Le guide complet pour connaître le coût d’une pompe à chaleur

de lecture
Publié le , mis à jour le

Le coût d’une pompe à chaleur varie selon le type de PAC sélectionnée et selon le montant des dépenses liées à l’intervention d’un professionnel. Des aides financières peuvent vous aider à réduire le coût de l’installation d’une pompe à chaleur. Elles s’ajoutent aux économies d’énergie réalisées sur le long terme.

Quel est le coût des différentes pompes à chaleur ?

Il existe aujourd’hui sur le marché différents modèles de pompes à chaleur (ou PAC), classés en deux grandes catégories : les pompes à chaleur géothermiques et les pompes à chaleur aérothermiques.

Le type d’énergie utilisée (énergie contenue dans l’air, dans l’eau ou dans les sols) est ce qui permet de distinguer ces différents modèles.

 

Pompe à chaleur air-eau
Découvrez nos offres d'installation spécialisées

Le coût des pompes à chaleur géothermiques

Offrant des économies d’énergie plus importantes que sa concurrente aérothermique, la pompe à chaleur géothermique affiche un prix à l’achat logiquement plus élevé. Prévoyez pour ce type de pompe à chaleur (sol/air, sol/eau, eau/air ou eau/eau) un budget supérieur à 10 000 €, voire proche des 20 000 € pour le coût total de l’installation1.

Le tableau présenté ci-dessous vous offre un plus net aperçu du prix d’une pompe à chaleur géothermique en fonction de la source d’énergie utilisée et de sa destination (production d’eau chaude ou système de climatisation).

Coût de l’installation d’une pompe à chaleur1 pour un logement d'une supérifcie de 120m2

Type de PAC

Coût du matériel

Coût de la pose

Air/Air

Entre 5 000 et 8 000 €

Entre 900 et 3 250 €

Air/Eau

Entre 6 300 et 12 800 €

Entre 700 et 2 500 €

Eau/Eau

Entre 6 000 et 11 500 €

Entre 1 200 et 2 700 €

Sol/Eau

Entre 8 000 et 12 000 €

Entre 700 et 2 000 €

Sol/Sol

Entre 9 000 et 15 000 €

Entre 1 500 et 2 250 €

Le coût des pompes à chaleur aérothermiques

L’ADEME (Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie) estime le prix d’une pompe à chaleur aérothermique air/eau entre 65 € et 90 € par m² chauffé. Ces tarifs sont évidemment soumis à variation en fonction du type de PAC aérothermique. Le coût d’une PAC air/eau est ainsi plus élevé que celui d’une PAC air/air (voir tableau récapitulatif).

En moyenne, en France, les particuliers qui investissent dans une pompe à chaleur aérothermique dépensent aux alentours de 7 000 €.
 

Quel est le coût de l’installation d’une PAC ?

Vous souhaitez installer une pompe à chaleur dans votre logement pour diminuer votre facture énergétique ? Au tarif de la PAC (matériel) s’ajoute le coût de l’installation par un professionnel. Sauf à posséder une expertise dans ce domaine et les compétences nécessaires à ce type de travaux, il vous faudra en effet faire appel à un professionnel pour l’installation de votre pompe à chaleur. Ici aussi, le coût de la main-d’œuvre varie en fonction de plusieurs éléments, le principal étant le type de PAC installée (voir tableau).

En moyenne, le coût de la pose d’une pompe à chaleur avoisine les 4 000 €. Il peut descendre sous la barre des 2 000 € pour les installations les plus simples, et grimper au-dessus de 6 500 € pour les installations les plus complexes1.

i N’hésitez pas à comparer les prix

Comme pour n’importe quel autre type de travaux, pensez à réaliser plusieurs devis, et comparez les prix. Trois devis permettent souvent d’avoir une idée précise du « bon coût » de l’installation d’une PAC en fonction de votre situation (taille du logement, nombre de personnes, etc.).

La réputation du professionnel et sa fiabilité peuvent être deux éléments importants à prendre en compte (en plus du montant du devis) au moment de faire votre choix.

Confier vos travaux à un professionnel

Pour une installation conforme aux normes de sécurité et garante des performances de votre appareil, mieux vaut confier l’installation de votre pompe à chaleur à un professionnel. Le recours à un artisan certifié RGE est d’ailleurs l’une des conditions à respecter pour percevoir les aides financières accordées dans le cadre de l’installation d’une PAC.

Installation d’une pompe à chaleur : zoom sur les aides financières

L’État, les collectivités, les organismes spécialisés encouragent les particuliers à investir dans une pompe à chaleur. En fonction de votre situation, vous pouvez ainsi prétendre :

  • Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), correspondant à 30 % du prix du matériel ;
  • Aides des collectivités territoriales (régions, départements, communes) ;
  • Aides et subventions d’organismes tels que l’Anah ;
  • Primes Énergie
  • Chèque énergie

Pour faire baisser le coût de l’installation de votre pompe à chaleur, n’hésitez pas à vous renseigner sur votre éligibilité à l’une ou plusieurs de ces aides financières. Dans certains cas, la facture peut être divisée de plus de moitié.

i Zoom sur les critères d’éligibilité aux aides financières

La composition de votre foyer (personne seule, couple), vos revenus et votre localisation géographique sont les principaux critères d’éligibilité aux aides financières accordées pour l’installation d’une pompe à chaleur.

À noter que le CITE s’adresse aussi bien aux personnes imposables (le montant du crédit d’impôt est déduit du montant de leur imposition) que non imposables (vous percevez de la part de l’administration fiscale un virement équivalent à la somme de votre crédit d’impôt).

Quelle rentabilité pour une PAC ?

La rentabilité de la pompe à chaleur est l’un des éléments qui expliquent le succès de cet équipement dans les foyers français. Le principe est simple : en installant une PAC au sein de votre logement, vous réduisez de façon significative votre consommation énergétique.

On estime par exemple que l’installation d’une PAC air-eau permet de diviser par trois les dépenses de chauffage d’un foyer. En d’autres termes, le coût de l’installation de votre pompe à chaleur est amorti au fil des années grâce aux économies réalisées sur votre facture énergétique.

En moyenne, il faut compter entre 5 et 10 ans pour rentabiliser une pompe à chaleur et profiter ensuite pleinement de l’investissement initial.

i Mieux comprendre les économies d’énergie réalisées avec une PAC

La consommation d’une PAC est basée sur un coefficient de performance (ou COP). Découvrez avec ENGIE tout ce qu’il faut savoir sur la consommation de votre PAC, ses performances et son fonctionnement.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous