Tous nos conseils sur les économies d'énergie

10 astuces pour consommer moins d'électricité

Publié le

Tags de l'article

Faire des économies d’électricité, c’est non seulement bon pour la planète, mais c’est aussi positif pour votre budget. Car, comme le dit un adage bien connu, l’électricité la moins chère, c’est celle que l’on ne consomme pas ! ENGIE vous aide à adopter des éco-gestes pour consommer moins d’électricité à la maison, grâce à 10 astuces lumineuses. 

Un appareil bénéficiant d’un A+++ consomme entre un tiers et deux tiers d’énergie en moins qu’un appareil classé A

Elec Weekend+ : -30% sur l'électricité le weekend

Bénéficiez d’une réduction de -30% sur l’électricité le weekend

Astuce n° 1 : faites le point sur votre consommation d’électricité

La première chose à effectuer avant de vous lancer dans la traque aux économies d’énergie dans la maison, c’est de faire le point sur votre consommation d’électricité à l’heure actuelle. Si vous bénéficiez d’un nouveau compteur communicant Linky ™, rien de plus facile, puisqu’il vous indique votre consommation en temps réel. Sinon, reportez-vous à vos dernières factures pour établir une moyenne de votre consommation annuelle et relevez le défi : faire baisser drastiquement vos consommations d’électricité. Rien de tel pour se motiver à faire des économies d’énergie que de constater concrètement la baisse du montant de votre facture d’électricité à la fin de l’année.

Astuce n° 2 : faites la chasse aux appareils en veille

Les appareils en veille, même s’ils sont éteints, consomment de l’électricité. Et il ne s’agit pas seulement de la télévision, des consoles de jeux, des ordinateurs, auxquels tout le monde pense. Sachez que votre cafetière, votre four à micro-ondes, votre grille-pain et le gros électroménager sont aussi responsables de « consommations fantômes ». Pensez à les arrêter et à les débrancher lorsque vous ne les utilisez pas. Pour vous simplifier la vie, branchez ces appareils sur une multiprise avec interrupteur – cela vous évitera de tirer l’appareil, souvent lourd, pour le débrancher du mur. Encore plus simple, optez pour des prises « intelligentes », qui détectent les appareils restant en veille et les arrêtent automatiquement. Pour vos appareils électroniques (tablettes, ordinateurs), réglez leurs paramètres afin qu’ils s’éteignent systématiquement au bout d’un temps établi. Cela vous permettra de réduire de 50 % votre consommation d’électricité due à leur usage. 

Les consommations fantômes

Attention aux chargeurs de tablettes, d’ordinateurs et de téléphones portables : même lorsqu’ils ont terminé de recharger la batterie, les chargeurs continuent à consommer de l’électricité, et il en va de même s’ils sont branchés au secteur alors qu’ils ne sont plus reliés à un appareil. Donc le bon geste à adopter : dès que l’appareil est rechargé, débranchez aussi votre chargeur de la prise électrique. 

 

 

Astuce n° 3 : choisissez des appareils électriques moins énergivores

Les fabricants doivent désormais indiquer le classement énergétique des appareils électriques qu’ils produisent. Pour bien choisir vos équipements, le mieux est donc de privilégier l’achat des « bons élèves », car, par exemple, un appareil bénéficiant d’un A+++ consomme entre un tiers et deux tiers d’énergie en moins qu’un appareil classé A. Les économies ne sont pas négligeables et la différence de prix est vite compensée par la réduction de votre facture d’électricité. D’une manière générale, optez pour des appareils « multifonctions », car ils consomment moins que la somme des consommations des appareils qu’ils remplacent. Ainsi, il est préférable d’utiliser un combiné imprimante-scanner-photocopieur qu’une imprimante + un scanner + un photocopieur. Sachez par ailleurs que les ordinateurs portables consomment moins que les ordinateurs de bureau, que les imprimantes à jet d’encre consomment jusqu’à 30 fois moins que les imprimantes laser et enfin que les téléviseurs LCD sont plus économiques que les téléviseurs à écran plasma. 

Astuce n° 4 : entretenez votre linge sans dépenser trop d’électricité

Pour réduire votre consommation d’électricité liée à l’entretien de votre linge, oubliez votre sèche-linge, si cela vous est possible. Il est la principale source de consommation dans ce domaine. Si vous ne pouvez pas vous en passer car vous n’avez pas d’espace à l’extérieur ou à l’intérieur pour faire sécher votre linge naturellement, optez pour un sèche-linge s’arrêtant automatiquement lorsque votre linge est sec, grâce à une sonde d’humidité, et faites bien essorer votre linge avant de le placer dans votre sèche-linge. Ne négligez pas le nettoyage des filtres à peluche, ce qui assure un meilleur fonctionnement de l’appareil. En ce qui concerne votre lave-linge, choisissez autant que possible les lavages à basse température, sans prélavage, ou, encore mieux, à froid, car 90 % de la consommation d’électricité due au lavage du linge sont en réalité dus au chauffage de l’eau de lavage. Et attendez que votre machine à laver soit pleine pour la mettre en route.

Astuce n° 5 : faites la cuisine et des économies d’électricité

Dans la cuisine aussi il est possible de faire des économies d’électricité : 

- Lorsque cela est possible, réchauffez au four à micro-ondes plutôt qu’au four traditionnel. Si vous n’avez pas de four à micro-ondes, sachez que les fours à chaleur tournante sont plus économes en électricité car vous pourrez ainsi faire cuire plusieurs aliments simultanément.

- N’oubliez pas de couvrir vos casseroles pour éviter la déperdition d’énergie et optimiser la cuisson. La cocotte-minute est la plus économique car elle permet des temps de cuisson beaucoup plus courts – d’où son nom d’ailleurs ! 

- Optez pour des plaques de cuisson à induction plutôt que des plaques vitrocéramiques ou que des plaques électriques traditionnelles : elles permettent de réaliser des économies d’électricité variant de 30 à 50 %. 

- Misez sur l’inertie des appareils de cuisson : éteignez votre four ou votre plaque de cuisson avant la fin de la cuisson. Le temps qu’il ou elle refroidisse, votre plat sera cuit. Ou alors lancez la pyrolyse pour nettoyer votre four à la fin d’une cuisson, plutôt que de la lancer sur un four froid.

- Préférez votre bouilloire pour faire bouillir de l’eau, plutôt qu’une casserole ou le four à micro-ondes

Astuce n° 6 : optimisez l’utilisation de vos appareils produisant du froid

Les appareils produisant du froid sont en général assez énergivores. Pour optimiser leur fonctionnement, rien de plus simple !

- Pour votre congélateur : placez-le dans une pièce non chauffée ; réfléchissez à ce que vous allez prendre à l’intérieur avant de l’ouvrir, pour éviter la déperdition d’énergie ; placez-y uniquement des aliments d’ores et déjà froids ; pensez à le dégivrer et à nettoyer les grilles arrière et les joints régulièrement.

- Pour votre réfrigérateur : lorsque vous préparez le repas, sortez tout ce dont vous avez besoin en une fois, pour éviter de l’ouvrir et le refermer sans cesse ; vérifiez, comme sur le congélateur, que les joints d’étanchéité sont en bon état ; sachez aussi qu’il vaut mieux un petit réfrigérateur rempli correctement qu’un très grand réfrigérateur à moitié rempli. 

- Pour votre climatisation : optez pour la climatisation naturelle dès que possible, en fermant vos volets, vos rideaux, vos stores du côté du soleil ou partout dans la maison si vous vous absentez pendant la journée ; plantez des arbres pour faire de l’ombre et apporter de la fraîcheur à votre maison. 

 

Astuce n° 7 : des idées lumineuses pour diminuer l’électricité consommée pour l’éclairage de la maison

Quoi de mieux que de bénéficier au maximum de la lumière naturelle pour ne pas avoir à allumer les lampes. Alors optimisez l’aménagement de votre intérieur, privilégiez les couleurs claires sur les murs et les plafonds afin de gagner des heures d’éclairage naturel. Utilisez des ampoules à économie d’énergie, et installez des variateurs d’intensité sur vos lampes afin d’ajuster la luminosité à l’heure de la journée. De temps en temps, dépoussiérez vos ampoules et vos abat-jour. Pour l’extérieur de la maison, pensez aux éclairages solaires, qui sont de plus en plus performants. 

 

Astuce n° 8 : réduisez la consommation d’électricité de votre chauffe-eau

Installez un télérupteur afin de faire fonctionner votre chauffe-eau pendant les heures creuses, si vous bénéficiez de ce genre de tarif. Pour économiser de l’électricité sur son fonctionnement, baissez sa température – l’idéal est entre 55 et 60 °C – et misez sur des douches plutôt que des bains (vous économiserez aussi de l’eau !), et installez des robinets thermostatiques, qui apportent l’eau directement à la température souhaitée. Pensez à isoler votre chauffe-eau mais aussi les tuyaux d’eau chaude, pour éviter la déperdition de chaleur. 

 

Astuce n° 9 : faites des économies sur le chauffage électrique

Malgré de nombreuses idées reçues sur le chauffage électrique, il est possible de chauffer sa maison avec ce type de chauffage sans se ruiner. La première chose à faire est de bien isoler sa maison, ce qui peut réduire votre consommation d’électricité liée au chauffage jusqu’à 30 %. Si vous êtes absent la journée pendant l’hiver, laissez vos volets et vos rideaux fermés, ils vous permettront d’abaisser le chauffage et de garder la chaleur sans déperdition par les vitres. Ajustez la température des pièces en fonction de leurs usages : 19 °C dans les pièces à vivre et 16 °C dans les chambres sont les températures idéales – malin lorsque l’on sait que baisser le chauffage de 1 seul degré permet d’économiser 7 % d’électricité liée au chauffage. 

Astuce n° 10 : des économies d’électricité grâce aux objets connectés

Votre compteur connecté n’est pas le seul objet « intelligent » vous permettant de réaliser des économies d’énergie : le thermostat connecté proposé par ENGIE vous permet de réduire votre consommation d’électricité en s’adaptant à votre mode de vie. Par ailleurs, si vous êtes absent pendant la journée en semaine et que vous entretenez votre linge, que vous chauffez davantage et que vous cuisinez principalement pendant les week-ends, ENGIE vous offre la possibilité de payer moins cher l’électricité le week-end, c’est-à-dire au moment où vous en avez vraiment besoin.