Pourquoi les tarifs réglementés de l’électricité ont augmenté le 1er juin 2019 ?

de lecture
Publié le , mis à jour le

Vous en avez sûrement entendu parler : les tarifs réglementés de l'électricité ont augmenté de 5,9% le 1er juin dernier. Mais vous ne savez peut-être pas comment cette hausse a été décidée et calculée… Pour vous aider à y voir plus clair, on fait le point en répondant à 3 petites questions !

C’est quoi un tarif réglementé ?

Pour l’électricité, comme pour le gaz, les pouvoirs publics fixent des tarifs réglementés basés sur les propositions de la CRE : la commission de régulation de l’énergie. Ces tarifs ne peuvent être proposés que par les opérateurs existant avant l’ouverture à la concurrence du marché de l’énergie : EDF pour l’électricité, Gaz Tarif Réglementé (une marque de la société ENGIE) pour le gaz.

C’est la Commission de régulation de l’énergie (CRE) qui calcule le prix du kilowattheure en fonction des coûts de production et de transport de l’électricité. Ses conclusions sont transmises à l’État qui a trois mois pour entériner ce nouveau tarif.

Le montant de ces tarifs doit permettre de couvrir le coût de la production et de la fourniture de l’électricité par EDF.

Quelle est la raison de cette hausse ?

Les nouveaux tarifs, plus élevés de 5,9%, proposés par la CRE le 7 février 2019 et entrés en vigueur le 1er juin 2019, sont causés par la conjoncture internationale et la hausse des prix des matières premières. D’autre part, la CRE a également proposé que la marge effectuée par les fournisseurs d’électricité, reste inchangée.

François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire, a annoncé fin avril qu’un nouveau mode de calcul serait appliqué dès 2020, avec pour objectif de stabiliser davantage les prix. Vous pouvez compter sur nous pour vous expliquer, en toute transparence, les prochaines évolutions des tarifs réglementés de l’énergie !

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous