Réalisez des travaux d'isolation et économisez !

Dossier ENGIE

Isolation des murs par l’intérieur : mode d’emploi pour vos travaux de rénovation énergétique

de lecture
Publié le , mis à jour le

La déperdition de chaleur par les murs d’un bâtiment est importante. Saviez-vous qu’un mur froid fait baisser la température ressentie à l’intérieur de la maison ? Ainsi, même s’il fait déjà 20 °C, vous aurez tendance à vouloir augmenter le chauffage en hiver pour être à l’aise. Les travaux d’isolation par l’intérieur apportent plus de confort tout en rendant votre habitation plus durable.

Pourquoi isoler ses murs par l’intérieur (ITI) ?

Des travaux de rénovation thermique au coût abordable.

L’isolation des murs par l’intérieur fait partie des chantiers de rénovation les plus accessibles. Contrairement à une rénovation thermique par l’extérieur, les travaux ne demandent pas la mise en place d’un échafaudage ou l’adaptation des rampes de fenêtres. Il s’agit d’un projet d’autant moins onéreux pour le foyer grâce aux subventions publiques qui encouragent la transition énergétique chez les particuliers.

Pour des biens anciens ou peu performants, l’isolation par l’intérieur permet la mise aux normes du logement en assurant :

Effet corolaire, une meilleure isolation thermique contribue également à un meilleur confort acoustique pour moins subir le bruit de la ville, ou de voisins fêtards.

Objectif DPE optimal

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) figure obligatoirement sur les annonces immobilières depuis le 1er janvier 2011. Ce bilan évalue l'efficacité énergétique du logement : consommation et émission de gaz à effet de serre. Il s’agit d’un indicateur efficace pour évaluer les dépenses liées aux factures d’énergie (électricité, gaz). Le document indique aussi au propriétaire une liste de recommandations. Ce sont des informations précieuses au moment d’une vente, car le futur acquéreur estime ainsi les travaux nécessaires.

En effet, les travaux de rénovation énergétique permettant de rendre une habitation plus durable en augmentent la valeur. Bien que le coût d’une nouvelle l’isolation paraît important, il s’agit d’une dépense rapidement amortie à la fois par la baisse de la consommation énergétique et l’augmentation de la valeur du bien immobilier.

Bon à savoir

Bien que l’on pense, à raison, au confort thermique pour estimer l’efficacité de travaux d’isolation, la température ambiante n’est pas le seul critère. Dans une pièce où les murs sont à 14 °C, vous aurez une température ressentie de 17 °C même si la température ambiante est de 20 °C. La limitation des mouvements d’air et le taux d’humidité sont également des facteurs importants. L’ADEME recommande une concentration d’humidité comprise entre 35 % et 60 %.

Les objectifs des travaux d’isolation

Les travaux de rénovation énergétique peuvent comprendre la réfection ou le renforcement de l’isolation thermique de votre habitation. Ce sont des chantiers qui complètent le changement des systèmes de chauffage pour une mise aux normes, ou encore le renouvellement des fenêtres. En ce qui concerne plus particulièrement l’isolation du logement, certains points font l’objet d’une attention particulière pour des travaux réussis.

 

Supprimer les ponts thermiques.

Certains points de l’habitation permettent à l’air froid extérieur de s’infiltrer à l’intérieur (balcons, jonctions dans la maçonnerie, zones de fixations, etc.). Ces ponts thermiques refroidissent la maison ou l’appartement, tout en favorisant l’humidité ambiante. Une continuité de l’isolation assure la suppression des ponts thermiques.

Améliorer la ventilation à l’intérieur de l’habitation.

Une ventilation efficace freine la concentration de la vapeur d’eau. Une bonne ventilation évite une humidité ambiante trop importante.

Empêcher les transferts d’humidité.

La condensation dans les parois du logement crée une humidité excessive qui le dégrade. Outre les dégâts esthétiques (moisissures, décollements des papiers peints…), il s’agit d’une source de problèmes de santé pour les habitants. Le choix du bon isolant et la pose de membranes pare-vapeur sont décisifs.

 

Isolation par l’intérieur ou par l’extérieur ? Avantages et inconvénients

L’isolation des murs par l’intérieur présente 3 principaux avantages :

  1. Ce sont des travaux moins chers à réaliser par rapport à une isolation par l’extérieur. La pose de l’isolant et de l’enduit est moins complexe, cela se ressent évidemment sur le budget des travaux.
  2. La façade de l’habitation n’est pas altérée. C’est la solution idéale pour préserver l’apparence extérieure d’un immeuble ou d’une maison. Une isolation par l’extérieur couvre l’habitation d’un nouveau revêtement et nécessite des travaux complémentaires (adaptation des gouttières, changement des seuils de fenêtres, etc.)>
  3. Le passage des gaines d’alimentation en électricité et en eau est facilité grâce à la méthode de pose, ce qui simplifie grandement les travaux dans leur ensemble.

Choisir de l’isolation des murs du logement par l’intérieur a des inconvénients à ne pas oublier :

  1. La pièce est rendue inhabitable. Les travaux de pose de l’isolant et de finition condamnent la pièce. Si vous emménagez tout juste chez vous, il est conseillé de réaliser ces travaux très contraignants au plus tôt.
  2. Il y a moins de surface habitable disponible à la fin des travaux. Les isolants rognent littéralement de l’espace. La pièce est donc plus petite.
  3. Des ponts thermiques peuvent subsister en raison de la technique de pose qui rend compliquée la continuité de l’isolation. Pour cela, l’isolation extérieure est avantageuse car elle permet d’envelopper toute l’habitation. Des solutions techniques existent pour une isolation optimale même s’il y a des balcons ou des grandes fenêtres.
Réalisez des travaux d’isolation à la maison
Optimisez l’efficacité énergétique de votre logement

Réalisation des travaux : quel isolant choisir ?

Avant toute chose, il est important de ne jamais poser un isolant sur une paroi qui présente des traces d’humidité. Il n’est pas toujours facile de les voir à l’œil nu. Nous vous conseillons vivement de demander un diagnostic à un professionnel. Il établira avec vous la liste des zones sensibles qui devront faire l’objet d’un traitement particulier.

Les isolants adaptés pour l’isolation des murs par l’intérieur.

Il existe trois principales catégories de matériaux pour les isolants adaptés à la rénovation thermique des murs par l’intérieur.

  • Les isolants provenant de l’industrie pétrochimique : polystyrène expansé (PSE), polystyrène extrudé (XPS), le polyuréthane (PUR).
  • Les fibres et les isolants minéraux : laines de roche, laine de verre, laine minérale.
  • Les isolants biosourcés ou issus de matériaux recyclés : chanvre, béton de chanvre, laine et fibre de bois, laine de mouton, ouate de cellulose, plumes de canard, fibres de textiles recyclés, liège expansé.

Pour des raisons de coût, la laine de verre et la laine de roche font partie des isolants les plus souvent choisis. S’ils permettent une baisse de l’empreinte écologique de l’habitation grâce à une meilleure efficacité énergétique, les isolants biosourcés et issus de ressources renouvelables diminuent aussi l’impact polluant de vos travaux. Et cela même si des additifs non biosourcés sont indispensables pour leur fabrication et conservation. Le prix de ces matériaux demeure encore dissuasif, et il subsiste des doutes sur leur durabilité.

Pour choisir votre isolant, comparez également leurs caractéristiques techniques. Pour comprendre le niveau d’efficacité du matériau, consultez les indicateurs suivants :

  • Son coefficient de conductivité thermique lambda « λ » exprimé en W/m.K. Plus l’indicateur est petit, plus le matériau choisi est isolant.
  • Sa résistance thermique « R » exprimée en m2.K/W. Plus ce chiffre est grand, plus le panneau est isolant.

Un professionnel pourra ensuite vous conseiller sur l’épaisseur d’isolant la plus adaptée.

La méthode de pose de l’isolant.

La méthode de pose est différente en fonction de l’usage de panneaux isolants, d’un isolant en vrac, ou d’un enduit isolant.

Un isolant en vrac est posé contre le mur et le panneau de finition qui sert de parement. On appelle cette méthode «la contre-cloison ». Pour la mettre en place, il faut insuffler l’isolant au niveau du panneau, ou le projeter après l’avoir humidifié pour qu’il se colle de lui-même à la paroi. Si vous ou votre artisan choisissez une méthode par insufflation, il faut dans ce cas bien étudier le niveau de densité de l’isolant en vrac pour qu’il ne s’affaisse pas avec le temps. Un phénomène de tassement invisible derrière le panneau de parement en plâtre rendra l’isolation moins efficace.

Un panneau isolant (ou rouleau) est collé contre le mur ou bien fixé grâce à un système de vissage sur une ossature métallique ou en bois pour une pose « sur rails ». Un panneau de finition est enfin posé. Si vous optez pour le collage, assurez-vous toujours de poser un pare-vapeur.

L’enduit isolant se présente sous la forme de fibres d’origine souvent végétale et d’une pâte. On parle d’« isolant maçonné ». Ce mélange est projeté sur le mur. Un coffrage peut soutenir l’ensemble lorsqu’il est nécessaire d’obtenir un isolant épais.

 
Qu’est-ce que l’isolation par lame d’air ?

Un espace de 2 cm maximum est créé entre le mur et l’isolant grâce à un système de tasseaux de bois. Cette méthode de pose est idéale pour les parois poreuses.

Prix de l’isolation des murs par l’intérieur

Estimer le budget de vos travaux de rénovation thermique

L’estimation du coût de vos travaux d’isolation par l’intérieur se fait en fonction de la surface de murs à traiter. Les principaux facteurs qui influencent le budget global sont : le choix des matériaux, le coût de la main d’œuvre.

La laine de verre et la laine de roche sont réputés pour être les matériaux les plus abordables. Comptez à partir de 3 €/m2. Le coût moyen des travaux varient entre 40 €/m2 et 80 €/m2. N’oubliez pas d’ajouter le budget de la main-d’œuvre. En effet, certains travaux demandent une expertise particulière afin d’assurer une isolation thermique efficiente. C’est par ailleurs en faisant appel à des professionnels labellisés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) que vous serez éligible aux aides de l’État.

Il est important de demander plusieurs devis et de les comparer. Il est séduisant d’opter pour un artisan en fonction du prix le moins cher. Cependant les services et niveau de garanties doivent également orienter votre choix. Certaines entreprises proposent par exemple de vous représenter lors des démarches administratives de demande de subventions en tant que mandataire afin de faciliter les prises en charge.

Aides publiques pour baisser le coût de vos travaux d’isolation

Les aides à disposition des particuliers prennent plusieurs formes.

Les avantages fiscaux :

  • TVA à taux réduit,
  • les crédits d’impôt.

Les facilités d’emprunt :

  • éco-prêt à taux zéro (ou éco PTZ),
  • prêt à taux avantageux (grâce à un Livret Développement Durable, ou encore auprès de votre fournisseur d’énergie).

Les subventions :

En constante évolution, les aides de l’État pour l’encouragement de la transition énergétique sont souvent cumulables. Afin de connaître les financements possibles pour votre projet, contactez le service public FAIRE. Des conseillers informent et orientent gratuitement tous les demandeurs.

Quel est le risque de perte d’énergie avec des murs mal isolés ?

Selon les études de l’ADEME, les murs occasionnent jusqu’à un quart de la perte énergétique constatée dans une habitation. On parle de déperdition de chaleur, mais aussi d’infiltration de l’air extérieur vers l’intérieur. Un logement bien isolé est mieux chauffé en hiver, mais aussi plus agréable en été grâce à une ventilation efficace et une meilleure conservation de la fraîcheur.

Qu’est-ce que l’empreinte écologique d’une maison ?

Vous trouverez également les termes « empreinte carbone » ou encore « empreinte environnementale ». Ce sont des indicateurs qui mesurent l’équivalent de CO2 émis par les activités humaines. Une maison avec une empreinte écologique faible dispose d’une construction durable et elle consomme peu d’énergie. La norme BBC définit un ensemble de critères pour les bâtiments basse consommation.

Comment trouver une entreprise RGE ?

Le site Faire.gouv.fr propose un annuaire gratuit qui liste tous les professionnels labellisés RGE. Ces entreprises sont engagées à respecter une charte de qualité pour les travaux de rénovation thermique. Ils suivent également une formation spécifique afin de mettre en œuvre les moyens nécessaires pour la mise aux normes de votre habitation. Si vous avez déjà identifié une entreprise près de chez vous, une recherche par son nom ou son identifiant (SIRET ou SIREN) vous permet de vérifier sa labellisation.

Conditions de l'offre/des offres et autres informations

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous