Pompe à chaleur : bénéficiez d'une prime allant jusqu'à 4000 euros

Dossier ENGIE

Combien coûte l'installation d'une pompe à chaleur ?

de lecture
Publié le , mis à jour le

Si elle permet de réaliser des économies d’énergie sur le long terme, l’installation d’une pompe à chaleur représente un véritable investissement de départ. Quel budget faut-il prévoir et comment calculer le montant réel des travaux ?

La pompe à chaleur (PAC) est un système de chauffage qui séduit par ses performances et son fonctionnement aux énergies renouvelables. Il existe différents types de pompes : air-air, air-eau, géothermique… Selon le système, l’installation n’est pas la même, tout comme son tarif qui varie du simple au double. Combien coûte l’installation d’une pompe à chaleur ? On fait le point pour vous aider à estimer le montant de votre investissement !

Quel est le prix moyen d’installation d’une PAC (hors achat matériel) ?

Le prix moyen d’installation d’une pompe à chaleur dans un logement particulier est situé entre 4 000 et 8 000 euros.

Il est néanmoins possible de payer moins cher selon le modèle de PAC choisi. Le coût d’installation peut aussi s’envoler au-dessus des 15 000 euros pour une PAC géothermique avec capteurs verticaux. Ce type d’équipement est en effet le plus cher, car son installation est complexe (étude du sol et thermique, forage, terrassement, installation et raccordements des équipements).

Il est difficile de fournir un prix exact pour l’installation d’une pompe à chaleur, voici néanmoins une estimation pour y voir plus clair :

Type de pompe à chaleur 

Prix d’installation moyen observé
(hors achat matériel)

air-air

de 500 à 3000 euros

air-eau

de 1 000 à 3 000 euros

eau-eau

de 1 500 à 4 000 euros

géothermique 

de 5 000 à 10 000 euros

Grâce aux aides et à la prime de l’État et les fournisseurs d’énergie, diminuez le prix d’installation de votre PAC. On y vient plus bas !

Pompe à chaleur air-eau : équipez votre foyer en toute simplicité
Faites installer une PAC chez vous grâce aux conseils de nos experts

Comment calculer le prix d’installation de votre pompe à chaleur ?

Comme vous avez pu le constater : le coût d’installation d’une pompe à chaleur varie considérablement. Mais comment expliquer une telle fourchette de prix ?

Le prix d’installation d’une pompe à chaleur dépend de nombreux paramètres dont :

  • le type de PAC (air-air, air-eau, géothermique, hybride, réversible avec climatisation, avec ou sans eau chaude sanitaire),
  • la puissance de la pompe à chaleur,
  • la complexité du chantier, des perçages et raccordements,
  • la configuration de votre logement (maison ou appartement),
  • la surface à chauffer,
  • le cadre des travaux (installation dans une construction neuve ou rénovation),
  • le type d’émetteurs de chaleur (plancher chauffant, ventilo-convecteurs),
  • le nombre d’unités intérieures,
  • le coût de la main-d’œuvre.

Comparez les devis pour payer l’installation de votre pompe à chaleur au bon prix

Pour être sûr de payer la pose de votre PAC au meilleur prix, demandez au minimum trois devis auprès de différents professionnels RGE.

Étudiez les services proposés et le détail des prestations. Par exemple, le devis inclut-il la dépose de votre ancienne chaudière à gaz ? L’artisan propose-t-il une réduction sur le contrat d’entretien ?

Privilégiez une entreprise située à proximité, et qui peut donc se déplacer plus facilement en cas de problème. La souscription à un contrat annuel est généralement plus économique. Confiez de préférence l’entretien à l’entreprise chargée de l’installation de votre PAC pour un meilleur suivi.

Ne signez pas le premier devis, même si le prix vous semble correct.

Qu’est-ce qu’un professionnel RGE ?

Créée en 2011, la mention RGE « Reconnu Garant de l'Environnement » est attribuée par les pouvoirs publics à des entreprises et artisans spécialisés dans la rénovation énergétique et l’installation d’équipements fonctionnant avec une énergie renouvelable. Ce label est un gage de sérieux et de qualité, mais également une condition obligatoire pour être éligible aux aides financières proposées par l’État et les fournisseurs d’énergie.

Baissez le prix d’installation de votre PAC grâce aux aides

Plusieurs aides sont possibles et cumulables pour réduire le coût d’installation de votre pompe à chaleur. Celles-ci sont attribuées sous certaines conditions, principalement choisir un professionnel RGE, vos ressources, le type d’appareil de chauffage et ses performances énergétiques. Selon l’aide, d’autres conditions peuvent s’appliquer.

En France, les aides au financement de l’installation d’une pompe à chaleur sont :

  • la prime MaPrimeRénov’ (il remplace le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et les aides de l’Anah),
  • la prime Coup de pouce chauffage,
  • les aides de fournisseurs d’énergie dans le cadre des dispositifs CEE (Certificats d’économie d’énergie),
  • les aides des collectivités locales,
  • le chèque énergie (valable pour les travaux éligibles à MaPrimeRénov’),
  • l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ),
  • un taux de TVA réduit à 5,5 % (la liste des travaux éligibles est disponible au 1 de l'article 200 quater du CGI, à condition qu'ils respectent les critères de performances détaillés à l'article 18 bis de l'annexe 4 du CGI.(1)

3 outils pour calculer votre éligibilité aux aides

  • Utilisez le simulateur d’aides et de prime ENGIE pour voir si vos travaux sont éligibles et à quel montant s’élèvent les financements.
  • L’État a mis en place le dispositif FAIRE, un service public gratuit qui vous accompagne dans votre projet de rénovation énergétique. Trouvez facilement un artisan RGE grâce à l’annuaire des professionnels, et obtenez des informations sur les démarches à effectuer pour vos travaux de rénovation.
  • Consultez le guide ADEME des Aides financières pour les travaux de rénovation énergétique dans les logements existants, régulièrement mis à jour.(2)
La PAC air-air : un système très peu aidé

Davantage considérée comme une climatisation et un système d’appoint énergivore, la pompe à chaleur air-air est désormais exclue des aides financières de l’État. Bon à savoir : certains fournisseurs d’énergie peuvent proposer une aide à l’installation d’équipements non éligibles aux aides de l’État, comme la PAC air-air. Alors renseignez-vous !

Quels sont les coûts annexes à l’installation d’une pompe à chaleur ?

Au-delà du prix d’achat du matériel et du coût d’installation de votre pompe à chaleur, d’autres frais supplémentaires peuvent s’appliquer :

  • L’entretien obligatoire de votre installation (de 150 à 300 euros),
  • Des travaux de maçonnerie selon le type d’émetteurs de chaleur posés,
  • Des travaux d’isolation acoustique pour l’unité extérieure,
  • Le coût de la consommation de votre pompe à chaleur,
  • La modification de votre circuit électrique par un électricien.
Installer une PAC sans autorisation peut vous coûter cher

Une PAC modifie l’aspect extérieur de votre maison. Avant vos travaux, vous devez demander l’autorisation à votre mairie. Remplissez le formulaire de déclaration préalable (construction, travaux, installations et aménagements non soumis à permis de construire) (CERFA N°13404*07). Vous devez également vous assurer que le règlement de copropriété autorise l’installation d’une pompe à chaleur et veiller à ce que son emplacement ne gêne pas vos voisins ; une PAC peut en effet faire du bruit. Pour une pompe géothermique à capteurs verticaux, une demande d’autorisation auprès de la DRIRE (Direction Régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement) est obligatoire. Si vous ne respectez pas ces déclarations, des sanctions et amendes s’appliquent.

Informations à retenir sur le prix d’installation d’une pompe à chaleur

  1. Le coût d’installation varie principalement en fonction du type de pompe à chaleur.

  2. En moyenne, l’installation d’une PAC coûte entre 4 000 et 8 000 euros pour une maison, mais le prix peut descendre sous les 2 000 euros pour les chantiers les plus simples.

  3. Demandez au minimum trois devis et estimations auprès de différents artisans.

  4. Les performances d’une PAC sont conditionnées par la qualité d’isolation de votre logement. Il est plus intéressant de commencer par des travaux d’isolation si vous souhaitez faire de réelles économies sur le long terme. Des aides à la rénovation existent pour financer votre projet.

  5. Faites toujours appel à un professionnel RGE. C’est la condition sine qua non pour obtenir des aides financières proposées par l’État et les fournisseurs d’énergie.

  6. Selon votre région et vos besoins, la PAC n’est pas toujours recommandée comme équipement de chauffage unique. Elle peut venir en système d’appoint dans un système hybride ou dit de relève (chaudière + PAC).

  7. Il existe des aides financières pour les pompes à chaleur. Elles sont attribuées sous conditions et peuvent se cumuler. La pompe à chaleur air-air est exclue de la majorité des aides.

Quel est le fonctionnement d’une pompe à chaleur ?

Une pompe à chaleur prélève les calories d’une source d’énergie renouvelable (air, eau, sol) qu’elle transfère à un fluide frigorigène. La montée en température fait passer le fluide par différents états (liquide et gazeux). Ce processus produit de la chaleur qui est ensuite diffusée par des unités (radiateurs, plancher chauffant, ventilo-convecteurs) à l'intérieur de votre logement.

Quels sont les modèles de pompes à chaleur qui existent ?

Selon leur fonctionnement, on distingue les pompes à chaleur air-air, air-eau, eau-eau, géothermique et eau-eau. Il existe des modèles réversibles (air-air uniquement) qui font à la fois chauffage et climatisation. Viennent ensuite les systèmes hybrides qui combinent PAC et chaudière.

Combien coûte l’entretien d’une pompe à chaleur ?

En moyenne, les tarifs d’entretien affichés varient de 150 à 300 euros selon la puissance et le type de PAC. L’entretien des pompes à chaleur ayant une puissance nominale comprise entre 4 et 70 kW est obligatoire et doit être effectué tous les deux ans.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous