Entretien Pompe à Chaleur : faîtes confiance à nos partenaies

Trouver un installateur Afficher le numéro
Appeler un conseiller 0969375163 (Appel non surtaxé)

Entretien de la pompe à chaleur : le guide complet

de lecture
Publié le , mis à jour le

Plébiscitée pour ses performances énergétiques, la pompe à chaleur reste un appareil complexe qui demande un entretien tous les 2 à 5 ans selon le modèle. L'intervention d'un professionnel est obligatoire et doit se faire régulièrement. Celui-ci se charge de vérifier entre autres l'étanchéité du circuit frigorifique et le bon fonctionnement général de la PAC (acronyme de pompe à chaleur). Ce contrôle est l'occasion de détecter des pannes ou des dysfonctionnements qui altèrent les performances de la pompe à chaleur.

Pourquoi procéder à l’entretien de la pompe à chaleur ?

Un entretien régulier assure le bon fonctionnement et la longévité de la pompe à chaleur. Voici 4 bonnes raisons de prendre soin de votre installation.

1 - Favoriser de meilleures performances.

La pompe à chaleur est un excellent investissement pour réduire sa facture. Enedis évalue le besoin de 1 kWh d’électricité pour restituer 3 à 4 kWh de chaleur. Couplée avec une bonne isolation et une ventilation efficace, la PAC favorise un confort thermique tout au long de l’année.

Comme pour tout équipement thermique, il faut qu’elle soit correctement entretenue.

2 - Garantir une bonne qualité de l’air.

Les pompes à chaleur Air-Air soufflent de l’air à l’intérieur de l’habitation. Les PAC réversibles peuvent réchauffer ou rafraîchir l’air ambiant.

Nettoyage du filtre à air :

Durant les périodes où la PAC est utilisée, il faut assurer un nettoyage du filtre à air environ toutes les 2 semaines.

Changement du filtre à charbon :

Le charbon actif filtre l’air, de la même façon que pour une hotte de cuisine qui élimine les odeurs alimentaires. L’accumulation de matières sur ce filtre dégrade son efficacité. Veillez donc à changer le filtre à charbon entre 1 et 2 fois par an.

3 - Assurer la longévité de la pompe à chaleur.

On estime la durée de vie d’une pompe à chaleur d’environ 15 ans avant de devoir en changer. Un mauvais entretien (irrégulier ou de mauvaise qualité) risque de vous contraindre à un renouvellement prématuré de votre équipement thermique.

Côté usure, soyez attentif au bon dimensionnement de la pompe à chaleur ! En effet, un surdimensionnement de la PAC engendre une surconsommation électrique. Les cycles marche/arrêt sont plus nombreux que nécessaire, causant ainsi une dégradation précoce du matériel.

4 - Réaliser des économies.

Une PAC dysfonctionnelle consomme plus d’énergie que nécessaire. Il est important de détecter rapidement si la pompe à chaleur a un problème technique ! Autrement votre facture d’électricité ou de gaz (selon le type de PAC) risque de nettement augmenter. En hiver, la PAC devra tourner plus intensivement pour atteindre une température ambiante confortable dans l’habitation.

Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

La pompe à chaleur fonctionne au gaz ou à l’électricité. Il s’agit d’un équipement de chauffage thermodynamique qui extrait des calories issues de l’air extérieur, de l’eau, ou de la terre. Ces calories sont ensuite transférées vers l’habitation à haute température. En ce sens, la pompe à chaleur ne produit pas de chaleur, mais elle ne fait que prendre celle existante à l’extérieur de la maison.

Une PAC a plusieurs modes de fonctionnement, pour délivrer à la fois du chaud ou du froid selon les besoins (PAC réversible). Elle a pour grand avantage d’exploiter des sources renouvelables tout en ayant une faible consommation en énergie.

L’obligation d’entretien de la pompe à chaleur.

Les délais à retenir :

  • Révision de la PAC d’entre 4 kW à 70 kW : tous les 2 ans maximum
  • Révision de la PAC de plus de 70 kW : tous les 5 ans
  • Changement des fluides frigorigènes : tous les 5 ans
  • Durée de vie d’une PAC : 15 ans

Il est conseillé d’entretenir dans tous les cas sa pompe à chaleur régulièrement. L’intervention d’un professionnel tous les 2 ans est imposée pour les PAC dès 4 kW.Avant le décret entré en vigueur le 29 juillet 2020, l’obligation annuelle ne concernait que les appareils d’une puissance frigorifique supérieure à 12 kW. L’entreprise que vous faites intervenir doit alors respecter les réglementations en ce qui concerne les pompes à chaleur, pour vous assurer une installation aux normes.

Les fluides frigorigènes doivent être changés tous les 5 ans. Un suivi régulier par un professionnel vous aide aussi à respecter les délais pour assurer un bon fonctionnement de la PAC. Ce changement est obligatoirement réalisé par un professionnel formé et certifié. La manipulation des fluides est strictement réglementée en raison des risques pour la santé et l’environnement.

Derniers délais pour l’entretien des pompes à chaleur installées au 1er juillet 2020 :

  • Puissance de 4 kW à 70 kW > 1er juillet 2022,
  • Puissance de plus de 70 kW > 1er juillet 2025.
Entretien Pompe à Chaleur
Faites confiance à nos partenaires pour votre entretien !

Qui peut réviser et entretenir une pompe à chaleur ?

L’entretien de la pompe à chaleur se déroule en deux temps. Régulièrement, vous devez réaliser quelques travaux vous-mêmes pour assurer le bon fonctionnement de votre PAC au quotidien. De façon plus périodique, et pour des besoins plus techniques, il faut demander l’intervention d’un professionnel.

Les gestes d’entretien à faire soi-même.

Les travaux d’entretien à réaliser soi-même concernent les pompes à chaleur aérothermiques (puisant la chaleur dans l’air). Une PAC géothermique ne demande pas d’entretien accessible aux particuliers.

L’équipement posé dehors est soumis aux intempéries. Assurez-vous fréquemment que l’air circule sans problème. Avec le temps, des feuilles d’arbres ou objets viennent en effet obstruer l’unité extérieure. Vérifiez et dégagez régulièrement l’appareil de tout ce qui pourrait faire barrière.

Il est aussi nécessaire de dépoussiérer et nettoyer directement les bouches d’insufflation. Pour ce faire, utilisez un chiffon et de l’eau savonneuse.

L’entretien à la charge du professionnel.

Contacté une fois par an, le professionnel se rend sur place pour contrôler le bon fonctionnement de votre installation thermique :

  • contrôle de l’étanchéité,
  • mesure des performances de la PAC (coefficient de performance « COP » et coefficient d’efficacité frigorifique « EER »),
  • contrôle du réseau électrique,
  • nettoyage des systèmes,
  • réglage de la PAC,
  • inspection générale de l’ensemble de l’équipement.

Le détail des tâches figure sur votre contrat de maintenance si vous en avez un. Même si le rendez-vous avec un professionnel formé est obligatoire, vous êtes libre de souscrire à l’offre d’entretien qui vous semble la plus appropriée en fonction de vos besoins.

N’hésitez pas à demander le déplacement d’un expert en dehors des périodes préconisées, si vous avez un doute sur le bon fonctionnement de votre PAC.

En plus de la révision, il est possible que le spécialiste identifie des réparations nécessaires à réaliser immédiatement, ou lors d’une prochaine visite. La venue du professionnel est aussi l’occasion idéale pour poser vos questions quant à l’entretien régulier à faire soi-même.

La qualification RGE QualiPAC

La certification RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) rassemble des professionnels formés pour l’installation et l’entretien d’équipement thermique selon les normes environnementales exigées par les réglementations en vigueur. La qualification QualiPac concerne plus particulièrement les experts en installations de pompes à chaleur dans les habitations individuelles. C’est une labellisation complémentaire pour vous aider à identifier les professionnels compétents pour l’entretien de votre PAC.

À l’issue de la révision de votre pompe à chaleur, il vous est délivré une attestation. Ce document est à présenter à votre assureur (assurance habitation) et il doit être conservé pendant 2 ans. L’attestation liste les révisions effectuées, ainsi que les défauts et solutions mises en place. En cas de sinistre, elle atteste que vous avez respecté la réglementation pour l’entretien de la pompe à chaleur.

Les principales sources de dysfonctionnement.

Deux types de problèmes peuvent survenir sur votre pompe à chaleur.

Ce peut être une panne mécanique : obstruction de l’évaporateur par des objets (feuilles mortes, branches, papier, toiles d’araignées…), blocage de l’hélice, obstruction des filtres.

Le problème pourrait également être électrique ou électronique : dysfonctionnement au niveau du thermostat, câble endommagé, problème au niveau de la sonde.

Si le fait de dépoussiérer et nettoyer une partie de l’unité externe de la pompe à chaleur est une tâche accessible, il est préconisé de demander l’avis d’un expert pour ce qui ne relève pas de l’entretien régulier à effectuer soi-même.

Combien coûte l’entretien d’une pompe à chaleur ?

Le coût de l’entretien de votre PAC dépend de plusieurs facteurs :

  • la qualité de l’entretien régulier réalisé par vos soins,
  • le type de prestation,
  • les modalités du contrat d’entretien.

Le budget annuel moyen pour l’intervention d’un professionnel se situe entre 100 euros et 300 euros. Pour baisser le prix, il est recommandé de souscrire à un contrat d’entretien qui inclut le suivi et les frais de déplacement. Pour choisir entre les différentes offres, comparez les services fournis. Un contrat légèrement plus cher peut s’avérer en réalité très intéressant s’il comprend les travaux les plus courants. L’installateur de votre PAC vous proposera généralement lui-même une formule d’entretien.

Le prix de l’entretien d’une pompe à chaleur peut paraître dissuasif. Cependant un entretien régulier à faire soi-même, et une révision annuelle par un professionnel, ont en réalité un coût relativement faible compte tenu des économies réalisées avec la PAC.

Astuce

Les foyers modestes peuvent bénéficier du Chèque Énergie pour régler leurs factures d’électricité et/ou de gaz ainsi que les travaux de rénovation énergétique. Cette aide de l’État est attribuée une fois par an et en fonction des ressources du demandeur.

Une révision annuelle sans problème critique vous revient tout au plus 300 euros par an, tandis que l’installation d’une nouvelle pompe à chaleur coûte au moins 4 000 euros. C’est un tarif auquel il faut ajouter le prix de la désinstallation de la PAC dysfonctionnelle. Ce chantier exige en effet l’intervention d’un professionnel, notamment pour la récupération des fluides frigorigènes dont la manipulation est réglementée.

Comment connaître mes obligations d’entretien ?

L’entretien régulier est obligatoire. La fréquence dépend de la puissance frigorifique de votre pompe à chaleur. En dessous de 70 kw, un professionnel procède à la révision tous les 2 ans, sinon tous les 5 ans. Prenez pour référence la date figurant sur l’attestation du précédent entretien. Dans les cas où il s’agit d’un équipement neuf, c’est la date de l’installation qui sert de repère.

Quelle énergie consomme une pompe à chaleur ?

Une pompe à chaleur extrait l’énergie déjà présente dans l’air ou l’eau (selon le modèle) et renvoie cette même énergie à l’intérieur de l’habitation. Ce système de transfert fait que l’on ne peut pas à proprement parler de production de chaleur. En revanche, la pompe à chaleur utilise l’électricité, ou le gaz, pour son fonctionnement.

La pompe à chaleur peut-elle climatiser mon habitation ?

Les pompes à chaleur réversibles permettent de rafraîchir l’intérieur du logement. Elles ne vont pas souffler de l’air frais. Au contraire, il s’agit d’inverser le circuit pour que la pompe à chaleur prenne l’énergie présente dans les pièces, puis la rejette ensuite dehors. Ce n’est pas un système de climatisation, mais une technique pour refroidir de 3°C à 4°C la température intérieure.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous