Dossier ENGIE

Quelle est la consommation moyenne de gaz d'une maison et comment calculer la vôtre ?

de lecture

Publié le , mis à jour le

Vous habitez une maison équipée au gaz et vous voudriez savoir à quelle hauteur va se situer votre consommation d’énergie ? ENGIE vous aide à y voir clair !

Selon la Commission de régulation de l’énergie (CRE), on consomme en moyenne entre 11 000 et 12 000 kWh de gaz par an et par foyer en France. Mais cette estimation cache de très grandes disparités. Maisons, appartements, logements en ville ou à la campagne, anciens ou récents : de nombreux facteurs influencent votre consommation de gaz. Découvrez-les pour jauger au mieux votre niveau de consommation.

Comment calculer la consommation de gaz de votre maison (ou de votre appartement) ?

Pour apprécier votre consommation de gaz moyenne, vous pouvez choisir entre deux options : 

  • Regardez votre Consommation Annuelle de Référence ou CAR. Vous trouverez cette information sur vos factures ;

  • Calculez vous-même votre consommation de gaz.

Comment calculer vous-même votre consommation de gaz ?

Pour calculer la consommation annuelle de gaz d'une maison par soi-même, il y a deux cas de figure. Soit vous êtes déjà abonné, soit vous souhaitez faire le calcul en vu d'une future installation.

Dans le premier cas, vous devez commencer par mesurer votre consommation de gaz moyenne mensuelle en m3. Pour cela, prenez votre relevé actuel et soustrayez le relevé du mois précédent. 

Prenons un exemple. Imaginons que vous vouliez évaluer votre consommation mensuelle de gaz pour le mois de janvier 2022. Relevez le niveau de consommation au 31 décembre 2021 (pour les besoins de cette illustration : 3650 m3). Relevez un mois plus tard votre niveau de consommation (3760 m3). Vous aurez donc consommé pour ce mois de janvier 2022 :  (3760 m3 - 3650 m3) = 110 m3.

Ensuite, pour obtenir votre consommation en kWh, vous devez convertir vos m3 de gaz consommés (ceux que vous avez relevé au compteur). Pour cela, recherchez le coefficient de conversion pour votre commune (indiqué sur votre facture ou sur le site internet de GRDF) et multipliez-le à votre consommation en m3.

Reprenons notre exemple. Supposons que vous habitiez dans une commune de la région parisienne dont le coefficient de conversion est égal à 11,21. Votre consommation de gaz en kWh pour le mois de janvier 2022 sera de : (110 m3 X 11,21) = 1233,1 kWh

Il vous suffit alors de multiplier par 12 la consommation mensuelle trouvée pour calculer votre consommation annuelle. 

Mais attention au moment où vous faites ce relevé. Rappelez-vous que la consommation augmente sensiblement en hiver et baisse en été si vous utilisez le gaz pour vous chauffer. Il faudra donc appliquer une réduction ou une multiplication en fonction de la situation. Le chauffage compte pour environ deux tiers de la consommation d’un foyer. Pour vous simplifier le calcul, utilisez le simulateur de budget énergie ENGIE ! 

Ce simulateur vous  donnera également une idée de votre future consommation si vous n’êtes pas déjà chauffé au gaz. Par exemple, si vous pensez changer de mode de chauffage ou que vous déménagez dans un logement équipé d’une chaudière gaz. 

Et le prix dans tout ça ?

Pour établir le prix de votre consommation de gaz mensuel, vous pouvez appliquer la formule suivante :

Tarif de votre abonnement + (Consommation en kWh) x Prix du kWh (€/kWh)) + taxes.

Quels facteurs influent sur votre consommation de gaz ?

D’un foyer à l’autre, la consommation de gaz annuelle est amenée à varier. Quels sont les éléments à prendre en considération ? 

Les caractéristiques de votre logement

Votre logement conditionne pour une large partie le niveau de votre consommation moyenne de gaz. Ainsi, vous consommerez plus de gaz pour chauffer une grande maison bourgeoise du 19ème siècle entourée d’un jardin qu’un appartement tout récemment construit.

Pour évaluer le nombre de m3 de gaz dont vous aurez besoin à l’année, vous devez donc vous interroger sur les points suivants : 

  • Quel type de logement habitez-vous ? Maison ou appartement ? 

  • Quelle est la situation géographique de votre logement ? Habitez-vous en ville, à la campagne, à la montagne ? Dans une région tempérée ou aux hivers rigoureux ? Votre maison ou appartement est-il isolé ou entouré d’autres habitations ?

  • Quel âge a votre maison ? Bénéficie-t-elle d’une bonne isolation (présence d’un vide sanitaire, combles non isolés) ? Il faut en effet savoir que près de la moitié des logements construits avant 1974 sont énergivores ou très énergivores(1).

  • Quelle physionomie présente votre maison ? Quelle est sa surface totale ? Quelle est sa hauteur sous plafond ? Est-elle bien orientée avec de larges baies vitrées au sud ? Est-elle très ouverte ou au contraire compartimentée ?

Par ailleurs, le type d’appareils que vous utilisez (classe A++ ou B…), le type de chaudière et d’émetteurs de chaleur utilisés ainsi que la qualité de leur entretien jouent sur le niveau de votre consommation de gaz.

Les caractéristiques de votre ménage

Si les particularités de votre logement entrent en ligne de compte, vous devez également vous pencher sur le profil de votre foyer pour estimer votre consommation moyenne de gaz. 

Le nombre de personnes occupant le logement ou encore leur âge sont des facteurs qui ont un impact sur la consommation. Plus encore, l’utilisation que vous faites de votre logement est déterminante : on consomme logiquement plus d’énergie dans une résidence principale que dans une résidence secondaire. De plus, une habitation occupée à plein-temps par un couple de retraités, ou des télétravailleurs, présente des niveaux de consommation plus importants qu’une maison chauffée uniquement les soirs et les week-ends.

Les usages que vous faites du gaz

Enfin, votre consommation est amenée à varier selon vos usages. Vous utilisez le gaz pour vous chauffer uniquement ? Toutes choses égales par ailleurs, vous aurez tendance à moins consommer de gaz que dans une habitation “tout gaz” (chauffage, production d’eau chaude et cuisson).

Chauffage

Production d’eau chaude sanitaire

Cuisson

66% de la consommation d’énergie des ménages français(2) 

11% de la consommation d’énergie des ménages français

6% de la consommation d’énergie des ménages français 

Pour vous donner un ordre d’idées de ces différences, voici ce que consommerait en moyenne une maison de 100 m² construite entre 1975 et 1988 habitée par 4 personnes en Île-de-France :

Usages

Consommation annuelle moyenne

Cuisson

1 100 kWh/an

Cuisson, eau chaude

3 075 kWh/an

Cuisson, eau chaude, chauffage

17 037 kWh/an

Quelques exemples de consommations moyennes de gaz

Pour rendre plus parlants les effets des caractéristiques d’une maison et d’un foyer sur la consommation de gaz, nous avons effectué quelques calculs à partir de notre simulateur. D'abord pour des logements récents, puis des logements mal isolés, datant d'avant 1975.

Consommation annuelle moyenne de gaz en kWh/an

Construction avant 2005

Construction après 2005

Maison de 100 m²*

15 576 kWh/an

13 360 kWh/an

Maison de 130 m²**

18 172 kWh/an

15 956 kWh/an

Appartement parisien***

12 642 kWh/an

10498 kWh/an

Maison de montagne****

13 973 kWh/an

11757 kWh/an

Votre maison date d’avant 1975 et n’a pas encore été rénovée ? Selon les estimations du simulateur ENGIE, votre surconsommation par rapport à une construction bien isolée est de l’ordre de 25 à 36 % !

Consommation en kWh/an

Construction avant 1975

Surplus de consommation par rapport à une construction d’après 2005

Maison de 100 m²*

17 304 kWh/an

+29 %

Maison de 130 m²**

19 901 kWh/an

+25 %

Appartement parisien***

14 299 kWh/an

+36 %

Maison de montagne****

15 701 kWh/an

+33 %

Les clefs pour réduire sa consommation

Vous aimeriez diminuer vos dépenses de gaz ? Voici quelques astuces pour réduire votre consommation. 

Renforcez l’isolation de votre logement 

La première des recommandations pour réduire vos dépenses d’énergie est d’abord de renforcer l’isolation de votre logement. Cela est d’autant plus vrai si votre habitation est une passoire thermique présentant un haut niveau de déperdition. Donnez la priorité à la rénovation énergétique de votre toiture, responsable de 25 à 30% des déperditions de chaleur, puis à celle des murs(3). Pensez également à isoler votre vide sanitaire . D’après l’ADEME, avec des travaux d’isolation, vous pouvez réduire vos dépenses énergétiques jusqu’à 30 %(4)

Vous n’avez pas immédiatement les moyens ou le temps de réaliser des travaux énergétiques de grande ampleur ? Quelques astuces peuvent vous aider à conserver la chaleur dans votre logement : 

  • Équipez toutes les fenêtres de volets et de rideaux (à fermer la nuit en hiver) ;

  • Renouvelez l’air pour éviter l’humidité ;

  • Prenez des douches plutôt que des bains…

Changez votre système de chauffage

Pour réduire votre consommation énergétique, vous pouvez également opter pour un équipement de chauffage plus performant. Une chaudière gaz à condensation par exemple affiche de meilleurs rendements qu’une chaudière gaz classique. 

Par ailleurs, n’hésitez pas à changer vos radiateurs. Les modèles basse température requièrent en effet une eau moins chaude : vous dépensez donc moins de gaz pour chauffer votre maison.

Régulez la température du chauffage

Enfin, sachez que de simples gestes du quotidien ont une incidence sur votre niveau de consommation de gaz. Selon l’ADEME, baisser votre chauffage d’un degré vous permet de gagner 7% sur votre consommation de gaz(5).

Vous pouvez également adopter les éco-gestes suivants :

  • Ne pas chauffer tout le temps les pièces occupées ponctuellement (comme la salle de bain) ;

  • Vous équiper d’un thermostat ;

  • Maintenir les chambres à coucher à une température maximale de 17 ou 18°C ;

  • Isoler les parties chauffées des parties non chauffées avec des rideaux par exemple…

Cconsommation moyenne de gaz d'une maison : ce qu'il faut retenir

  1. Pour calculer votre consommation de gaz, vous pouvez vous reporter à votre Consommation Annuelle de Référence ou CAR.

  2. Vous pouvez également relever vos consommations en m3 de gaz, indiquées sur votre compteur, et les convertir en kWh en appliquant le coefficient de conversion pour votre commune.

  3. Si vous n'êtes pas déjà abonné au gaz, la meilleure solution est d'utiliser un simulateur de consommation de gaz

  4. Vos consommations de gaz peuvent grandement fluctuer en fonction des caractéristiques de votre logement, celles de votre ménage ainsi que vos usages et habitudes de consommation.

  5. Pour baisser vos consommations, commencez par renforcer l’isolation de votre maison, puis changez votre équipement s’il est vétuste. Abaisser la température de votre chauffage peut aussi vous aider à gagner sur vos factures d’énergie. 

Pour aller plus loin

Quelles sont les aides pour remplacer mon ancienne chaudière par une chaudière à condensation ?

Pour rénover votre équipement de chauffage, diverses aides de l’État sont disponibles : MaPrimeRenov’, dispositif des CEE, TVA à 5,5% ou encore éco-prêt à taux zéro. Vous pouvez également bénéficier du Chèque Énergie. Ces aides sont variables selon vos revenus, la localisation de votre logement etc… Pensez toutefois à faire appel à un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). 

Ma famille s'agrandit, mes consommations de chauffage vont-elles augmenter ?

Les consommations de gaz dédiées au chauffage dépendent davantage des m2 à chauffer ainsi que des périodes d'occupation du logement. Aussi, si la naissance d’un enfant coïncide avec la création d’une nouvelle pièce à chauffer (par exemple par l'aménagement des combles habitables) et d’un congé parental (occupation de la maison toute la journée alors qu’elle était occupée le soir et les week-ends principalement), votre consommation risque d’augmenter.

Le télétravail a-t-il un impact sur mes consommations de gaz ?

Oui. Si vous occupez et chauffez votre logement sur des périodes pendant lesquelles vous ne chauffiez pas auparavant, votre consommation de gaz est susceptible de croître. Pensez aux écogestes !

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous

Le gaspillage alimentaire en France

  • Economies d'énergie
  • Éco-gestes du quotidien

de lecture

Selon le Ministère de la Transition Ecologique, en France, les pertes et gaspillages alimentaires représentent 10 mil...

Mis à jour le