Vous cherchez un isolateur ?

Appelez un conseiller
Appelez un conseiller 0969323435 (Appel non surtaxé)
Dossier ENGIE

Quel est le meilleur isolant phonique ? Nos conseils pour choisir

de lecture

Publié le , mis à jour le

L’isolation phonique, contre le bruit, est très importante pour le confort. Certains isolants phoniques sont meilleurs que d'autres en fonction de votre besoin, budget et projet. On fait le point. 

L’isolation est un élément très important pour une habitation. On pense le plus souvent à l’isolation thermique, qui nous permet de nous protéger du froid et des déperditions thermiques. Toiture et combles aménageables sont souvent les premiers espaces à être isolés contre le froid et le chaud. Mais l’isolation phonique est tout aussi importante. Si elle est insuffisante, la vie quotidienne peut rapidement devenir difficile. Environ 7 Français sur 10 affirment être gênés par le bruit selon un sondage IFOP(1) . Heureusement, plusieurs solutions existent. Quel est le meilleur isolant phonique ? On vous aide à faire le bon choix. 

Offres isolation
Découvrez nos offres isolation avec prime directement déduite de votre devis pour un reste à charge minimal.

L’isolation phonique, pourquoi la faire et quels sont le critères d'efficacité des matériaux ?

Avoir une bonne isolation phonique permet d’éviter la propagation des bruits, des sons ou de les minimiser. Et vivre sans nuisances sonores apporte un réel confort. Plusieurs endroits de votre maison peuvent ainsi être isolés.

  • Pour éviter les bruits dits « aériens », il est possible d’isoler les portes mais également les murs et cloisons.

  • Les bruits d’impacts peuvent être diminués grâce à une bonne isolation des sols, notamment des planchers intermédiaires.

  • Enfin, de bonnes fenêtres et/ou un bon vitrage permettent de diminuer les bruits venant de l’extérieur. Ou, le cas échéant, une bonne isolation aux abords.

L’efficacité des matériaux est mesurée selon plusieurs éléments. Voyons lesquels. 

L’indice d’affaiblissement acoustique

En premier, on regarde l’indice d’affaiblissement acoustique, Rw, calculé en décibels (dB). Il permet de mesurer la capacité de l’isolant dans l’atténuation des bruits transportés par l’air. 

Le coefficient d’absorption acoustique

Vient ensuite le coefficient d’absorption acoustique αw, mesuré entre 0 et 1. Plus sa valeur est proche de 1, plus le matériau peut garder l’énergie des ondes sonores. 

L’indice d’efficacité aux bruits de choc

Enfin, l’indice d’efficacité aux bruits de choc, ΔLw. Mesuré en décibels, dB, il permet de calculer la capacité du matériau à réduire l’intensité des bruits de choc, comme les bruits de pas par exemple.

Quels matériaux utiliser pour une bonne isolation phonique

Procéder à l’isolation phonique n’implique pas toujours de travaux compliqués ou d'investissements très importants. Tout dépend des matériaux que vous voulez et de l’installation souhaitée. 

Il existe trois grands types d’isolants :

  • les isolants minéraux, 

  • les isolants synthétiques,

  • les isolants naturels. 

Tous ont des avantages et des inconvénients.

Les isolants minéraux

Différents isolants minéraux existent et sont plus ou moins bons pour l’isolation phonique de votre intérieur.

C’est notamment le cas des laines minérales. Elles peuvent s’avérer un bon isolant acoustique. La laine de verre ou la laine de roche en font partie. Elles se présentent sous différentes formes, majoritairement en rouleaux ou panneaux mais aussi en vrac, en flocons. 

Également utilisées en isolation thermique, ces laines sont faciles à poser dans des murs, des cloisons mais aussi pour isoler combles ou plafonds.

Isolant

Epaisseur

Affaiblissement acoustique 

Laine de verre 

45 mm

47 dB

Laine de roche

25 mm

35 dB

Avantages et inconvénients

  • Ces isolants présentent l’avantage de ne pas être combustibles et ont une longue espérance de vie, sans pourrir. Ils font barrage aux nuisibles comme les rongeurs, les champignons ou insectes. 
  • Grâce à leur faible conductivité thermique, qui se mesure en W/m.K, elles restent de bons isolants thermiques mais également contre le bruit. 
  • Le principal inconvénient des laines minérales est qu’elles peuvent être victimes de tassement, avec le temps. Afin d’éviter l’humidité, il peut être bon d’associer ces isolants à un matériau hydrofuge ou à un pare-vapeur.

Le prix

Le prix des isolants minéraux peut dépendre de l’épaisseur choisie. Comptez en moyenne entre 3 euros et 20 euros par m² pour la laine de roche et la laine de verre. Un peu plus pour la vermiculite, entre 10 euros et 15 euros par m². Enfin, le plus cher reste la perlite, environ 190 euros du m²

Les isolants naturels

Il existe une multitude d’isolants naturels : la laine de mouton, le lin, le chanvre, le liège, la plume de canard ou encore la ouate de cellulose… 

La plupart d’entre eux sont de bons isolants, tant thermiques que phoniques. Ils peuvent se trouver sous différentes formes : rouleaux, panneaux, vrac et flocons. De ce fait ils peuvent donc s’adapter à la plupart des projets, être utilisés pour l’isolation des combles, des plafonds, des planchers, des cloisons ou autre.

Isolant

Épaisseur

Affaiblissement acoustique 

Ouate de cellulose

45 mm

47 dB

Liège 

30 mm

30 dB

Avantages et inconvénients

Le principal atout de ces isolants ? Le respect de l’environnement. En effet, il s’agit de matériaux écologiques qui présentent peu (ou moins) de risques pour la santé que d’autres isolants. La plupart présentent une bonne recyclabilité. Un bon point pour les ménages qui se soucient des problématiques écologiques.

Mais ces isolants naturels ont quelques défauts. Ils sont un peu moins efficaces que d’autres. Bien qu’il s’agisse de matériaux naturels, certains doivent être traités pour résister à l’eau, aux rongeurs ou autres nuisibles ou bien à l’humidité. Sur ce dernier point, certains sont plus résistants que d’autres à l’eau  comme  la laine de chanvre ou le liège expansé. 

La ouate de cellulose ou la laine de bois n’aiment, en revanche, pas l’humidité. 

Le prix

Le coût dépend du matériau que vous choisissez. Comptez environ 15 euros par m² pour la laine de chanvre, entre 10 euros et 30 euros pour le liège et jusqu’à 20 euros par m² pour la ouate de cellulose. Pour la fibre de lin, il faudra débourser en moyenne une vingtaine d’euros le m² et environ 15 euros par m2 pour la laine de mouton. Tout dépend, encore une fois, de la forme et de l’épaisseur choisie.

Les isolants synthétiques

Il existe une troisième catégorie d’isolants : les isolants synthétiques. Ceux-ci sont fabriqués à partir de pétrole. Il peut s’agir de polystyrène expansé, de polystyrène extrudé ou encore de polyuréthane. Ils se présentent majoritairement sous forme de panneaux ou de mousse. Leur résistance thermique est très bonne. En revanche, leurs performances en matière d’isolation phonique ne sont pas excellentes. 

Isolant

Epaisseur

Affaiblissement acoustique

Polystyrène expansé

80 mm

21 dB

Polyuréthane

45 mm

8 dB

Avantages et inconvénients

Ces isolants présentent de nombreux avantages : ils sont imperméables, imputrescibles et ont une longévité intéressante. Mais ils sont, en revanche, sensibles au feu et peuvent dégager des fumées toxiques, qui peuvent être cancérigènes. Leur impact sur l’environnement n’est pas bon, lié à leur production (énergie grise), et ils ne sont pas recyclables. 

Le prix

Il faudra en moyenne compter entre 15 et 20€/m2 pour une isolation en polystyrène expansé ou en polyuréthane de 100mm.

À noter : si la nature de l’isolant vous importe, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel. 

L’impact du bâti

Sachez que l’isolation phonique de votre habitation ne va pas dépendre seulement du matériau choisi. Le bâti aura forcément un impact. En effet, des murs en plâtre n’ont pas le même degré de résistance acoustique que les murs en béton par exemple. 

 

Epaisseur

Affaiblissement acoustique dB 

Béton creux

10 cm

43 dB

Béton plein

10 cm

50 dB

Brique creuse

15 cm

46 dB

Brique pleine

11 cm

45 dB

Carreaux de plâtre 

10 cm

38 dB

Le meilleur isolant phonique en fonction de la zone à isoler

Vous souhaitez installer une bonne isolation phonique en construction ou rénover pour éviter au maximum de souffrir du bruit.  Quels sont les meilleurs isolants phoniques à utiliser en fonction des zones à isoler ? Voici quelques exemples. 

Isolation phonique du sol : le liège 

Rien de pire que les bruits de pas des étages du dessus, qui peuvent vite devenir un calvaire. Pour vous en prémunir, vous pouvez isoler le sol. Là, la laine de roche, la fibre de bois, le liège expansé ou encore la mousse de polyester ou polyuréthane, pourraient vous sauver la mise. Tout dépendra de votre plancher, de ce qu’il est possible de faire en ce qui concerne l’épaisseur, par exemple.

En général, pour des raisons d’éco-construction, on privilégie un isolant mince et écologique comme le liège. Il fait partie des isolants avec les meilleures performances d’isolation acoustique. 

Isolation phonique des murs : la ouate de cellulose ou fibre de bois

L’isolation des murs permet d’éviter les bruits provenant des pièces mitoyennes, les bruits d’une cuisine ou d’une salle de bain à côté d’une chambre par exemple ou les bruits de rue (encore plus évitables avec de bonnes portes et/ou fenêtres). 

Pour les murs, il est possible d’insérer un isolant entre le mur et une contre cloison par soufflage. Dans ce cas-là, nous vous recommandons d’opter pour de la ouate de cellulose. Isolant biosourcé, issu du recyclage du papier et du carton, il dispose de belles propriétés d'absorption et d’affaiblissement du bruit. 

On peut aussi procéder à la pose d’un isolant en plaques ou en rouleaux directement contre la paroi par facilité. Afin de vous couper du bruit, vous pouvez vous tourner vers des panneaux de bois acoustiques. Généralement peu épais, ils sont conçus pour faire barrage aux nuisances sonores. 

Isolation phonique du plafond

Pour s’isoler du bruit, il est également possible de procéder à une isolation du plafond. Pour cela, vous pouvez installer un faux plafond avec, entre les deux, un isolant soufflé. Là encore, le matériau dépendra de l’épaisseur ou de la pose que vous pouvez effectuer. En général, la ouate de cellulose est préconisée. 

Vous pouvez également poser directement l’isolant contre le plafond et rajouter un enduit. Dans ce cas-là, il vaudra mieux se tourner vers des plaques de liège ou des panneaux de bois acoustiques. 

Quelles aides pour l’isolation phonique de son logement ?

Il n’existe pas d’aides spécifiques à l'isolation acoustique. En revanche, comme elle va de pair avec l’isolation thermique, on peut demander des aides financières à la rénovation. Quelles sont-elles ? 

La Prime Énergie 

La Prime Énergie d’ENGIE a été lancée dans le cadre des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE). Elle concerne les projets de travaux de rénovation et d’isolation menés dans un logement construit depuis plus de 2 ans. Elle est indiquée dans le cadre d’une résidence principale mais aussi secondaire. 

MaPrimeRénov’

Créée en janvier 2020 pour les foyers modestes, MaPrimeRénov’ est une aide de l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat). Elle est venue remplacer le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE). 

Elle finance des travaux dans une maison ou un appartement : 

  • Construit(e) depuis plus de 15 ans ; 

  • Qui fait office de résidence principale. 

Son montant varie selon les revenus du ménage. On peut la cumuler avec la Prime Économies d'Énergie ENGIE pour bénéficier d’un reste à charge plus faible. 

L’Eco-PTZ

L’Eco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) est un crédit bancaire présentant un taux d’intérêt nul, à 0%. D’un montant maximal de 50 000 euros, il peut être remboursé sur 20 ans. Ouvert à tous, il permet de financer des travaux dans une résidence principale construite depuis plus de 2 ans. Il est cumulable avec MaPrimeRénov’ et la Prime Energie ENGIE. 

Le chèque énergie 

Le chèque énergie est réservé aux ménages modestes. Il est surtout utilisé payer les factures d’énergie domestique (électricité, gaz, fioul, bois de chauffage, etc.), mais il peut aussi servir au réglement d'un artisan RGE dans le cadre de travaux de rénovation. Son montant est compris entre 48 € et 227 € TTC, c'est une somme modique au regard des coûts généralement engendrés par une rénovation, mais c'est toujours bon à savoir. 

La TVA à taux réduit

Si vous faites appel à un professionnel, vous pourrez bénéficier d’un taux de TVA réduit à 5,5%. Celui-ci n’a pas besoin d’avoir la certification RGE. Ce taux concerne la main-d’œuvre et le matériel. 

Les aides des collectivités territoriale

Certaines collectivités territoriales proposent à leurs administrés des aides à la rénovation. Pensez à vous informer en mairie ou auprès du département et de la Région. 

En bref

  1. On distingue trois grandes familles d’isolants thermiques et phoniques : naturels, minéraux et synthétiques. 

  2. En général, ce sont les isolants biosourcés et les isolants minéraux qui présentent les meilleures propriétés acoustiques. 

     

  3. Vous pouvez procéder à l’isolation des combles, des murs et des planchers bas par soufflage ou en plaquant directement l’isolant. Un professionnel saura vous indiquer la technique la plus appropriée et le meilleur isolant phonique pour votre logement. 

  4. Pour minimiser le budget travaux, vous pouvez demander des aides à la rénovation énergétique. 

Quelle épaisseur d’isolant choisir ?

Cela dépend du matériau isolant. Pour une plaque de liège, comptez 10 à 20 mm d’épaisseur pour atténuer les bruits. 

Quand refaire l’isolation thermique et phonique ?

Si vos factures de chauffage sont élevées et que vous sentez que vous êtes gênés par le bruit et par le froid, c’est que l’isolation commence à être vétuste. Pour savoir quels travaux prioriser, faites réaliser un diagnostic thermique

 

Que faire si une pompe à chaleur se transforme en nuisance sonore ?

Si la pompe à chaleur (PAC) fait trop de bruit, vous pouvez ajouter un système de coffrage d’isolation phonique. Cela permettra de faire barrage aux sons émis par l’unité extérieure.  

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous

Le gaspillage alimentaire en France

  • Economies d'énergie
  • Éco-gestes du quotidien

de lecture

Selon le Ministère de la Transition Ecologique, en France, les pertes et gaspillages alimentaires représentent 10 mil...

Mis à jour le