Elec référence : l'électricité, verte, tout simplement

Dossier ENGIE

Quelle est la consommation d’électricité par personne dans un foyer ?

de lecture

Publié le , mis à jour le

La consommation électrique individuelle est-elle la même que l’on habite seul ou qu’il y ait plusieurs occupants dans la même maison ? Pour le savoir, ENGIE vous propose cet article.

En France, la consommation moyenne d’électricité par mois et par foyer est de l’ordre de 390 kWh, soit 4 679 kWh par an(1). De son côté, l’INSEE estimait en 2019 à 2,19 le nombre moyen d'occupants par résidence principale(2). Peut-on pour autant en déduire que la consommation moyenne d’électricité par personne et par mois s’élève à 178 kWh ? Consomme-t-on individuellement la même chose lorsque l’on vit seul dans un deux-pièces en plein centre-ville ou à cinq dans une grande maison à la campagne ? Découvrez dans cet article quelle est la consommation d'électricité moyenne par an et par personne en France.

PROMO
Matériel + pose + abonnement sont offerts (1)
Pilotez à distance vos radiateurs électriques !

Consommation individuelle d’électricité : quels facteurs la font varier d’un foyer à l’autre ?

Que vous habitiez seul un petit studio ou à quatre dans une maison de 100 m², vous ne consommerez pas la même quantité d’électricité, même à titre individuel. Mais quels sont les éléments qui expliquent cette différence ? 

Les facteurs généraux

Les caractéristiques de votre logement ont une influence sur votre degré de consommation d’électricité. Les facteurs suivant peuvent ainsi être déterminants : 

  • La configuration ; (agencement des pièces, leurs volumes etc.)

  • L’isolation ;

  • L’âge et le type d’équipements de chauffage (convecteurs classiques, radiateurs électriques à inertie ou à accumulation, pompe à chaleur…)

  • L'âge de l'électroménager, l’étiquette de l'électroménager…

Vos habitudes de consommation ont également un impact sur le nombre de kWh d’électricité que vous allez dépenser. Un couple qui règle le chauffage à 21° C consomme évidemment plus que s’il chauffe à 19° C par exemple. Il en va de même avec l’eau chaude : plus l’eau consommée est chaude, plus la facture sera salée. Enfin, un couple qui dispose d’un équipement électroménager complet consomme logiquement plus qu’un autre qui fait sa vaisselle à la main et fait sécher son linge à l’air libre…

Les usages que vous faites de l’électricité comptent par ailleurs pour beaucoup dans le niveau total de consommation. Un logement tout électrique (chauffage, cuisson et production d’eau chaude sanitaire) aura une consommation électrique bien plus importante qu’un logement similaire, mais chauffé au gaz par exemple.

Les facteurs qui dépendent du nombre d’habitants et de leurs caractéristiques

Certains facteurs influençant la consommation d’électricité d’un foyer, et par conséquent la consommation individuelle, dépendent très directement du nombre d’habitants. 

Par exemple, la consommation d’eau chaude a tendance à croître au fur et à mesure que le nombre d’habitants augmente, notamment en présence d’enfants en bas-âge : on prend plus de douches ou de bains, le nombre de tournées de machine à laver ou de lave-vaisselle se multiplie également. Ceci a un impact lorsque l’eau chaude est d’origine électrique.   

Parallèlement, l’équipement électroménager a tendance à prendre de l’importance au fur et à mesure que le nombre d’habitants s’élève. Si un couple seul peut faire sa vaisselle à la main, une famille de cinq aura davantage recours à un lave-vaisselle. La même logique vaut pour le sèche-linge par exemple. En outre, le nombre de télévision, de console de jeux, de portables à recharger… peut éventuellement croître en fonction du nombre de résidents. Tous ces éléments ont bien sûr une incidence sur la consommation globale d’électricité du foyer. 

Enfin, les caractéristiques, l’âge et l’organisation du travail des habitants influent sur la consommation d’électricité. Des télétravailleurs ou des retraités vont utiliser plus d’électricité dans la journée qu’un couple qui travaille à l’extérieur par exemple. 

Les facteurs dépendant de la surface et la localisation de votre logement

À l’inverse, certains facteurs dépendent davantage de la surface à chauffer, du nombre d’étages, du nombre de pièces… C’est notamment le cas du chauffage. Prenons une maison de 100m². On ne chauffera pas plus (ou presque pas plus) que l’on soit cinq ou quatre habitants. 

De même, la localisation du bien immobilier fait varier la consommation d’électricité, et donc la consommation individuelle :  

  • Un appartement bien isolé de 80 m² sera moins coûteux en électricité de chauffage qu’une maison de 120 m², datant des années 70 et située à la campagne, même si le nombre d’habitant est équivalent.

  • Un appartement de 100 m² à Rennes sera moins gourmand en électricité de chauffage qu’un appartement de la même taille à Chambéry (hiver plus rigoureux en montagne), à isolation comparable…

Quelques exemples de consommations moyennes par personne

Les consommations individuelles pour un logement “tout électrique”

D’après les observations, la consommation individuelle est la plus faible lorsque le nombre d’habitants au m² est le plus fort. Ainsi, une personne seule occupant 35 m² consomme pratiquement 40 % de plus d’électricité pour se chauffer, cuisiner et avoir de l’eau chaude qu’une personne dans un foyer de 5 personnes habitant une maison de 120 m². Cela paraît assez logique, comme vu précédemment, la consommation ne croît pas en fonction du nombre d’habitant de façon linéaire. Pour être encore plus concret, voici quelques exemples de consommation en fonction du foyer et de sa composition. 

Nb. de personnes du foyer

Type de logement

Surface du logement en m²

Type d'équipements

Conso totale / an (kWh)

Conso / par personne / an (kWh)

1

Appartement

35

Lave-linge uniquement / comptage simple

3 318

3 318

2

Appartement

60

Lave-linge - Lave-vaisselle / option heures pleines-heures creuses

4 799

2 400

4

Maison

100

Lave-linge - Lave-vaisselle - congélateur - Sèche-linge / option heures pleines-heures creuses

10 027

2 507

4

Maison

120

Lave-linge - Lave-vaisselle - congélateur - Sèche-linge / option heures pleines-heures creuses

11 237

2 809

5

Maison

120

Lave-linge - Lave-vaisselle - congélateur - Sèche-linge / option heures pleines-heures creuses

11 961

2 392

Simulations réalisées pour une offre d’électricité verte ENGIE souscrite dans une ville moyenne du centre de la France (Bourges).

L’incidence de la localisation sur la facture du chauffage électrique

Assez logiquement, à surface et composition du foyer égales, vous consommerez davantage d’électricité pour vous chauffer là où les hivers sont plus rigoureux. Ainsi un parisien consomme un peu moins de 6 % d’électricité en plus qu’un Marseillais pour se chauffer.

Localisation

Consommation individuelle en kWh/an pour le chauffage

Paris / IDF

2 024

Marseille

1 913

Simulations réalisées pour un couple vivant dans un appartement de 60 m², doté d’un compteur Linky, ayant souscrit l’option heures pleines/heures creuses.

L’incidence des usages sur la facture d’électricité

Comme nous l’avons montré, les usages comptent pour beaucoup sur le niveau de consommation global d’un foyer. Le chauffage par exemple occupe une grande part de la facture électrique des ménages. 

Nb. personnes du foyer

Type de logement

Surface du logement en m²

Appareils

Conso. / personne / an en kWh. Tout électrique

Conso. / personne / an en kWh. Chauffage électrique seul

2

Appartement

60

Lave-linge Lave-vaisselle

3 318

1 967

4

Maison

100

Lave-linge Lave-vaisselle congélateur Sèche-linge 

2 400

2 041

5

Maison

120

Lave-linge Lave-vaisselle congélateur Sèche-linge 

2 507

1 679

Vous envisagez de changer votre chauffage électrique ? Pour départager les solutions alternatives, ENGIE vous propose son comparatif entre pompe à chaleur et poêle à pellets

Les pistes pour réduire votre consommation d’énergie

Vous souhaitez avoir une consommation électrique plus vertueuse ? Quelques gestes peuvent vous aider à réduire le nombre de kWh que vous allez dépenser par an. 

Commencez bien sûr par renforcer l’isolation de votre maison. Si votre équipement électrique est vétuste, essayez de le changer petit à petit. Détaillez avec soin les étiquettes énergétiques, conçues pour vous indiquer les consommations futures de vos appareils électroménagers. 

Abaissez ensuite la température de votre chauffage : cela peut vous aider à réduire vos factures d’énergie.

Pensez à éteindre vos appareils électriques de loisir, tels que vos consoles de jeux, téléviseurs, radio, box internet, dès que vous avez fini de les utiliser, voire à les débrancher en fin de journée. Les consommations individuelles de chaque appareil en veille sont relativement faibles, mais mises bout à bout, elles ne sont pas négligeables. 

Passez aux luminaires LED et pensez à éteindre les lumières dès que vous n’en avez plus besoin. 

Réapprenez à utiliser votre électroménager : 

  • Privilégiez les cycles à froid ou les programmes "Éco" de votre lave-vaisselle et de votre lave-linge, plus écologiques et économiques que les cycles express. Certes plus longs, ils demandent toutefois moins d’énergie pour chauffer l’eau(3).

  • Chargez correctement votre machine à laver ou votre lave-vaisselle avant de lancer un programme (évitez les tournées quasi à vide).

  • L’été, éviter d’utiliser votre sèche-linge, préférez le séchage à l’air libre.

N’oubliez pas de dégivrer régulièrement votre réfrigérateur et votre congélateur.

Enfin, évitez d’avoir recours à la climatisation et aux ventilateurs. Essayez de créer des courants d’air en début et en fin de journée pour rafraîchir votre logement. Fermez les fenêtres et les volets lorsque le soleil est levé. 

À côté de ces gestes du quotidien, veillez à la provenance de votre électricité. En souscrivant à l'option Elec Vert+ d’ENGIE, vous avez l’assurance de bénéficier d'une énergie achetée directement aux producteurs français.

Découvrez Elec Vert+ 

Ce qu'il faut retenir

  1. La consommation individuelle diffère selon que l’on habite seul ou à plusieurs, mais l’augmentation de la consommation par personne n’est pas linéaire. Dans un logement tout électrique, une personne aura tendance à consommer plus que les membres d’une famille de 5 pris individuellement.

  2. La consommation individuelle est fortement liée aux dépenses de chauffage. Les foyers dont le chauffage provient d’une autre source que l’électricité consomment logiquement moins.

  3. D’autres facteurs influent sur la consommation d’électricité par personnes : la localisation de votre logement, vos usages et habitudes de vie et de consommation…

  4. Pour baisser vos consommations, quelques gestes simples du quotidien sont utiles.

Vers quelles alternatives puis-je me tourner pour changer mon chauffage électrique ?

Des solutions telles que la PAC air-air ou encore les poêles à granulés ou à bois sont de bonnes alternatives pour remplacer un chauffage électrique. 

Puis-je bénéficier d’aides pour changer mon chauffage électrique ?

Tout dépend de la solution pour laquelle vous optez. Les aides de l'État sont par exemple octroyées lors de l’achat et de l’installation d’un poêle à granulés. En revanche, les PAC air-air ne sont (presque) pas subventionnées.

Quels appareils électroménagers anciens changer en priorité ?

Selon le bilan énergétique 2020 de RTE, le sèche-linge et le congélateur sont les deux appareils électroménagers les plus énergivores. S’ils sont vétustes, n’hésitez pas à les changer contre des équipements disposant d’une bonne étiquette énergie.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous