Espace presse

ENGIE a été mise en demeure par la CNIL, le 10 février, au sujet des compteurs communicants Linky

Mis à jour le

CNIL

Le lundi 10 février 2020, la CNIL a informé ENGIE par courrier de ses conclusions, suite au contrôle réalisé en février et mai 2019. Celles-ci portent sur les points suivants, tous deux liés aux compteurs Linky :

- Le consentement du client à la collecte de certaines de ses données de consommation dans son Espace Client;

- La durée de conservation de certaines de ses données.

1. Le consentement du client 

ENGIE a mis en place un service qui permet au client de suivre ses consommations et leur évolution en ligne via son Espace Client. Grâce au compteur communicant d'électricité LinkyTM, le client peut bénéficier de l’ensemble des fonctionnalités proposées par ce service. La CNIL considère qu’il est obligatoire de collecter le consentement du client pour lui mettre à disposition ses consommations à la journée ou à la demi-heure. Cela a été fait via une « case à cocher » permettant au client de donner son accord s’il souhaite avoir accès à son suivi de consommations détaillées dans son Espace Client ENGIE. La CNIL nous demande de mettre en place le recueil de deux consentements distincts, un pour les consommations à la journée et un pour celles à la demi-heure.

Depuis décembre 2019, ENGIE a déjà fait évoluer son offre et ne propose plus qu’un service reposant sur les seules données de consommation à la journée et non sur les données de consommation à la demi-heure. Dès lors, nous informerons la CNIL de ces nouveaux éléments.

2. La durée de conservation

Avec la mise en œuvre du RGPD, ENGIE a procédé une analyse approfondie sur la conservation des données de ses clients et a mis en place des règles de conservation des données dans le respect de l’ensemble des réglementations applicables.

La CNIL demande à ENGIE de réduire la durée de conservation des données de consommations mensuelles à 1 an après la résiliation du contrat dans sa base active.

Dans ce cadre, ENGIE s’engage à mettre à jour ses règles au sein d’une politique de conservation des données pour prendre en compte la demande d’évolution de la CNIL.

Conscient des interrogations des consommateurs autour des données issues des compteurs communicants LinkyTM, ENGIE met au cœur de ses préoccupations la protection des données personnelles, la transparence de ses services et le respect de la vie privée de ses clients.