Manger au quotidien : comment agir pour l’environnement ?

de lecture
Publié le , mis à jour le

La façon de nous nourrir a des répercussions sur notre planète mais également sur notre santé. En France, le quart des émissions de gaz à effet de serre provient de nos assiettes(1). En mettant en place des éco gestes au quotidien, nous pouvons améliorer l’impact de notre alimentation et influer sur toute la chaîne. Nous avons tous le pouvoir d’agir.

Consommer selon ses besoins

Nous jetons de plus en plus de nourriture. Le gaspillage alimentaire à la maison représente 30 kg par personne et par an (l’équivalent d’un repas par semaine !), dont 7 kg de produits qui n’ont même pas été déballés(2). Pensez aux économies que vous pourriez faire lorsque l’on sait que le gaspillage de nourriture coûte environ 100 euros par personne et par an.

Lorsque vous êtes au restaurant, demandez s'il est possible d'emporter vos restes à condition, bien sûr, de pouvoir les consommer rapidement ou les congeler. Cette pratique, est aujourd'hui courante partout en France et s'imposera à tous les restaurateurs d'ici 2021.

L’achat de produits en vrac vous permet également de diminuer le gaspillage alimentaire en vous offrant la possibilité de n’acheter que les quantités nécessaires et en vous évitant de stocker inutilement dans vos placards. Autre avantage que présente la consommation de produits en vrac est la réduction de vos déchets alimentaires et des emballages superflus. 85% des emballages jetés(3) par les ménages sont des emballages alimentaires qu’il faut collecter, traiter, recycler, incinérer.  

Allégez vos poubelles, ça compte aussi. Vous limitez davantage les impacts environnementaux de votre alimentation.  Cette alternative du vrac vous encourage également à être plus attentifs à vos choix de consommation en général de manière responsable. Aujourd’hui, de plus en plus de commerces vous accompagnent dans cette démarche en vous proposant un large choix de produits en vrac, qui peuvent êtres secs (céréales, riz, sucre, pâtes…) et frais (fromage blanc, crème, lait…).

 

Consommer autrement

Il est possible de consommer des produits de meilleure qualité, sans trop alourdir son budget courses. L’agriculture biologique s’est démocratisée notamment principalement sous le label AB, Label Rouge ... Aujourd’hui, les produits “bio” sont de plus en plus diversifiés et accessibles financièrement. En plus de leur qualité gustative, ils sont plus sains et respectent davantage notre environnement.

Se familiariser avec les fruits et légumes de saison et locaux, c’est apprendre à connaître notre environnement et le protéger. La culture sous serre en plein hiver de fruits et légumes d’été demande de fortes ressources énergétiques pour atteindre les températures adaptées pour la production.

Et, certains aliments risquent d’avoir parcouru des milliers de kilomètres en avion, en camion… avant d’arriver dans notre panier.  Moins les fruits et légumes auront voyagé, plus ils seront frais, gouteux et leurs nutriments seront préservés. Pensons à la pollution liée au transport mais également à la quantité d’énergie consommée pour permettre leur conservation (réfrigération, climatisation) pendant les trajets. Donc, au supermarché, pourquoi de ne pas opter pour des produits issus de notre région, tout en soutenant l’économie locale.

Autant de solutions faciles à adopter pour réduire son empreinte écologique, et essentielles pour notre santé.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article