Prix de l'électricité

Quelle est la consommation électrique moyenne d'un logement par superficie ?

Mis à jour le

Estimer sa consommation électrique à la maison

Un casse-tête le calcul de la consommation électrique d'une maison ? Pas de panique, ENGIE vous détaille poste par poste les dépenses d'énergie selon la superficie de votre logement, mais également selon la composition du foyer. Vous allez voir ce n'est pas si sorcier... enfin presque !

Le nombre d'occupants d'un logement influe directement sur la consommation électrique moyenne d'eau chaude, de la cuisson et des appareils ménagers.

Ma conso : analysez vos consommations
Jusqu'à 8% d'économies d'énergie (*)

1 | Quatre postes de consommation électrique dans une maison

En général, on distingue quatre postes pour la consommation électrique moyenne par mois d’un foyer : le chauffage (environ 62 %), les appareils électriques (20 %), l'eau chaude (10 %) et la cuisson (8 %). 

Si vous habitez une maison de 100 m2 chauffée à l'électricité, votre facture d'électricité apparait certainement comme une des dépenses mensuelles les plus élevées. Sans compter qu’elle a tendance à grimper pendant l’hiver.

 

2 | Les principaux critères de calcul de la consommation électrique moyenne mensuelle

Pour avoir une idée précise de la consommation électrique de votre logement, il est indispensable de prendre plusieurs critères en considération : 

  • la surface
  • le nombre d'occupants
  • le nombre d'appareils électriques et la durée de leur utilisation
  • l'isolation thermique de l'habitat

La moyenne ainsi obtenue ne sera toutefois qu’indicative puisque la consommation électrique varie également selon le taux de présence des occupants, l'utilisation ponctuelle ou quotidienne de certains appareils, la situation géographique de l'habitat... 

 

3 | Chauffage électrique : une consommation selon la surface et l'isolation de la maison

Pour calculer la consommation moyenne en chauffage électrique, on se réfère à un volume de 110 kWh par mètre carré et par an. Dans le détail, la consommation électrique moyenne d'une maison de 100 m2 est comprise entre 9 350 kWh (bonne isolation) et  13 650 kWh (mauvaise isolation). Pour un logement de 70 m2 entre 5 000 et 7 200 kWh.

 

consommation électrique logement

4 | Chauffe-eau et appareils ménagers : une consommation électrique selon le nombre d'occupants et leurs habitudes d'usage

Le nombre d'occupants d'un logement influe directement sur la consommation électrique moyenne d'eau chaude (800 kWh par personne et par an), de la cuisson (200 kWh par personne et par an) et des appareils ménagers (1 100 kWh par ménage et par an).

Pour le  chauffe-eau, tout dépend du nombre de douches et bains pris quotidiennement et des caractéristiques de l’appareil (ancien, énergivore…). A titre indicatif,  le volume consommé peut varier de 1 475 kWh d'électricité par an pour un foyer de 2 personnes à 4 250 kWh pour un foyer de 6 personnes.

Concernant la consommation électrique des appareils électroménagers et l'éclairage, on constate des écarts importants entre les différents foyers. A cela, deux raisons principales : la performance énergétique des appareils et leur durée d'utilisation. La consommation moyenne annuelle en éclairage est comprise entre 100 et 300 kWh par occupant. Un réfrigérateur ou une télévision plasma consomment entre 200 et 500 kWh. Pour un appareil de cuisine ou de lavage, comptez entre 150 et 300 kWh… 

 

5 | Consommation en kWh : la traduction sur votre facture d'électricité

Pour un logement de 75 m2 (soit environ 3 à 4 occupants), dont la consommation est comprise entre 10 000 et 14 000 kWh, la facture s'élèvera (selon les fournisseurs d'électricité) entre 1 500 et 2 100 euros. Pour une maison de 100 m2, dont la consommation est comprise entre 13 750 et 17 550 kWh, elle sera entre 1 800 et 2 600 euros. 

Pour comparer votre consommation électrique avec des foyers similaires, découvrez le service Cap EcoConso proposé par ENGIE.

 

CONSOMMATION ANNUELLE MOYENNE EN CHAUFFAGE ELECTRIQUE
(en kWh/an)
Surface Isolation Consommation électrique 
20 m²  Minimale 3 300 kWh
(studio 1 à 2 occupants) Standard 2 850 kWh
  Supérieure 2 450 kWh
30 m²  Mauvaise 4 600 kWh
(studio 2 occupants) Moyenne 3 950 kWh
  Bonne 3 300 kWh
40 m²  Mauvaise 5 900 kWh
(appartement 2 à 3 occupants) Moyenne 5 000 kWh
  Bonne 4 150 kWh
50 m²  Mauvaise 7 200 kWh
(appartement 2 à 3 occupants) Moyenne 6 100 kWh
  Bonne 5 000 kWh
75 m²  Mauvaise 10 400 kWh
(appartement 3 à 4 occupants) Moyenne 8 800 kWh
  Bonne 7 200 kWh
100 m²  Mauvaise 13 6550 kWh
(maison + 3 occupants) Moyenne 11 500 kWh
  Bonne 9 350 kWh
120 m²  Mauvaise 16 250 kWh
(maison + 5 occupants) Moyenne 13 650 kWh
  Bonne 11 050 kWh

6 | Evaluer la consommation énergétique d’un logement avec le DPE

Le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) a été mis en place par l’Etat afin d’aider les propriétaires à estimer la performance énergétique de leur logement, en mesurant la consommation énergétique ainsi que le taux d’émission de gaz à effet de serre. Il se présente sous forme de deux étiquettes, similaires à celles présentent sur les appareils d’électroménagers. L’une pour l’énergie, l’autre pour le climat, ces deux étiquettes classent les logements des moins énergivores (A) au plus énergivores (G).

C’est principalement lors d’une mise en vente ou d’une location que le propriétaire fait appel à un professionnel accrédité par le Comité Français d’Accréditation (COFRAC). Ce dernier, pour réaliser son diagnostic, recense les éléments suivants :

la surface ;l’orientation ;l’état de la menuiserie ;le type de chauffage ;les matériaux de construction et d’isolation.

Outre l’évaluation du logement selon les deux classements, le professionnel apporte des conseils de travaux à entreprendre (chauffage, électricité ou isolation) dans le but de réduire l’impact énergétique mais également les factures de fin de mois !
 

À noter
Le certificat DPE, valable 10 ans, est obligatoire depuis 2006 pour tous les logements (vente ou location), à l’exception de ceux qui sont occupés moins de 4 mois par an(1).