Vous cherchez un isolateur ?

Appelez un conseiller
Appelez un conseiller 0969323435 (Appel non surtaxé)
Dossier ENGIE

Le polyuréthane pour l'isolation : tout ce qu’il faut savoir

de lecture

Publié le , mis à jour le

Il n’est pas toujours évident de choisir le matériau à utiliser pour ses travaux d’isolation. Isolants minéraux, naturels et synthétiques, le choix est large. Mais avez-vous pensé au polyuréthane ? Le polyuréthane possède de nombreux avantages qui pourraient bien vous séduire. Explications.

Le polyuréthane fait partie de notre quotidien. Textile, colle, meubles, chaussures, automobiles, meubles, industrie, ce polymère est utilisé partout et apprécié pour sa résistance à l’humidité et sa longévité. Mais savez-vous de quoi il est composé et quels sont ses différents usages ? Pour en savoir plus sur le fonctionnement du polyuréthane et ses capacités isolantes, suivez le guide !

Qu’est-ce que le polyuréthane ?

Tout comme le polystyrène, le polyuréthane appartient à la famille des polymères. Il s’agit d’une matière plastique, obtenue suite à une réaction chimique. Le polyuréthane peut avoir une texture souple ou rigide selon la façon dont il est travaillé. Ce produit issu de la pétrochimie est mentionné sous l’appellation PU ou PUR. En raison de ses différentes qualités (élasticité, résistance à l’eau, etc.), c’est un matériau multi-usage qui s’adapte à tous les besoins ou presque.

Offres isolation
Découvrez nos offres isolation avec prime directement déduite de votre devis pour un reste à charge minimal.

Travaux : dans quels cas utiliser du polyuréthane ?

Doté d’une grande polyvalence, le polyuréthane est idéal pour :

  • Combler une fissure dans un mur,
  • Coller du parquet,
  • Réaliser des travaux d’isolation thermique, phonique et d’étanchéité,
  • Protéger vos installations du froid et du gel hivernal, tel que le compteur d’eau s’il est à l’extérieur.

Pourquoi choisir le polyuréthane pour mes travaux d’isolation ?

Le polyuréthane est recommandé et utilisé par de nombreux professionnels dans le cadre de travaux de rénovation. Savez-vous pourquoi ?

Une haute résistance à l’humidité

Sa haute résistance à l’eau et à l’humidité fait du polyuréthane un matériau de choix pour isoler et améliorer l’étanchéité de votre maison. Idéal pour profiter de ses performances isolantes quelle que soit la saison.

Une durabilité à toute épreuve

Contrairement à d’autres isolants thermiques, le polyuréthane ne se tasse pas dans le temps. Ses performances d’isolation restent identiques au fil des années.

Une installation simple et rapide

Que vous le choisissiez en mousse projetée ou en panneaux, le polyuréthane peut aisément s’adapter à tous vos besoins d’isolation. Autre avantage : le polyuréthane est facile et rapide à installer. En effet, les panneaux de polyuréthane sont directement fixés au mur ou à la toiture. Si vous utilisez de la mousse expansive de polyuréthane, celle-ci doit être pulvérisée en direction de la zone que vous souhaitez isoler ou combler. Des travaux plus simples vous garantissent ainsi une durée de chantier moins longue et quelques économies à la clé.

Quelle épaisseur choisir pour mon isolation thermique ?

L’épaisseur à choisir varie selon plusieurs critères :

  • La partie de la maison concernée par les travaux (murs, combles, sol, etc.),
  • Les besoins d’isolation thermique du bâtiment,
  • Le type de polyuréthane utilisé (mousse projetée ou panneaux).

Enfin, sachez qu’une faible épaisseur de polyuréthane est suffisante pour être efficace : 12 cm en moyenne, soit presque deux fois moins qu’avec un isolant classique.

Polyuréthane et isolation : comment ça marche ?

Le polyuréthane est conditionné sous deux formes :

  • En mousse projetée, un format idéal pour l’isolation intérieure ou les zones difficilement atteignables, telles que les combles ou un plancher.
  • En panneaux, qu’il est préférable d’utiliser pour l’isolation extérieure. Vous pouvez néanmoins utiliser des panneaux de polyuréthane pour les travaux d’isolation intérieure selon les cas, notamment des murs, de la toiture ou des sols.

La forte résistance à l’eau du polyuréthane permet de préserver votre logement des moisissures et de l’humidité, pour un meilleur confort de vie et une meilleure qualité d’air.

Indicateurs à connaître pour choisir son isolant polyuréthane

Avant de commencer vos travaux, réalisez un diagnostic thermique de votre maison. Cela vous permettra de déterminer les caractéristiques requises pour votre isolant polyuréthane. Celles-ci dépendent de la nature de vos travaux d’isolation, la méthode utilisée et de l’objectif visé. Pour cela, trois indicateurs de performance thermique sont à prendre en compte :

  • La résistance thermique La résistance thermique s’exprime par le coefficient R et définit la capacité d’un matériau à résister aux variations de chaleur, été comme hiver. Elle dépend de l’épaisseur de l’isolant et de sa conductivité thermique. Pour une isolation optimale, privilégiez un matériau doté d’une résistance thermique élevée.

  • La conductivité thermique La conductivité thermique, aussi appelée lambda, indique le pouvoir d’isolation d’un matériau. Plus son taux est faible, plus le matériau est isolant. La conductivité thermique (lambda λ) s’exprime en W/m K (Watt / mètre Kelvin). La conductivité thermique a tendance à augmenter avec l’humidité. Privilégiez des matériaux isolants résistants à l’humidité, tel que le polyuréthane afin de ne pas perdre l’efficacité de votre isolation.

  • La transmission thermique La transmission thermique représente la capacité à laisser filtrer la chaleur d’une paroi à l’autre. Son efficacité dépend du type et de l’épaisseur de l’isolant choisi. Une faible transmission thermique indique une isolation efficace puisque votre mur (ou toiture, plancher, etc) sera capable de retenir la chaleur (ou le frais). La transmission thermique, symbolisée par le coefficient U, s’exprime en W/m2 K (Watts / mètres carrés Kelvin).

Isoler sa maison grâce au polyuréthane, combien ça coûte ?

Le prix pour une isolation en polyuréthane dépend de différents critères :

  • La superficie (en m²) à isoler,
  • Les contraintes à prendre en compte lors des travaux,
  • La forme de l’isolant : mousse projetée ou panneaux,
  • La technique utilisée pour l’isolation,
  • La qualité du matériel,
  • L’épaisseur nécessaire,
  • Le coût de la main-d’œuvre.

L’isolation au polyuréthane sous forme de mousse expansive reste la solution la plus économique, notamment grâce à sa facilité et rapidité de pose. Comptez en moyenne entre 10 et 25 €(1) par m². À noter que l’isolation des murs ou des toits est légèrement plus chère que l’isolation des sols.

Le coût de la pose de panneaux en polyuréthane dépend principalement de l’épaisseur de ceux-ci et se situe entre 10 et 60 € par m².

Vous l’aurez compris, de multiples paramètres sont à prendre en compte lors du calcul des travaux d’isolation de votre maison. La meilleure solution reste de demander plusieurs devis et de les comparer afin de choisir l’offre la plus avantageuse selon vos besoins.

Les aides financières pour isoler avec du polyuréthane

Pour vous accompagner dans vos travaux d’isolation, plusieurs aides financières ont été mises en place par l’État :

  • MaPrimeRénov’,
  • MaPrimeRénov’ Sérénité, accordée par l’Agence nationale de l’habitat (ANAH),
  • L’éco-prêt à taux zéro (PTZ),
  • Un taux de TVA réduit à 5,5 %,
  • Des aides supplémentaires locales ou régionales peuvent aussi vous être attribuées dans certains cas.

Certaines aides sont cumulables entre elles et peuvent vous permettre de réaliser des économies non négligeables sur la facture finale.

Plusieurs critères d’éligibilité doivent être respectés pour bénéficier de ces aides :

Quels sont les inconvénients à isoler sa maison avec du polyuréthane ?

Face à ses nombreux avantages, le polyuréthane possède-t-il également des inconvénients ? En réalité, pas tant que ça.

Le prix du polyuréthane

Le polyuréthane est un peu plus cher par rapport aux isolants plus traditionnels tels que la laine de verre, mais sa durabilité en fait un matériau plus intéressant à long terme. Par ailleurs, une meilleure isolation engendre des économies sur votre facture d’énergie. Le polyuréthane coûte certes un peu plus cher à l’achat, mais cet investissement de départ est rentabilisé sur la durée.

Un enjeu écologique

Le polyuréthane reste un matériau dérivé du pétrole, ce qui n’en fait pas un allié de l’environnement. De plus, il demande beaucoup d’énergie lors de sa production. Toutefois, sa longue durée de vie et la possibilité de le recycler sous diverses formes permet de limiter l’impact sur l’environnement.

Le polyuréthane est-il dangereux ?

Le polyuréthane a souvent mauvaise réputation. La cause ? Sa composition chimique et ses réactions face au feu. En effet, le polyuréthane nu dégage des substances toxiques en cas de contact direct avec des flammes. Mais rassurez-vous, les panneaux de polyuréthane utilisés dans l’isolation des maisons et bâtiments ne sont jamais laissés nus. Ils sont toujours recouverts d’une protection en verre ou en plâtre.

Le polyuréthane est un allié incontesté des travaux d’isolation. Il ne présente aucun danger pour votre santé, à condition de respecter scrupuleusement les instructions d’utilisation et de faire appel à une entreprise professionnelle qualifiée pour vos gros travaux d’isolation.

Enfin, sachez que la composition de la mousse de polyuréthane projetée est strictement réglementée et surveillée en Union Européenne. De leur côté, les fabricants de polyuréthane améliorent la composition de ce produit, afin de proposer aux particuliers et entreprises des solutions toujours plus innovantes et sécurisées.

Isolation au polyuréthane : ce qu’il faut retenir

  1. Le polyuréthane est une matière plastique de la famille des polymères.

  2. En sa qualité d’isolant, le polyuréthane est polyvalent et est utilisé sous forme de mousse projetée ou de plaques.

  3. Le polyuréthane est très souvent plébiscité dans les travaux d’isolation pour son excellente résistance à l’humidité, sa résistance dans le temps et sa simplicité d’utilisation.

  4. Les trois indicateurs qui permettent de définir la performance thermique de votre isolation sont la résistance thermique (R), la conductivité thermique (λ) et la transmission thermique (U).

  5. Le coût de l’isolation au polyuréthane varie selon la surface à isoler, la méthode utilisée, l’épaisseur requise ou encore les conditions du chantier. Définir à l’avance le budget précis est difficile. La meilleure solution est de demander différents devis à des professionnels afin de les comparer et faire votre choix.

  6. Pour bénéficier des aides prévues pour les travaux de rénovation et d’isolation, pensez à compléter votre dossier avant la signature du devis. Sans quoi celles-ci vous seront refusées.

  7. Le polyuréthane utilisé lors des travaux d’isolation est réglementé. Il possède une couche protectrice qui empêche tout risque d’émissions de vapeur toxique. Il peut donc être employé sans risque dans les habitations.

Quelle est la résistance thermique du polyuréthane ?

Le polyuréthane possède une faible conductivité thermique, autour de 0,022 W/m K, ce qui en fait un excellent matériau d’isolation thermique. Pour un panneau de polyuréthane d’une épaisseur de 10 cm, sa résistance thermique sera de 4,65 m2 K/W. Pour obtenir une résistance thermique identique avec un autre matériau, il faudrait augmenter, voire doubler selon l’isolant, son épaisseur.

Puis-je effectuer des travaux d’isolation avec du polyuréthane moi-même ?

Le polyuréthane, et principalement la mousse projetée, est un matériau complexe qui demande de respecter certaines règles de sécurité lors de la pose. Faire appel à un professionnel habilité à le manier correctement est vivement recommandé. L’intervention d’une entreprise certifiée RGE lors de vos travaux d’isolation est de plus obligatoire si vous souhaitez obtenir des aides de l’État.

Quels sont les matériaux alternatifs au polyuréthane ?

Bien que le polyuréthane soit un isolant très efficace, certaines personnes préfèrent se diriger vers des alternatives plus écologiques pour leurs travaux d’isolation. Ainsi, la laine de verre, la laine de roche, la fibre de verre ou les panneaux de lièges ou de bois constituent de bonnes alternatives au polyuréthane.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous

Le gaspillage alimentaire en France

  • Economies d'énergie
  • Éco-gestes du quotidien

de lecture

Selon le Ministère de la Transition Ecologique, en France, les pertes et gaspillages alimentaires représentent 10 mil...

Mis à jour le

La précarité énergétique

  • Economies d'énergie
  • Éco-gestes du quotidien

de lecture

En France, on estime que 12 millions de personnes sont en situation de précarité énergétique. La précarité énergétiqu...

Mis à jour le