Les émissions carbone de notre option Gaz Vert+ : on vous explique tout

de lecture
Publié le , mis à jour le

Alors que l’électricité verte s’est imposée sur le marché français, les offres de gaz vert sont beaucoup moins développées, pour des raisons de coûts et de technologies moins matures. L’analogie est simple : le gaz vert, c’est comme les panneaux photovoltaïques il y a 20 ans ! 

La route vers une consommation de gaz majoritairement d’origine renouvelable est encore longue, mais cela commence dès maintenant grâce à nos clients précurseurs !

Ainsi, depuis 2020, ENGIE propose de verdir entre 5% et 100% de la consommation de gaz naturel de ses clients avec l’option Gaz Vert+.  

Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir toutes les clés pour comprendre l’impact réduit en CO2 du gaz vert.

Le gaz vert, c’est quoi exactement ?

Le gaz vert, aussi appelé biogaz ou biométhane, est un gaz dit renouvelable, car il est issu de la méthanisation de matières organiques. La méthanisation est le processus de fermentation de matières organiques qui permet de produire du gaz, qualifié alors de biogaz, qui est capté par le méthaniseur, épuré, puis injecté dans le réseau, sous forme de biométhane. Pour tout savoir sur le gaz vert, vous pouvez visionner notre vidéo dédiée sur Youtube !

 

En quoi consiste l’option Gaz Vert+ ?

ENGIE achète le gaz directement auprès de 3 sites de production français, que vous pouvez visualiser sur cette carte. ENGIE dispose en plus des Garanties d’Origine associées, qui certifie l’origine renouvelable du gaz vert.

Nos clients qui optent pour du gaz vert acheté directement auprès de nos producteurs partenaires contribuent ainsi directement au développement des énergies renouvelables en France

Nos clients ajustent le pourcentage de gaz vert souhaité, pour un prix compris entre 0,75 et 15 euros TTC par mois : d’un précieux coup de pouce avec l’option à 5% de gaz vert à un soutien total de cette industrie naissante avec 100% de gaz vert, ce sont nos clients qui décident.

 

Les émissions CO2 de l’option Gaz Vert+ d’ENGIE

Lorsque vous chauffez votre maison ou votre appartement, votre chaudière à gaz brûle le gaz naturel pour produire de la chaleur, pour réchauffer le circuit d’eau chaude relié aux radiateurs. Quand vous cuisinez, le gaz brûle pour chauffer vos casseroles.

Cette combustion rejette du CO2, mais elle n’est pas l’unique responsable, comme vous allez le découvrir !   

Pour mesurer la réduction d’émissions CO2 permise par notre option Gaz Vert+, nous nous sommes associés à Carbone 4, bureau d’études indépendant, et précurseur des méthodologies de mesure d’émissions de CO2 en France.

Que mesurons-nous précisément ?

Nous mesurons l’intensité carbone de notre Option Gaz Vert+, pour les taux de gaz vert de 10% et de 100%, et nous la comparons à la moyenne constatée sur le marché de consommation de gaz naturel français.

L’intensité carbone pour le gaz s’exprime en gCO2e/kWh (PCI) (« grammes équivalent CO2 par kilowattheure pouvoir calorifique inférieur »).

Cette écriture un peu barbare restitue simplement le nombre de grammes de CO2 émis pour chaque kWh de gaz consommé. Quant au PCI (pouvoir calorifique inférieur), cela signifie simplement que la perte d’énergie sous forme de dissipation de chaleur est prise en compte. Pour 1 kWh de gaz, le PCI est de 0,9 kWh : c’est l’énergie réellement disponible.

Ce calcul prend en considération :

  • Toute la chaîne de valeur de la production de gaz, qu’il soit d’origine renouvelable ou d’origine fossile. Cela inclut le transport, les modes d’extraction, et la combustion du gaz, au sein de la chaudière d’une habitation par exemple.
  • Le cycle de vie des capacités de production, c’est-à-dire la prise en compte des émissions carbone lors de leur fabrication, de leur entretien et de leur démantèlement.

Quelles sont les sources utilisées ?

Contrairement à l’électricité, le gaz se stocke facilement, ce qui permet d’assurer sans calcul spécifique une cohérence spatio-temporelle entre production, émission de la garantie d’origine, achat du biométhane et consommation finale par le foyer concerné.

Carbone 4 utilise principalement les données issues :

De la base carbone de l’ADEME, l’Agence de la transition énergétique, pour l’intensité carbone du mix moyen réseau français

D’ENGIE :

  • pour les consommations de clients avec une option Gaz Vert+, et pour les Garanties d’Origine correspondantes
  • pour la moyenne du facteur d’émission du biométhane issu des méthaniseurs auprès desquels ENGIE achète le gaz vert pour ses clients

De l’étude ENEA/Quantis (mars 2020) pour les facteurs d’émissions du biométhane en fonction de son mode de production

 

Quel est, par conséquent, l’impact de l’option Gaz Vert+ d’ENGIE en termes d’émissions CO2 ?

Nous avons fait le choix d’informer nos clients avec une donnée simple :  l’option Gaz Vert+ avec un niveau de fourniture de 100% de biométhane, permet d’émettre 80% de CO2 en moins par rapport au mix de consommation du gaz sur le marché français.

Avec un pourcentage de 10%, la réduction est déjà significative et représente 8% d’émissions de carbone en moins.

Ainsi, l’intensité carbone de notre option Gaz Vert+ est : 

  • De 208 gCO2e/kWh (PCI) pour l’option avec 10% de biométhane, contre 226 pour le mix réseau français 
  • De 44 gCO2e/kWh (PCI) pour l’option avec 100% de biométhane, contre 226 pour le mix réseau français
impact carbone sur les offres gaz

Quelles sont les autres avantages du gaz vert ?

En plus d’être moins émissif, le gaz vert présente d’autres avantages :

  • Sa production valorise des déchets organiques
  • Il permet de développer une nouvelle filière industrielle en France
  • Il participe à la réduction des transports, contrairement au gaz conventionnel acheminé sur de longues distances 
  • Il pourrait favoriser à long terme l’autonomie énergétique en France

Est-ce que le gaz vert est consommé directement par ma chaudière à gaz ?

D’un point de vue physique, vous consommez le gaz présent dans le réseau qui approvisionne votre logement. Sa composition varie selon votre lieu d’habitation : ainsi, si votre raccordement gaz se situe en aval en aval d’un méthaniseur, le taux de biométhane sera plus élevé que la moyenne des foyers français.  C’est une conséquence d’un réseau mutualisé qui profite à tous les foyers raccordés. Mais, en achetant à la fois le gaz vert et la garantie d’origine associée, ENGIE vous garantit que le pourcentage de gaz sélectionné correspond à une quantité de biométhane effectivement produite et injectée sur le réseau. Vous participez ainsi au développement de ce moyen de production.

Pourquoi avoir fait le choix de Carbone 4 ?

En France, le contexte du secteur de l’énergie est marqué par une relative méfiance des parties prenantes envers l’usage des garanties d’origine et la commercialisation d’énergie verte. La sollicitation d’un tiers extérieur à ENGIE reconnu pour la qualité de son travail sur l’impact carbone permet à Carbone 4 et à ENGIE d’assurer que cette méthode de calcul soit fondée sur une approche scientifique sans concession.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous