Pompe à chaleur : jusqu'à 4000€ de prime (1)

Dossier ENGIE

Eligibilité, montants... quelles sont les aides de l'État pour les pompes à chaleur ?

de lecture

Publié le , mis à jour le

Conditions, critères, montants, retrouvez tout ce qu'il faut savoir sur les aides de l'État pour une pompe à chaleur et les travaux de rénovation énergétique.

Le gouvernement a mis en place un certain nombre d’aides pour vous aider à remplacer votre ancien système de chauffage au profit d’un équipement plus performant et moins polluant pour la planète. Les aides, conditions et barèmes d’attribution évoluent tous les ans. Qu’en est-il en 2022 ? Quelles sont les aides de l’État pour la pompe à chaleur ? Toutes les pompes à chaleur sont-elles concernées ? Comment en profiter ? On fait le point.

Conditions d’éligibilité aux aides de l’État pour financer votre PAC

Bien qu’il existe d’autres conditions selon le type de financement (niveau d’efficacité énergétique après travaux, critères de performance, localisation, etc.), voici les principales conditions pour bénéficier des aides de l’État pour votre pompe à chaleur.

Choisir un professionnel RGE

La qualification RGE « Reconnu Garant de l'Environnement » est attribuée par l’État à des entreprises et professionnels spécialisés dans la rénovation énergétique et l’installation d’équipements fonctionnant avec une énergie renouvelable.

À noter que la visite préalable de chantier par le professionnel RGE est obligatoire pour s’assurer du choix des équipements. La date de cette visite doit être mentionnée sur la facture.

Performances et types d’équipement

La PAC air-air est exclue des aides de l’État, mais pas forcément des dispositifs de financement des fournisseurs d’énergie. Pour les autres modèles, il existe un certain nombre de critères techniques à respecter si vous souhaitez profiter des aides de l’État pour l’installation de votre pompe à chaleur. Selon l’aide demandée, ces niveaux d’exigence peuvent varier ; d’autres critères peuvent aussi s’y ajouter.

Pour bénéficier des aides de l’État, vous devez choisir une pompe à chaleur de type air-eau, eau-eau et géothermique (sol-eau, sol-sol) avec :

  • une efficacité énergétique saisonnière pour le chauffage supérieure ou égale à 126 % pour une PAC basse température et supérieure ou égale à 111 % pour une pompe à chaleur à moyenne et haute température,
  • une classe énergétique IV minimum selon la classification européenne,
  • un Coefficient de performance (COP) supérieur à 2,5 pour installation sur air et 2,4 pour les autres pompes à chaleur (critère pour profiter d’une aide CEE).(1)

Ressources du foyer

Le montant de la prime MaPrimeRénov’, des aides de l’Anah et des fournisseurs d’Énergie est calculé selon les ressources financières du foyer. Afin de réduire les inégalités et la précarité énergétique, les ménages aux revenus plus modestes reçoivent une aide plus importante de l’État.

L’ADEME : un guide pour connaître toutes les aides

L’Agence de la transition écologique (ADEME) est une véritable mine d’or si vous souhaitez obtenir des informations sur les aides financières pour la rénovation énergétique et l’isolation de votre maison. Elle met régulièrement à jour son guide des Aides financières pour les travaux de rénovation énergétique dans les logements existants et des guides pratiques pour améliorer votre quotidien et réaliser des économies d’énergie.

Rappel des ressources pour bénéficier des aides de l’État en 2022

L’État a fixé différents plafonds de ressources pour l’attribution de plusieurs aides (MaPrimeRénov’, aides de l’Anah, prime Coup de Pouce). Les barèmes peuvent changer d’une année à l’autre, consultez toujours la dernière version mise à jour.

Plafonds des ressources 2021 (pour l’année 2022) en Île-de-France(1)

Nombre de personnes qui composent le ménage

Ménages aux revenus très modestes

Ménages aux revenus modestes


Ménages aux revenus intermédiaires

Ménages aux revenus supérieurs

1

20 593 € 

25 068 €

38 184 €

> 38 184 €

2

30 225 € 

36 792 €

56 130 €

> 56 130 €

3

36 297 € 

44 188 €

67 585 €

> 67 585 € 

4

42 381 € 

51 597 €

79 041 €

> 79 041 € 

5

48 488 € 

59 026 €

90 496 €

> 90 496 €


Par personne supplémentaire

+ 6 096 € 

+ 7 422 € 

+ 11 455 € 

+ 11 455 €


Plafonds des ressources pour le reste de la France en 2021 (pour l'année 2022)

Nombre de personnes qui composent le ménage

Ménages aux revenus très modestes


Ménages aux revenus modestes


Ménages aux revenus intermédiaires


Ménages aux revenus supérieurs


1

14 879 € 

19 074 €

29 148 €

> 29 148 €


2

21 760 € 

27 896 € 

42 848 €

> 42 848 €

3

26 170 € 

33 547 € 

51 592 €

> 51 592 € 

4

30 572 € 

39 192 € 

60 336 € 

> 60 336 €

5

34 993 € 

44 860 € 

69 081 € 

> 69 081 € 

Par personne supplémentaire

+ 4 412 € 

+ 5 651 € 

+ 8 744 €

+ 8 744 €

MaPrimeRénov’ : une aide à la rénovation thermique

Depuis 2020, MaPrimeRénov' remplace le crédit d'impôt transition énergétique (CITE) et les aides de l’Agence nationale de l’Habitat (Anah) « Habiter mieux sérénité ». Cette aide est versée sous la forme d’une prime calculée selon vos ressources et le type de travaux (isolation et changement d’équipement thermique).

Le montant de la prime varie en fonction des ressources. Seules la pompe à chaleur air-eau, géothermique, solaire et les PAC hybrides sont concernées par cette prime.

Montants pour installer une PAC en habitation individuelle en 2021

Type de pompe à chaleur

Ménages aux revenus très modestes


Ménages aux revenus modestes


Ménages aux revenus intermédiaires


Ménages aux revenus supérieurs


PAC air-eau (dont PAC hybride)

4 000 € 

3 000 €

2 000 €

non éligible 


PAC géothermique et solaire (dont modèle hybride)

10 000 € 

8 000 € 

4 000 €

non éligible 

Un taux réduit de TVA pour certaines pompes à chaleur

Profitez d’un taux de TVA réduit à 5,5 % pour l’installation d’une pompe à chaleur dédiée au chauffage et/ou à la production d’eau chaude sanitaire (sauf PAC air-air). Le modèle doit également respecter les critères de performances énergétiques détaillés à l'article 18 bis de l'annexe 4 du CGI.(2)

L’Éco-prêt à taux zéro 

Cette aide concerne les travaux liés à l’installation d'un équipement chauffage et/ou d'une production d'eau chaude sanitaire utilisant une source d'énergie renouvelable. Grâce à l’Éco-prêt à taux zéro ou « Éco-PTZ », profite d’un prêt à taux d’intérêt nul pour financer votre pompe à chaleur dont le montant varie selon le type de travaux. Le montant maximal du prêt peut s’élever à 50 000 euros selon le type et nombre de travaux effectués.(3) La PAC doit respecter un certain nombre de critères de performance énergétique stipulés dans l’article 6 de l’arrêté du 30 mars 2009.(4)

Si vous faites une demande de prêt en cours de travaux, vous devrez justifier de l’amélioration énergétique de votre logement, soit d’une consommation annuelle inférieure à inférieure à 331 kWh/ m2 an sur les pôles chauffage, refroidissement et production d'eau chaude sanitaire ECS) et d’un gain énergétique minimal de 35 %.

Il est également possible de demander un éco-prêt à taux zéro complémentaire si vous avez déjà bénéficié du prêt initial, cinq ans après.

Exonération d’impôt et de taxe foncière

L’installation d’une pompe à chaleur air-eau, eau-eau, géothermique ou combinée avec un système solaire, peut vous permettre de bénéficier d’une exonération de taxe foncière de 50 à 100 % sous certaines conditions :

  • respecter les seuils d’efficacité énergétique définis pour chaque type de PAC et listés sur l’article 18 bis du Code général des impôts, annexe 4(5),
  • logement dont la construction a été achevée avant le 1er janvier 1989,
  • habitation localisée dans une commune où une exonération a été votée,
  • montant des dépenses payées par le propriétaire supérieur à 10 000 euros TTC (hors coût de la main-d’œuvre) au cours de l’année avant la première année de l’exonération et à 15 000 euros les trois années avant l’année d’entrée en vigueur de l’exonération.(6)

Le chèque énergie pour une PAC : c’est possible !

Utilisez le chèque énergie pour votre projet de rénovation énergétique et l’installation d’une pompe à chaleur air-eau, solaire ou géothermique. Les travaux et équipements éligibles sont les mêmes que ceux encadrés par MaPrimeRénov’. Faites-en la demande sur le site chequeenergie.gouv.fr.

Choisissez un professionnel RGE pour vos travaux et remettez-lui le chèque énergie qui sera déduit de la facture.

Dispositif Denormandie pour rénover un bien (jusqu’en décembre 2022)

Grâce au dispositif Denormandie, vous pouvez profiter d’une réduction d’impôt si :

  • vous achetez un bien à rénover et à mettre en location vide dans une des 222 villes du dispositif Action coeur de ville ou une commune signataire de l’opération de revitalisation du territoire,
  • vous réalisez des travaux dans le but de réaliser des économies d’énergie à hauteur de 25 % du coût total de vente.(7)

Des aides financières supplémentaires par les fournisseurs d’énergie

Les fournisseurs d’énergie peuvent proposer des aides financières pour vos travaux de rénovation énergétique et d’isolation, ou le remplacement de votre système de chauffage pour un équipement moins énergivore et performant. Ces aides sont encadrées par l’État et mises en place dans le cadre du dispositif plus global des certificats d’économies d’énergie (CEE). Elles sont, comme les aides de l’État, accessibles sous certaines conditions (performances de la PAC et modèles, revenus du ménage, travaux effectués par professionnel RGE).

Pour l’installation de votre pompe à chaleur en remplacement de votre vieille chaudière, vous pouvez bénéficier de la prime Coup de pouce chauffage ou Coup de pouce thermostat avec régulation performante. Ce dispositif est proposé par les signataires de la charte « Coup de pouce économies d’énergie », majoritairement les fournisseurs d’énergie.

Simulez vos aides et prime grâce au calculateur ENGIE.

Résumé des aides de l’État pour une pompe à chaleur en 2022

 

  1. Il existe de nombreux critères et conditions pour profiter des aides de l’État. C’est un vrai casse-tête ! Aussi, avant de signer le moindre devis, renseignez-vous sur les différentes aides auprès d’un conseiller FAIRE, un service public gratuit, et/ou de votre fournisseur d’énergie.

  2. Toutes les pompes à chaleur ne vous permettent pas de profiter des aides de l’État. Aussi, lors du choix de votre PAC, vérifiez son éligibilité.

  3. L’attribution des aides financières de l’État est principalement conditionnée à : vos ressources, le type de pompe à chaleur et ses performances énergétiques, la qualification RGE du professionnel chargé de son installation.

  4. L’État ne propose pas d’aides financières pour une pompe à chaleur air-air (MaPrimeRénov’, éco-prêt, taux de TVA réduit…) car elle est davantage considérée comme un système de climatisation, ou un chauffage d’appoint.

  5. Les aides publiques sont cumulables entre elles.

  6. Certains travaux et équipements comme la PAC air-air peuvent être financés par les fournisseurs d’énergie dans le cadre des dispositifs CEE.

Quel prix pour une pompe à chaleur ?

La fourchette de prix pour les pompes à chaleur varie beaucoup, notamment en fonction de l’appareil, des contraintes d’installation et de la puissance de l'appareil. Mais, une PAC reste un achat onéreux dont le prix moyen est compris entre 7 000 et 12 000 euros pose comprise pour les modèles à aérothermie, et débute aux alentours de 9 000 euros hors pose pour les PAC géothermiques.

Les aides de l’État sont-elles cumulables ?

Absolument ! Vous pouvez d’ailleurs cumuler certaines aides de l’État avec les primes des fournisseurs d’énergie.

Quel est le montant de la prime MaPrimeRénov’ pour une pompe à chaleur air-eau ?

Pour bien choisir votre pompe à chaleur, tenez compte des différents types d’appareils (PAC aérothermique ou géothermique), de vos besoins (PAC réversible ou production d’eau chaude sanitaire), du climat notamment en hiver, de la puissance nécessaire en fonction du volume de votre logement, des travaux à réaliser et de votre budget.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous