Changez de chaudière et faites des économies d'énergie

Découvrez nos solutions Appelez un conseiller
Appelez un conseiller 09 69 37 51 63 (Appel non surtaxé)
Dossier ENGIE

Chaudière cogénération : comprendre ce système qui produit chaleur et électricité

de lecture

Publié le , mis à jour le

Une chaudière à cogénération allie production de chauffage et production d’électricité. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur ce système performant.

Vous chauffer et produire de l’électricité en même temps, c’est possible ! C’est la promesse qu’offre la chaudière à cogénération. Comment fonctionne-t-elle ? Pourquoi la choisir ? À quel prix ? ENGIE fait le point !

Économies d’énergie : installez une chaudière haute performance
Vous pouvez économisez jusqu’à 800€ chaque année
Jusqu'à 800€ / an

Chaudière à cogénération : présentation et fonctionnement

Une chaudière à cogénération est une chaudière à condensation qui peut produire de l’électricité. Comme son nom l’indique, elle fonctionne selon le principe de la cogénération.

La cogénération permet de produire simultanément de l'énergie thermique pour le chauffage et de l’électricité. La chaleur générée pendant la combustion va venir chauffer le circuit de chauffage. Les vapeurs produites vont pouvoir ensuite entraîner un moteur et produire de l’électricité.

Différents modèles de chaudière à cogénération

On distingue généralement deux types de chaudières à cogénération :

  1. La chaudière à micro-cogénération. Les vapeurs d’eau produites peuvent entraîner un moteur Stirling. Celui-ci produit de l’électricité qui servira à la consommation du logement ou à la production d’eau chaude sanitaire  ; 

  2. La chaudière à piles à combustible, très peu répandue. Le gaz au contact de l’oxygène va former de la vapeur d'eau. Cette eau va subir une électrolyse. On la soumet à un courant électrique pour séparer les molécules d’hydrogène (H) et d’oxygène (O). L’hydrogène peut alors être stockée dans une pile. L’énergie stockée pourra être transformée pour couvrir en partie les besoins de la maison. 

Le plus souvent, il s’agit d’une chaudière à gaz à condensation. Toutefois, cet équipement peut fonctionner à l’aide d’autres combustibles comme :  

  • Le bois de chauffage ; 
  • Le fioul.

Quels sont les avantages de ce dispositif ? 

La chaudière à cogénération présente plusieurs avantages. Économique, elle est également considérée comme écologique. 

Des économies d’énergie à la clé

La chaudière à cogénération est un système de chauffage performant. Elle dispose d’un rendement supérieur à 115% contre 92% pour une chaudière à condensation classique. Elle permet donc à un ménage d’optimiser sa facture de chauffage

Selon le principe de l’autoconsommation, l’électricité produite peut être consommée par le ménage mais aussi être revendue au réseau électrique. Cela permet au foyer de générer un revenu passif.[1]

Un système plus respectueux de l’environnement

Avec une consommation encore plus réduite de gaz naturel, la chaudière à cogénération est plus écologique qu’une chaudière basse température ou à condensation. Elle permet donc à un ménage de réduire l’empreinte carbone du logement.

Quid des inconvénients ? 

Malgré les atouts dont elle dispose, la chaudière à cogénération reste un investissement important. Son prix en devient un inconvénient majeur. Le prix d’une chaudière à micro-cogénération oscille entre 9 500 euros et 23 000 euros(2). Nous allons voir plus en détails ci-après les coûts selon le type de chaudière.

Quel est le prix d’une chaudière à cogénération ? 

En fonction du modèle choisi et de la puissance désirée, le prix d’une chaudière à cogénération varie entre 9 500 euros et 23 000 euros. Cela est bien plus élevé que les autres modèles de chaudières à gaz ou à bois, comme le montre le tableau suivant. 

Type de chaudière à gaz

Gamme de prix

Chaudière à micro-cogénération au gaz

Entre 9 500 € et 23 000 €

Chaudière à micro-cogénération au bois

Entre 9 500 € et 21 000 €

Chaudière à piles à combustible

Environ 20 000 €(4)

Chaudière classique à gaz 

De 500 € à 2 500 €

Chaudière à gaz à condensation

De 3 000 € à 5 000 €

Chaudière à gaz basse température

De 1 000 € à 3000 €

Chaudière à bûches de bois(5)

De 5 000 € à 13 500 €

Chaudière à granulés

De 4 000 € à 18 000 €

Dans quel cas la choisir ?

La chaudière à cogénération est particulièrement indiquée pour les ménages se chauffant au gaz et souhaitant continuer à utiliser cette énergie tout en réduisant la facture de chauffage. En effet, grâce à sa double fonctionnalité de production de chaleur et de production d’électricité, elle permet de faire de belles économies d’énergie. 

Dans un contexte où les prix de l’électricité et du gaz augmentent, elle s’avère donc très rentable. En effet, selon les nouvelles modalités du bouclier tarifaire, les tarifs réglementés du gaz et de l’électricité subiront une hausse de 15% en 2023. 

Bon à savoir : En vertu de la RE 2020 (Réglementation environnementale 2020), il n’est pas possible d’installer une chaudière gaz à cogénération dans un logement neuf. En revanche, vous pouvez tout à fait opter pour une chaudière bois à cogénération.

Comment se passe l’installation ? 

L’installation d’une chaudière demande des compétences techniques. Tout d’abord, il faut raccorder l’équipement au circuit de chauffage central et prévoir une sortie d’évacuation des fumées, en toiture ou en façade. 

Ensuite, l’installateur va le brancher à l’électricité. Pour que vous puissiez consommer et vendre le surplus d’électricité produit en obligation d’achat, il faudra demander à Enedis un raccordement de l’appareil au réseau électrique. Vous pouvez procéder à la demande de raccordement sur le portail Racco-Connect d’Enedis.  

Afin d’obtenir la mise en service, vous devrez obtenir ensuite une attestation Consuel. Celle-ci viendra vérifier que votre installation électrique répond bien aux normes de sécurité. Ces formalités peuvent s’avérer compliquées pour les ménages. C’est pourquoi, en général, votre artisan vous aide dans les démarches.

Qui peut installer une chaudière à cogénération ? 

L’installation d’une chaudière gaz à cogénération doit être effectuée par un professionnel. Si vous souhaitez bénéficier des aides à la rénovation énergétique, pensez à passer par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Comptez entre 40 euros et 100 euros de l’heure(6) pour l’intervention d’un chauffagiste.  

Les aides pour la chaudière à cogénération

Bien que chère à l’achat, la chaudière à cogénération peut faire l’objet d’aides à la rénovation. Quelles sont les aides disponibles ?

La Prime Énergie Engie 

La Prime Énergie d’ENGIE entre dans le cadre des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE). Elle peut financer l’installation d’une chaudière à cogénération dans :

  • un logement principal ou secondaire ;
  • construit depuis plus de 2 ans
  • sur le sol français.

Cette aide est cumulable avec MaPrimeRénov’. Le montant varie selon les revenus de votre foyer. Elle peut monter jusqu’à 263 euros pour une chaudière gaz à condensation et 231 euros pour une chaudière à granulés.(8)

MaPrimeRénov’

Proposée par l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat), MaPrimeRénov’ finance des travaux de rénovation dans une résidence principale de plus de 15 ans. 

Son montant dépend des revenus fiscaux du ménage mais aussi des travaux menés. Pour une chaudière gaz à haute performance, l’aide peut aller jusqu’à 1 200 euros. Dans le cas d’une chaudière à granulés, elle peut monter jusqu’à 11 000 euros.(9)

Bon à savoir : Pour accélérer la transition énergétique et sortir des énergies fossiles, le gouvernement mettra fin aux aides pour les chaudières à gaz dès le 1er janvier 2023.(10)

L’Eco-PTZ

Avance de trésorerie, L’éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) est un emprunt bancaire classique avec un taux d’intérêt à 0%. Porté 50 000 euros pour un bouquet travaux, il peut être remboursé sur 20 ans. 

Le chèque énergie 

Destiné aux ménages modestes, le chèque énergie peut servir à payer : 

  • une facture d’énergie domestique (facture d’électricité, de gaz, de fioul, de bois, etc.) ; 

  • des travaux de rénovation énergétique menés par artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). 

Cette aide peut aller jusqu’à 277 € TTC. Bien que le montant soit modeste, il a l’avantage de pouvoir être cumulé avec MaPrimeRénov’.

La TVA à taux réduit

Enfin, parmi les aides financières, on trouve également la TVA réduite à 5,5%. Elle s’applique sur la main-d’œuvre et le matériel. Contrairement aux autres programmes d’aides et de subvention, vous n’avez pas besoin de faire appel à un professionnel RGE pour en bénéficier.

La chaudière congénération en bref

  1. La chaudière à cogénération permet de couvrir vos besoins en chauffage et d’assurer en parallèle la production d’électricité.

  2. De manière générale, elle va fonctionner au gaz mais peut aussi utiliser le fioul ou le bois comme combustibles.

  3. Son prix va de 9 500 euros à 23 000 euros.

  4. On peut réduire le montant de l’installation grâce à des aides à la rénovation.

Combien coûte l’entretien d’une chaudière à cogénération ?

Cela dépend de l’énergie utilisée. Pour une chaudière gaz, comptez entre 80 et 175 €. Pour une chaudière à bois, il faut prévoir entre 310 et 550 € pour l’entretien et les ramonages obligatoires.

Quelles alternatives à la chaudière gaz à cogénération ?

Pour vous chauffer sans utiliser les énergies fossiles, vous pouvez vous tourner vers des dispositifs fonctionnant aux énergies renouvelables comme la pompe à chaleur ou la chaudière à bois. Elles sont éligibles aux aides à la rénovation. 

Peut-on relier sa chaudière à un thermostat connecté ?

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous

Que faire en cas de chaudière qui fuit ?

  • Equipements et chauffage
  • Chaudière

de lecture

De l’eau s’accumule sous votre chaudière ? ENGIE vous explique d’où peut cela peut provenir et vous donne quelques co...

Mis à jour le