Vous cherchez un isolateur ?

Appelez un conseiller
Appelez un conseiller 0969323435 (Appel non surtaxé)
Dossier ENGIE

Laine de verre : utilisation, prix, dangers, le guide complet

de lecture

Publié le , mis à jour le

Malgré l’arrivée d’isolants biosourcés, la laine de verre domine encore le marché de l’isolation grâce à son fort pouvoir isolant et son faible coût.

La laine de verre peut-elle rivaliser longtemps avec ses concurrents ? Comment est-elle fabriquée ? Est-elle efficace en toutes saisons ? Est-elle dangereuse pour la santé ? Notre guide répond à toutes ces questions. Bonus, une grille tarifaire vous aide à planifier vos travaux de rénovation pour une meilleure isolation.

Qu’est-ce que la laine de verre ?

Le nom de la laine de verre décrit parfaitement le produit : du verre sous forme laineuse. La laine de verre est un matériau isolant thermique conçu à partir de la fusion de matières minérales et de produits verriers.

L’isolation thermique fonctionne grâce à l’air emprisonné entre les fibres de verre. Ce qui en fait un des isolants pour votre maison (intérieur, combles ou même extérieur) les plus performants.

Chaque fabricant a sa propre « recette » : du sable, du verre recyclé (bocaux, bouteilles), et de la matière minérale (calcaire, …). Cependant, les étapes de fabrications ne varient pas(1) :

  1. Fusion des composants à 1 000 °C,
  2. Fibrage de la matière : les composants sont tamisés dans une filière pour en ressortir sous forme de fibres de verre, dont chacune a un diamètre 10 fois plus petit que celui d’un cheveu. Du polymère (liant) est pulvérisé dessus pour former la laine.
  3. Étuvage : le matelas de fibres est polymérisé(2), devenant élastique et impossible à compresser.
  4. Conditionnement sous forme de panneaux à épaisseur variable ou de neige.

En France, les principaux fabricants sont ISOVER (Groupe Saint-Gobain), Europages (SEMIN) ou encore Batiproduits. Mais d’autres marques internationales comme URSA Terra sont également appréciées par les consommateurs.

En isolation de combles, on la retrouve sous deux formats :

  • En rouleaux souples pour une pose sur des combles facilement accessibles
  • En flocons de laine projetés sur des combles difficiles d’accès (isolation soufflée).
Offres isolation
Découvrez nos offres isolation avec prime directement déduite de votre devis pour un reste à charge minimal.

Les nombreux avantages d’une isolation à la laine de verre

Si la laine de verre est aussi largement utilisée en isolation, c’est parce qu’elle présente de nombreux avantages. C’est un isolant que l’on trouve facilement, avec une bonne durée de vie et un prix très compétitif. Dans le tableau ci-dessous, vous trouverez un résumé de ses principales caractéristiques ainsi que les zones d'isolation pour lesquelles la laine de verre est utilisable. 

Caractéristiques techniques

Zone d’isolation

Isolation thermique

Forte

Combles perdus

Oui

Isolation phonique

Moyenne

Murs / cloisons

Oui

Résistance incendie

Très forte

Rampants

Oui

Durée de vie

Longue (>50 ans)

Toiture (sarking)

Oui

Rénovation ancien

Moyen

Murs extérieurs

Oui

Prix

Très faible

Plancher bas

Non

Comme on peut le voir, la laine de verre est un isolant peu cher et à fort pouvoir thermique. Elle est ininflammable et possède une bonne durée de vie (plus de 50 ans), ce qui en fait encore aujourd’hui un isolant répandu dans les logements. Si son efficacité dans la rénovation de l’ancien est un peu plus basse comparée à une isolation thermique à base d’isolant à la fibre de bois, la laine de verre reste utilisée couramment en isolation intérieure. On l'emploie notamment pour isoler les combles perdus (avec ventilation en flocons pour les combles difficiles d’accès), les murs et cloisons, les rampants, le sarking ou encore les murs extérieurs. Pour ces derniers, cependant, il faudra doubler l’épaisseur, car il s’agit d’un isolant plus fin que la laine de roche, davantage utilisée en isolation extérieure. À noter que la laine de verre ne convient pas à l’isolation d’un plancher bas.

Quels sont les inconvénients d’une isolation à la laine de verre ?

Malgré ses nombreuses qualités,, la laine de verre a aussi ses inconvénients :

  • Son pouvoir isolant en été est faible, car c’est un matériau peu dense,
  • Ce n’est pas un isolant biosourcé,
  • La pose de la laine de verre nécessite un équipement de protection et des précautions particulières ;

Cependant, certains fabricants créent des rouleaux de laine de verre plus denses pour pallier cette faiblesse isolante face aux fortes chaleurs. Ils élaborent également des rouleaux éco-conçus avec une réduction de l’impact environnemental tout au long de son cycle de vie. ISOVER, par exemple, a développé un produit avec un liant 100% biosourcé (industries céréalières et sucrières) et une matière minérale issue 40% de calcin (verre recyclé). En outre, la laine de verre étant constituée d’un matériau recyclable, elle peut l’être à l’infini grâce à la fusion.

La laine de verre présente-t-elle un danger pour la santé ?

Contrairement à l’amiante, le caractère cancérogène de la laine de verre n'est pas avéré, elle est "inclassable quant à [sa] cancérogénicité pour l’Homme" selon le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). Toutefois, il y a des précautions à prendre pour la pose de la laine de verre car il s’agit d’un isolant volatil. Une fois posée, elle ne représente aucun danger pour la santé. La laine de verre requiert en revanche de respecter les consignes de pose qui ont toutes le même but : éviter l'inhalation et le contact direct avec l'isolant.  Voici les points les plus importants :

  • Se protéger le corps avec des équipements appropriés (masque, lunettes, gants, survêtements, etc.)
  • Ventiler la zone de travaux dès que possible
  • S’il s’agit d’une repose de laine existante, humidifier le matériau pour que les poussières soient fixées
  • Ne pas couper les panneaux ou rouleaux à la scie, mais au couteau pour éviter la projection de particules
  • Ne pas balayer, mais aspirer la zone de travaux

Car même si la laine de verre de présente pas de danger majeur pour la santé, elle reste irritante. Il est donc important de prendre des précautions pour éviter ces désagréments. 

Quelle est la différence entre la laine de verre et la laine de roche ?

La laine de verre et la laine de roches sont des matériaux aux caractéristiques proches. Elles sont toutes les deux des laines minérales issues d’une fusion mais d’un matériau différent. La laine de roche est issue du basalte, la laine de verre du… verre, lui-même produit principalement à partir de sable.

La densité de la laine de roche étant légèrement plus importante que la laine de verre, elle prodigue une meilleure isolation en été. Elle est cependant un peu plus chère. En isolation, la laine de roche est privilégiée dans les combles perdus (en rouleaux ou en vrac) et les combles aménagés (rampants).

Mais pour l’isolation intérieure des murs, la laine de verre se révèle plus performante et mieux isolante en hiver à épaisseur égale. La perte de surface habitable au sol que causerait des travaux de rénovation énergétique est donc moins importante si l’on utilise de la laine de verre.

Le prix de la laine de verre selon son conditionnement

Le prix de la laine de verre varie essentiellement en fonction de son conditionnement et de son épaisseur, généralement comprise entre 12 et 20 cm. On la trouve principalement sous trois formes :

  • Flocons soufflés,
  • Panneaux rigides ou semi-rigides,
  • Rouleaux souples ou semi-rigides ;

En fonction des usages et des besoins, il faudra en privilégier certaines. Vous trouverez dans le tableau ci-dessous les prix généralement constatés sur le marché. Ces derniers sont donnés à titre indicatifs et restent évidemment susceptibles de varier.

Zone d’isolation

Conditionnement

Prix moyen

Combles perdus

rouleaux souples ou flocons

entre 12 et 17 € / m²

Combles aménageables (rampants)

rouleaux semi-rigides

entre 12 et 18 € / m²

Isolation murs intérieurs

rouleaux semi-rigides ou panneaux rigides

entre 10 et 16 € / m²

Isolation murs extérieurs

panneaux rigides

entre 16 et 23 € / m²

Isolation extérieure toiture (sarking)

panneaux semi-rigides

entre 50 et 85 €  /m²

Certaines zones demandent 2 couches d’isolation

Pour les zones critiques, des panneaux plus épais ne sont pas toujours suffisants. Il vous faudra parfois utiliser une double couche pour atteindre la résistance thermique minimale. Le toit, par exemple, nécessite deux couches croisées pour éviter les ponts thermiques aux solives. Gardez cette idée en tête et adaptez votre budget en conséquence, sans oublier de vérifier la disponibilité des produits.

Les aides pour effectuer des travaux isolation

Procéder à des travaux d’isolation représente un coût. Retrouvez les aides disponibles en France et mises en place par l’État ou les collectivités locales :

  • MaPrimeRénov’ : depuis 2020, l’Anah (Agence nationale de l’habitat) permet aux propriétaires de financer leurs travaux de rénovation énergétique (isolation ou chauffage). Cette prime est accordée sous conditions de ressources ;
  • MaPrimeRénov’ Sérénité : depuis le 1er janvier 2022 une aide destinée aux ménages les plus modestes prend en charge jusqu’à 50 % des travaux effectués (jusqu’à un maximum de 30 000 €) ;
  • L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) : des conditions d’attribution dépendent de la nature des travaux et recouvrent l’isolation ou le changement de chauffage. Le montant maximal se situe entre 7 000 et 50 000 € ;
  • La TVA à taux réduit : des travaux de rénovation énergétique (dont l’isolation thermique) sont soumis à une TVA à 5,5 % ;
  • Les aides locales ou régionales : dotre ville ou région propose peut-être des aides à la rénovation énergétique, renseignez-vous auprès de votre mairie pour en bénéficier.
  • Les aides privées : les fournisseurs d’énergie comme ENGIE proposent des aides supplémentaires pour l’isolation thermique comme la Prime Économie d’Énergie ENGIE. Elle sera même directement déduite de votre devis si vous choisissez de faire confiance à notre partenaire Les ECO-Isolateurs.
Isolation des combles : les aides baissent en 2022, redoublez d’attention

Depuis 2022, les aides pour l’isolation des combles sont passées de 20 à 12 € par m2. Dans ces conditions, certains prestataires pourraient être tentés de réduire les coûts. Faites attention à la qualité de la prestation proposée (prise en compte du besoin d’installation de pare-vapeur, visite technique et prise en compte de l’existant impératifs…).

Pour vous protéger, sachez que vous disposez d’un délai de 7 jours francs de rétractation entre la signature du devis et la mise en œuvre des travaux.

Notez également que le démarchage téléphonique pour des travaux de rénovation est interdit(4). Si vous en faites l’objet, n’accordez pas votre confiance à l'interlocuteur.

Ce qu’il faut retenir sur l’isolation à la laine de verre

  1. Encore aujourd’hui, la laine de verre reste l’isolant le moins cher du marché avec de bonnes performances thermiques, notamment en isolation sur mur intérieur.

  2. Elle se présente sous forme de flocon, de rouleau ou de panneau. L’emplacement de l’isolation décide du conditionnement.

  3. La laine de verre protège moins bien de la chaleur l’été que la laine de roche ou un isolant biosourcé comme le chanvre ou la fibre de bois.

  4. Il existe de nombreuses aides pour financer les travaux de rénovation thermique.

  5. Avant d’entamer les travaux, procéder au diagnostic de performance énergétique (DPE) du logement afin de prendre en compte l’existant. L’identification des ponts thermique vous permettra de prioriser les chantiers d’isolation.

Quelle épaisseur de laine de verre pour une bonne isolation ?

L’épaisseur de la laine de verre nécessaire dépend du lieu de pose du matériau : Pour les murs comptez 14,8 cm pour l’ancien, 16 cm pour le neuf (avec une laine offrant un conductivité thermique de 0,04 W/m.K) ; Pour les combles aménagés comptez 32 cm, et 45 cm pour les combles perdus.

Si le fabricant ne suggère pas d’épaisseur de pose, vous pouvez vous baser sur ce calcul pour atteindre les 8 m²/K/W exigés :

E (épaisseur en m) = R (résistance thermique en m2/K/W) x λ (Conductivité thermique en W/m. K)

Peut-on isoler par-dessus de la laine de verre ?

L’idéal est d’enlever la précédente isolation, ou du moins de la repositionner après avoir vérifié ce qu’il y avait en dessous pour éviter les erreurs d’isolation.

Quand faut-il refaire l’isolation de sa maison ?

Quand une infiltration d’eau a eu lieu ou qu’elle est détériorée par des rongeurs. De façon générale, procédez à une analyse de votre isolation 15 ans après la pose.

 

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous

Le gaspillage alimentaire en France

  • Economies d'énergie
  • Éco-gestes du quotidien

de lecture

Selon le Ministère de la Transition Ecologique, en France, les pertes et gaspillages alimentaires représentent 10 mil...

Mis à jour le

La précarité énergétique

  • Economies d'énergie
  • Éco-gestes du quotidien

de lecture

En France, on estime que 12 millions de personnes sont en situation de précarité énergétique. La précarité énergétiqu...

Mis à jour le