Pompe à chaleur : bénéficiez d'une prime allant jusqu'à 4000 euros

Dossier ENGIE

Chaudière biofioul : ce que vous devez savoir

de lecture

Publié le , mis à jour le

C’est bientôt la fin dans les foyers en France. Au revoir le fioul, et bonjour au biofioul, une alternative plus écologique pour se chauffer ! 

Le gouvernement a publié un décret le 5 janvier 2022 interdisant l’installation de chaudières au fioul neuves. Il est ainsi toujours possible d’utiliser votre chaudière au fioul actuelle mais vous ne pourrez pas la remplacer par une nouvelle. Cependant, vous avez peut-être entendu parler du biofioul, une énergie moins polluante et plus économique. Vous  vous posez des questions ? Quelles différences entre une chaudière classique et biofioul ? Le biofioul échappe-t-il à l’interdiction ? Quels sont les prix d’installation ? Peut-on transformer sa chaudière fioul classique en chaudière biofioul ? ENGIE répond à vos interrogations et vous accompagne pour organiser votre transition énergétique.

NOUVEAU
Jusqu'à 4 000€ de prime (1) pour le changement de votre chauffage
Pompe à chaleur : jusqu’à 4 000€ de prime (1)
Trouvez un installateur de confiance pour changer votre chauffage

Qu’est-ce qu’une chaudière au biofioul ?

Loin d’être une révolution, la chaudière au biofioul est différente de la chaudière classique de par son combustible. La chaudière ordinaire utilise du fioul domestique ultra polluant, tandis que la chaudière au biofioul utilise un autre combustible : le biofioul.

Qu’est-ce que le biofioul ?

En quoi le biofioul est-il différent du fioul classique ? Le biofioul est un combustible composé de fioul domestique auquel on a ajouté une part d’ester méthylique d’acide gras (EMAG) de colza.

Le colza a, en outre, l’avantage d’être abondamment produit par les agriculteurs français.

Que sont les EMAG ?

p>Il s’agit des esters méthyliques d’acide gras issus d’huiles végétales (on parle d’ester méthylique d’huile végétale, EMHV), de graisse animale (EMHA), de déchets graisseux issus de l’industrie, ou d’huiles végétales alimentaires usagées (comme l’huile de friture usagée) (EMHU). En France, le colza est la matière privilégiée dans la production d’EMAG. Le gazole B7 commercial est mélangé à hauteur de 7% avec des EMAG.(1)

L’utilisation du biofioul dans sa chaudière permet-elle d’échapper à l’interdiction ?

Le décret du 5 janvier 2022 réclame l’interdiction des installations émettant plus de 300 gCO2eq par kWh PCI(2). Sont donc automatiquement exclues les chaudières au fioul domestique ordinaire et à charbon.

Cependant, certaines chaudières utilisant le biofioul peuvent théoriquement répondre aux critères fixés par le décret, mais pas n’importe quel type de biofioul. Le F5, ne contient que 5 % à 7 % de bioliquide à base de colza. Il ne permet à l’heure actuelle pas de respecter les normes de rejet. Même problématique avec le F10, composé à 10 % d’EMAG de colza qui ne remplit pas entièrement les critères.

Il faudra attendre l’été 2022 pour qu’un nouveau biofioul répondant aux exigences arrive sur le marché. Le F30, composé lui à 30 % d’EMAG de colza. Alternative efficace, ce biocombustible permet de n’émettre que 60 g de CO2 par KWh, contre 324 g(3) actuellement avec le fioul 100 % fossile. Attention cependant, tant que le gouvernement n'a pas statué précisément sur le sujet, rien ne garantit que le biofioul échappera bel et bien à l'interdiction. 

Aucune obligation de changer votre chaudière actuelle

Rassurez-vous : le décret du 5 janvier 2022 porte sur l’installation de nouvelles chaudières au fioul traditionnelles. Rien ne vous interdit pour le moment de continuer d’utiliser la vôtre, si elle est toujours en bon état de marche.

Vous n’avez ainsi aucune obligation de changer votre chaudière au fioul dès le 1er juillet 2022.

Toutefois, la législation pouvant être amenée à changer à l’avenir et le prix du fioul domestique étant en pleine inflation, il reste intéressant de changer de mode de chauffage. 

Pourquoi passer au biocombustible ?

Même si la fin à 100 % de l’utilisation du fioul n’est pas pour tout de suite, les avancées sont à nos portes. Changer votre chaudière au fioul traditionnelle pour une chaudière biofioul est un premier pas vers l’allègement de votre empreinte carbone. 

Le décret n’interdit pas l’utilisation des chaudières au fioul traditionnelles. Pourtant, vous avez tout intérêt à opter pour le biocombustible ou pour un autre solution de chauffage, comme les pompes à chaleur par exemple.

Le fioul domestique présente en effet plusieurs inconvénients économiques et écologiques. C’est une énergie fossile non renouvelable extrêmement polluante pour l’environnement et dont le prix fluctue régulièrement (avec une tendance à la hausse). Installer un équipement au biofioul ou convertir votre appareil actuel vous permet ainsi de baisser l’empreinte écologique de votre logement, et de le rendre plus attractif en cas de vente.

Quel est le prix d’une chaudière au biofioul neuve ?

Si vous désirez installer une chaudière au biofioul neuve, en remplacement de votre chaudière actuelle, voici quelques informations :

Neuve, le prix d’une chaudière biofioul varie entre 1 300 € et 2 000 € (prix moyens indicatifs observés chez les fabricants). Le prix du biofioul F30 pourrait, selon des estimations (4), être supérieur de 15 % au prix du fioul actuel.Cependant, avec le temps et l’offre, le prix pourrait baisser. Les aides de l'État concernent avant tout la transition énergétique vers des appareils plus écologiques type PAC (pompes à chaleur). Il n’y a donc, à ce jour, pas d’aide fiscale concernant le biofioul(5).

Comment convertir sa chaudière au fioul classique en chaudière biofioul ?

Pour des raisons écologiques et sanitaires, vous pouvez dès à présent transformer votre chaudière au fioul traditionnelle pour en faire une chaudière biofioul.

Pour ce faire : changez le brûleur de votre chaudière en optant pour un nouveau brûleur compatible avec le biocombustible à venir. Ainsi, vous pourrez consommer du F30 et répondre aux nouvelles exigences de seuil d’émissions de CO2.

L’opération coûte entre 400 € et 1 200 € selon les modèles (prix moyens indicatifs observés chez les fabricants).

À noter que certains anciens modèles de chaudières au fioul ne permettent pas cette transformation, il vous faudra alors certainement opter pour une nouvelle chaudière biofioul, ou bien un tout autre appareil de chauffage.

Chaudière au biofioul : ce qu’il faut retenir

  1. Vous pouvez toujours vous chauffer au fioul après le 1er juillet 2022. Le décret de janvier 2022 ne concerne pas les chaudières au fioul en état de fonctionnement, il interdit l’installation de chaudières neuves utilisant des énergies fossiles très polluantes comme le charbon et le fioul.

  2. Le biofioul est un fioul mélangé à un biocombustible. L’offre actuelle est composée d’ester méthylique d’acide gras de colza.

  3. Les biofiouls F5 et F10 avec un EMAG de colza de 5 % ou 10 % ne sont pas compatibles avec la nouvelle législation.

  4. Il faudra attendre la commercialisation du F30 pendant l’été 2022 pour tenir les seuils requis par la réglementation. Toutefois, le gouvernement n'a pas statué précisément sur la question pour le moment, il faudra donc patienter pour être certain que le F30 sera bien autorisé. 

  5. Changer de chaudière fioul classique pour une chaudière biofioul vous coûtera entre 1 200 € et 2 000 €

  6. Vous pouvez adapter votre chaudière traditionnelle pour en faire une chaudière biofioul en changeant le brûleur. L’opération revient en moyenne entre 400 € et 1 200 €.

Quel est le prix du biofioul F30 ?

À l’heure actuelle, on estime que le biofioul F30 sera environ 15 % plus cher que le fioul actuel. Cependant, ce dernier voit son prix s’envoler en raison des événements géopolitiques actuels.

Puis-je utiliser du biofioul avec ma chaudière actuelle ?

Oui ! Les biofioul F5 et F10, comportant respectivement 5 % et 10 % d’EMAG (ester méthylique d’acide gras) de colza, sont compatibles avec toutes les anciennes chaudières. Cependant, pour pouvoir utiliser du biofioul F30, il vous faudra changer de brûleur sur votre chaudière.

L’interdiction des chaudières fioul concerne-t-elle mon installation ?

Non. L’interdiction d’installer des chaudières au fioul après 2022 ne concerne que les chaudières neuves. Vous pouvez continuer d’utiliser du fioul dans votre chaudière actuelle, et ce, même après le 1er juillet 2022. Il reste néanmoins préférable de vous diriger vers un système de chauffage moins polluant.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous