Réalisez des travaux d'isolation et économisez !

Dossier ENGIE

Quel est le prix d’une isolation de toiture par l'extérieur ?

de lecture
Publié le , mis à jour le

À travers la loi de transition énergétique pour la croissance verte promulguée en 2015(1), la France s’est fixé des objectifs chiffrés, notamment en matière de rénovation énergétique des logements, de recours aux énergies renouvelables, aux matériaux durables et de lutte contre la précarité énergétique des ménages.

Ces évolutions passent, entre autres, par une plus grande inertie des bâtiments et donc, un effort conséquent quant à leur isolation. L’ADEME indique par exemple que 25 à 30 % des déperditions thermiques se font par le toit, qui fait donc partie des éléments à isoler en priorité. Mais alors, isolation de la toiture extérieure ou intérieure ?

Sur ce point, ENGIE vous propose un guide détaillé pour tout savoir du prix de l'isolation d’une toiture par l’extérieur.

Différentes méthodes d’isolation par l’extérieur

Pour bien comprendre les différentes méthodes d’isolation d’une toiture par l’extérieur, il est indispensable de visualiser la structure d’une charpente en bois classique. Elle se compose de plusieurs parties ; une ossature primaire avec les pannes et la ferme, ajoutée d’une structure secondaire où les chevrons, parallèles à la ferme et perpendiculaires aux pannes, reçoivent les linteaux et les voliges, qui, à leur tour, supportent la couverture de toit, des tuiles par exemple.

Le sarking

La technique du sarking est particulièrement efficace puisqu’elle permet de réduire au maximum la présence de ponts thermiques tout en conservant la hauteur sous toit. Adapté à tous types de charpentes traditionnelles en pente, ce procédé d’isolation est donc intéressant si vous souhaitez aménager une ou plusieurs pièces dans les combles et profiter d’une charpente apparente esthétique et efficace.

Sa mise en œuvre consiste en une rehausse de la toiture pour installer une isolation continue par plaques entre la charpente et la couverture : platelage (support rigide), isolant (fibre de bois, laines minérales…) pare-vapeur, écran de sous-toiture, liteaux, contre-liteaux et tuiles. Il est donc obligatoire de commencer par la mise à nu la charpente. L’isolation par sarking est ainsi souvent réalisée en même temps que le remplacement de la couverture ou sur une construction neuve.

Bon à savoir

Avant le sarking, il est conseillé de faire réaliser un diagnostic complet de l’état de la charpente. Cette étude permet notamment de vérifier que la structure est en mesure de supporter le poids de cette nouvelle installation.

La pose de panneaux autoportants

La pose de panneaux isolants autoportants réduit considérablement le temps d’intervention, mais réclame l'usage d’engins de levage pour déplacer chaque élément du sol à la charpente. Il est donc nécessaire de faire appel à des professionnels.

La mise en œuvre est notamment simplifiée par l’utilisation de panneaux de longueur égale à celle de la pente du toit. Assemblés en amont, ils se composent de plusieurs épaisseurs d’isolant rigide et se terminent par une face décorative qui assure l’esthétique de l’habitat côté plafond. Une fois installés sur la charpente, il ne reste plus qu’à les fixer et à réinstaller la couverture.

Les caissons chevronnés

Les caissons chevronnés apportent une solution complète : charpente, isolation, plafond. Posés directement sur les pannes de la toiture et maintenus par des chevrons d’une hauteur légèrement supérieure à celle de l’isolant, ils ne réclament que l’ajout d’un écran de sous-toiture, de liteaux et de la couverture.

Les panneaux sandwich

Ces plaques profilées s'emboîtent les unes aux autres sur tous types de charpentes bois et métal sans besoin de chevrons, ce qui accroît considérablement la continuité de l’isolation, réduit le coût et le temps de manipulation. De plus, elles ne nécessitent aucun entretien et apportent une excellente protection contre les intempéries.

À noter que les panneaux sandwich modifient l’aspect extérieur du bâtiment, mais peuvent aussi imiter les couvertures traditionnelles afin de répondre aux exigences du plan local d’urbanisme (PLU).

Les différents types d’isolants pour la toiture

Isolants souples, en vrac ou semi-rigides, biosourcés ou non… un certain nombre de matériaux d’isolation existent pour des usages et une résistance thermique différents. Voici les principaux :

  • Polystyrène extrudé et expansé, polyuréthane : isolant synthétique en plaque, résistant à l’humidité, confort d’été faible,
  • Laines végétales (chanvre, lin ou coton) : isolants biosourcés en rouleaux, vrac ou panneaux, bonne capacité hygrométrique,
  • Ouate de cellulose : isolant biosourcé en vrac, fort pouvoir isolant acoustique et bonne capacité de déphasage thermique pour éviter les pics de chaleur l’été,
  • Liège : isolant biosourcé en panneau, bonnes performances acoustiques et bonne capacité de déphasage thermique,
  • Laines minérales (laine de verre ou laine de roche) : isolant le plus courant, disponible sous tous les formats, bon marché et compétitif.
Bon à savoir

La réglementation thermique(2) en vigueur en France, implique que la « résistance thermique R exprimée en mètres carrés et Kelvins par Watt (m2.K/W) d’une paroi rénovée doit être supérieure ou égale au niveau minimal réglementaire selon la zone climatique. » Elle dépend en majeure partie de la conductivité thermique d’un isolant, mais aussi de son épaisseur.

Réalisez des travaux d’isolation à la maison
Optimisez l’efficacité énergétique de votre logement

Les prix moyens au m2 selon les méthodes d’isolation

Chaque propriétaire immobilier sait que la réfection ou l’isolation de la toiture fait partie des travaux les plus onéreux d’entretien ou de rénovation de son bien. Pourtant, le coût au m2 - estimé entre 60 et 250 euros selon la technique, les matériaux, les artisans et le projet - rapporté aux aides accordées par l'État pour la rénovation énergétique des bâtiments peut significativement diminuer.

Isolation extérieure : prix du sarking

Le sarking est un procédé d’isolation de la toiture par l’extérieur très performant, mais qui demande la mise en œuvre de savoir-faire précis et spécialisés. Il faut donc systématiquement faire appel à un professionnel pour sa réalisation.

En moyenne, ce type d’isolation de toiture présente un prix de 200 euros /m2 main-d'œuvre et matériaux inclus.

Isolation extérieure : prix des panneaux autoportants

Les panneaux autoportants se divisent en deux catégories : les panneaux sandwich et les caissons chevronnés. Leurs prix de pose sont différents, mais toujours exprimés selon matériaux et main-d'œuvre cumulés.

L’intervention d’une entreprise spécialisée coûte entre 70 et 100 euros /m2 de toiture à isoler à l’aide de caissons chevronnés. La pose de panneaux sandwich reste la solution la moins onéreuse avec un prix affiché en moyenne entre 60 et 80 euros/m2.

Astuce

Demander plusieurs devis vous permet d’obtenir une vue d’ensemble des propositions des professionnels du secteur. Souvent gratuit, ce document est de plus nécessaire pour bénéficier des aides de l’État. Il doit être signé avant la constitution du dossier.

Isolation de la toiture par l’extérieur : avec ou sans artisan ?

S’il est toujours possible de réaliser soi-même des travaux d’isolation de toiture par l’extérieur, leur mise en oeuvre suppose de posséder un certain nombre de savoirs et de capacités spécialisés :

  • Connaissance parfaite de la structure et des éléments de charpente à démonter et remonter,
  • Faculté de travail en hauteur avec efficacité et en toute sécurité,
  • Maîtrise des calculs nécessaires pour obtenir la superficie du toit et des outils de chantier,
  • Pose efficace d’un isolant, en continuité et sans ponts thermiques.

Le calcul : Pour calculer la superficie en m2 de toiture à isoler d’un toit à une ou deux pentes, l’opération se déroule en deux temps : largeur du toit en m x longueur de la pente en m, mais d’abord, longueur de la pente = √ (hauteur du toit2 + largeur horizontale2).

Faire appel à un artisan spécialisé augmente le prix au m2 pour l’isolation extérieure d’une toiture, mais vous assure de travaux réalisés dans les normes, durables et éligibles aux aides gouvernementales.

Les aides financières pour vous accompagner

Plusieurs aides financières peuvent vous accompagner dans le financement du projet de rénovation énergétique de votre habitation. Certaines sont attribuées sous conditions de ressources tandis que d’autres peuvent être cumulées en fonction de votre situation.

MaPrimeRénov’

Depuis le 1er janvier 2021, MaPrimeRénov’ remplace le CITE pour la réalisation de travaux d’amélioration énergétique. Son montant varie selon 4 plafonds de ressources et les gains réalisés en matière de performance énergétique grâce aux travaux réalisés. Elle est attribuée pour les résidences principales achevées depuis plus de deux ans.

Éco-PTZ

Rendez-vous auprès de votre banque partenaire du programme (l’État prend les intérêts à sa charge), pour obtenir un prêt jusqu’à 30 000 euros, sans conditions de ressources et à rembourser sous 15 ans maximum sans intérêt.

TVA à 5,5 %

Les travaux de rénovation et d’isolation des toitures sont concernés par la TVA réduite à 5,5 %. Ce taux est appliqué directement par les entreprises sur les devis qu'elles vous adressent.

Coup de pouce économie d’énergie

Ce dispositif cumulable avec MaPrimeRenov’ et l’éco-prêt à taux zéro, est proposé dans le cadre des CEE (certificats d'économie d’énergie). Son montant est de 10 ou 20 euros/m2 en fonction des revenus, mais soumis à une obligation d’efficacité. La valeur de résistance thermique R obtenue après isolation doit être supérieure ou égale à 6 m2 K/W.

Prime économie d’énergie ENGIE

Également lié aux CEE, la prime Coup de Pouce ENGIE concerne - entre autres - les travaux d’isolation et les travaux liés à l’utilisation d’énergies renouvelables. Son montant dépend de la localisation, du projet, des travaux entrepris et des revenus du foyer. Plusieurs primes peuvent être cumulées si différents travaux éligibles sont réalisés en même temps.

Aide de l’ANAH

Le programme « Habiter Mieux Sérénité » de l’agence nationale de l’habitat, offre la prise en charge sous conditions de ressources de 35 à 50 % du montant HT des travaux de rénovation énergétique. Deux bonus, « Sortie de passoire thermique » ou « BBC » d’un montant égal de 1 500 euros peuvent également être cumulés. Le logement concerné par les travaux doit avoir plus de 15 ans et vous ne devez pas avoir bénéficié de l’éco-PTZ au cours des 5 dernières années.

Bon à savoir

Les travaux d’isolation extérieure de la toiture ne sont pas éligibles au dispositif isolation à 1 euro et le recours à un artisan certifié RGE (Reconnu Garant Environnement) est obligatoire pour bénéficier des aides financières et des coups de pouce alloués aux travaux de rénovation énergétique.

Utilisez le simulateur de primes ENGIE pour connaître vos options.

Isolation intérieur et extérieur : prix et autres différences

Isolation de la toiture par l’intérieur ou par l’extérieur, deux techniques qui présentent différents avantages en fonction du chantier.

Isoler la toiture par l’intérieur pour le prix

Faire isoler la toiture de sa maison par l’intérieur est beaucoup moins onéreux. Le coût moyen au mètre carré est en effet de 100 euros dans ce cas, contre le double pour une isolation de la toiture par l’extérieur.

Ce procédé est aussi plus simple à mettre en œuvre et envisageable dans toutes les configurations. Il demande par contre de vider les combles quand ils sont aménagés et engendre une perte de hauteur parfois significative selon l’épaisseur d’isolant utilisé.

Isoler la toiture par l’extérieur pour l’efficacité énergétique

Grâce à l’isolation de la toiture par l’extérieur, les performances thermiques comme acoustiques sont meilleures. L’isolant recouvre la totalité de la charpente à la manière d’une couverture.

Le bâtiment profite également d’un rendu moderne et impeccable en façade tandis que les combles aménagés sont préservés et profitent souvent d’une plus-value esthétique. Toutefois, certaines communes s’opposent à la réalisation de travaux d’isolation extérieure sur les toitures, ce qui demande de bien se renseigner avant de débuter les travaux.

Quel prix au m2 pour une isolation extérieure du toit ?

Le prix d’une isolation de toiture par l’extérieur dépend de plusieurs facteurs : superficie de toiture, matériaux et technique utilisée. Dans la majeure partie des cas, il est toutefois compris entre 100 euros et 300 euros par mètre carré.

Comment isoler une toiture par l’extérieur ?

Il existe 2 grands procédés d’isolation des toitures par l’extérieur : le sarking qui consiste à poser une sorte de sur-toiture et la pose de panneaux isolants autoportants, panneaux chevronnés ou panneaux sandwich.

Quelles aides financières sont disponibles pour isoler la toiture d’une maison ?

Isoler thermiquement le toit d’une maison, fait partie des travaux de rénovation énergétique favorisés par l’État. À ce titre, il est possible de bénéficier sous conditions de MaPrimeRévov’, la TVA à 5,5 %, l’éco-PTZ, la prime Coup de pouce Économie d’énergie, du programme Habiter Mieux Sérénité ou de la prime économie d'énergie par ENGIE.

Conditions de l'offre/des offres et autres informations

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous