Installez un climatiseur pour vous mettre à l’abri des aléas météos

Dossier ENGIE

Climatiseur réversible et pompe à chaleur : quelles sont les différences ?

de lecture

Publié le , mis à jour le

Pompe à chaleur réversible, climatisation réversible, vous savez que les deux appareils peuvent vous chauffer en hiver et vous rafraîchir en été, mais vous ne comprenez pas bien les différences ? On vous explique tout pour choisir ce qui vous convient le mieux.  

Vous souhaitez installer un chauffage qui fasse aussi climatisation ? Vous hésitez entre deux appareils : le climatiseur réversible et la pompe à chaleur réversible ? Quelle est la différence entre ces deux équipements ? Comment choisir ? ENGIE vous explique dans ce guide !

Pompe à chaleur réversible et climatisation : un fonctionnement similaire

Il n’y a pas de différence notable de fonctionnement entre une pompe à chaleur (PAC) réversible et une clim réversible. Ces appareils sont dotés à minima d’une unité extérieure et d’une unité intérieure. Dans ce cas on parle de « climatisation monosplit ». Si vous disposez de plusieurs unités intérieures, on parle de « climatisation multi-split ».  

Pour fonctionner, une PAC air-air pompe les calories de l’air extérieur et les transmet à un fluide frigorigène. Grâce à l’action d’un compresseur puis d’un détendeur, le fluide frigorigène va voir augmenter ou baisser sa température selon le mode sélectionné (chauffage ou clim). L’air chauffé ou rafraîchi peut ensuite être soufflé par ventilation à l'intérieur puis un nouveau cycle commence.

En inversant ce cycle, on peut alors produire du frais. C’est ce que fait le frigidaire mais aussi le principe de fonctionnement de la climatisation. Elle rejette de l’air chaud à l’extérieur du logement pour souffler de l’air frais à l’intérieur.

Installez un climatiseur pour vous mettre à l’abri des aléas météos
Été comme hiver, gardez un niveau de confort optimal

Une finalité différente 

Au moment de choisir entre la PAC réversible et la climatisation réversible, il faut se poser la question de leur utilisation principale. En théorie, le but premier d’une PAC air – air est de chauffer. A l’inverse, le but premier d’un climatiseur est de refroidir.

Si vous cherchez un système de chauffage avec la possibilité de vous rafraîchir l’été, alors il vaudra mieux vous tourner vers une pompe à chaleur aérothermique. En revanche, si vous habitez dans région très chaude et que vous souhaitez pouvoir bénéficier d’air conditionné, le climatiseur est plus indiqué.

Comment bien choisir sa PAC ou sa climatisation ?

Pour bien choisir votre appareil, il faudra prendre en compte le rendement et la puissance. Voyons cela ensemble !

SCOP et SEER : les critères de choix en fonction de l’usage

Avant l’achat pour mesurer la performance de l’équipement, deux données doivent vous intéresser :

  • Le coefficient de performance saisonnier (SCOP) qui permet de mesurer la consommation en mode chauffage ;  
  • Le Seasonal Efficiency Energy Ratio (SEER) qui indique la consommation en mode production de froid.

Le SCOP et le SEER correspondent à un ratio entre l’énergie électrique consommée et l’énergie thermique restituée. Ainsi, une PAC réversible avec un SCOP de 4 produit 4 kWh de chaleur par kWh pompé.

De la même manière, une climatisation réversible avec un SEER de 5 produira 5 kWh d’air froid, pour 1 kWh consommé. Dans le deux cas, plus le chiffre est élevé, plus l’appareil fait preuve d'efficacité.

La puissance

La puissance correspond à l’énergie qu’une climatisation ou une PAC consomme en une heure de temps. Traditionnellement, on mesure la puissance d’une climatisation en British Thermal Unit ou en watts (W). Un watt équivaut à 3,412 BTU.

Un clim d’une puissance de 2 kW consomme 2 kWh d’électricité par heure de fonctionnement à pleine puissance.

La puissance est à mettre en lien avec le SCOP et le SEER. Plus l’appareil est puissant, plus il peut chauffer ou climatiser une surface importante. Ainsi, un équipement avec une puissance de 2 kW et un SEER de 3, produit 6 kWh d’air frais par heure d’utilisation.

Pour calculer la puissance adaptée pour votre dispositif, la règle généralement acceptée est de compter 100 Watts ou 341 BTU de puissance frigorifique par m². Pour une pièce de 20 mètres carrés, il faudra donc opter pour un appareil de 2000 W, soit 2 kW.

À quel prix s’équiper ? 

Le prix de ces deux équipements est relativement proche. En général, le climatiseur réversible est un peu plus abordable.

Quel est le prix d’une pompe à chaleur air-air ?

Le prix d’une pompe à chaleur réversible dépend de la surface à chauffer. Il faudra compter environ entre 5 000 et 10 000 € TTC pour s’équiper. Ce tarif inclut la pose.

Quel est le prix d’une climatisation réversible ?

La climatisation réversible est généralement un peu moins chère. Son coût varie entre 3 000 et 6 000 € TTC pour l’achat et l’installation. Ces prix restent toutefois indicatifs car de nombreux facteurs peuvent influer le coût final.  Seul un devis réalisé par un professionnel vous donnera un montant exact. 

PAC air-air : quelles sont les aides disponibles ?

La pompe à chaleur air-air restitue plus d’énergie qu’elle n’en consomme pour fonctionner. En cela, elle permet de faire des économies d’énergie. C’est pourquoi, l’installation d’une PAC réversible peut faire l’objet de certaines aides à la rénovation énergétique.

La Prime Eco-Énergie d’ENGIE

La Prime Eco-Énergie d’ENGIE est une aide issue des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE). Elle permet de financer des travaux de rénovation énergétique dans un logement construit depuis plus de 2 ans. Celui-ci peut faire office de résidence principale ou secondaire.

L’éco-prêt à taux zéro

D’un montant maximal de 15 000 € pour une opération de travaux, ce prêt avec un taux d’intérêt nul peut monter jusqu’à 50 000 € dans le cadre d’un bouquet travaux. Remboursable sur 20 ans, il est ouvert à tous les ménages sans conditions de revenus. S'il ne peut pas financer directement la climatisation ou la pompe à chaleur air-air, elles peuvent être intégrées dans une rénovation de plus grande ampleur qui pourra lui être financé la l'éco-prêt à taux zéro. 

La TVA à taux réduit sur la pose

La pompe à chaleur air-air et la climatisation réversible ne sont pas soumises au taux de TVA réduit à 5,5 % contrairement à d'autres appareils. En revanche, si vous les installez dans un logement de plus de 2 ans, la main d'œuvre profite d'un taux réduit à 10 %. 

Bon à savoir : la PAC air-air n’est pas éligible à MaPrimeRénov’. En revanche, cette aide de l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) peut vous servir à financer l’installation d’une PAC air-eau ou des travaux d’isolation pour vous protéger de la chaleur.

En bref

  1. Une climatisation électrique réversible et une PAC air-air sont deux appareils très similaires, voire même identiques; 

  2. Les appareil se distinguent en réalité sur fonction principalement utilisée. Un climatiseur va généralement de l’air frais dans un logement. L’hiver, il peut faire office de chauffage d’appoint...

  3. ... tandis que la PAC air-air sert davantage à des fins de chauffage. L’été, elle peut aussi produire de l’air frais.

  4. Il faut compter entre 5 000 € et 10 000 € pour l’achat d’une PAC. Pour un système de climatisation, vous devrez débourser entre 3 000 € et 6 000 €.

  5. Quelques aides à la rénovation vous permettent de réduire le prix de l’installation de l’équipement, mais ils ne profitent des aides les plus intéressantes. 

Climatisation réversible et climatisation inverter : quelles différences ?

Il n’y en a pas à proprement parler. La technologie Inverter est un mode de fonctionnement de l’appareil. Il permet de diminuer la puissance du compresseur sans arrêter la clim. Ainsi, lorsque la température de consigne est atteinte, celle-ci ne s’arrête pas. En évitant les redémarrages fréquents, la solution Inverter permet de faire des économies d’énergie.

Existe-t-il des PAC air-eau réversibles ?

Certaines pompe à chaleur air-eau ou géothermiques proposent une option dite de "géocooling". Sans pouvoir climatiser, elles peuvent rafraîchir une pièce en faisant baisser la température de 2°C à 3°C. Elles fonctionnent avec un plancher chauffant rafraîchissant ou un radiateur réversible.

Quelle est la consommation d’énergie d’une PAC air-air ?

La consommation de la PAC dépend du modèle et de sa puissance. Selon l’Ademe, une PAC air-air consomme environ 51 kWh par an et par m² chauffé. Cela représente 5 100 kWh d’électricité dans une maison de 100 m².

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous

Le gaspillage alimentaire en France

  • Economies d'énergie
  • Éco-gestes du quotidien

de lecture

Selon le Ministère de la Transition Ecologique, en France, les pertes et gaspillages alimentaires représentent 10 mil...

Mis à jour le