Travaux d'isolation : ENGIE vous accompagne

Appelez un conseiller
Appelez un conseiller 0969323435 (Appel non surtaxé)
Dossier ENGIE

Lambda isolation : qu'est-ce, pourquoi c'est important et comment le calculer ?

de lecture

Publié le , mis à jour le

Le coefficient lambda (λ) en isolation permet de calculer la résistance thermique d’un isolant. Découvrez le lambda des principaux isolants. 

Les travaux d’isolation permettent de faire des économies d’énergie. Et, pour bien isoler, il faut s’intéresser aux performances des isolants. L’un des indicateurs de performances à regarder est le coefficient de conductivité thermique ou « coefficient lambda (λ) ». À quoi sert-il ? Comment le mesurer ? Quel est le lambda des principaux isolants ? 

Faites des travaux d’économies d’énergie !
Choisissez les travaux les plus efficaces et bénéficiez d'aides

Lambda isolation : définition du coefficient de conductivité thermique 

Appelé lambda (λ), le coefficient de conductivité thermique correspond à la capacité d’un matériau à faciliter les échanges thermiques. Plus simplement dit, ce coefficient mesure la facilité ou non qu’ont la chaleur ou le froid à traverser un matériau : 

  • D’une dimension d’un mètre carré ;
  • D’un mètre d’épaisseur ;
  • Avec une différence de température d’un kelvin entre ses deux faces. 

Il est exprimé en Watt par mètre Kelvin (W/m.K). Plus le coefficient est élevé, plus le matériau conduit la chaleur. À l’inverse, plus le coefficient est bas, plus le matériau est isolant. 

Lambda et calcul de la résistance thermique 

Le lambda est très utilisé en rénovation énergétique et en construction. Cet indicateur est calculé en laboratoire(1). Il est utile car il rentre dans l’équation qui détermine la résistance thermique d’un matériau. Comme le rappelle l’Association pour la Certification des Matériaux Isolants (ACERMI)(2), la résistance thermique (R) « traduit le pouvoir isolant du produit. Elle dépend à la fois de l'épaisseur et de la conductivité thermique du produit. ». Elle est exprimée cette fois en m2.K/W(3). Pour mesurer la résistance thermique, on utilise le calcul suivant : 

R = épaisseur (e) / coefficient de conductivité thermique (λ)

Prenons un exemple. La laine de verre présente λ de 0,040 W/m.K. Admettons que l’on choisisse d’isoler une surface avec une épaisseur de 30 cm, soit 0,3 mètre : 

0,3 / 0,04 = 7,5 

Cet isolant dispose d’une résistance thermique de 7,5 m2.K/W. Notez que, à l’inverse du lambda, plus le R d’un matériau est grand, plus il est isolant. 

Quels sont les isolants avec le meilleur lambda ? 

Chaque isolant présente un coefficient de conductivité thermique qui lui est propre. Cela doit être pris en compte au moment d’envisager des travaux d’isolation. Dans le tableau ci-dessous, voici les performances des différents matériaux pour vous aider à choisir le meilleur isolant. 

Performances des isolants thermiques

Famille

Isolants 

Conductivité thermique en W/m.K (meilleure performance atteignable)

Résistance R pour 20 cm

Isolants synthétiques

Polyuréthane

0.022 W/m.K

9  

Polystyrène expansé

0,031 W/m.K

6,4

Isolants écologiques

Liège

0,037 W/m.K

5,4

Ouate de cellulose

0,035 W/m.K

 

5,7

Isolants minéraux

Laine de roche

0,040 W/m.K

5

Laine de verre

0,040 W/m.K

5

Les autres indicateurs de performances 

Outre le coefficient de conductivité et résistance thermique pour réussir les travaux d’isolation, il faut s’attacher à regarder d’autres critères de performances : 

  • Le déphasage thermique ;
  • Les qualités d’isolation phonique. 

Voyons cela ensemble. 

Le déphasage thermique  représente le temps que met la chaleur à pénétrer dans un bâtiment. Il est exprimé en heures. Plus le temps de déphasage est long, plus l’isolant aura tendance à retenir la chaleur, ce qui permet de protéger son logement contre la canicule. 

  • la ouate de cellulose, au déphasage supérieur à 10 heures, est particulièrement recommandé. 

En dehors des performances thermiques, un meilleur isolant phonique permet de gagner en tranquillité, notamment si vous êtes gêné par le bruit au quotidien. 

Quels sont les travaux d’isolation à réaliser ? 

Dans un logement, les surfaces à isoler sont diverses. En général, on privilégie : 

  • L’isolation des combles puisque jusqu’à 30% des déperditions thermiques peuvent passer par la toiture(4)

  • L’isolation des murs, car les parois peuvent représenter jusqu’à 25 % des pertes de chaleur ; 

  • L’isolation des planchers bas puisqu’ils peuvent constituer jusqu’à 10% des ponts thermiques.

Pour savoir quels travaux prioriser dans un logement, vous pouvez faire réaliser un diagnostic thermique . Vous mettrez en relief les points faibles de votre habitat. Ensuite, il faudra faire appel à un professionnel de l’isolation certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour entamer les travaux. L’artisan RGE vous aidera à choisir l’isolant avec le meilleur coefficient lambda λ et les meilleures performances acoustiques en fonction de votre budget et des caractéristiques de votre maison. 

Quelles aides pour l’isolation thermique de son logement ?

Vous avez choisi le futur isolant de votre logement, le recours à un professionnel RGE vous permet aussi de bénéficier d’aides à la rénovation thermique. Elles viennent prendre en charge une partie du chantier. Cela permet au ménage de minimiser le reste à charge. 

La Prime Énergie 

La Prime Énergie d’ENGIE a été mise en place dans le cadre des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE). Elle finance des travaux d’isolation réalisés dans un logement construit depuis plus de 2 ans. Elle peut servir dans une résidence principale, mais aussi secondaire. 

Son montant varie selon le niveau de revenu du ménage. Elle peut aller jusqu’à 9 euros par m² pour l’isolation des combles. Pour faciliter les démarches de demandes d’aides, la Prime d’Économies d’Énergie ENGIE est directement déduite de votre facture. Ainsi, vous n’avez rien à avancer. 

MaPrimeRénov’

Lancée en janvier 2020 pour les ménages modestes, MaPrimeRénov’ a remplacé le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE). 

Versée par l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat), elle prend en charge financièrement des travaux dans un logement : 

  • Construit depuis plus de 15 ans ; 
  • Qui sert de résidence principale ;
  • Situé en France.

Son montant dépend également du revenu fiscal de référence du foyer. Cumulable avec la Prime Énergie, cette aide peut aller jusqu’à 75 €/m² pour l’isolation des murs par l’extérieur. 

L’Eco-PTZ

L’écoprêt à taux zéro (Eco-PTZ) prend la forme d’un crédit bancaire classique avec un taux d’intérêt à 0%. D’un montant maximal de 50 000 euros, cet emprunt peut être remboursé sur une période de 20 ans. Ouvert à tous les ménages sans condition de ressources, il peut financer des travaux d'isolation :

  • dans une résidence principale 
  • construite depuis plus de 2 ans.

Cumulable avec MaPrimeRénov’ et la Prime Énergie ENGIE, il agit comme une avance de trésorerie pour limiter le reste à charge. 

Le chèque énergie 

Le chèque énergie est réservé aux ménages modestes. On s’en sert avant tout pour régler des factures d’énergie domestique (électricité, gaz, fioul, biomasse, etc.).Toutefois, on peut aussi l’utiliser pour payer un professionnel RGE venu entreprendre des travaux de rénovation. 

Son montant oscille entre 48 € et 227 € TTC. C’est une aide qui reste modeste par rapport aux coût d’une isolation, mais il est toujours bon de le savoir. 

La TVA à taux réduit

En faisant appel à un professionnel, un consommateur peut bénéficier d’un taux de TVA réduit à 5,5%. L’artisan n’a pas besoin d’avoir la certification RGE. Ce taux s’applique à la fois sur la main-d’œuvre, mais aussi sur le matériel. 

Lambda isolation : ce qu'il faut retenir

  1. Le lambda isolation sert à exprimer la conductivité thermique d’un matériau isolant. Ce coefficient mesure la capacité d’un matériau à faciliter les échanges thermiques. Plus le lambda est faible, plus le matériau est isolant.

  2. Ce coefficient entre dans le calcul de la résistance thermique (R) d’un matériau. Cet indicateur mesure le pouvoir isolant du matériau en fonction de son épaisseur.

  3. Le coefficient lambda λ dépend du matériau isolant choisi. Au moment d’entamer des travaux d’isolation, il n’est pas le seul critère à regarder. Il faudra aussi prendre en compte le déphasage thermique et les qualités d’isolation acoustique du matériau.

  4. Pour bien isoler la maison, il faut prioriser les combles, les murs et les planchers bas.

  5. En faisant appel à un professionnel RGE, on peut demander des aides à la rénovation énergétique.

Quel est le lambda isolation de la laine de verre ?

Le lambda de la laine de verre oscille de 0.030W/(m.k.) à 0.040W/(m.k)(5), selon le fabricant et la forme sous laquelle elle se présente. Elle est souvent plus performante en flocons que sous forme de panneaux.

Quel R pour une bonne isolation des combles ?

Pour bénéficier des aides à la rénovation thermique, il faudra respecter certains critères de performances. Notamment, il faut atteindre un objectif de résistance thermique R. Il est fixé à 7 m².K/W dans les combles perdus et 6 m².K/W.(6) dans les combles aménageables.

Quel est le matériau le plus isolant à épaisseur égale ?

Il s’agit du polyuréthane. Avec un lambda de 0.022 W/m.K, il présente de très bonnes propriétés d’isolation thermique. Cet isolant fin fait en revanche preuve d’un déphasage thermique médiocre et de faibles capacités d’isolation phonique. 

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous

Quelle isolation pour rendre sa maison passive ?

  • Economies d'énergie
  • Travaux de rénovation

de lecture

Une maison qui produit de la chaleur sans système de chauffage, vous en rêvez ? Si vous comptez rénover énergétiqueme...

Mis à jour le