Pompe à chaleur : bénéficiez d'une prime allant jusqu'à 4000 euros

Dossier ENGIE

Quelle puissance choisir pour sa pompe à chaleur ? Nos conseils pour la calculer

de lecture

Publié le , mis à jour le

Remplacer votre système de chauffage vieillisant par une pompe à chaleur peut être une solution économique pour votre foyer, à condition de savoir choisir la puissance adaptée à vos besoins. Voici comment faire. 

Vous souhaitez allier énergie renouvelable, confort et économies ? L’installation d’une pompe à chaleur dans votre logement pour votre chauffage est une solution qui saura s’adapter à tous vos besoins. Mais encore faut-il connaître la puissance idéale pour votre appareil afin d’en profiter pleinement. Comment calculer la puissance de votre pompe à chaleur ? Quels sont les risques d’une puissance non adaptée ? On fait le point avec vous.

Rappels sur le fonctionnement d’une pompe à chaleur

Une pompe à chaleur (PAC) est un appareil qui permet de transformer les calories naturellement présentes dans l’environnement extérieur en chaleur grâce à un système de chauffage intérieur comme un radiateur ou du parquet chauffant. Le grand avantage d’une pompe à chaleur est que l’énergie ainsi obtenue est une énergie renouvelable. L’installation d’une pompe à chaleur dans votre logement demande néanmoins une alimentation en électricité et certains frais sont donc à prévoir.

Il existe 3 grands types de pompes à chaleur :

  • PAC air / eau : il s’agit de la pompe à chaleur la plus commune. Ce système transfère les calories présentes dans l’air extérieur vers un un système de chauffage à eau.
  • PAC air / air : les calories sont puisées dans l’air extérieur puis la chaleur est transférée dans les pièces du logement grâce à un système de ventilo-convecteurs.
  • PAC eau / eau (ou géothermique) : la chaleur provient des nappes phréatiques puis elle est redistribuée dans des radiateurs à eau. 

Afin d’effectuer des économies sur le long terme, il est important de connaître la consommation de votre pompe à chaleur ainsi que son coefficient de performance énergétique (COP). Le COP permet de vérifier la rentabilité de votre appareil en calculant un ratio entre l’électricité nécessaire au bon fonctionnement de votre pompe à chaleur et l’énergie obtenue.

NOUVEAU
Jusqu'à 4 000€ de prime (1) pour le changement de votre chauffage
Pompe à chaleur : jusqu’à 4 000€ de prime (1)
Trouvez un installateur de confiance pour changer votre chauffage

Pompe à chaleur : pourquoi vous devez choisir la bonne puissance ?

Lors de l’installation de votre pompe à chaleur, il est important de trouver le bon dimensionnement, c’est-à-dire de choisir la puissance adaptée à vos besoins. Choisir le bon dimensionnement pour sa pompe à chaleur est nécessaire si vous souhaitez réaliser des économies financières, mais aussi énergétiques.

Sii la puissance de votre pompe à chaleur est trop faible, le risque est que celle-ci ne chauffe pas suffisamment votre logement. Il vous faudra alors investir dans un second chauffage d’appoint en hiver, ce qui engendrera des frais supplémentaires.

Si au contraire la puissance de votre PAC est trop élevée, cela entraînera une consommation excessive d’énergie ainsi qu’une usure prématurée de ses composants et donc une augmentation sur vos factures et dépenses. De plus, plus une pompe à chaleur est puissante, plus son prix est élevé.

Quels sont les critères à prendre en compte pour le calcul de la puissance de ma pompe à chaleur ?

Afin de déterminer avec précision quels sont vos besoins, il vous sera demandé d’effectuer un bilan de vos habitudes et de votre consommation énergétique. Pour ce faire, étudiez vos factures d’énergie et déterminez le niveau d’isolation thermique actuel de votre logement. Ce dernier sera nécessaire afin de calculer les déperditions thermiques de l’habitation.

Pour le calcul de la puissance la plus adaptée à votre logement, différents critères seront mis en avant :

  • La superficie et le volume de votre logement.
  • Le type de chauffage que vous possédez. Selon le modèle du radiateur, la température de l’eau sera différente. Ainsi, la température de votre PAC devra être adaptée à votre moyen de chauffage.
  • L’isolation thermique de l’habitation. La puissance de la pompe à chaleur devra être adaptée en fonction des pertes de chaleur dues à l’isolation.
  • La température moyenne intérieure souhaitée dans votre logement en hiver.

Selon vos objectifs et habitudes de vie, le dimensionnement de la PAC sera différent d’un foyer à l’autre.

  • La zone géographique où vous habitez. Vos besoins en matière de chauffage seront différents selon les températures moyennes extérieures et si vous habitez plus au nord ou au sud.
  • Enfin, si votre PAC vous approvisionne également en eau chaude sanitaire, le nombre de personnes habitant dans le logement sera un autre élément à prendre en compte.

Une fois toutes ces données recueillies, un devis personnalisé pourra vous être adressé par un professionnel afin de répondre à vos besoins.

Comment calculer la puissance d’une pompe à chaleur ?

Le calcul de la puissance (P) d’une PAC se fait selon 3 critères :

  • Le volume total des pièces à chauffer (V) en m3 (multipliez la hauteur de votre logement avec la superficie).
  • Le coefficient de déperdition énergétique (C) du bâtiment (fournit au moment du Diagnostic de Performance Énergétique (DPE).
  • L'écart de température intérieur / extérieur (T). Pour la température extérieure, prenez en compte la température moyenne de référence de votre région.

À partir des données récoltées, le calcul à effectuer pour obtenir la puissance idéale est le suivant : volume de l’habitation (en m3), multiplié par le coefficient de construction ainsi que par l’écart de température. Ce qui donne P = V*C*T.

Exemple : la puissance d'une pompe à chaleur pour une maison de 100 m2

Partant de ces éléments, on peut effectuer un calcul à titre d’exemple pour une maison standard d’une superficie de 100 m² avec une hauteur sous plafond moyenne de 2,50 m et située en Île-de-France. Nous aurions alors :

  • V = superficie x hauteur soit 100 x 2,5 = 250 m3.
  • Le coefficient de déperdition énergétique du logement (C) est estimé à 0,9.
  • Enfin, on estime que la chaleur moyenne d’un logement est aux alentours de 19 °C, ainsi, avec une température extérieure moyenne de -9 °C en Île-de-France, l’écart de température (T) obtenu est de 28 °C (19 - (-9)).

La puissance minimale nécessaire pour une pompe à chaleur dans un logement récent est donc de P = V*C*T = 250 x 0,9 x 28 = 6300 W. Cependant, il est conseillé de choisir une pompe à chaleur avec une puissance légèrement plus élevée d’environ 10 à 20 %. Une pompe à chaleur dotée d’une puissance de 7000 ou 7500 W serait alors idéale pour cette maison type de 100 m2.

Fonctionnement monovalent ou bivalent, il faut y penser

Une pompe à chaleur peut disposer de 2 modes de fonctionnement différents : monovalent ou bivalent. Votre choix dépendra de vos besoins en termes de puissance.

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur monovalente ?

Une pompe à chaleur sera dite monovalente si elle assure à elle seule tous vos besoins en termes de chauffage et vient remplacer tous vos radiateurs électriques. Une pompe à chaleur monovalente sera dimensionnée pour couvrir tous vos besoins en termes de chauffage et sera, par conséquent, très puissante. Ce mode de fonctionnement est principalement adapté aux pompes géothermiques. Principal inconvénient du mode monovalent : le coût. Une pompe à chaleur monovalente sera certes la plus puissante, mais également la plus chère.

Le mode bivalent

Choisissez un fonctionnement bivalent si vous avez l’intention d’utiliser un système de chauffage complémentaire, qu’il soit électrique ou à gaz, notamment en cas de chute importante de la température extérieure en hiver. Une pompe à chaleur avec un mode bivalent est moins puissante, mais sera davantage capable de s’adapter à des besoins ponctuels. C'était d'autant plus vrai si un système de chauffage préexiste et c'est pour cela que le mode bivalent est privilégié lors de travaux de rénovations. Cela permet de conserver l’ancien mode de chauffage et de réaliser des économies dans certaines circonstances. Cette option demande quelques frais supplémentaires en matière de maintenance puisqu'il faudra entretenir deux systèmes, mais peut vous permettre de réaliser de véritables économies sur le long terme si vous ajustez finement l'utilisation des différents équipements. Veillez à bien le prendre en compte au moment de l’installation de votre PAC.

Les aides de l’État pour financer ma pompe à chaleur

Afin d'inciter au remplacement des chaudières fioul, l'État propose de nombreuses aides financières, directes ou indirectes pour l'installation d'une pompe à chaleur. Ma prime Revov', prêt à taux 0, TVA réduite... vous aurez de nombreuses possibilités. Certaines sont ouvertes en fonction des revenus, mais pas toutes. Vous pourrez retrouver plus d'informations dans notre article dédié aux aides disponibles pour l'installation d'une pompe à chaleur. 

Trouver la bonne puissance pour sa pompe à chaleur : en bref

  1. Afin de calculer la puissance idéale de votre pompe à chaleur pour votre maison, de nombreux critères sont à prendre en compte.

  2. Choisir une puissance adaptée pour votre pompe à chaleur vous permettra de réaliser des économies aussi bien en termes d’énergie que sur le matériel. Si votre PAC ne correspond pas à vos besoins réels, il vous faudra investir dans un nouvel appareil, soit en complément, soit en remplacement.

  3. Le calcul de la puissance d’une pompe à chaleur est le suivant : P = V*C*T.

  4. Vous avez la possibilité de choisir entre deux modes de fonctionnement pour la puissance de votre pompe à chaleur : monovalent ou bivalent. Ce choix sera à prendre en compte lors de l’achat de votre PAC.

  5. Veillez au bon dimensionnement de votre PAC afin de réaliser des économies.

Combien coûte l’installation d’une pompe à chaleur ?

En moyenne, les Français dépensent 7000 euros pour l'installation d'une PAC, mais cette moyenne cache les grandes disparités qu'il peut exister d'un modèle à un autre. Consultez notre guide des prix d'une pompe à chaleur pour en savoir plus. 

Comment calculer la puissance nécessaire d’une pompe à chaleur pour une piscine ?

La puissance d’une pompe à chaleur pour une piscine se calcule selon la formule suivante : P = V x C x E. V étant égal au volume d’eau en m3, C est le coefficient de la montée de température souhaitée et E représente l’indice d'ensoleillement de votre zone géographique.

Quelle puissance électrique pour une pompe à chaleur ?

La puissance électrique d’une pompe à chaleur dépend principalement de son modèle ainsi que de son alimentation. De manière générale, on estime que la puissance électrique d’une pompe à chaleur classique pour habitation se situe entre 15 et 20 kW.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous

Combien coûte l'installation d'une pompe à chaleur ?

  • Equipements et chauffage
  • Pompes à chaleur

de lecture

Si elle permet de réaliser des économies d’énergie sur le long terme, l’installation d’une pompe à chaleur représente...

Mis à jour le