Changement de fournisseur

Peut-on changer de fournisseur d'énergie en rentrant dans un nouveau logement ?

Mis à jour le

Changer fournisseur nouveau logement

Vous vous apprêtez à changer de logement. Que faut-il faire côté énergie pour s’assurer d’avoir du gaz et/ou de l’électricité dès le jour de l’emménagement ? Quel budget faut-il prévoir pour les démarches ? Récapitulatif des étapes à réaliser pour changer de fournisseur d’énergie dans le cadre d’un déménagement.

Résilier les contrats dans son ancien logement

Lorsque vous quittez un logement, deux grandes étapes sont nécessaires du côté des fournisseurs d’énergie : la résiliation du contrat et la relève du compteur.

Résilier ses contrats d’énergie

Lorsqu’on souhaite changer de fournisseur d’énergie, il faut commencer par contacter son fournisseur actuel afin de l’informer de son intention de mettre fin à ses services et de résilier son contrat chez lui. 

Découvrez nos offres d'électricité verte* !
Sachez que toutes nos offres d’électricité sont vertes, sans engagement de durée *

Vous trouverez les coordonnées du fournisseur sur n’importe laquelle de vos factures. Le plus simple consiste souvent à procéder par téléphone. Il suffit alors de l’informer de la date de votre déménagement et de votre résiliation.

À noter
Si vous ne procédez pas à la résiliation de votre contrat, vous devrez continuer à payer le coût de l’abonnement ainsi que la consommation en gaz ou en électricité de l’occupant qui prendra votre place dans le logement que vous quittez jusqu’à ce qu’il ait effectué les démarches pour avoir ses propres contrats.

Les déménagements sont toujours des sources d’inquiétudes, et il n’est pas rare que les plans changent à la dernière minute. Rassurez-vous, il est toujours possible de rappeler son fournisseur d’énergie pour lui demander de décaler la date de résiliation. Il est indispensable de le prévenir, car la résiliation d’un contrat de gaz peut donner lieu à l’intervention d’un technicien afin de mettre l’installation en sécurité. Si le technicien doit revenir parce que vous ne déménagez pas à la date annoncée, cette deuxième visite vous sera facturée. En revanche, résilier un contrat d’énergie est une démarche totalement gratuite, qui peut être effectuée à tout moment et sans justification.

Relever son compteur

En partant, il vous faut transmettre à votre fournisseur d’énergie l’index de relevé de compteur, afin qu’il puisse vous envoyer une facture de régularisation vous faisant part du trop-perçu que vous recevrez ou de ce que vous devez payer pour être à jour. Selon le type de compteur dont votre logement est équipé, le chiffre recherché peut se trouver :

  • au-dessus de la roue crantée qui tourne, pour les compteurs électromécaniques ;
  • en appuyant sur la seule touche de l’appareil jusqu’à ce que le chiffre s’affiche sur le petit écran pour les compteurs électroniques ;
  • en appuyant sur la touche "+" du compteur communicant Linky™.

Pensez à noter les chiffres correspondant respectivement aux heures pleines et aux heures creuses si votre abonnement comportait cette option de comptage. Si votre compteur électromécanique comporte 2 écrans, les heures creuses sont en haut et les heures pleines en bas. L’écran d’un compteur électronique ou nouvelle génération précisera également cette option.

Trouver une nouvelle offre d’énergie adaptée à son nouveau logement

La date du déménagement approche, et vous comptez changer de fournisseur. Qu’il s’agisse de gaz ou d’électricité, il est primordial de prendre le temps de comparer les différentes offres qui se présentent, pour réduire au maximum sa facture d’énergie mais aussi pour s’assurer d’avoir un contrat adapté à son mode de vie : système des heures creuses, électricité moins chère le week-end, offre de marché ou tarif réglementé... Pour vous aider à y voir plus clair, vous pouvez utiliser un comparateur d’offres d’énergie. Pensez à prendre en compte non seulement le prix, mais aussi le service client, les frais en cas de retard de paiement, les modes de paiement proposés... Dans tous les cas, sachez que vous pouvez exercer votre droit de rétractation et donc changer d’avis jusqu’à 14 jours après la signature d’un contrat, que vous ayez effectué vos démarches par téléphone ou sur Internet. Tenez également compte des besoins en énergie de votre nouveau logement. Opter pour un contrat valable pour un compteur de 3 kW parce qu’il est moins cher ne vous avancera guère si le fonctionnement général de vos appareils électriques réclame 6 kW. Faites le total de la puissance de l’ensemble de votre équipement électrique pour avoir une idée de la puissance à souscrire. Penchez-vous ensuite sur votre mode de vie : êtes-vous souvent à la maison le week-end ? Pouvez-vous profiter des heures creuses ? Enfin, pensez à combiner les énergies sous un seul contrat, pour des raisons pratiques, tel qu’ENGIE le propose avec l’offre Duo Energie Garantie.

Effectuer les démarches

Vient enfin le moment de se lancer dans les démarches pour souscrire un nouveau contrat chez le fournisseur que vous aurez soigneusement choisi. Une petite variation existe selon que vous entrez dans un logement totalement neuf (si vous avez fait construire par exemple) ou dans un logement qui a déjà été occupé avant vous.

Dans un logement ancien

Si le logement dans lequel vous emménagez a déjà été habité, les démarches sont plus simples. Par téléphone ou via le formulaire en ligne d’ENGIE, contactez votre fournisseur et indiquez-lui :

  • les coordonnées complètes de votre nouveau logement ;
  • le point de livraison de votre compteur, ou le nom de l’ancien occupant ;
  • votre relevé de compteur ;
  • votre RIB en cas de règlement par virement automatique.

La démarche ne prend pas plus de quelques minutes, surtout si vous l’effectuez en ligne.

Dans un logement neuf

Si vous comptez vous installer dans un logement neuf, n’oubliez pas de faire raccorder votre maison au réseau électrique, ou de vous assurer que tous les branchements au gaz sont effectués. Contactez ENEDIS pour l’électricité et GRDF pour le gaz : ce sont en effet les gestionnaires de réseau qui ont en charge le raccordement des logements. Vous pourrez ensuite suivre la démarche classique identique aux logements précédemment occupés.