L’isolation de vos combles : un acte économique et écologique

de lecture
Publié le , mis à jour le

L’isolation des combles permet de limiter de près de 30 %1 les déperditions de chaleur, et d’améliorer le niveau de confort des occupants du logement. Inscrits dans une démarche écologique, les travaux d’isolation de combles peuvent être financés par différentes aides dédiées.

Pourquoi isoler vos combles ?

Encouragée par l’État français et par de multiples acteurs soucieux de la préservation de l’environnement, l’isolation des combles présente trois principaux avantages, décryptés pour vous.

Réaliser des économies d’énergie

Dans une habitation, 30 %1 des déperditions de chaleur se font par le toit.

Cela signifie que concrètement, en décidant d’isoler la partie qui se trouve entre le plancher le plus haut de votre habitation et le toit, vous pouvez espérer faire baisser votre facture énergétique d’environ 30 %. Une baisse non négligeable, d’autant plus que l’investissement de départ est assez vite rentabilisé (voir plus bas).

 

i Comment expliquer ces déperditions de chaleur ?

La déperdition de chaleur par le toit s’explique de façon très simple : l’air chaud étant plus léger que l’air froid, celui-ci s’élève vers la toiture. Lorsque votre logement et vos combles sont mal isolés, cet air chaud s’évacue vers l’extérieur sans trop de difficultés (pas de barrière isolante pour le retenir). Dans le même temps, l’air froid extérieur a beaucoup plus de facilités à pénétrer à l’intérieur de votre logement.

Améliorer votre niveau de confort

Vous ressentez en hiver une sensation de froid qui vous traverse le corps ? Vous avez le sentiment d’étouffer en été sous vos combles avec une chaleur importante ? L’isolation de vos combles vous permet de gagner en confort au quotidien avec une température intérieure plus agréable tout au long de l’année, et plus facile à réguler.

Vous inscrire dans une démarche écologique

C’est l’un des enjeux majeurs des travaux d’isolation des combles, et de l’isolation des habitations de manière générale. En isolant vos combles, perdus ou aménageables, vous participez activement à améliorer les performances énergétiques de votre logement. Résultat, votre logement consomme moins d’énergie, et s’inscrit de façon plus efficace dans une démarche de préservation de l’environnement et des ressources de la planète.

Comment isoler vos combles ?

Il existe de multiples façons d’isoler vos combles. Toutes dépendent de la configuration de votre logement, de vos exigences, des performances attendues ou encore du budget dont vous disposez pour ces travaux. Voici quelques conseils pour vous accompagner dans la phase « pratique » des travaux d’isolation de vos combles.

1. Choisir la bonne méthode

On distingue trois grandes méthodes pour l’isolation des combles :

  • l’isolation intérieure par le sol : il s’agit de poser un matériau isolant directement sur le plancher des combles. Cette méthode est particulièrement adaptée à l’isolation des combles perdus puisque la surface isolée n’est pas destinée à être utilisée par les occupants du logement ;
  • l’isolation intérieure sous la toiture : il s’agit d’exploiter les rampants afin d’y insérer un matériau isolant. Cette méthode répond aux exigences de celles et ceux qui souhaitent isoler des combles aménageables sans perdre d’espace au sol ;
  • l’isolation par l’extérieur : cette technique d’isolation permet enfin de préserver l’intégralité du volume intérieur des combles. Il s’agit ici de mettre en place un isolant entre les éléments de la charpente et la toiture. À noter que, de par ses caractéristiques, l’isolation par l’extérieur affiche un coût plus élevé que l’isolation par l’intérieur. On la retrouve aussi bien dans les travaux d’isolation des combles que les travaux d’isolation des murs.

2. Choisir les bons matériaux d’isolation des combles

Vous le constaterez assez vite, le marché de l’isolation présente une multitude de matériaux isolants. Pour isoler vos combles, vous aurez ainsi à choisir entre des matériaux isolants synthétiques, naturels, biosourcés, etc. Pour vous aider à faire votre choix, il est important de prendre en compte :

  • les performances affichées des isolants : tous les matériaux isolants n’ont pas la même efficacité en termes d’isolation thermique (on parle de résistance thermique ou « R ») ;
  • la méthode utilisée : une isolation des combles par soufflage nécessite d’avoir à disposition un matériau isolant en vrac ;
  • l’impact environnemental des matériaux isolants et leur longévité.
i Le saviez-vous ?

En France, 75 % des ménages français optent pour la laine de verre comme principal matériau isolant.

3. Appliquer les bons conseils

Suivre quelques conseils simples peut également vous aider à isoler vos combles sans mauvaises surprises. En amont ou au cours de vos travaux, pensez notamment à :

  • privilégier la qualité, tant dans le choix des matériaux isolants que dans la sélection de l’artisan chargé de réaliser vos travaux ;
  • éviter de vous laisser séduire par des offres alléchantes qui profitent davantage à des entreprises peu scrupuleuses qu’à votre porte-monnaie ;
  • anticiper la mise en place d’un système de ventilation sous vos combles ;
  • réaliser, si besoin, une étude précise des performances actuelles de votre logement ;
  • ne pas occulter les performances en termes d’isolation acoustique des matériaux isolants sélectionnés.

Isolation de vos combles : combien ça coûte ?

Le coût de l’isolation de vos combles varie du simple au triple (voire beaucoup plus) en fonction du type de matériaux isolants utilisés et de la méthode employée.

Prévoyez ainsi :

  • entre 18 € et 53 €/m² pour l’isolation de combles perdus2 ;
  • entre 35 € et 267 €/m² pour l’isolation de combles aménageables2.

Grâce aux économies d’énergie réalisées et aux aides financières accordées (voir ci-dessous), il est toutefois possible de rentabiliser l’investissement de départ en cinq à six années seulement.

i Profiter de l’isolation de vos combles pour agrandir votre logement

Décidés pour faire baisser la facture énergétique, les travaux d’isolation de vos combles peuvent être l’occasion d’agrandir votre logement. Avec l’installation d’une fenêtre de toit et quelques travaux d’aménagement, les combles aménageables se transforment en nouvelle pièce de vie. Une solution économique pour agrandir votre logement sans changer d’adresse !

Zoom sur les aides financières pour isoler vos combles

En tant que candidat à des travaux d’isolation de vos combles, vous pouvez prétendre à tout un tas d’aides financières bienvenues pour diminuer le montant de la facture. C’est le cas notamment avec :

  • le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), accordé par l’État français, et équivalent à 30 % du montant des travaux ;
  • les primes énergie (CEE), attribuées par les fournisseurs d’énergie ;
  • un taux de TVA réduit à 5,5 % (au lieu de 14,5 %) ;
  • un éco-prêt à taux zéro ;
  • les aides de l’Anah ;
  • les aides des collectivités territoriales ;
  • le dispositif « isolation à 1 € ».
i Soyez attentif aux critères d’éligibilité

En fonction du type d’aide, les ressources du foyer et/ou la géolocalisation peuvent constituer des critères d’éligibilité. Dans la plupart des cas, sachez que vous serez par ailleurs tenu de confier les travaux d’isolation de vos combles à un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour pouvoir bénéficier de ces aides financières.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous