Les étapes pour bien choisir sa nouvelle chaudière au gaz naturel

Comment réparer votre chaudière ?

Publié le

Tags de l'article

Vous le savez à votre dépend,  nul appareil n’est infaillible… Et prendre une douche froide en plein hiver, est une expérience des plus désagréable. Alors pour optimiser le fonctionnement de votre chaudière au gaz naturel et prolonger sa durée de vie, mieux vaut l’entretenir et procéder à quelques réparations de manière régulière. Voici quelques conseils qui vous éviteront de mauvaises surprises.

Les principales pannes d’une chaudière au gaz naturel

Une chaudière au gaz naturel est construite à partir d’un circuit d’eau chaude, d’un système d’acheminement du gaz naturel et d’un système électrique. Votre panne concernera forcément l’un de ces circuits (ou plusieurs). Voici les principales pannes auxquelles vous pourriez être confronté :

  • une surtension électrique : votre compteur électrique saute de manière intempestive ? Sa puissance est probablement insuffisante pour permettre à votre chaudière de fonctionner normalement. Rapprochez-vous du gestionnaire du réseau national d’électricité ENEDIS ou de votre fournisseur d’électricité pour revoir son dimensionnement ;
  • des pannes causées par la pression et/ou la température : capteurs abîmés, thermomètres défectueux… ;
  • une corrosion ou une obstruction des tuyaux d’acheminement de l’eau et/ou du gaz ;
  • des problèmes d’étanchéité : clapet d’allumage, joints de la chaudière…

Entretenir ma chaudière

Jusqu'à

12%(1)

d'économies d'énergie

Ce que vous pouvez vérifier vous-même

Votre chaudière au gaz naturel montre des signes de fatigue ? Avant de faire appel à un chauffagiste agréé ou d’envisager son remplacement, vous pouvez effectuer un bref état des lieux de votre appareil et – qui sait – résoudre vous-même le problème :

  • vérifier que la prise de courant de la chaudière est bien branchée sur une prise secteur et que l’alimentation en eau et en gaz est correctement effectuée ;
  • contrôler la bonne mise en route de votre chaudière à gaz. Si vous venez d’emménager, pensez à consulter la notice d’utilisation que l’ancien locataire ou propriétaire a dû obligatoirement vous fournir ;
  • vérifier que la pression du manomètre est bien comprise entre 1 et 2 bars ;
  • examiner les différents radiateurs reliés à votre appareil central et, au besoin, procéder à leur purge.

 

Faire appel à un professionnel pour réparer votre chaudière

Si vous n’avez aucune obligation légale de confier la réparation de votre chaudière à un professionnel, vous allez probablement être confronté à la complexité de ce type d’appareil et la difficulté à trouver des pièces détachées va vous pousser à contacter un chauffagiste. Seul un artisan agréé dispose de l’expertise nécessaire de l’équipement adéquat pour redonner à votre chaudière gaz un second souffle. Mais sachez toutefois que le meilleur moyen d’éviter des frais de réparation, reste de prévenir les pannes !

Un entretien annuel obligatoireLa législation française impose l’entretien annuel des chaudières à gaz dont la puissance est comprise entre 4 et 400 kilowatts*. Celui-ci doit être nécessairement réalisé par un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE). En plus de vous garantir le bon fonctionnement de votre appareil, une visite régulière d’un expert réduit considérablement les risques d’intoxication au monoxyde de carbone qui, chaque année, est la cause d'accidents mortels.

Le contrat d’entretien : une mesure à adopter

L’entretien régulier d’une chaudière électrique représente un budget annuel relativement important et, surtout, inévitable. Il existe une solution simple et plus économique qui est le contrat d’entretien. Signé avec un chauffagiste agréé, ce document formalise l’intervention du professionnel chaque année pendant toute la durée du contrat. Il vous garantit un entretien annuel et complet de votre installation sans que vous ayez à vous soucier de sa programmation. Et sachez que pour fidéliser leur clientèle, la plupart des professionnels pratiquent des tarifs plus avantageux que ceux qu’ils proposent pour des visites ponctuelles.

Source :

* https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F20760