Réalisez des travaux d'isolation et économisez !

Dossier ENGIE

Isolation vide sanitaire : pourquoi et comment le faire ? Nos astuces

de lecture

Publié le , mis à jour le

L'isolation du vide sanitaire n'est certainement pas la première chose qui vient en tête lorsque l'on veut entreprendre des travaux d'isolation. C'est pourtant une opération loin d'être dénuée d'intérêt. 

Vous avez la sensation d’avoir froid aux pieds dans votre logement ? Votre sol vous semble humide ? Pour améliorer votre confort, n’hésitez pas à isoler vos planchers bas, notamment en isolant votre vide sanitaire. Un investissement qui vous permettra également de réaliser des économies d’énergie. Alors pourquoi isoler votre vide sanitaire ? Et comment procéder ? ENGIE vous donne ses astuces.

Offres isolation
Découvrez nos offres isolation avec prime directement déduite de votre devis pour un reste à charge minimal.

Un vide sanitaire : qu’est-ce que c’est ?

Un vide-sanitaire est un simple espace d’air non aménageable, situé sous le plancher bas de votre logement. En général, il mesure 70 à 80 cm de hauteur, ce qui permet de laisser passer les canalisations d’eau ou de gaz de votre maison. Il peut en outre s’étendre sous l’intégralité de la surface de votre logement ou seulement sous une partie.

Sa fonction première est de servir de zone tampon entre vos planchers bas et la terre sur laquelle votre logement a été construit. L’air est en effet un bon isolant naturel : il peut notamment protéger vos planchers des remontées humides du sol. À condition d’être correctement ventilé ! L’air d’un vide sanitaire doit en effet être constamment renouvelé pour garantir son efficacité. Malheureusement, malgré la présence de bouches d’aération percées en bas façades, il peut arriver qu’un vide sanitaire manque de ventilation et régule mal l’humidité. Si vous êtes dans ce cas, une bonne solution consiste à isoler votre vide sanitaire.

Le chiffre clé

Une maison perd 7 à 10% de sa chaleur quand son sol est mal isolé.

Isolation du vide sanitaire : quels avantages en retirer

L’isolation d’un vide sanitaire est une solution judicieuse à plusieurs niveaux.

Isoler un vide sanitaire : un bénéfice pour votre confort

Elle permet d’abord de gagner en confort. Avec une isolation plus performante, votre maison retiendra mieux la chaleur : non seulement vous gagnerez quelques degrés mais la température intérieure sera également plus homogène et plus constante. De plus, vous ressentirez moins cette sensation désagréable de sol froid en hiver.

Isoler un vide sanitaire : une maison plus saine

Isoler un vide sanitaire inefficace participe également à l'assainissement de votre maison. Avec une ventilation adéquate, vous réduisez notamment les risques de condensation et de remontées capillaires, c’est-à-dire les remontées d’humidité dans vos murs depuis le sol de votre habitation.

Vide sanitaire mal isolé, que risquez-vous ?

Les problèmes d’humidité ne sont pas rares dans les maisons construites sur un vide sanitaire inefficace. Avec la condensation par exemple, l’eau stagne sous le plancher de votre logement. En dehors d’une sensation désagréable, cette humidité au sol peut être propice au développement de moisissures, sources de mauvaises odeurs. Plus grave, ces champignons peuvent être problématiques d’un point de vue santé. 

Enfin, l’eau remontée du sol peut, par capillarité, s’infiltrer dans les murs et peut même fragiliser la structure de la maison.

Isoler un vide sanitaire : un avantage financier

Avec une meilleure isolation et un air moins humide, vous avez plus de facilité à vous chauffer. En conséquence, vous économisez de l’énergie et, in fine, vous allégez vos factures de chauffage.  

Isoler un vide sanitaire : des travaux moins lourds

Contrairement à l’isolation de vos planchers bas par le dessus, vous avez la possibilité de conserver les sols existants lors des travaux d’isolation de votre vide sanitaire. Il s’agit d’un véritable atout, qui réduit à la fois la complexité des travaux, leur durée et leur coût !

Le petit plus d’une isolation d’un vide sanitaire ?

En renforçant l’isolation de votre maison sans pour autant rogner sur la surface habitable, vous valorisez votre patrimoine immobilier. Vous pouvez potentiellement améliorer le diagnostic de performance énergétique (DPE) de votre logement. Ainsi, il peut gagner en compétitivité sur le marché immobilier.

Faites le point sur les travaux d'économies d'énergie

Une seconde possibilité existe : votre artisan entre dans le vide sanitaire pour projeter au plafond une mousse isolante (mousse polyuréthane notamment). Il s’agit de la méthode la plus efficace thermiquement parlant : les ponts thermiques sont éliminés puisque la mousse comble tous les recoins, y compris ceux créés par la tuyauterie. En outre, ce procédé facilite le travail des artisans et est donc généralement moins cher. Ces atouts expliquent pourquoi cette solution est privilégiée de nos jours. Le geste en plus : demandez la pose d’une membrane de sol dans le vide sanitaire, pour une protection contre l’humidité renforcée. 

Vide sanitaire inaccessible : optez pour l’isolation du sol

Votre vide sanitaire ne permet pas à un humain d’y tenir allongé ? Rassurez-vous, l’isolation reste possible ! Dans ce cas de figure, on isolera le sol du vide sanitaire en y projetant un isolant en vrac. Le vide sanitaire sera ainsi partiellement comblé. Vous avez le choix entre plusieurs isolants en vrac :

  • Des granulés isolants en polystyrène expansé (PSE) : un bon choix s’il existe un risque d’inondation souterraine. Il s’agit en effet d’un isolant flottant qui conserve son étanchéité et protège la maison quoi qu’il arrive ;
  • Des flocons de laine de verre ;
  • D’autres isolants minéraux : perlite, vermiculite.

Attention ! Si la projection peut permettre d’isoler un vide sanitaire trop bas, un accès est toutefois nécessaire pour faire passer le matériel. En cas d’absence de trappe, il faudra percer un ou plusieurs évents.

Si votre vide sanitaire est accessible, vous pouvez cumuler les deux méthodes pour un résultat optimum en matière d’isolation.

Le bon réflexe est toujours de confier vos travaux à un professionnel spécialiste de l’isolation. Il saura vous aiguiller pour faire les bons choix en fonction des caractéristiques de votre logement, de la nature, du sol etc… Choisissez-le de préférence certifié RGE, condition nécessaire pour bénéficier des aides de l’État et des collectivités territoriales. Et n’oubliez pas de demander des devis à plusieurs artisans, faites jouer la concurrence !

Isoler votre vide sanitaire : les matériaux possibles

Bonne nouvelle ! Tous les matériaux disponibles sur le marché sont compatibles avec l’isolation des vides sanitaires : 

  • Les matériaux minéraux (fabriqués à partir de sable ou de verre recyclé) : laine de roche, laine de verre ou perlite ;

  • Les matériaux naturels (issus de matériaux biosourcés, alternatives écologiques) : chanvre, ouate de cellulose ou liège ;

  • Les matériaux synthétiques (produits à partir d’éléments pétrochimiques) : polyuréthane ou polystyrène expansé.

Pour affiner votre choix, vous devez veillez à : 

  • Atteindre une résistance thermique d’au moins 3 m².K/W, soit le seuil de performance minimal pour être éligible aux aides financières de l’État ;

  • Adapter l’épaisseur de l’isolant aux caractéristiques de votre vide sanitaire ;

  • Choisir un matériau avec une bonne conductivité thermique.

Pour vous aider dans votre choix, voici un tableau récapitulatif : 

Matériaux

Méthode

Avantages/inconvénients

Polyuréthane (mousse ou panneaux)

Isolation par le dessous

  • + Excellent isolant thermique
  • + Performances stables dans le temps
  • + Résistance à l’humidité
  • + Toxique lors d’incendies
  • - Bilan carbone médiocre (fabrication polluante, peu ou pas recyclable)

Polystyrène expansé (en panneaux rigides ou en granulés)

Isolation par le dessous ou par le sol 

  • + Bonne performance thermique
  • + Pose facile
  • - moins écologique

Laine de verre (en rouleau ou en flocons)

Isolation par en dessous ou par le sol

  • + Performance thermique satisfaisante
  • + Prix abordable
  • - Sensibilité à l’eau 
  • - Bilan carbone médiocre (matières premières non renouvelables)

Ouate de cellulose

Isolation par le dessous

  • + Excellentes performances phoniques et thermiques
  • + Biosourcé
  • - Onéreux

Laine de chanvre

Isolation par le dessous

  • + Régulatrice d’hygrométrie
  • + Imputrescible et résistante à l’eau
  • + Biosourcée
  • - Onéreuse

Liège

Isolation par le sol

  • + Imputrescible
  • + Résistant à l’humidité
  • + Biosourcé
  • - Prix élevé

Combien coûte une isolation du vide sanitaire au m²

En moyenne, isoler un vide sanitaire revient entre 30 et 50 € par m² (matériaux et pose comprise)*.

Ces tarifs sont indicatifs, ils peuvent évidemment varier selon : 

  • Les matériaux isolants utilisés ;
  • La quantité à mettre en place en fonction de la superficie à isoler ;
  • La méthode d’isolation appliquée compte tenue de la facilité d’accès au vide sanitaire;
  • La nécessité de créer un accès ;
  • Les actions à mener pour améliorer la ventilation du vide sanitaire…

N’hésitez pas à demander les devis de plusieurs artisans spécialistes de l’isolation : ils sont les seuls à pouvoir vous donner un budget précis pour votre projet. 

Pouvez-vous bénéficier d’aides de l’État pour isoler votre vide sanitaire ?

Pour faciliter le financement de l'isolation de votre vide sanitaire, vous pouvez solliciter les dispositifs mis en place par l’État.

Vous pouvez ainsi déposer des dossiers pour bénéficier des aides suivantes : 

  • Les CEE (Certificats d’Économies d’Énergie) : vous pouvez recevoir entre 5 à 9 €/m² selon la zone géographique du logement ;
  • Ma Prime Révov' 
  • La TVA réduite à 5,5 % pour l’achat de l’isolant et son installation

Par ailleurs, vous pouvez demander un Éco Prêt à Taux Zéro (PTZ) pour réunir les fonds nécessaires à l’isolation de votre vide sanitaire. Ces aides sont attribuées sous certaines conditions, dont celle de faire appel à un artisan RGE. 

L'isolation de votre vide sanitaire en bref

  1. Avec un vide sanitaire bien isolé, votre logement est plus confortable et plus sain. Vous y gagnez également financièrement : ces travaux, relativement abordables, permettent des économies d’énergies non négligeables. 

  2. Deux méthodes sont possibles pour l’isolation du vide sanitaire : isoler le plafond du vide sanitaire s’il est accessible, isoler le sol du vide sanitaire si votre artisan ne peut pas s’y faufiler.

  3. Vous pouvez avoir recours aux trois types de matériaux isolants (minéraux, naturels et synthétiques).

  4. Vous devez compter sur un coût compris entre 30 et 50 € par m² pour isoler votre vide sanitaire (pose comprise).

  5. Faites appel à un prestataire de l’isolation RGE : en plus de bénéficier des conseils d’un professionnel, vous pourrez solliciter des aides de l’État, accordées à cette condition.  

Peut-on encore bénéficier des offres d’isolation de plancher bas à 1 € ?

Non, en raison d’abus, le Gouvernement a interrompu la possibilité d’isoler vos planchers bas à 1 € en 2021.

Peut-on isoler un vide sanitaire utilisé comme débarras ou cave à vin ?

Oui, il existe des isolants compacts pour éviter une déperdition trop importante de place. N’hésitez pas à demander conseil à un professionnel.

Isoler votre vide sanitaire est-il possible dans une maison ancienne ?

Oui. Toutefois, l’artisan procédera à un contrôle plus minutieux du niveau d’humidité de votre vide sanitaire. Si nécessaire, il préconisera des ajustements au niveau de la ventilation. 

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous

Le gaspillage alimentaire en France

  • Economies d'énergie
  • Éco-gestes du quotidien

de lecture

Selon le Ministère de la Transition Ecologique, en France, les pertes et gaspillages alimentaires représentent 10 mil...

Mis à jour le