Tous nos conseils sur le gaz naturel

Que faire en cas de fuite de gaz ?

Publié le

Une fuite de gaz peut avoir de graves conséquences, comme un incendie, une forte explosion ou une asphyxie : même minime, il faut toujours la prendre au sérieux.  Il est donc primordial de connaître les bons gestes pour bien réagir.

Pour écarter les risques d’accident domestique, n’hésitez pas à faire diagnostiquer votre installation

Entretenir ma chaudière

Jusqu'à

12%(1)

d'économies d'énergie

Découvrez tous nos conseils pour apprendre à détecter une fuite de gaz, savoir comment agir en cas de doute et surtout prévenir les risques en amont, grâce au diagnostic sécurité gaz.

La sécurité avant tout !

Vous sentez une odeur suspecte, vous avez un doute quant à la sécurité de votre installation de gaz ? Avant toute chose, coupez l’arrivée de gaz et ouvrez les portes et fenêtres en grand avant de sortir de la pièce, car les gaz peuvent provoquer un évanouissement en supplantant l’oxygène de l’air.

Si le gaz brûle, n’essayez pas d’éteindre le feu mais appelez immédiatement les pompiers après être sorti de la pièce.

Si vous suspectez une fuite, n’appelez pas d’ascenseur, n’utilisez aucun interrupteur, téléphone fixe ou mobile, appareil ménager, lampe de poche ou sonnette car ils pourraient créer une mini étincelle et entrainer une explosion. Une fois à l’extérieur de votre logement, vous pourrez, en toute sécurité, téléphoner au numéro d’urgence Engie : 0 800 47 33 33 (appel gratuit depuis un poste fixe).

L’odeur de soufre : votre indice numéro 1

Si le gaz naturel n’a pas d’odeur, on lui ajoute un produit pour qu’il dégage un parfum soufré caractéristique. Dès que l’air en contient plus de 1%, vous remarquerez sa présence.

À noter : celle-ci n’est problématique que si sa concentration dépasse 5% de l’air ambiant. Au-delà de 25%, il peut être asphyxiant par privation d’oxygène. Entre 5% et 15%, il peut exploser et provoquer un incendie.

Pas de panique donc si vous sentez une odeur de soufre, mais de la vigilance, car une chose est sûre : si votre installation est saine, elle doit aussi être inodore.

Apprenez à repérer où se situe la fuite de gaz 

Si l’odeur vous paraît faible mais bien présente ou si vous constatez un pic suspect de consommation, il est nécessaire de vérifier que votre installation ne fuit pas. Pour cela, après avoir bien ventilé le logement, armez-vous d’eau très savonneuse et badigeonnez le tuyau ou le joint que vous soupçonnez être à l’origine de la fuite. Si des bulles apparaissent, vous avez trouvé !

Mais dans ce cas, n’hésitez pas à tester divers endroits pour détecter toutes les sources de fuite. Ecrou mal serré, robinet mal raccordé, tuyau abîmé, appareil électroménager endommagé… Les raisons peuvent être multiples.

Mieux vaut prévenir que guérir…

Comme toujours en matière de sécurité, mieux vaut anticiper. Pour écarter les risques d’accident domestique, n’hésitez pas à faire diagnostiquer votre installation. Qualigaz, partenaire d’Engie, vous permet de contrôler les points clés de votre installation avec le Diagnostic Sécurité Gaz. Tuyauterie, ventilation, étanchéité, bonne marche des appareils et de l’évacuation des gaz à combustion… Tout est vérifié ! Comment ça marche ? Un technicien intervient à votre domicile et réalise, en moins d’une demi-heure, un contrôle complet assorti d’un rapport écrit.

En cas de doute, chez Engie on vous accompagne grâce à une assistance téléphonique qui permet un pré-diagnostic et éventuellement, l’intervention d’une équipe chez vous.

Ces articles peuvent vous intéresser ...

Toutes les actualités