, il faut comparer la résistance R à épaisseur égale. C’est cette donnée R qui est utilisée comme référence par les organismes institutionnels comme l’Ademe. 

À cela, il faut ajouter le déphasage thermique exprimé en heures. Il s’agit de la faculté à faire barrage ou non à la chaleur en fonction de l’épaisseur de l’isolant. Cette donnée est très importante à prendre en compte pour bien isoler un logement contre la chaleur. 

Voici un comparatif des performances des principaux isolants :

Isolants 

Conductivité thermique en W/m.K (meilleure performance atteignable)

Résistance R pour 20 cm

Déphasage thermique pour 20 cm d’épaisseur

Polyuréthane

0.022 W/m.K

9  

6 heures

Polystyrène expansé

0,031 W/m.K

6,4

4 heures

Laine de mouton

0.035 W/m.K

5,7 

5 heures

Plumes de canard

0,035 W/m.K

5,7

5 heures 

Liège

0,037 W/m.K

5,4

13 heures 

Fibre de bois

0.036  W/m.K

5,5 

15 heures

Ouate de cellulose

0,035 W/m.K

5,7

10 heures

Laine de roche

0,040 W/m.K


5

6 heures

Laine de verre

0,040 W/m.K


5

4 heures

Le polyuréthane apparaît comme le meilleur isolant thermique du point de vue de sa résistance thermique. Toutefois, il faut savoir que ce matériau est issu de la pétrochimie, il n’est donc pas préconisé en écoconstruction. D’un autre côté, le meilleur isolant contre la chaleur semble être la laine de bois. 

Si l’on arbitre entre déphasage et résistance thermiques, la meilleure option semble être la ouate de cellulose. Elle dispose d’une faible conductivité thermique et d’un fort potentiel de déphasage.

Bon à savoir : Ces données mathématiques présentent les meilleurs isolants en théorie. Elles ne peuvent se substituer à l’expertise d’un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Selon la surface à isoler, l’humidité présente dans le bâtiment, le climat de votre région, la technique employée et votre budget travaux, d’autres isolants peuvent être plus adaptés. Un professionnel de l’isolation saura vous orienter sur le meilleur isolant pour votre logement. Dans les parties suivantes, nous vous ferons découvrir les matériaux les plus fréquemment utilisés pour isoler. 

Quels sont les principaux isolants utilisés en France ?

Au moment d’entamer des travaux de rénovation, pour bien comparer les isolants, il faut connaître les différents matériaux que l’on retrouve sur le marché. On distingue trois catégories d’isolants : 

  • les isolants naturels oui biosourcés  (de type animal ou végétal) ;

  • les isolants minéraux ; 

  • les isolants synthétiques

Découvrons ensemble les avantages et inconvénients de chaque isolant ainsi que son prix au m². 

Quel est le meilleur isolant biosourcé ?  

Aussi appelés isolants écologiques, les isolants biosourcés présentent un impact moins important sur l’environnement lors de leur fabrication. La plupart peuvent de plus se recycler. Toutefois, leur prix est souvent plus élevé. 

Parmi les principaux matériaux isolants de type animal, on retrouve :

  • la laine de mouton ;

  • les plumes de canard.

Parmi les isolants végétaux, les plus communs sont : 

  • le bois sous forme de laine ou de fibres, 

  • le liège expansé, 

  • le lin, 

  • le chanvre, 

  • la ouate de cellulose, issue du recyclage du papier. 

Pour vous aider à les départager, voici un tableau comparatif des isolants biosourcés. 

Isolants naturels

Avantages

Inconvénients

Prix en € / m²

Laine de mouton

Excellentes performances thermique et phonique ;

Peu épaisse ;

Matériau 100 % naturel donc très peu polluant ;

Facile à installer ;

C’est le moins cher des isolants biosourcés.


Doit être impérativement traitée contre les mites.

Environ 15 

Plumes de canard

Excellentes performances thermiques / phoniques ;

Résistant aux nuisibles ;

Empreinte écologique très faible, recyclable.

Peu résistantes à l’humidité ;

Peu résistantes au feu ;

Prix élevé.

Entre 18 et 25

Fibre de bois

Résistante à l’humidité ;

Matériau peu épais ;

Se présente en vrac ou sous forme de panneaux semi-rigides.

Ce matériau n’est pas résistant aux termites et autres insectes xylophages 

Elle n’est pas ignifuge ; 

Son prix reste plus élevé que les autres isolants.

Entre 20 et 50 

Liège 

Difficilement inflammable,

résistant à l’humidité, 

peu épais

résistant aux nuisibles

bonne isolation phonique

Son coût est relativement élevé

Entre 19 € et 30 

Lin

Lutte efficacement contre la chaleur l’été grâce à un fort déphasage thermique ;

résistant à l’humidité ;

résistant aux nuisibles ;

peu cher.

Il est peu résistant au feu mais peut être traité pour le devenir.

entre 15 et 32 

Chanvre

Très bon déphasage thermique ;

grande résistance à l’humidité et aux nuisibles ;

pour un isolant naturel, son prix est abordable.

Comme le lin, sa faible résistance au feu peut être améliorée grâce à un traitement.

Entre 9  et 30 

Ouate de cellulose

Isolant issu de papiers recyclés ;

difficilement inflammable ;

Résistante à l’humidité et aux moisissures ;

résistante aux insectes.

Bon isolant phonique

résiste à l’humidité, mais pas aux champignons, comme la mérule ;

Risque de perdre ses propriétés isolantes à cause d’un tassement important sur le long terme

Entre 30 et 45

Laines minérales : quel est le matériau le plus isolant ?

Un isolant minéral est issu d’un produit naturel minéral comme le sable ou la roche volcanique, comme le basalte. Ce type d’isolant est le plus utilisé en France, car il est très économique. 

Parmi les plus courants, on trouve les laines minérales, comme la laine de verre et la laine de roche, ou encore la vermiculite ou la perlite expansée.

Isolants minéraux

Avantages

Inconvénients

Prix au m²

Vermiculite

Grande efficacité thermique et phonique ;

bonne résistance au feu et aux moisissures;

s’adapte facilement à tous types de surfaces ;

Petit prix.

Étant en partie chimique, elle peut être irritante ;

Matière difficilement recyclable ;

Diminution des propriétés isolantes à cause d’un tassement dans le temps ;

Ne résiste pas à l’eau mais peut être traitée en conséquence.

Entre 10 et 15

Laine de verre

Très bonne isolation thermique et phonique ;

même transformée, elle contient moins de produits chimiques qu’un isolant synthétique ;

résiste au feu et aux moisissures ;

Prix intéressant.

Peut aussi être irritante pour la peau, les yeux et les voies respiratoires, mais peut être traitée en conséquence ;
Matière difficilement recyclable ;

Ses propriétés isolantes diminuent dans le temps (tassement) ;

Ne résiste pas à l’eau mais peut être traitée pour.

Entre 3 et 22

Laine de roche

Très bonne isolation thermique et phonique ;

Comme la laine de verre, elle est moins chimique qu’un matériau synthétique ;

Ignifuge et imputrescible ;

Prix intéressant.

Traitable pour limiter les irritations ; 

Matière difficilement recyclable ;

Comme la laine de roche, ses propriétés isolantes diminuent dans le temps ;

Ne résiste pas à l’eau mais peut aussi être traitée.

Entre 4 et 17

Perlite expansée

Isolation thermique et acoustique optimales ;

Ignifuge et imputrescible ;

s’adapte à toutes les surfaces.

Matière difficilement recyclable ;

Diminution de ses propriétés isolantes (tassement sur le long terme) ;

Elle ne résiste pas à l’eau et doit être traitée en amont ;

Son prix est très élevé.

Entre 180  et 205 

Quel isolant synthétique est le plus performant ?  

Les isolants synthétiques peuvent convenir à de nombreuses surfaces et leur prix est le plus intéressant du marché. Cependant, ils ne sont pas recyclables et ont un impact négatif sur l’environnement, étant issus des industries pétrochimiques.

Les plus courants sont :

  • le polystyrène ; 

  • le polyuréthane.

Isolants synthétiques

Avantages

Inconvénients

Prix au m²

Polystyrène expansé 

Il offre une bonne performance thermique ;

Il est imputrescible et résiste à l’humidité ;

Sa durée de vie est importante ;

Il est le plus souvent peu épais ; 

Son coût est faible.

N’étant pas issu d’une ressource renouvelable, il est polluant et ne peut pas être recyclé ; 

Sa production demande beaucoup d’énergie grise ;

Peut être très dangereux en cas de feu car il dégage des fumées toxiques

Entre 12 et 27 €

Polyuréthane

Il résiste à l’humidité et aux moisissures ;

Il peut être utilisé pour de nombreuses surfaces ;

Sa durée de vie est aussi importante ;

Son coût est peu important.

Polluant et non recyclable ;

Sa production demande aussi beaucoup d’énergie grise ;

Effets néfastes sur la santé ;

Effets néfastes en cas d’incendie.

Entre 12 et 18 €

NB : Les prix indiqués ci-dessus sont donnés à titre indicatif à partir de prix constatés sur le marché. N’hésitez pas à demander plusieurs devis auprès de différents artisans pour comparer le coût total de l’isolation de votre logement. Sachez que pour faire baisser le prix du chantier, vous pouvez bénéficier d’aides à la rénovation énergétique. 

Comment choisir le meilleur isolant pour son logement ?

Pour choisir l’isolant idéal, il faut tout d’abord prendre en compte ses différents avantages et inconvénients, et son coût. Le choix se précise en fonction d’autres critères tout aussi importants :

  • Son épaisseur exprimée en cm ;

  • Sa résistance thermique (représentée par la valeur R) exprimée en m². Cette propriété constitue la capacité du matériau à résister aux variations de températures ;

  • Son déphasage thermique exprimé en heures. Il s’agit de la faculté à faire barrage ou non à la chaleur ;

  • Sa conductivité thermique (représentée par le coefficient lambda λ) exprimée en W / (m.K). Un matériau conducteur favorise les échanges thermiques alors qu’un matériau avec une faible conductivité les limites ;

  • Sa forme pour l’installation : en panneaux rigides ou semi-rigides, en rouleaux, ou en vrac pour une isolation par soufflage.

En fonction des zones à isoler, voici les isolants préconisés. 

Quel matériau pour l’isolation des combles ? 

Cela dépend de leur aménagement. En effet, on isole pas de la même manière des combles perdus et des combles aménagés. 

Les combles perdus 

Pour isoler des combles perdus, on utilise souvent de la laine de verre ou de la laine de roche pour des questions de budget. Si vous le pouvez, préférez la laine de bois en vrac. Facile à poser, elle permet de s’incruster dans tous les interstices et offre une meilleure protection contre la chaleur que les laines minérales.  

Les combles aménagés 

Pour l’isolation des rampants de toiture dans des combles aménageables, privilégiez des isolants fins comme les panneaux de bois ou le liège. Ils vous permettront de gagner de la place dans une pièce mansardée. 

Quel est le meilleur matériau pour l’isolation des murs ? 

Pour l’isolation des murs, on peut la faire de deux manières : par l’intérieur ou l’extérieur. L’isolant à choisir dépend de la technique utilisée. 

Par l’intérieur 

Pour une isolation des parois par l’intérieur, il est recommandé de choisir un matériau peu épais, comme le liège par exemple, qui va prendre peu de place et ne fait pas perdre d'espace dans la pièce isolée. 

Par l’extérieur 

Pour l’extérieur, choisissez plutôt un isolant avec une forte densité pour une bonne stabilité et une bonne longévité. La laine de roche résistante à l’humidité et peu coûteuse peut être une bonne solution. 

Quel matériau pour l’isolation du sol ? 

Pour une isolation du sol, il y a deux techniques également : 

  • par les planchers bas, ; 

  • en isolant le plafond de la pièce du dessous. 

Selon la technique utilisée, le matériau à choisir variera. 

Isolation des planchers par le dessus 

Pour la première technique, préférez un matériau isolant peu épais, pour ne pas perdre trop de volume dans la pièce. Les panneaux de liège, de chanvre ou de bois sont une bonne option. 

Isoler le plafond de la cave ou du garage

Cette dernière technique nécessite l’existence d’un vide sanitaire, ou que la pièce du dessous soit une pièce qui ne nécessite pas de chauffage, comme une cave ou un garage. Pour ces travaux d’isolation, on peut utiliser de la laine de verre ou de roche, qui sont fortement recommandées par les professionnels pour ce type d’isolation. Peu coûteuses, elles sont résistantes à l’humidité. 

En bref

  1. Il existe trois grandes familles d’isolants : naturels (biosourcés), minéraux et synthétiques. 

  2. Pour des raisons environnementales, il vaut mieux se tourner vers des isolants écologiques. Il s’agit souvent d’isolants thermiques extrêmement performants. 

  3. Afin de réduire les frais liés aux travaux, vous pouvez aussi opter pour des isolants minéraux comme de la laine de verre ou de laine de roche. 

  4. En fonction des surfaces à isoler, les isolants à choisir ne vont pas être les mêmes. Dans les pièces habitées, privilégiez les isolants fins comme le liège. Pour des surfaces extérieures, vous pouvez vous tourner vers des matériaux plus épais comme les laines minérales ou la laine de mouton. 

Peut-on bénéficier d’aides à la rénovation si on isole soi-même ?

Non. Pour bénéficier des aides à la rénovation énergétique, il faut faire appel à un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). 

Comment savoir s’il faut refaire l’isolation ?

Sensations de froid, factures de chauffage élevées, certains indices ne trompent pas. L’isolation de votre logement laisse à désirer. Pour savoir avec précision quelles zones isoler, vous pouvez demander la réalisation d’un diagnostic thermique. Ainsi, vous saurez quels travaux prioriser. 

Laine de verre ou laine de roche, quel est le matériau le plus isolant à épaisseur égale ?

La laine de verre d'épaisseur de 30 cm présente une résistance thermique (R) de 7,5 contre 7,45. Elle apparaît donc comme plus performante. Toutefois, l’été, elle protège moins que la laine de roche contre la chaleur. La laine de verre présente une capacité à faire barrage à la chaleur (le déphasage thermique) de 4 heures contre 6 pour la laine de roche.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous

Isolation au chanvre : notre guide pour tout savoir

  • Economies d'énergie
  • Travaux de rénovation

de lecture

Fonctionnement, avantages, prix, performances, on répond à toutes vos questions sur l’isolation au chanvre pour vous ...

Mis à jour le