Vous souhaitez installer un nouvel équipement ? Engie vous accompagne

Dossier ENGIE

Pompe à chaleur ou chaudière gaz : quel chauffage choisir ?

de lecture
Publié le , mis à jour le

Découvrez les avantages, différences et inconvénients de la PAC et de chaudière gaz à condensation pour choisir le meilleur chauffage et le plus économique.

Vous hésitez entre une chaudière gaz à condensation et une pompe à chaleur (PAC) ? Quels sont les avantages et inconvénients de ces deux dispositifs ? Sont-ils adaptés à votre projet et votre habitation ? ENGIE vous aide à choisir le système de chauffage et/ou de production d’eau chaude sanitaire le plus adapté à vos besoins, votre budget et votre logement !

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur ?

Aussi appelée PAC, la pompe à chaleur est un équipement thermodynamique qui puise les calories naturellement présentes dans des sources d’énergie renouvelables (air, sol, eau) afin d’alimenter votre circuit de chauffage.

Branchée sur votre circuit électrique, une unité placée à l’extérieur capte les calories qui sont transformées en chaleur. Celle-ci est ensuite diffusée dans vos pièces via différents émetteurs intérieurs : radiateurs à eau, ventilo-convecteurs, plancher chauffant.

On distingue plusieurs types de pompes à chaleur selon le type d’énergie utilisée : air-air, air-eau, eau-eau, géothermique. Selon le modèle, la PAC peut également s’utiliser pour la production de l’eau chaude sanitaire.

Le rendement énergétique des pompes à chaleur peut atteindre jusqu’à 110% pour les modèles aérothermiques et haute température.(1) Une raison parmi d’autres qui explique pourquoi la PAC a le vent en poupe !

Pompe à chaleur air-eau : équipez votre foyer en toute simplicité
Faites installer une PAC chez vous grâce aux conseils de nos experts

Comment fonctionne une chaudière au gaz ?

La chaudière au gaz est l’équipement de chauffage central le plus courant en France. La combustion du gaz produit de la chaleur qui est ensuite transmise à l’eau ou à un liquide caloporteur. Elle parvient ensuite à différents émetteurs de chaleur de vos pièces : radiateurs à eau, plancher chauffant… Sur une chaudière classique, les fumées de combustion sont rejetées à l’extérieur via un système d’évacuation.

La chaudière gaz peut produire aussi votre eau chaude sanitaire, seule de manière instantanée ou avec un ballon de stockage.

Les différentes chaudières gaz

  • La chaudière gaz à condensation réutilise les fumées de combustion. Ces chaudières vous permettent de réaliser des économies d’énergie. Elles sont réputées pour leur rendement qui peut aller jusqu’à 92% pour les modèles à condensation.(1)
  • La chaudière gaz basse température est plus économique qu’une chaudière classique. La température de l’eau et des fumées est plus faible, ce qui permet un meilleur rendement. Depuis 2018, ce type de chaudière tend à disparaître au profit de la chaudière gaz à condensation suite à l’application de la directive européenne écoconception.
  • La chaudière gaz classique est la moins chère à l’achat. Elle est plus énergivore et polluante que la chaudière à condensation, pour un rendement également plus faible.
Pourquoi privilégier une chaudière THPE ?

Le label THPE (Haute Performance Énergétique) est apposé sur les chaudières les plus performantes du marché qui affichent un très bon rendement. Leur ETAS (Efficacité Énergétique Saisonnière) est supérieure ou égale à 92%. Sur le marché, une grande majorité des chaudières gaz à condensation récentes portent le label THPE.

Économies d’énergie : installez une chaudière haute performance
Vous pouvez économisez jusqu’à 800€ chaque année
Jusqu'à 800€ / an

PAC ou chaudière à gaz : le comparatif complet

Vous hésitez entre une chaudière à gaz ou une pompe à chaleur ? On résume les avantages et les inconvénients des deux types de chaudières.  

Avantages et inconvénients de la pompe à chaleur

Avantages

Inconvénients

plusieurs types de PAC disponibles et large choix de modèles

chauffage d’appoint souvent nécessaire en cas de température extérieure négative

plus écologique car utilise une énergie renouvelable et n’émet pas de CO2

installation complexe et parfois coûteuse*

bonnes performances énergétiques 

peut augmenter votre consommation (mauvais dimensionnement, faible qualité) 

confort thermique et chaleur douce

modifie l’esthétique de la façade

peut être raccordée à différents émetteurs (radiateurs, plancher chauffant, ventilo-convecteurs)

pas toujours compatibles avec vos émetteurs existants (ex : une PAC air-air ne peut pas alimenter des radiateurs à eau)

modèle réversible avec fonction climatisation (selon le type de PAC)

isolation acoustique de l’unité extérieure parfois nécessaire

peut être utilisée pour la production de l’eau chaude sanitaire

installation d’une unité extérieure pas toujours possible (règles d’urbanisme ou de copropriété) 

économies d’énergie 

rendement et performances varient selon la température extérieure* 

aides financières et prime (sous conditions)

certains modèles sont totalement exclus des subventions de l’État 

Avantages et inconvénients de la chaudière gaz

Avantages

Inconvénients

nombreux modèles pour tous les budgets

fonctionne avec une énergie fossile non renouvelable

bonnes performances et rendement* (selon le type de chaudière)

rejette du gaz à effet de serre

compatible avec tout type de logement

prix du gaz fluctuant 

couplage avec de nombreuses sources de chaleur (radiateur, plancher chauffant)

entretien annuel obligatoire (à la charge du locataire)

confort thermique

pas de mode clim

installation facile au sol ou support mural

installation parfois encombrante et peu esthétique 

aides financières disponibles (MaPrimeRénov’, sous conditions)

n'est plus éligible à la prime Coup de pouce chauffage depuis juin 2021 

Pompe à chaleur ET chaudière au gaz : découvrez le chauffage hybride

Le montage hybride couple les deux équipements PAC et chaudière gaz. Au-dessous de la température seuil extérieure, la chaudière vient relayer la pompe à chaleur air-eau. Le système le plus économique et avec le meilleur rendement est choisi automatiquement.

C’est une bonne solution si vous souhaitez faire des économies d’énergie et possédez déjà déjà une chaudière par exemple. Le montage hybride est aussi régulièrement choisi pour les constructions neuves, car il répond aux exigences de la réglementation RT 2012.

5 conseils pour choisir entre une PAC et une chaudière gaz

1. Procédez à l’état des lieux de votre situation

Voici quelques questions à se poser :

  • Quels sont vos besoins ? Chauffage uniquement ? Chauffage et eau chaude sanitaire ? Clim ?
  • Dans quel cadre s’inscrivent vos travaux de chauffage ? Rénovation avec radiateurs déjà existants ? Vos émetteurs sont-ils compatibles avec le nouveau système ou faudra-t-il les changer ? S’agit-il d’une construction neuve ?
  • Où habitez-vous ? Dans une région au climat doux ? Quelle est la température minimale en hiver ?
  • Habitez-vous dans un appartement ou dans une maison ? Quelles sont les règles d’urbanisme ? Le règlement de copropriété autorise-t-il l’installation d’une unité à l’extérieur ? Avez-vous suffisamment d’espace pour installer une PAC sans gêner vos voisins ?

2. Faites appel à un professionnel RGE et demandez plusieurs devis

  • À chacun son métier ! Un professionnel chauffagiste saura quel est le système de chauffage qui convient le mieux à votre logement et vos besoins. Choisissez toujours un professionnel RGE (Reconnu Garant de l'Environnement), une condition obligatoire pour solliciter des aides financières.
  • Deux avis valent mieux qu'un. Aussi, demandez au minimum trois devis et consultations auprès de différents professionnels.

3. Estimez le coût de votre projet et les aides financières

  • Les coûts d’achat, d’installation et d’entretien vont du simple au double. Il est important de les anticiper pour éviter la douche froide.
  • Lors de l’estimation, n’oubliez pas de compter les frais annexes d’entretien. Gardez en tête que le prix du gaz varie si vous partez sur l’option chaudière.
  • Pour diminuer le coût de cet investissement, consultez et vérifiez votre éligibilité aux aides financières de l’État. Ne signez aucun devis avant d’être sûr que le professionnel est bien RGE ou que les performances des équipements respectent les seuils fixés. Les aides varient d’une année à l’autre, vérifiez bien avant de vous lancer.
  • Important à savoir : certains systèmes sont totalement exclus des dispositifs ou très peu aidées, comme la PAC air-air.

4. Privilégiez des équipements avec des labels

  • Ne vous fiez pas uniquement au prix d’achat. Sur le long terme, ces équipements peuvent se révéler énergivores ; leurs composants se dégrader prématurément. Choisissez des appareils de qualité avec des labels (THPE), un bon COP (Coefficient de Performance) et le marquage CE.

5. Isolez avant de changer de chauffage

  • Les performances et le rendement de votre système de chauffage dépendent de l’isolation de votre maison. Un logement avec trop de déperditions thermiques consomme davantage d’énergie pour rester à la bonne température.
  • Aussi, avant de remplacer votre chauffage, améliorez l’isolation de votre maison pour gagner en confort et faire des économies. Demandez un diagnostic thermique à un professionnel afin de définir l’ordre des priorités de vos futurs travaux de rénovation.

Installer une pompe à chaleur ou une chaudière : en bref

  1. Il n’existe pas une seule solution adaptée à tout le monde. Le choix entre une PAC, une chaudière gaz ou un montage hybride, dépend de nombreux paramètres personnels et techniques.

  2. Faites toujours appel à un professionnel RGE pour l'installation. Cela conditionne certaines aides. 

  3. Les PAC et chaudières peuvent être couplées à plusieurs types d’émetteurs de chaleur : radiateurs, plancher chauffant ou ventilo-convecteurs (PAC air-air uniquement).

  4. Préférez une chaudière gaz à condensation, plus économique à l'usage et donc plus écologique.

  5. Vérifiez la compatibilité de vos émetteurs existants pour ne pas avoir à tous les changer.

  6. Si vous avez besoin de fraîcheur en été, la PAC réversible est la solution idéale car elle combine chauffage et climatisation.

  7. Il existe un système de chauffage hybride dit « de relève » (pompe à chaleur et chaudière) qui combine les avantages des deux équipements.

Par quoi remplacer une chaudière fioul ?

Plusieurs solutions s’offrent à vous pour changer votre vieille chaudière fioul : la chaudière gaz à condensation ou à granulés de bois, ou une PAC air-eau. Selon le système choisi, profitez d’aides financières (prime à la conversion ou coup de pouce chauffage, MaPrimeRénov’...).

Quelles sont les différences de fonctionnement entre une chaudière gaz et une pompe à chaleur ?

La chaudière gaz fonctionne grâce à la combustion du gaz, une énergie fossile non renouvelable. La pompe à chaleur puise les calories dans des sources d’énergie renouvelables qu’elle transforme ensuite en chaleur.

 

Comment choisir entre une chaudière gaz et pompe à chaleur ?

Prenez en compte : vos besoins en chauffage, clim et/ou production d’eau chaude sanitaire, les émetteurs existants s’il s’agit d’une rénovation, la configuration de votre logement et les règles d’urbanisme qui s’appliquent, la localisation de votre habitation (climat, température, altitude), les aides disponibles ainsi que votre budget. N’oubliez pas le coût de l’entretien lors de vos estimations. Pour être sûr de faire le bon choix, demandez toujours conseil à un artisan chauffagiste.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous

personne travaillant sur une unité extérieure de pompe à chaleur

Combien coûte l'installation d'une pompe à chaleur ?

  • Equipements et chauffage
  • Pompes à chaleur
de lecture

Si elle permet de réaliser des économies d’énergie sur le long terme, l’installation d’une pompe à chaleur représente...

Mis à jour le