Pompe à chaleur : bénéficiez d'une prime allant jusqu'à 4000 euros

Découvrir les aides Appeler un conseiller
Appeler un conseiller 0969375163 (Appel gratuit)
Dossier ENGIE

Pompe à chaleur maison : avantages et inconvénients des différents modèles

de lecture

Publié le , mis à jour le

Vous vivez dans une maison individuelle ? La pompe à chaleur (PAC) est actuellement la solution de chauffage la plus plébiscitée pour son fonctionnement économique, sa puissance, sa faible consommation énergétique et le confort thermique qu'elle offre. Toutefois, son coût d'installation peut être très important, sans parler de son encombrement, notamment à l'extérieur de la maison.

Avantages et inconvénients des PAC, conseils pour choisir le bon modèle et liste des aides dont vous pouvez bénéficier : ENGIE vous guide pour trouver la meilleure pompe à chaleur à installer chez vous.

Les avantages d'une pompe à chaleur

Parfaitement adaptée aux nouvelles constructions, la pompe à chaleur peut aussi être installée dans le cadre de travaux de rénovation énergétique. Dans les deux cas, ce système de chauffage présente plusieurs avantages.

  • La pompe à chaleur est majoritairement réversible, elle réchauffe l'air en hiver et fait baisser la température durant l'été
  • C'est un appareil adaptable qui peut fonctionner avec différents types d'émetteurs (radiateurs, plancher chauffant…) et, selon les modèles, produire l'eau chaude sanitaire
  • La PAC utilise des sources énergies renouvelables (air, eau) pour fonctionner.
  • La pompe à chaleur utilisée en système de chauffage central est plus économique que des radiateurs électriques, une chaudière fioul ou gaz, ancienne génération
  • Son coefficient de performance (COP) est élevé avec un rapport électricité dépensée/chauffage produit, très intéressant

Les inconvénients d'une pompe à chaleur

Malgré tout, les PAC peuvent présenter des inconvénients. C'est le cas par exemple de l'investissement financier nécessaire à leur installation, ou encore à leurs performances en baisse lorsqu'il fait très froid en raison d'une consommation électrique plus importante.

  • Le prix d'une pompe à chaleur peut atteindre plusieurs milliers d'euros, c'est par exemple le cas des pompes à chaleur géothermiques ou eau-eau
  • Ce coût peut augmenter en raison des travaux à effectuer pour l'installation notamment, de la PAC eau-eau (forage dans le sol, terrassement…)
  • Par temps froid, les performances des pompes à chaleur aérothermiques peuvent fluctuer, engendrer une surconsommation électrique tout en ne produisant pas assez de chaleur et faire baisser le rendement
  • Ce type d'appareil peut s'avérer très encombrant, en particulier l'unité extérieure qui peut aussi être bruyante
  • Pour un confort de chauffe intéressant et une température stable à l'intérieur, il est essentiel d'investir dans une isolation thermique de qualité

3 modèles de pompes à chaleur pour la maison

Différents types de pompes à chaleur existent avec chacun leurs intérêts, en fonction de vos besoins. On distingue deux grandes familles d'appareils : les PAC aérothermiques et les PAC géothermiques.

Les premières (PAC air-air et PAC air-eau), puisent les calories utilisées pour le chauffage dans l'air extérieur, tandis que les secondes (PAC eau-eau ou à géothermie) les trouvent dans le sol ou dans les eaux souterraines comme les nappes phréatiques.

Fonctionnement d'une pompe à chaleur

La PAC air-air : la plus réversible

Sans travaux importants, la pompe à chaleur air-air est sans doute la plus simple à installer. Programmable et réversible, elle produit de l'air frais à la belle saison et de l'air chaud en hiver. Avec un coefficient de performance (COP) égal à 3, cette solution de chauffage est intéressante dans les régions au climat tempéré.

Enfin, choisissez la pompe à chaleur aérothermique si votre logement est déjà équipé d'un système de production d'eau chaude sanitaire et surtout, si vous pouvez en absorber le coût. En effet, la PAC air-air n'est plus éligible aux aides de l'État.

La PAC air-eau : la plus adaptable

Dotée d'une plus grande puissance, la pompe à chaleur air-eau affiche un COP compris entre 3 et 4 selon les modèles, lesquels peuvent aussi être réversibles.

Pour les maisons déjà équipées d'un système de chauffage hydraulique (chaudière fioul par exemple), l'installation est simple et rapide. La PAC air-eau peut en effet être raccordée aux radiateurs fonte ou au plancher chauffant hydraulique du logement. Atout supplémentaire, une gestion complète de l'eau chaude sanitaire.

De plus, la PAC air-eau permet de bénéficier d'aides financières lors de son installation.

La PAC eau-eau : la plus performante par temps froid

En matière de puissance et donc de rendement, la pompe à chaleur eau-eau, PAC géothermique ou PAC aquathermique, est le modèle le plus intéressant. Parce qu'elle puise ses calories dans le sol ou dans l'eau des nappes phréatiques, lesquelles conservent tout au long de l'année une température stable d'environ 10°C, le modèle eau-eau est efficace même par temps froid.

Votre maison est équipée d'un plancher chauffant réversible, de blocs ventilo-convecteurs ou d'un thermostat chaud/froid ? Dans ce cas, la pompe à chaleur maison géothermique peut être utilisée comme climatiseur.

Écoprêt à taux zéro, CEE, TVA à taux réduit ou MaPrimeRénov' ; différentes subventions peuvent vous être accordées pour accompagner le financement de votre pompe à chaleur eau-eau. Avec un coût moyen compris entre 12 500 et 17 500 €(1) matériel, travaux et pose comprise, auquel il faut ajouter une demande d'autorisation spéciale à déposer auprès de la DRIRE (Direction Régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement), ce type de PAC est aussi le plus onéreux.

Les pompes à chaleur hybride

Pour maximiser les économies d'énergie et profiter d'un système de chauffage performant par toutes les températures, le couple pompe à chaleur et chaudière gaz ou fioul, est infaillible. En rénovation notamment, la chaudière déjà installée reste en place alors que la PAC est posée en complément, sans gros travaux. Les pompes à chaleur hybrides peuvent aussi rassembler une PAC air-eau et une chaudière à condensation.

Une fois associés, les deux solutions de chauffage peuvent fonctionner en alternance ou de façon simultanée. La pompe à chaleur est utilisée en priorité, tandis que la chaudière ne se déclenche que s'il fait très froid. On parle du point de bivalence de la pompe à chaleur.

Si vous habitez dans une région aux hivers rigoureux, avec des gelées fréquentes, en montagne, ou si le climat chez vous est très humide, la solution chaudière + pompe à chaleur, est à considérer pour une bonne qualité de chauffage sans dépense excessive d'énergie.

Prendre conseil auprès d'un technicien expert

Vous hésitez sur le type de pompe à chaleur à installer dans votre maison ? Vous avez une question sur l'utilisation de votre PAC ? À propos de ses performances, de sa puissance ? Vous voulez programmer une visite pour son entretien ? Les techniciens et professionnels ENGIE sont à votre service.

L'entretien d'une pompe à chaleur maison

Une fois l'installation de votre pompe à chaleur réalisée, pour que l'appareil fonctionne bien et dure dans le temps, un entretien régulier est nécessaire. Si vous pouvez le réaliser en partie, les gestes diffèrent selon les modèles. À noter que l'intervention d'un technicien spécialisé est obligatoire tous les deux ans et même tous les ans pour les modèles qui embarquent plus de 2 kg de fluide frigorigène.

PAC aérothermique : un entretien simplifié

Les pompes à chaleur aérothermique (air-air et air-eau) peuvent être dépoussiérées régulièrement au niveau de l'unité intérieure et extérieure, et ce, pour une bonne circulation de l'air. Également, les bouches d’insufflation qui se trouvent dans la maison peuvent être nettoyées à l'eau savonneuse pour préserver la qualité de l'air intérieur.

PAC géothermique : des notions plus techniques

Les pompes à chaleur eau-eau, qu'elles trouvent leur source d'énergie dans le sol ou dans les nappes phréatiques, demandent une bonne compréhension de leur fonctionnement pour un entretien régulier du système au quotidien. Vous pouvez vérifier périodiquement la pression du module hydraulique et le fluide frigorigène doit être entièrement renouvelé tous les 5 ans. En cas de complément, veillez à respecter scrupuleusement la composition du fluide déjà présent.

De son côté, le technicien chauffagiste contrôle le niveau de performance des appareils, leur étanchéité, la qualité des branchements électriques et celle du compresseur.

Pompe à chaleur air-eau : équipez votre foyer en toute simplicité
Faites installer une PAC chez vous grâce aux conseils de nos experts

Quelle PAC choisir pour profiter des aides financières ?

Depuis la disparition de l'offre " Pompe à chaleur à 1 €" et la fin de prise en charge des pompes à chaleur air-air trop énergivores, mieux vaut se concentrer pour trouver la PAC la plus intéressante en matière de rendement énergétique (puissance et consommation), de confort et de budget. Pour tout comprendre en un coup d'œil :

 

PAC air-air

PAC air-eau

PAC géothermique

PAC hybride

MaPrimeRénov'(2)

NON

2 000 € à 4 000 €

4 000 € à 10 000 €

2 000 € à 4 000 €

Écoprêt à taux 0

NON

Jusqu'à 

 

15 000 €(3)

CEE

De 450 € à 900 €(4)

De 2 500 € 

 

à 4 000 €(5)

TVA à taux réduit

NON

OUI

OUI

OUI

Pour les ménages aux revenus modestes et très modestes, il est également possible de bénéficier sous conditions, de la prime "Habiter Mieux Sérénité" de l'Anah(6). Elle prend en charge de 35 % à 50 % du montant hors taxes des travaux, ajoutés de la prime "Habiter mieux", à hauteur de 10 % du montant hors taxes des travaux.

Si les montants alloués peuvent varier en fonction de critères de performance et de plafonds de revenu, le versement des aides est toujours conditionné au recours à un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) pour effectuer les travaux.

Pompe à chaleur maison : en bref

  1. Il existe trois grandes familles de pompes à chaleur : les PAC air-air et air-eau, ou aérothermiques et les PAC eau-eau ou géothermiques.

  2. Une pompe à chaleur maison présente plusieurs avantages : économique, elle utilise une source d'énergie renouvelable pour fonctionner. Performante, son COP est généralement élevé. Polyvalente, elle peut aussi servir à la fourniture d'eau chaude sanitaire et rafraîchir la maison en été si elle est réversible.

  3. L'inconvénient majeur de la pompe à chaleur est son coût d'installation, notamment s'il s'accompagne de travaux importants. De plus, la maison doit être bien isolée si l'on veut profiter d'une température suffisante.

  4. La PAC air-air est la plus simple et la plus réversible. La PAC air-eau est la plus adaptable à un circuit de chauffage existant. La PAC eau-eau est celle qui présente le plus haut degré de performance.

  5. L'entretien par un technicien professionnel est obligatoire tous les deux ans, tous les ans si le poids de fluide frigorigène dans l'appareil est supérieur à 2 kg.

  6. Quelques gestes d'entretien sont utiles au quotidien. Les pompes à chaleur aérothermiques peuvent être dépoussiérées, tandis que les pompes à chaleur géothermique demandent quelques connaissances techniques, par exemple, en matière de pression hydraulique.

  7. Pour bénéficier des aides financières proposées par l'État, choisissez une PAC air-eau ou eau-eau.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous