Tous nos conseils sur les économies d'énergie

Matériaux isolants : Comment bien lire une étiquette ?

Publié le

Tags de l'article

Sélectionner des matériaux disposant d’une certification reconnue en France est gage de leur performance.

Le marquage CE atteste de la conformité du produit à la directive européenne relative aux produits de construction.

La prime économies d'énergie

Bénéficiez d'une prime pour vos travaux d'économies d'énergie et ce, sans conditions ressources !

Les isolants que vous sélectionnez devront ainsi posséder un marquage CE (1), obligatoire pour la circulation du produit dans l’Union Européenne. Préférez également ceux qui ont une certification ACERMI (2) (Association de Certification des Matériaux Isolants) qui prouve leur conformité aux exigences de la réglementation thermique française, et un Avis Technique du CSTB (3) (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment), qui certifie que leur utilisation est approuvée par le CSTB[1].

Les isolants comportent une étiquette semblable à celle qui suit, sur laquelle sont notamment présents les marquages cités ci-dessus. Bien lire ces étiquettes vous permettra de choisir des produits de qualité certifiés mais aussi de connaître leur performance thermique grâce aux valeurs de résistance thermique et de conductivité thermique (4) de l’isolant.

1.  Marquage CE (Communauté Européenne)

Le marquage CE (que l’on retrouve sur l’étiquette du produit) atteste de la conformité du produit à la directive européenne relative aux produits de construction. Cela signifie que le produit répond aux exigences essentielles de la construction : résistance mécanique, sécurité incendie, sécurité d’utilisation, acoustique, hygiène et sécurité et isolation thermique.

Il ne constitue donc pas une marque de qualité. Il autorise la mise sur le marché du produit et sa libre circulation dans l’espace européen. Il est obligatoire depuis mars 2003.

2.  ACERMI

La certification ACERMI des isolants complète le marquage CE. Cette étiquette apposée sur l'emballage du produit en précise et en certifie les caractéristiques principales. Toutes les caractéristiques déclarées sont certifiées : elles sont a minima la résistance thermique, la conductivité thermique, le comportement à l'eau, le comportement mécanique et, selon les cas, la réaction au feu.

Cette certification n'est pas obligatoire mais c'est un gage de qualité. En effet, en participant à l'ACERMI le fabricant autorise le CSTB à prélever de manière inopinée (3 fois par an) des produits dans ses stocks afin de vérifier que les caractéristiques sont toujours identiques.

3.  Avis technique du CSTB (AT)

Avis Technique (AT ou encore appelé ATEC)

L’Avis Technique est délivré par le CSTB, qui via un groupe d’experts, émet une opinion sur le produit pour une utilisation défini. Il indique ainsi notamment dans quelle mesure le produit satisfait à la réglementation en vigueur, est apte à l’utilisation indiquée et conservera ses caractéristiques au fil des années. Les caractéristiques techniques fournies dans l’Avis Technique correspondent à celles obtenues pour un seul échantillon d’isolant.

4.  Caractéristiques thermiques du produit

Conductivité thermique ʎ (W/(m.K)

La conductivité thermique permet de connaître la qualité d’isolation du produit. Elle désigne la quantité de chaleur traversant en une heure 1m² de paroi d’un mètre d’épaisseur. Ainsi, plus elle est faible, moins le matériau transmet la chaleur et donc plus il est isolant.

Résistance thermique R (m².K/W)

Exprimée en m2.K/W, elle s’obtient par le rapport de l’épaisseur de l’isolant (en mètres) sur sa conductivité thermique ʎ. La résistance thermique d’un matériau isolant est d’autant plus élevée que son épaisseur est grande et que son coefficient de conductivité (lambda) est faible. Pour une épaisseur donnée, plus R est grande, plus le matériau est isolant.