Pompe à chaleur : bénéficiez d'une prime allant jusqu'à 4000 euros

Découvrir les aides Appeler un conseiller
Appeler un conseiller 0969375163 (Appel gratuit)
Dossier ENGIE

Pompe à chaleur monobloc : quelles différences et quand la choisir face à un modèle bibloc ?

de lecture

Publié le , mis à jour le

Selon le Baromètre Qualit’EnR 2022, 3 Français sur 4 estiment que les énergies renouvelables « sont incontournables pour améliorer la performance énergétique de l’habitat ». Parmi les solutions de chauffage renouvelable, on trouve la pompe à chaleur monobloc air-eau. Comment fonctionne ce dispositif ? Quelle différence avec une pompe à chaleur bibloc ? À quel prix s’équiper ?

Pompe à chaleur air-eau : équipez votre foyer en toute simplicité
Faites installer une PAC chez vous grâce aux conseils de nos experts

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur monobloc ? 

La pompe à chaleur monobloc fait partie des pompes à chaleur air-eau. Elle récupère les calories de l’air ambiant pour faire monter en température un circuit de chauffage central qui alimente des radiateurs à eau ou un plancher chauffant. Certains modèles peuvent aussi assurer la production d’eau chaude sanitaire.

Selon la définition proposée par Qualit’ENR(1)« On appelle une pompe à chaleur monobloc, une pompe à chaleur qui est composée d’un seul module pouvant être placé à l’intérieur ou à l’extérieur du logement. »

Quelles différences avec une PAC bibloc classique ? 

La pompe à chaleur split ou bibloc, comme son nom l’indique, est composée de deux unités :

  • Une unité extérieure, dans laquelle sont réunis l’évaporateur et le compresseur ; 

  • Une module intérieur, appelé aussi « module hydraulique », dans laquelle vont être installés le condenseur et le détendeur. 

A l’inverse, la pompe à chaleur monobloc ne dispose que d’une seule unité dans laquelle se trouve l’ensemble des composants de production de chauffage (compresseur, condenseur, détendeur et évaporateur). Pour bien comprendre, vous pouvez vous reporter au schéma suivant.

Les avantages et les inconvénients de la PAC monobloc air-eau

Pour vous donner une idée des principaux atouts et faiblesses de cet appareil, voici un tableau récapitulatif. Chaque point sera ensuite détaillé dans l’article pour que vous puissiez vous faire un avis sur la pompe à chaleur monobloc.

Avantages 

Inconvénients

- Des économies d’énergie à la clé

- PAC réversible : peut servir de chauffage l’hiver et rafraîchir la maison en été 

- Prix abordables, de 3 000 € à 6 500 €

- Installation plus simple qu’un modèle bibloc

- Une unité parfois bruyante 
- Un appareil plutôt réservé aux régions tempérées.

Un appareil à haut rendement 

La pompe à chaleur air-eau est une solution de chauffage économique. Elle puise les calories de l’air extérieur pour chauffer votre logement. Elle restitue en général plus d’énergie qu’elle ne nécessite pour fonctionner. 

Pour mesurer le rendement d’une PAC, on utilise le SCOP (coefficient de performance saisonnier). Cette donnée met en balance l’électricité consommée en kWh électrique et la chaleur produite. Lorsqu’une PAC présente un SCOP de 3, cela signifie que pour 1 kWh d’électricité consommé, elle produit 3 kWh de chaleur. Elle permet donc d’optimiser la facture de chauffage. 

Bon à savoir : La PAC air-eau est souvent synonyme d’économies d’énergie. En décidant de remplacer une chaudière fioul par une pompe à chaleur, vous pouvez diviser parfois votre facture de chauffage par trois.

Une pompe à chaleur réversible 

La PAC air-eau monobloc peut être réversible. Elle assure le chauffage de votre habitation en été mais peut aussi vous rafraîchir en été. Pour cela, vous devez bénéficier d’un plancher chauffant / rafraîchissant. Moins efficace qu’un système d’air conditionné, il vous permettra tout de même de diminuer la température de votre logement de quelques degrés.

PAC monobloc : un prix souvent inférieur à la PAC bibloc

Le prix de la PAC monobloc air-eau est souvent plus économique que celui d’une pompe à chaleur bibloc. En moyenne, comptez environ 3 000 euros à 6 500 euros pour un modèle monobloc, contre 5 500 euros à plus de 8 000 euros pour un modèle bibloc[2].

Une installation facilitée 

La pompe à chaleur monobloc nécessite l’installation d’une seule unité qui sera ensuite raccordée au circuit de chauffage. En cela, elle est souvent un peu plus simple et un peu plus rapide que celle d’un modèle split. L’installation coûte souvent moins cher. 

Toutefois, cela dépend avant tout des caractéristiques de votre logement. Pour la main-d'œuvre, il faudra prévoir entre 40 euros et 100 euros de l’heure pour le recours à un plombier-chauffagiste.

Pour faire des économies d’énergie, optez pour une pompe à chaleur air-eau !

Écologique et économique, la PAC air-eau vous garantit un confort thermique de qualité toute l’année. Faites confiance à un partenaire d’ENGIE pour installer une PAC à votre domicile.

Installer une pompe à chaleur

Un appareil parfois bruyant 

L’unité extérieure de la PAC monobloc est souvent assez massive et composée parfois de deux ventilateurs. De ce fait, elle peut s’avérer particulièrement bruyante. Faites donc attention au niveau sonore de l’appareil exprimé en décibels (dB) au moment de l’achat.

Un équipement peu adapté aux régions froides

La pompe à chaleur air-eau utilise les calories de l’air extérieur qu’elle réchauffe. Plus l’air extérieur pompé est froid, plus elle devra consommer d’énergie pour le faire monter en température.  

De ce fait, plus le mercure diminue, plus le rendement de la PAC va baisser. Elle n’est donc pas toujours adaptée aux régions du Nord ou en montagne, où le climat peut être rigoureux.

Dans quelles circonstances est-elle la plus adaptée ?

De par ses caractéristiques, la PAC monobloc est plutôt adaptée :

  • Aux régions tempérées et chaudes ;
  • Aux logements de petite et moyenne surface. 

Toutefois, elle présente l’avantage d’être relativement économique à l’achat. Vous pouvez donc tout de même en profiter dans les régions plus froides ou pour des surfaces amples à condition de l’accompagner d’un système de chauffage complémentaire comme un poêle à bois, par exemple.  

Quelles sont les aides financières disponibles pour cet équipement ? 

Bien qu’économique, la PAC air-eau monobloc représente toutefois un investissement. Pour aider les ménages à s’équiper, il existe des aides à la rénovation. Voici les principales aides financières pour réduire le prix de votre pompe à chaleur air-eau.

MaPrimeRénov’

Lancée en 2020 par l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat), MaPrimeRénov’ peut contribuer au financement d’une PAC air-eau dans une résidence principale construite depuis plus de 15 ans. Son montant dépend de vos revenus. Pour une PAC air-eau, vous pouvez obtenir jusqu’à 5 000 €.

La Prime Énergie Engie 

La Prime Énergie d’ENGIE a été mise en place en lien avec le dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE). Ouverte à tous, elle prend en charge une partie des travaux dans une résidence principale ou secondaire construite depuis plus de 2 ans. Cumulable avec MaPrimeRénov’, elle monte jusqu’à 295 euros pour une PAC air-eau.[3]

L’Eco-PTZ

L’éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) est un crédit bancaire qui présente l’avantage d’avoir un taux d’intérêt à 0 %. D’un montant maximal de 50 000 euros pour un bouquet travaux, il est remboursable sur 20 ans.

Le chèque énergie 

D’un montant compris entre 48 € et 277 €, le chèque énergie concerne uniquement les ménages modestes.  Traditionnellement utilisé pour payer une facture d’énergie domestique (électricité, gaz, fioul, bois, il peut aussi servir à réaliser des travaux de rénovation thermique. Ces derniers devront être réalisés par artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Même si le montant reste modeste, ce chèque a l’avantage de pouvoir être cumulé avec MaPrimeRénov’.

La TVA à taux réduit

Enfin, sur l’installation et l’achat d’une PAC monobloc, s’applique un taux de TVA réduit à 5,5 %. Pour en profiter vous devez impérativement faire appel à un professionnel, mais celui-ci n’a pas besoin de la mention RGE.

En résumé

  1. La PAC monobloc fait partie de la famille des pompes aérothermiques.

  2. Cette PAC air-eau est constituée d’une seule unité ;

  3. Son prix varie entre 3 000 euros et 6 500 euros ;

  4. Elle permet de faire des économies d’énergie ;

  5. Elle est surtout adaptée aux zones tempérées et aux surfaces petites à moyennes.

  6. Pour financer l’acquisition et l’installation, vous pouvez bénéficier d’aides.

Quelle est la durée de vie d’une pompe à chaleur ?

Une pompe à chaleur présente une durée de vie de 15 ans environ(4). C’est donc un investissement sur le long terme pour un ménage.

Quel COP pour ma PAC ?

Plus le coefficient de performance saisonnier sera élevé, meilleur sera le rendement. Une PAC air/eau est jugée performante lorsqu’elle dispose d’un SCOP supérieur à 4[5].

Comment bénéficier de la pompe à chaleur à 1 € ?

Grâce au cumul des aides, on pouvait auparavant bénéficier d’une PAC à 1 €. Cela n’est plus possible. Le gouvernement a supprimé cela au 1er juillet 2021. Toutefois, via les subventions actuelles, les ménages peuvent tout de même disposer d’un faible reste à charge.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous