Remplacez votre ballon d'eau chaude avec nos partenaires

Trouver un spécialiste Afficher le numéro
Appeler un conseiller 0969375163 (Appel non surtaxé)
Dossier ENGIE

Prix ballon d’eau chaude : critères de choix et guide d’installation

de lecture
Publié le , mis à jour le

Vous installez un nouveau système de production d’eau chaude sanitaire dans votre logement ? Vous souhaitez changer votre ballon d’eau chaude pour un modèle plus moderne et performant ? Beaucoup de foyers français sont déjà équipés d’un cumulus. Pour faire votre choix, ENGIE liste les avantages et les prix des différents types de ballons d’eau chaude. Tour d’horizon du coût d’achat, d’installation et d’entretien des différents modèles de cumulus et chauffe-eau, ainsi que des aides financières auxquelles vous avez droit.

Pour commencer : quelles différences entre un ballon d’eau chaude, cumulus et un chauffe-eau ?

Ces équipements ont le même objectif (chauffer votre eau sanitaire), mais ils ne fonctionnent pas tout à fait de la même manière.

  • Le ballon d’eau chaude, aussi appelé cumulus ou chauffe-eau à accumulation, chauffe en continu de l’eau qu’il stocke ensuite dans sa cuve.
  • Le chauffe-eau instantané chauffe instantanément l’eau lorsque vous en avez besoin. Il ne possède pas de cuve de stockage.

Les prix des différents modèles de ballons d’eau chaude (hors installation)

Le ballon d’eau chaude électrique

Ce type de ballon d’eau chaude électrique utilise l’électricité pour chauffer la résistance située dans le cumulus. Elle transmet ensuite sa chaleur à l’eau qui est ensuite envoyée dans le réseau de chauffage central. Il existe deux types de cumulus électriques :

  • avec résistance stéatite blindée : ce type de résistance est protégé de l’eau par un tube, ce qui la rend plus robuste ;
  • avec une résistance immergée : la résistance est en contact direct avec l’eau et n’est donc pas protégée du calcaire.

Le prix d’achat du ballon d’eau chaude électrique se situe entre 200 € et 1 500 €. Il va dépendre de son volume et de sa taille, du type de thermostat ou encore de sa marque(2). Si cet équipement figure parmi les moins chers, le ballon d’eau chaude électrique peut être à l’usage moins économique qu’il n’y paraît. Branché sur votre circuit électrique, il peut impacter votre consommation énergétique et augmenter votre facture en électricité. Il est en cela nécessaire de privilégier un modèle performant à basse consommation, ou de le faire fonctionner en heures creuses.

Le ballon d’eau chaude à gaz

De nombreux foyers qui sont déjà reliés au gaz de ville choisissent le ballon d’eau chaude alimenté par du gaz. Le temps de chauffe est en effet plus rapide que pour un cumulus électrique et le gaz est une énergie moins chère que l’électricité. Ce produit est cependant plus cher à l’achat et demande une installation plus complexe.

La fourchette de prix de ce type de chauffe-eau (hors installation) se situe entre 400 € et 3 000 €(2).

Le ballon d’eau chaude à échangeur

Il est directement connecté à votre circuit de chauffage central. Un échangeur thermique produit instantanément l’eau chaude sanitaire à partir d’une source d’énergie (électricité, gaz, thermodynamique...). Ce composant essentiel conduit l’énergie calorifique d’un premier fluide (dit chauffant) vers un second, l’eau sanitaire. Il existe des ballons tampons avec un échangeur sous la forme d’un serpentin, ou à plaques. Le prix du ballon échangeur oscille entre 300 € et 2 000 €(2).

Le cumulus thermodynamique

Le fonctionnement de ce type de chauffe-eau est le même que pour une pompe à chaleur. Il transforme l’énergie de l’air ambiant en calories qui viennent chauffer l’eau stockée dans le ballon. Très économique et écologique, ce modèle de ballon devient de plus en plus populaire. Un modèle thermodynamique coûte aux alentours de 2 000 euros à 5 000 euros(2). Le tarif dépend aussi du type d’appareil : sur air intérieur, extérieur, extrait, avec VMC ou raccordé plancher chauffant.

Le chauffe-eau solaire

Une véritable solution écologique pour un logement plus vert alimenté aux énergies renouvelables ! Le chauffe-eau solaire utilise les rayons du soleil afin de chauffer l’eau sanitaire. Son installation se révèle plus complexe, car elle nécessite la pose et le raccordement d’un ou plusieurs panneaux thermiques solaires disposés sur votre toit selon la géolocalisation de votre logement. Son prix d’achat et d’installation est ainsi plus élevé, mais il faut aussi considérer les économies d’énergie et de chauffage sur le long terme. Comptez entre 3 000 € et 6 500 € le chauffe-eau solaire.

Bien choisir la taille de son ballon d’eau chaude

S’il est important de bien choisir le modèle de son cumulus, il faut aussi être attentif à prendre un ballon d’eau chaude ayant une capacité suffisante (indiquée en litres) pour produire toute l’eau chaude sanitaire dont vous avez besoin. Pour choisir la taille de votre ballon, prenez en compte :

  • le nombre d’habitants dans votre logement, leurs habitudes de consommation et leurs besoins en eau chaude sanitaire,
  • la configuration de la maison ou de l’appartement, s’il y a une douche ou une baignoire par exemple.

Il est généralement conseillé d’opter pour un ballon de 100 litres pour un couple d’adultes, et d’au moins 200 litres pour une famille composée de 4 personnes avec 2 adultes et 2 enfants.

Certifications, étiquette énergie et labels : le prix d’un ballon d’eau chaude de qualité ?

Vérifiez toujours que votre appareil possède la certification NF, un gage de qualité et de sécurité qui atteste que les produits ont été testés et contrôlés. Pour les modèles électriques à accumulation ou thermodynamique, le label NF électricité classe par niveau de performances les appareils en leur attribuant des étoiles (et un oeil pour les modèles très haute performance).

Le décryptage de l’étiquette énergie vous fournit des informations importantes sur la consommation énergétique de l’appareil. Cette étiquette délivre les informations sur les performances énergétiques et l’acoustique grâce à un classement par lettre et couleur, de A pour les appareils les plus économes, à G rouge pour les modèles les plus énergivores. L’affichage de l’étiquette est obligatoire depuis 2015 pour ce type d’équipement. Il faudra attendre 2030(4) pour que les appareils de chauffage et chauffe-eau affichent la nouvelle étiquette de mars 2021.

Ces indications auront donc un impact sur la performance de votre appareil et sur son prix.

Pour rappel, le marquage CE est aussi obligatoire.

Un outil pour mieux comprendre la nouvelle étiquette énergie ?

Le site fr.label2020.eu vous permet de déchiffrer les informations sur la nouvelle étiquette énergie selon la catégorie du produit qui vous intéresse. À destination des fournisseurs et des consommateurs, le LABEL2020 est un projet européen coordonné par l'Agence autrichienne de l'énergie et déployé dans près 16 États membres de l'Union européenne.

Les coûts annexes d’un ballon d’eau chaude (installation, entretien, réparation)

Le prix d’achat de l’équipement n’est pas le seul critère à prendre en compte si vous souhaitez calculer combien vous coûte l’installation d’un ballon d’eau chaude. Il faut également prendre en compte le prix de la main d’oeuvre, ainsi que de l’entretien de votre appareil.

Quel prix pour changer un ballon d’eau chaude ?

Comptez en plus du prix d’achat celui de l’installation du ballon d'eau chaude par un professionnel qualifié.

Le prix de l’installation et de la programmation du cumulus dépend du modèle et de ses caractéristiques techniques. Le tarif proposé par l’artisan varie également selon la configuration de votre logement (exemple : ajout d’un coffrage vertical ou horizontal) et le degré de complexité du chantier (raccordements complexes).

On retrouve généralement les prix suivants(2) chez les installateurs :

  • entre 350 et 500 euros pour l’installation d’un chauffe-eau électrique,
  • entre 600 et 1 000 euros pour installer un ballon d’eau chaude à gaz,
  • entre 200 € et 500 € pour l’installation d’un cumulus échangeur,
  • entre 500 € et 1 000 € pour installer un ballon thermodynamique.
Comment s’assurer de payer le bon prix pour l’installation de votre ballon d’eau chaude ?

Le tarif peut varier d’un professionnel à l’autre. Demandez toujours plusieurs devis avant de vous engager auprès d’un artisan et comparez les offres. Pour un meilleur suivi, privilégiez une entreprise qui propose un contrat d’entretien.

Combien coûte l’entretien d’un ballon d’eau chaude ?

Quel que soit son modèle, un ballon d’eau chaude doit être entretenu régulièrement pour prévenir les pannes et augmenter sa durée de vie. Cet entretien peut être fait par un artisan qui réalisera les tâches suivantes :

  1. un détartrage pour le calcaire au moins une fois tous les deux ans,
  2. une vérification et un entretien minutieux des différentes pièces comme la veilleuse, son filtre, ou le soufflage de l’injecteur,
  3. le nettoyage régulier des becs du brûleur et des ailettes du corps de chauffe,
  4. le remplacement du clapet de l’arrivée d’eau et des joints si nécessaire.

Un cumulus entretenu et nettoyé régulièrement peut durer jusqu’à une quinzaine d’années. Le coût d’intervention d’un professionnel plombier chauffagiste pour réaliser l’entretien de votre ballon d’eau chaude varie entre 100 et 250 euros, selon l’artisan et le modèle du cumulus(2).

Les bons gestes pour plus d’économies

Un cumulus permet de faire des économies d’énergie et d’eau, mais il est aussi possible d’adopter quelques gestes simples pour réduire votre facture d’électricité ou de gaz :

  • procédez à l’isolation des tuyaux d’eau chaude, pour éviter les déperditions de chaleur lors du trajet entre le ballon et le robinet,
  • équipez vos robinets de mitigeurs thermostatiques et de limiteurs de pression, pour réduire votre consommation d’eau,
  • coupez votre chauffe-eau afin qu’il ne fonctionne pas durant votre absence,
  • faites-le fonctionner pendant les heures creuses.
Ballon d'eau chaude
Remplacez votre ballon d'eau chaude avec nos partenaires

Les aides existantes pour installer un nouveau ballon d’eau chaude

L’État français a mis en place plusieurs aides financières pour permettre aux particuliers de réaliser des travaux de rénovation énergétique. L’achat et l’installation d’un nouveau ballon plus économique et performant, comme un chauffe-eau thermodynamique ou un modèle solaire, peuvent rentrer dans le cadre de ces subventions.

Vous pouvez par exemple bénéficier de :

  • la TVA à taux réduit : une TVA à 5,5 % sur le prix du matériel et de la main-d’œuvre ;
  • l’aide Habiter Mieux Sérénité de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) : cette aide est destinée aux foyers modestes, et subventionne jusqu’à 50 % du montant des travaux HT, jusqu’à un plafond de 10 000 euros maximum.
  • MaPrimeRenov’ : cette nouvelle aide a remplacé le CITE et la subvention de l’ANAH en accordant aux particuliers une enveloppe de plusieurs milliers d’euros pour financer certains types d’installations, sous conditions de revenus. En 2021, le montant de l’aide MaPrimeRenov’ pour un chauffe-eau thermodynamique s’élève jusqu’à 1 200 euros pour les ménages aux ressources très modestes, et à 4 000 euros dans le cadre de l’installation d’un chauffe-eau solaire individuel.(3)
  • l’éco-PTZ : l’éco-prêt à taux zéro est accessible à tous les ménages français, et permet de financer de nombreux travaux pour améliorer l’efficacité énergétique de son habitation.
  • des aides de fournisseurs d’énergie mis en place dans le cadre des dispositifs CEE, comme l’offre solaire ENGIE.

Parfois cumulables, ces aides financières sont accessibles sous certaines conditions et leur montant est calculé en fonction de : ressources, localisation de votre habitation, performances énergétiques et types d’équipement, ou encore la qualification RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) du professionnel chargé des travaux. Par exemple, les capteurs solaires doivent avoir la certification CSTBat, Solar Keymark ou équivalente.

Avant de signer tout devis, assurez-vous toujours que vos travaux sont éligibles aux aides pour éviter la douche froide ! Les modèles électriques ou gaz ne sont en général pas concernés par les aides, contrairement au chauffe-eau thermodynamique et modèle solaire individuel.

Les avantages du ballon d’eau chaude

Plus de la moitié des foyers français produisent leur eau chaude sanitaire de façon indépendante(1). Beaucoup d’entre eux ont opté pour un ballon afin d’approvisionner les robinets de leurs cuisines et de leurs salles de bain en eau chaude sanitaire. Un choix qui peut s’avérer judicieux, car installer un cumulus a de nombreux avantages :

  • un prix d’achat abordable et adapté aux petits budgets,
  • des modèles adaptés à toutes les sources d’énergie, que vous souhaitiez l’alimenter au gaz, opter pour un cumulus électrique, ou choisir un cumulus thermodynamique,
  • des appareils qui peuvent s’installer en mode vertical ou horizontal pour un gain de place optimal,
  • une installation facile et rapide, que vous décidiez de le faire si vous avez les compétences nécessaires, ou de faire appel à un professionnel,
  • une eau chaude en continu grâce à sa capacité de stockage de plusieurs litres, ce qui permet d’éviter de laisser couler l’eau en attendant que celle-ci se réchauffe,
  • des économies d’électricité si vous optez pour un chauffe-eau électrique, car vous pouvez régler celui-ci pour qu’il ne fonctionne que pendant les heures creuses.
Le saviez-vous : un thermostat sur votre ballon d’eau chaude ?

Les ballons d’eau chaude sont dotés de thermostat, pour réguler la température et la mise en marche du chauffage de l’eau. Une eau chauffée à la bonne température vous permettra de faire des économies d’énergie, mais aussi d’augmenter la durée de vie de votre équipement.

Combien coûte un ballon d’eau chaude ? On fait le calcul

  1. Pour déterminer le prix exact d’un ballon d’eau chaude, prenez en compte : le prix de l’équipement en lui-même, le coût de la main d’oeuvre pour son installation, le montant de l’entretien régulier à effectuer pour maintenir l’appareil en bon état de marche.

  2. Il existe des solutions écologiques pour chauffer votre logement comme le chauffe-eau solaire.</p>

  3. Le cumulus électrique figure parmi les appareils les moins chers. Les économies de départ sont relatives car ce type d’équipement peut avoir un impact sur votre consommation en électricité. Attention donc lors du choix de votre ballon !

  4. Tous les modèles ne sont pas éligibles aux aides financières.

  5. Des aides financent une partie de l’installation de votre chauffe-eau. Elles sont accessibles sous certaines conditions.

  6. L’entretien de votre ballon d’eau chaude coûte entre 100 et 250 euros.

Quel prix pour changer un ballon d’eau chaude ?

Comptez entre 350 euros (cumulus électrique) et 6 500 euros (cumulus solaire) l’installation d’un nouveau ballon d’eau chaude. Le prix varie en fonction du type d’équipement, de la complexité des travaux et du tarif de la main d’oeuvre proposé par l’artisan.

Combien de temps pour changer un ballon d’eau chaude ?

Grâce à un entretien régulier, conservez votre cumulus en bon état de fonctionnement pendant une quinzaine d’années.

Quel est le ballon d’eau chaude le moins cher ?

Le produit le moins cher du marché pour chauffer votre eau chaude est le ballon d’eau chaude électrique. Les premiers prix commencent à 150 / 200 euros. Si son prix est attractif, ce type de ballon peut être moins économique à l’usage et avoir un impact sur votre consommation en électricité.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous