Installez un climatiseur pour vous mettre à l’abri des aléas météos

Dossier ENGIE

Inconvénients des climatiseurs mobiles : pourquoi on vous les déconseille

de lecture

Publié le , mis à jour le

Vous avez trop chaud l’été dans votre chambre et souhaitez installer un climatiseur mobile. Mais est-ce la bonne solution ? ENGIE passe au crible cet appareil qui rafraîchit moins la pièce qu’il ne réchauffe votre facture d’électricité.

Pour rafraîchir votre logement en cas de forte chaleur, il existe plusieurs solutions, dont l’installation d’un climatiseur mobile. Ils rencontrent un certain succès car ils ne nécessitent pas de travaux et sont généralement assez peu coûteux par rapport à un système fixe. Mais est-ce que cet appareil est vraiment économique ? Pourquoi ce système n’est pas le plus recommandé pour rafraîchir votre maison ? ENGIE vous explique les raisons qui font que c’est loin d’être une solution optimale et vous guide dans vos réflexions afin de trouver une meilleure option pour avoir de l’air frais chez vous.

Installez un climatiseur pour vous mettre à l’abri des aléas météos
Été comme hiver, gardez un niveau de confort optimal

Comment fonctionne un climatiseur mobile ?

Contrairement à une climatisation split fixe, un climatiseur monobloc mobile ne nécessite pas de travaux ni de perçage de vos murs. Ces appareils sont prêts à l’emploi. Portable, cet équipement se transporte d’une pièce à l’autre selon vos besoins. Son entretien ne nécessite pas la venue d’un professionnel.

On distingue deux modèles de climatiseurs mobiles :

  1. Monobloc, soit une seule unité avec ou sans un tuyau d’évacuation. Dans ce cas, on positionne l’appareil à côté d’une fenêtre ou d’une ouverture afin de faire passer son tuyau d’évacuation.
  2. Le climatiseur mobile split composé d’une unité extérieure (le condensateur) reliée via une gaine à une unité intérieure. La fenêtre doit rester ouverte pour laisser passer la liaison.

Peu importe le type choisi, le principe de fonctionnement reste le même que pour tous les climatiseurs : il produit de l’air froid grâce à un compresseur et un fluide frigorigène.

Quels sont les inconvénients d’un climatiseur mobile ?

Voici les principaux inconvénients d’un climatiseur mobile :

Augmentation de votre consommation en électricité

Certes de nombreux appareils affichent un prix bas, mais en raison de leur consommation en électricité, les économies que vous pensiez faire au démarrage se réduisent comme peau de chagrin face à votre facture d’électricité qui augmente. Ces appareils sont en effet connus pour être énergivores. Comme l’explique l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME), un climatiseur mobile peut consommer jusqu’à 2,5 fois plus qu’un climatiseur fixe.(1)

Des performances pas toujours au rendez-vous

Les climatiseurs mobiles ne sont pas réputés pour leurs excellentes performances pour une raison simple : son installation nécessite de laisser ouverte la fenêtre… ce qui permet à la chaleur de rentrer. Pour récupérer un peu de fraîcheur, vous faites davantage tourner votre climatisation, et consommez de l’énergie ! C’est le serpent qui se mord la queue !

Nuisances sonores et moins de confort

La plupart des modèles monoblocs font du bruit. Ils peuvent donc à la longue vous gêner, surtout si vous l’installez dans une pièce où vous avez besoin de calme (bureau, chambre à coucher). Une climatisation mobile embarque en effet un compresseur, soit l’élément qui fait le plus de bruit. Pour un appareil silencieux, il faudra mettre le prix, et même ceux dits silencieux restent à des niveaux sonores élevés.

On considère en effet qu’à partir de 50 dB (décibels), le bruit devient gênant. Les équipements mobiles qualifiés de silencieux génèrent entre 50 et 55 dB ; il n’existe pas à ce jour de clim mobile monobloc sous les 50 dB.

Les climatiseurs fixes silencieux performants génèrent quant à eux entre 19 et 22 dB de bruit. C’est donc vers un système split qui faut vous diriger pour éviter des gênes sonores pour des pièces qui nécessitent du calme. Dans une chambre à coucher, on préconise en effet un niveau sonore de 20 à 30 dB. La mesure du bruit disponible sur l’étiquette de l’appareil.

Enfin, car les climatiseurs mobiles nécessitent l’ouverture d’une fenêtre ou d’une porte pour faire passer le tuyau d’évacuation. Le bruit de la rue peut ainsi lui aussi causer des nuisances sonores. Pour vos voisins, l’unité extérieure d’un système monobloc split peut aussi être source de dérangement.

Un entretien parfois contraignant

À l’instar d’une climatisation split, une clim mobile rejette naturellement de l’eau (les condensats) sous l’effet de la condensation. Il faut donc penser à régulièrement vider le bac pour éviter que de l’eau ne s’écoule. Ensuite, il faut également nettoyer les filtres et les aérations. Avant de nettoyer votre appareil, débranchez-le. Procédez également à un détartrage une fois par an. En raison de la présence du fluide frigorigène, il est recommandé de faire appel à un professionnel pour effectuer un entretien plus approfondi de l’appareil.

Des appareils pas moins résistants dans le temps

Que penser maintenant de la durée de vie de ce type d’appareil ? Selon la marque, la gamme et les fonctionnalités, la durée de vie varie sensiblement. Elle reste néanmoins sensiblement plus courte qu’un système de climatisation fixe (15 à 20 ans). En général, elle tourne autour de 10 ans pour les appareils mobiles bien que ce ne soit qu’une estimation.

Pour maintenir votre appareil en bon état de marche, un entretien régulier et un stockage dans de bonnes conditions sont nécessaires.

Quelles sont les autres solutions pour rafraîchir votre logement ?

Le choix de votre système de climatisation dépend de la surface à rafraîchir (une pièce ou tout votre logement), ainsi que des règles d'urbanisme et de copropriété qui s’appliquent. Ces paramètres déterminent tant la puissance nécessaire que le modèle.

Si vous habitez en appartement par exemple, l’installation d’une pompe à chaleur ou d’un système fixe split avec unité extérieure est plus compliquée ! Il faut en effet demander une autorisation auprès du syndic de la copropriété, ou encore veiller à choisir un climatiseur silencieux qui ne gène pas les voisins.

Une climatisation fixe split pour rafraîchir une pièce

Pour rafraîchir une ou plusieurs pièces de votre logement, misez plutôt sur un climatiseur fixe split avec une unité extérieure. Ce système vous permet de laisser vos fenêtres fermées, et ainsi conserver la fraîcheur. Installé par un professionnel en capacité à manipuler du liquide frigorigène, ce type d’installation est plus cher mais ses performances sur le long terme sont bien meilleures.

Besoin d’un appareil pour le chauffage et la climatisation ? Misez sur une clim réversible qui assure cette double fonction. Privilégiez un appareil Inverter ; cette technologie évite les redémarrages successifs qui consomment davantage d’énergie.

Pour plusieurs pièces, privilégiez un système dit multi split avec plusieurs unités intérieures mais qui ne multiplie pas autant les unités extérieures.

La pompe à chaleur (PAC) pour une maison entière

Une PAC fonctionne grâce aux énergies renouvelables. Elle puise les calories naturellement présentes dans l’air, l’eau et le sol. Comme une clim, le principe de la PAC repose sur le changement d’état d’un fluide frigorigène.

Pour rafraîchir en été votre maison et chauffer vos pièces en hiver, faites le choix d’un équipement 2 en 1 réversible comme une pompe à chaleur air-air. Celle-ci peut alimenter un circuit gainable avec des ventilo-convecteurs pour diffuser l’air frais dans toute la maison.

Les bons gestes à adopter pour baisser la température à l’intérieur

Rafraîchir sa maison sans climatisation, c’est possible ! En cas de forte chaleur, fermez vos volets et fenêtres pendant la journée et ouvrez-les aux heures les plus fraîches pour faire circuler l’air. Il existe aussi des films adhésifs solaires à installer sur vos fenêtres.

Bon à savoir : l’isolation de votre logement permet non seulement de conserver la chaleur en hiver, mais de vous protéger des fortes températures en été. Avec une bonne isolation, la climatisation ne s’impose plus autant. Si vous souhaitez vous lancer, ENGIE peut vous accompagner dans vos travaux d’isolation.

Un ventilateur : une solution ponctuelle

Pour avoir un peu d’air frais, vous pouvez aussi utiliser un ventilateur. Cet équipement ne diminue pas la température réelle de la pièce, mais la rend plus supportable. Côté fonctionnement, un ventilateur brasse de l’air grâce à ses pales. Nous vous déconseillons de le faire fonctionner toute la journée, mais de le privilégier pour un usage ponctuel. Sa consommation d’énergie est moins élevée qu’un climatiseur, jusqu’à 30 fois moins selon l’ADEME !(2), mais à la longue, une utilisation intensive augmente forcément votre facture d’électricité.

Quelques précisions sur le climatiseur monobloc sans tuyau d’évacuation

Cet appareil n’est pas à proprement parler une climatisation en raison de l’absence de liquide frigorigène. C’est en réalité un rafraîchisseur d’air, mais on le trouve parfois vendu à tort sous la dénomination de climatiseur. Son fonctionnement est différent : on parle d’hydrocooling (ou par évaporation). L’air chaud est aspiré par l’appareil qui le refroidit grâce à de l’eau (des filtres saturés en eau). Il n’y a donc pas besoin de tuyau pour évacuer l’air chaud. Leur efficacité est en revanche loin d’être comparable à une climatisation en bonne et due forme.

Bien choisir un climatiseur mobile quand on n’a pas d’autre choix : nos conseils

Vous habitez en appartement et aucune solution citée plus haut n’est possible ? Voici les points de vigilance lors du choix du modèle :

  • sa puissance, à calculer selon la surface à rafraîchir (on recommande 100 W par m2)
  • les informations indiquées sur l’étiquette énergie de l’équipement (classement, coefficient de performance saisonnier dit SCOP, etc.),
  • le niveau sonore indiqué en décibels,
  • son prix (méfiez-vous des prix trop bas !),
  • les options (télécommande, programmation, option silence, type de filtres, option purificateur d’air, etc.).

Bon à savoir : l’achat d’un joint de fenêtre peut aussi être une solution pour éviter que la chaleur entre dans la pièce.

Faut-il acheter un climatiseur mobile ? 5 raisons de ne pas succomber

  1. Peu chers à l’achat, ces systèmes se révèlent souvent énergivores en électricité et ont ainsi tendance à augmenter votre facture.

  2. Vous devez laisser la fenêtre ouverte, ce qui réduit les performances et votre confort (bruits de l’extérieur).

  3. Ces appareils sont connus pour faire du bruit. À éviter donc pour la chambre à coucher.

  4. Ils occupent de l’espace au sol.

  5. Ils sont peu esthétiques, à moins d’investir dans un appareil design et haut de gamme, et donc d’y mettre le prix !

Où installer un climatiseur mobile ?

Un climatiseur portable s’installe près d’une fenêtre ou d’une porte. Pour un modèle mobile avec tuyau d’évacuation ou une liaison vers une unité extérieure, elles doivent rester ouvertes.

Quels sont les avantages d’un climatiseur mobile ?

Ces appareils ne nécessitent pas de travaux d’installation, ni de faire venir un professionnel. Leur fonctionnement est simple et ils ne contiennent pas de fluide frigorigène. Il est possible d’en faire l’acquisition pour une centaine d’euros. Le revers de la médaille de ces appareils ? Des performances faibles, du bruit et une importante consommation en électricité.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous

Connaître la consommation d'une clim réversible

  • Equipements et chauffage
  • Climatiseur

de lecture

Présentée comme une solution pour faire des économies d’énergie, la climatisation réversible se montre globalement pe...

Mis à jour le