Vos installations protégées : une intervention en moins de 4 heures, 24h/24 et 7j/7

Dossier ENGIE

Pompe à chaleur qui démarre puis s’arrête, quelles causes et solutions ?

de lecture

Publié le , mis à jour le

Votre pompe à chaleur présente un souci de fonctionnement. La PAC démarre puis s’arrête soudainement. Pourquoi ? Quelles solutions face à cela ?

Vous avez récemment installé une pompe à chaleur (PAC) ? Malheureusement celle-ci semble présenter un problème de fonctionnement. La pompe à chaleur démarre puis s’arrête. Pourquoi ? Est-ce normal ou est-ce signe d’un problème ? Comment y remédier ? ENGIE fait le point.

Entretien Pompe à Chaleur
Faites confiance à nos partenaires pour votre entretien !

Est-ce normal que ma PAC démarre puis s’arrête ?

Avant de présenter les différentes causes de panne d’une pompe à chaleur, il convient de faire un point sur le fonctionnement de l’appareil. Le groupe extérieur qui démarre puis qui s’arrête n’est pas toujours synonyme d’une mise en marche défecteuse. Explications. 

Le fonctionnement normal de la pompe à chaleur 

Les deux modèles de PAC les plus installés chez les particuliers sont les pompes à chaleur air-eau et air-air.

En fonctionnement normal, ces appareils ne tournent pas en permanence. La pompe à chaleur démarre puis s’arrête lorsque la température de consigne est atteinte. De cette manière, un ménage peut optimiser sa facture de chauffage. Elle se remet en route lorsque la température intérieure baisse. 

Un mauvais réglage de la PAC

Si la pompe à chaleur se déclenche, puis s’arrête, cela ne signifie pas forcément que l’appareil est cassé. Il peut s’agir tout simplement d’un mauvais réglage. En effet, si vous avez mis votre appareil en mode hors gel pendant l’hiver, elle maintient la température aux alentours de 8° C dans le logement. 

Cette température de consigne peut être atteinte rapidement. La PAC commencera donc son cycle et s’arrêtera rapidement. Pour y remédier, il suffit de passer l’équipement en mode chauffage et de régler la température de consigne au niveau du thermostat.

4 causes fréquentes de panne et leur solution

Le thermostat est bien réglé ? Rien ni fait ! La pompe à chaleur démarre et s’éteint quelques secondes ou minutes après. Dans ce cas, c’est souvent signe d’un dysfonctionnement. En voici les principales causes résumées dans un tableau. 

Cause

Solution

Ventilateur obstrué

Enlever ce qui gêne le ventilateur

Manque de liquide frigorigène

Faire intervenir un professionnel

Pression trop basse (pour les PAC air-eau, sol-eau et eau-eau)

Purger vos radiateurs et régler à nouveau la pression. Si vos radiateurs sont déjà entretenus, alors contactez un professionnel.

Composant électronique en panne

Faire identifier et remplacer la pièce défectueuse par un professionnel

1. Un ventilateur extérieur obstrué 

Parmi les pannes les plus fréquentes, on note un ventilateur qui ne tourne pas. Si le groupe extérieur démarre et puis s’arrête, c’est peut-être que le ventilateur fait face à un obstacle. 

Feuilles mortes, accumulation de pollens, branchages, saletés peuvent s’être introduits dans le cœur de l’unité extérieure et empêcher le ventilateur de tourner. Il commence par démarrer puis se stoppe instantanément. 

Pour régler le problème, il faut parfois tout simplement retirer les détritus qui obstruent votre PAC.

2. Un manque de liquide frigorigène 

Autre problème courant : un manque de liquide frigorigène qui altère le fonctionnement du compresseur. Présent dans l’unité extérieure, le compresseur permet de chauffer les vapeurs à basse pression avant de les envoyer vers le condenseur. Pour cela, il utilise un fluide frigorigène. En effet, selon les lois de la thermodynamique, plus un fluide est comprimé, plus il peut monter en température. Un manque de liquide empêche donc la montée en température de la PAC. Cela est souvent dû à une fuite dudit liquide.

Dans ce cas, il faut faire appel à un professionnel et demander un dépannage. Celui-ci viendra réparer la fuite et remettre du liquide frigorigène dans le circuit de la PAC. Cette opération ne peut pas être réalisée par un particulier. Les fluides utilisés présentent des composantes toxiques. Seul un professionnel agréé est autorisé à les manipuler. 

3. Une pression insuffisante

Comme pour une chaudière, il est nécessaire de régler la pression de la pompe à chaleur pour que l’eau du circuit de chauffage puisse arriver jusque dans vos radiateurs. En temps normal, la pression d’une pompe à chaleur doit se situer entre 1 et 1,5 bars. En dessous, la pompe à chaleur peut alors présenter un dysfonctionnement.

Une pression trop basse peut avoir plusieurs origines : 

  • Un manque d’eau dans le circuit de chauffage. Pour remédier au problème, il suffit simplement d’ouvrir le robinet de remplissage de votre installation afin d’atteindre la pression désirée. Si le problème revient souvent, c’est probablement que vous avez une fuite d’eau dans le circuit. Il faudra faire intervenir un plombier-chauffagiste pour réparer la fuite ; 
  • De l’air dans les tuyaux. Une solution : il faut purger les radiateurs. Pour ce faire, muni d’une bassine, ouvrez le robinet de purge de chaque radiateur jusqu’à ce que de l’eau s’écoule. Ensuite, réglez la pression du circuit. 
  • Enfin, cela peut venir d’un problème sur le vase d’expansion. En général rouge et cylindrique, cet élément permet de contrôler la pression du circuit lorsque la température de l’eau change. Il a une durée de vie d’environ 8 ans. Un joint usagé ou un vase d’expansion percé peuvent provoquer une fuite altérant la pression.  Dans cette configuration, le plus prudent reste de contacter un professionnel pour le réparer ou le remplacer. 

4. Un composant électronique défectueux

Enfin, une panne peut simplement venir d’un défaut de fonctionnement d’un composant électronique défectueux comme la carte mère, par exemple. Dans ces cas-là, les composants informatiques embarqués envoient de mauvaises informations à la PAC qui pourra démarrer puis s’arrêter ou bien tourner en permanence, au contraire. Cela peut aussi se traduire par un appareil qui tombe en panne. 

Cette situation implique également l’intervention d’un professionnel. Il viendra vérifier quelle est la pièce du circuit endommagée et cherchera un moyen de la remplacer. Si l’équipement est ancien et que la pièce détachée n’existe plus, il est possible que vous soyez obligé de changer de pompe à chaleur. 

L’entretien de la pompe à chaleur pour prévenir les pannes 

Les origines des dysfonctionnements sont variées. Pour prévenir le risque de panne, le mieux est de procéder à un entretien régulier de la pompe à chaleur. Certains gestes peuvent être réalisés par l’occupant du logement et d’autres par un professionnel.

Les opérations à effectuer soi-même

L’unité extérieure de la pompe à chaleur est soumise aux intempéries. Pour éviter les pannes, pensez à vérifier régulièrement que la turbine n’est pas obstruée. Dégagez-la, le cas échéant. Puis, vous pouvez nettoyer le ventilateur à l’aide d’un plumeau pour retirer les toiles d'araignées et l’accumulation de poussières. Enfin, lavez l’unité extérieure à l’aide d’eau savonneuse et d’un chiffon. 

Outre ces travaux de nettoyage, contrôlez régulièrement la pression. Comme expliqué précédemment, elle doit être comprise entre 1 et 1,5 bars sauf indication contraire de votre chauffagiste. 

L’entretien obligatoire de la pompe à chaleur 

En plus des bons gestes expliqués ci-dessus, l’entretien de la pompe à chaleur par un professionnel demeure obligatoire. Conformément au décret du 29 juillet 2020, un contrôle doit être effectué tous les 2 ans pour les pompes à chaleur dont la puissance est supérieure à 4 kW. 

Le professionnel en charge des vérifications viendra s’assurer que : 

  • Les composants de l’unité extérieure fonctionnent (compresseur, échangeur, évaporateur, etc.) ;

  • Le circuit est étanche et ne présente aucune fuite ;

  • Le niveau du liquide frigorigène est suffisant ; 

  • Les composantes électroniques fonctionnent et la PAC est bien raccordée au circuit électrique. 

Pour éviter d’oublier cet entretien biannuel, le mieux est de souscrire un contrat d’entretien. Outre la visite de contrôle, ces contrats proposent également une prise en charge des pannes. 

Le changement du fluide frigorigène

En plus de l’entretien obligatoire tous les deux ans, les ménages doivent aussi faire changer le fluide frigorigène à l’intérieur du circuit de la PAC, tous les 5 ans. Comme mentionné précédemment, cette opération doit être effectuée par un professionnel qui saura manipuler ces substances toxiques.

Découvrez nos offres d'entretien pour votre pompe à chaleur

En bref

  1. Lorsqu’elle fonctionne normalement, la pompe à chaleur démarre puis s’arrête au moment où le logement atteint la température de consigne.

  2. Un mauvais réglage de la température de consigne peut donc entraîner un démarrage puis un arrêt soudain.

  3. Si la programmation semble bien faite, cela peut signifier que la pompe à chaleur fait face à un dysfonctionnement. Celui-ci peut être lié à un problème de pression, un manque de liquide frigorigène, un ventilateur bouché, etc.

  4. Pour remédier au problème, la plupart du temps, il faut faire appel à un professionnel chauffagiste.

  5. Afin de prévenir le risque de pannes et assurer la continuité des performances de la pompe à chaleur, il convient de procéder à une maintenance régulière. Pour toutes les PAC de plus de 4 kW, un entretien est obligatoire tous les deux ans.

Quelle est la durée de vie d’une pompe à chaleur ?

On considère qu’une pompe à chaleur présente une durée de vie de 15 ans environ. Bien entendu, pour en prolonger la longévité, il faudra assurer un entretien régulier de l’appareil.

Propriétaire ou locataire : qui a la charge de l’entretien ?

C’est à l’occupant du logement qu’incombe la responsabilité de faire entretenir l’appareil. Dans le cadre d’un contrat de bail, c’est donc le locataire qui doit s’en charger. A la fin de la visite, il doit fournir l’attestation de contrôle à son assurance habitation. 

Pourquoi choisir la pompe à chaleur ?

La pompe à chaleur est un appareil de chauffage économique et écologique. Il vous permet de réduire la facture de chauffage. Par exemple, remplacer une chaudière fioul par une pompe à chaleur permet de faire jusqu’à 75% d’économies d’énergie.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous

Comment fonctionne une pompe à chaleur air-eau ?

  • Equipements et chauffage
  • Pompes à chaleur

de lecture

En pleine réflexion sur vos travaux de rénovation énergétique, vous vous interrogez sur le fonctionnement d’une pompe...

Mis à jour le