Découvrez le gaz vert, cette énergie pleine d'avenir

de lecture
Publié le , mis à jour le

À l’heure où les enjeux environnementaux n’ont jamais été aussi prégnants, le gaz vert (ou biogaz) s’impose progressivement comme une énergie d’avenir. Pourquoi ? Parce qu’il est produit à partir de matières organiques « renouvelables ».

Découvrez davantage sur cette filière en plein essor !

Qu’est-ce que le gaz vert ?

Le gaz vert, ou biogaz, est un gaz combustible qui est produit à partir de la fermentation de matières organiques. C’est ce qu’on appelle la méthanisation.

Parmi les matières qui libèrent du biogaz lors de leur décomposition, on trouve les effluents agricoles (lisiers, déjections animales), les boues des stations d’épuration ou encore certains déchets de l’industrie agroalimentaire. 

Mon Gaz Vert
10% de gaz d'origine renouvelable dont vous choisissez le site de production !

C’est donc l’origine « renouvelable » de ces différentes sources de production qui permet d’apposer le qualificatif « vert » à côté de celui de « gaz », contrairement au gaz naturel « classique » qui, lui, provient d’énergies fossiles qui – par essence – ne sont pas inépuisables.

De quoi se compose le gaz vert ?

En fonction des matières organiques à partir desquelles il est produit, le gaz vert va contenir une quantité plus ou moins importante de biométhane. En moyenne, il en renferme entre 40 à 60 %.

Parmi les autres éléments qui le composent, on note la présence d’hydrogène sulfuré, un composant instable susceptible de rendre le biogaz toxique. C’est donc pour cette raison que le gaz vert doit subir un processus d’épuration de manière à ce que sa composition finale se rapproche le plus possible de celle du gaz naturel et que sa valorisation en soit facilitée.

i Le saviez-vous ?

Ce n’est pas l’homme qui a inventé le biogaz mais bien la nature elle-même ! Le biogaz est connu depuis longtemps sous le nom de « gaz du marais » ou de « feu follet ». Ce sont de petites flammes qui apparaissent spontanément à la surface de l’eau, dans les décharges sauvages ou dans les cimetières, précisément là où des matières organiques sont en état de décomposition avancée !

Comment est produit le gaz vert ?

Comme nous venons de le voir, le gaz vert provient de la décomposition de substances organiques. Oui mais comment ça fonctionne ?

Le biogaz est obtenu à partir de la fermentation « anaérobie » de ces diverses matières, la fameuse « méthanisation ». À la différence du compostage qui, lui, est une fermentation produite en présence d’air, la méthanisation, elle, requiert une absence totale d’oxygène. Ce n’est qu’à cette condition que les bactéries présentes dans les déchets vont pouvoir produire du méthane.

Pour réaliser une fermentation à grande échelle, les matières fermentescibles sont stockées dans de grands équipements appelés « méthaniseurs » qui sont généralement installés là où sont produites ces matières organiques.

Le gaz vert, une énergie d'avenir ?

Le gaz naturel est une source d’énergie fossile qui s’épuise et devrait être entièrement tarie dans moins de 100 ans. Il est donc urgent de soutenir la production d’énergies alternatives.

En 2015, le gouvernement français a promulgué la loi sur la transition énergétique. Dans son texte, la loi prévoit d’atteindre 32 % d’énergies renouvelables pour 2030. Pour satisfaire cet objectif ambitieux, la part du biogaz – ainsi que des autres énergies renouvelables – augmente progressivement dans la production de l’électricité et du gaz en France.

À terme, l’objectif de la filière gaz vert est d’atteindre 10 % de biogaz injecté dans le réseau national à l’horizon 2030, puis 100 % en 20501.

Quelle différence entre gaz vert et compensé carbone ?

La combustion du gaz naturel est responsable d’importantes émissions de CO2. Pour compenser cet impact sur l’environnement, les fournisseurs d’énergie proposent à leurs clients deux types d’offres :

  • des offres de gaz vert : le gaz provenant de sources organiques renouvelables est injecté dans le réseau national par une unité de méthanisation ;
  • des offres de gaz compensées carbone : une partie de la facture du client ayant souscrit cette offre est utilisée pour soutenir des projets visant à compenser les émissions de CO2 inhérentes à l’utilisation du gaz naturel.
i ENGIE & le gaz vert

Chez ENGIE, nous achetons le gaz vert à 3 sites (et donc 3 producteurs) dont vous pouvez découvrir la localisation sur notre carte  :

  • Saint Maximim ( Hauts de France) : déchets ménagers et industriels
  • STEP SILA ( Cran Gevrier - Auvergne Rhône Alpes) : le SILA méthanise des boues de station d’épuration 
  • BIOGAZ PEVELE ( Wannehain – Hauts de France ) : Fumier et lisier de bovins, fumier equin, résidus d'endiveries, de pommes de terre, de céréales et de cultures intermédiaires.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous