Tous nos conseils

Compteur hors service : qui appeler ?

Publié le

Tags de l'article

Bruit suspect, surconsommation... Il peut arriver que votre compteur de gaz ou d’électricité soit hors service, ce qui peut impacter votre facture. Il faut alors agir rapidement afin que la situation rentre dans l’ordre. Quels sont vos recours en cas de compteur défectueux ?

Comment savoir si votre compteur est défectueux ?

Vous pouvez repérer un compteur HS de plusieurs façons :

  • vous constatez que vos factures d’électricité ou de gaz sont plus élevées qu’à l’accoutumée alors que vous n’avez pas changé vos habitudes de consommation ni ajouté de nouveaux équipements dans votre logement ;
  • au contraire, vous avez mis en place des mesures d’économie d’énergie et ça ne se ressent pas sur vos factures ;
  • lorsque vous coupez le gaz ou l’électricité, le compteur continue de tourner ;
  • le compteur n’affiche plus aucune information ou ne s’allume plus ;
  • le compteur fait du bruit.

Duo Ajust : prix fixe, révisable à la baisse

Bénéficiez d'un prix du kWh fixe ajustable à la baisse pendant 3 ans !

Vous avez constaté l’une de ces anomalies ? Vous avez peut-être un problème de compteur. Les nouveaux compteurs communicants, le compteur Gazpar pour le gaz et le compteur Linky™ pour l’électricité, facilitent le diagnostic grâce à leur suivi en temps réel de votre consommation. Faites aussi des économies avec l’offre Duo Ajust* en bénéficiant des baisses de prix du tarif réglementé. En théorie, un compteur a une durée de vie de 20 ans. Renseignez-vous sur la date de son installation, votre compteur a peut-être simplement atteint sa limite !

Les contacts utiles en cas de dysfonctionnement du compteur

Si votre compteur vous paraît hors service, c’est d’abord à votre fournisseur d’énergie qu’il faut en faire part, en contactant le service client. Un technicien sera alors envoyé par le gestionnaire de réseau pour vérifier l’état de votre compteur. S’il s’agit du compteur électrique, ce sera un technicien ENEDIS, et un technicien GRDF pour le compteur gaz. Quel que soit le dysfonctionnement apparent, ne touchez à rien en attendant l’arrivée d’un technicien. Si vous êtes locataire de votre logement, c’est à vous de contacter votre fournisseur d’énergie et votre gestionnaire de réseau, car vous êtes le titulaire du contrat. Le propriétaire n’a pas à intervenir dans vos relations avec ENGIE, GRDF ou ENEDIS.

Dépanner, remplacer... Les démarches à suivre

C’est le gestionnaire de réseau qui est le propriétaire contractuel de votre compteur. Par conséquent, si la panne de votre compteur est avérée, c’est à lui de prendre en charge le changement de votre compteur HS. L’intervention est gratuite si le problème vient bien du compteur. En revanche, si vous souhaitez changer de compteur pour une autre raison, comme modifier sa puissance ou bénéficier du principe des heures pleines et creuses lorsque vous disposez d’un ancien compteur non équipé pour cela, les frais sont à votre charge. Après le dépannage ou le remplacement de votre compteur, vous pouvez demander à régulariser vos factures. Sur simple demande, ENGIE vous rembourse le montant de la somme qui vous a été facturée suite au dysfonctionnement de votre compteur. C’est une obligation de la part du fournisseur d’énergie, qui peut prendre plusieurs mois. De même, le remplacement d’un compteur défectueux prend en moyenne trois mois. Mais soyez patient, tout rentrera dans l’ordre !

Duo Ajust : abonnement ajustable en cas de baisse du Tarif Réglementé d’électricité et/ou de gaz naturel aux deux premières dates anniversaire de l’offre. Cette baisse s’applique sur les 2 dernières années de l’offre et pourra représenter sur cette période une baisse maximum de 7 % du prix par kWh HTT à la date de souscription. En ce qui concerne votre abonnement HTT, son prix est indexé sur la part fixe des tarifs d’utilisation des réseaux publics d’électricité et de gaz naturel qui évoluent une fois par an à la hausse ou à la baisse. Offre de marché : en souscrivant à une offre à prix de marché, vous pourrez revenir à tout moment et sans frais au tarif réglementé d'électricité et/ou gaz naturel si vous consommez moins de 30 000kWh/an en gaz naturel, pour votre lieu de consommation, si vous en faites la demande (si vous consommez plus de 30 000 kWh/an en gaz naturel, vous ne pourrez plus revenir au tarif réglementé en gaz naturel). Prix hors évolution des impôts, taxes et contributions, de toute nature.