Changez de chaudière et faites des économies d'énergie

Dossier ENGIE

La cuisinière à granulés : tout savoir sur cet étonnant appareil de cuisson et de chauffage

de lecture
Publié le , mis à jour le

Vous rénovez votre cuisine ? Vous souhaitez changer votre cuisinière ? Découvrez la cuisinière à granulés, le juste milieu entre le plaisir de la cuisine au feu et le confort d’un chauffage automatique. 

La cuisinière à granulés de bois, aussi appelés pellets, est une solution combinant les avantages d’un poêle à granulés et d’une cuisinière à bois. En effet, ce genre de cuisinière sert aussi bien pour la cuisine que pour le chauffage. Mais cet appareil correspond-il vraiment à vos besoins ? Prix, avantages, installation, entretien, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les cuisinières à granulés afin de faire le bon choix.

Faites des travaux d’économies d’énergie !
Choisissez les travaux les plus efficaces et bénéficiez d'aides

Comment fonctionne une cuisinière à granulés ?

Le fonctionnement des cuisinières à granulés est très similaire aux poêles ou aux inserts à granulés, mais c’est véritablement leur double fonction cuisine et chauffage qui les rendent uniques. Comment ? La combustion de petits granulés de bois, créés à partir de sciures ou de copeaux de bois, dégage la chaleur utilisée pour remplir ses deux rôles.

Une cuisinière qui chauffe aussi la maison, c’est possible ?

Effectivement, une cuisinière à granulés remplit la fonction de chauffage dans une maison.

On distingue deux types de cuisinières à granulés :

  • Les cuisinières à granulés à air. La chaleur dégagée par la cuisinière, selon les modèles, se régule pour conserver la température souhaitée dans une seule pièce. Elle se diffuse par un phénomène de convection naturelle ou forcée. Une convection forcée rend la cuisinière plus bruyante compte tenu du ventilateur, mais la répartition de la chaleur est plus rapide.
  • Les cuisinières à granulés hydro. La chaleur diffusée lors de la combustion des pellets est transférée vers un ballon d’eau tampon. Cela permet donc de chauffer plusieurs pièces via le circuit de chauffage central ou le système d’eau chaude sanitaire.

schema cuisiniere granules hydroSchéma de fonctionnement d'une cuisinière à granulés hydro // Crédits : ENGIE

La cuisinière à granulés : un chauffage qui fait aussi cuisson

La gestion de la cuisson est gérée par une grande plaque de cuisson ainsi qu’un four. Le principe est simple : plus on est proche de la chambre de combustion, plus on chauffe. En fonction des modèles, les plaques peuvent être matérialisées visuellement, mais ce n’est pas toujours le cas. Le principe reste le même : la plus éloignée est adaptée aux cuissons lentes et mijotées tandis que la plus proche sert à saisir ou à faire bouillir plus rapidement.


Illustration des différentes zones de chauffe sur une cuisinière à granulés // Crédits : ENGIE

Le four fonctionne quant à lui grâce aux fumées de combustion qui circulent autour de ce dernier avant d’être évacuées. Ce dispositif permet à l’utilisateur de régler la température entre 120 et 250 degrés. La quantité de granulés est automatiquement adaptée en fonction de la chaleur souhaitée, ce qui influence la température de la pièce. En été, prenez en compte que votre pièce peut vite atteindre de fortes chaleurs si vous utilisez votre four.

Les avantages et les inconvénients d’une cuisinière à granulés

Besoin de plus d’éléments pour faire votre choix ? Voici un récapitulatif des principaux avantages et inconvénients que l’on peut trouver aux cuisinières à granulés.

Les avantages de la cuisinière à granulés

Combustible responsable et économique

Les granulés de bois représentent une solution de chauffage écologique et réduisent l’empreinte carbone de votre logement. Le bois est également une des énergies les moins chères du marché, avec un taux plus stable que le gaz et l’électricité. 

Polyvalence

La cuisinière à granulés remplit aussi bien sa fonction cuisine que sa fonction chauffage.

Autonomie élevée

En moyenne, la plupart des modèles proposent un réservoir à granulés affichant une autonomie de 24 heures, bien plus qu’une cuisinière à bois. Ce réservoir alimente automatiquement la chambre de combustion.

Technologies embarquées

Certains modèles de cuisinières à granulés sont contrôlables via une application mobile, permettant ainsi une gestion facilitée.

Les inconvénients de la cuisinière à granulés

Encombrement

Il faut prévoir un espace de stockage pour les granulés.

Bruit

Des nuisances sonores sont à prévoir pour les modèles à convection forcée.

Dépendance électrique

Le fonctionnement d’une cuisinière à granulés repose principalement sur la bougie d’alimentation et la vis sans fin qui sont dépendants de l’installation électrique de l’habitation. 

Montée température progressive

Les modèles à convection naturelle souffrent de l’absence de ventilation et mettent plus de temps à chauffer la pièce. 

Comment installer une cuisinière à granulés ?

Toutes les étapes de l’installation de votre cuisinière à granulés nécessitent l’intervention d’un professionnel. Un bon moyen de s’assurer d’une installation fiable et aux normes est de contacter un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE). En faisant appel à ces spécialistes, vous vous offrez aussi la possibilité de bénéficier d’aides financières pour votre projet. C’est également un gage de qualité.

Quelques conseils avant de vous lancer

Avant d’entreprendre l’installation d’une cuisinière à granulés dans votre logement, anticipez certaines dépenses ou d'éventuels aménagements. Il existe de nombreux modèles et donc différentes dimensions du four et du foyer, assurez-vous de choisir un format qui convient à votre usage.

Prévoyez de la place ! En effet, les cuisinières à granulés dites “hydro” peuvent être encastrées en fonction de l’espace disponible. Il faut aussi un lieu de stockage pour les granulés, idéalement proche de la cuisine afin de faciliter le chargement du réservoir de la cuisinière à granulés.

Une arrivée d’air venant de l’extérieur de l’habitation ainsi qu’un conduit d’évacuation des fumées (ou son tubage si on utilise un conduit préexistant) sont de plus à prévoir.

Quel est le prix d’une cuisinière à granulés ?

Entretien, prix d’achat et d’installation, dépenses annexes et coût des granulés, on vous aide à chiffrer plus précisément votre cuisinière à granulés.

Le prix à l’achat et les frais d’installation

Chaque modèle est différent. Selon les marques, les dimensions, le design, la puissance, le rendement ou la taille du réservoir, les prix varient. L’entrée de gamme se situe aux alentours de 2 000 euros et les prix peuvent grimper jusqu'à 6 000 euros pour les modèles hydro. Il faut ensuite ajouter environ 2 000 euros de main-d’œuvre pour l’installation.

Notre conseil ? Faites appel à différentes entreprises et mettez-les en concurrence. Demandez plusieurs devis avant de signer et comparez-les entre eux.

Les dépenses annexes à prévoir

En parallèle du coût d’installation d’une cuisinière à granulés, il faut compter jusqu’à 1 000 euros pour la gestion du conduit du cheminée et de l’évacuation des fumées. Des travaux de maçonnerie sont parfois à prévoir pour refaire le coffrage du conduit.

Les frais d’entretien et de consommation en granulés

Bien que les manipulations quotidiennes ne nécessitent aucune dépense, l’entretien annuel par un professionnel chaque année est obligatoire afin de garantir la conformité de votre appareil de chauffage. À chaque intervention de sa part, comptez entre 150 € et 200 €. Ce prix suppose une révision complète des pièces de votre cuisinière ainsi qu’un ramonage du conduit d’évacuation des fumées.

Le ramonage en lui-même est impératif, selon l’article 31-6 du Règlement Sanitaire Départemental Type il faut en réaliser deux par an, avant et pendant la période de chauffe. Comptez environ 60 € par intervention. Cette mesure permet d’éviter toute obstruction du conduit d’évacuation des fumées.

Côté consommation, les granulés de bois sont vendus en sac ou en palette. En 2020 et selon une enquête de l’ADEME(1), les granulés coûtaient en moyenne 7,2 centimes d’euros du kW(1), contre en moyenne 3,8 centimes d’euros du kW pour les bûches de 50 cm. Vous devrez rajouter à cela la livraison.

Quelles aides pour installer une cuisinière à granulés ?

Choisir un professionnel agréé RGE pour l’installation de votre cuisinière à granulés est une des conditions d’accès à plusieurs aides financières proposées par l’État et les fournisseurs d’énergie. Les équipements au bois figurent parmi les chauffages les plus écologiques. Ils affichent en effet un excellent rendement, c’est pourquoi ils font partie de la liste des travaux de rénovation énergétique éligibles aux aides.

En plus de la qualification RGE de l’artisan, il existe d’autres critères d’éligibilité tels que les performances énergétiques de votre nouvel équipement et vos ressources. Le montant de certaines aides est d’ailleurs calculé en fonction de votre niveau d’imposition.

Il existe donc :

  • MaPrimeRénov’,
  • Taux de TVA réduit à 5,5 %,
  • Éco Prêt à taux zéro,
  • Les Certificats d’Économie d’Énergie (CEE), des dispositifs qui encadrent les aides proposées par les fournisseurs d’énergie comme ENGIE (prime coup de pouce chauffage),
  • Les subventions de l’Agence nationale de l'habitat (Anah),
  • Le chèque énergie,
  • Les aides des collectivités locales.

La bonne nouvelle ? La majorité des aides sont cumulables entre elles. Gardez à l’esprit que pour bénéficier d’aides financières, vous devez faire appel à des professionnels RGE lors de vos entretiens annuels.

Comment entretenir sa cuisinière à granulés ?

Un entretien minutieux et quotidien de votre cuisinière à granulés lui garantit une longévité et un rendement accru. Voici les gestes simples, mais nécessaires, à adopter :

  • Remplissez le réservoir à pellets régulièrement, généralement une fois par jour ;
  • Nettoyez régulièrement la vitre ;
  • Videz le tiroir à cendres et aspirez la chambre de combustion ainsi que le réservoir une fois par mois.
  • Côté cuisine : le four et les plaques de cuisson s’entretiennent de façon classique.

Ces manipulations ne prennent que quelques minutes et ne représentent aucune difficulté. Elles sont toujours à effectuer quand la cuisinière n’est pas en marche et est complètement refroidie. Chaque année, vous devrez également faire appel à un professionnel ou à une entreprise pour la révision de votre cuisinière à granulés. C’est une obligation légale. Cette intervention vise à décrasser les pièces principales de votre cuisinière, et à vérifier certains réglages afin de conserver un bon rendement toute l’année.

À l’instar des autres systèmes de chauffage au bois, tels que les cheminées ou les poêles à bûches, un ramonage doit être effectué deux fois par an.

La cuisnière à granulés : en bref

  1. Il existe deux grands types de cuisinière à granulés : “hydro” ou ”à air”. Ils possèdent chacun leurs avantages et inconvénients. Veillez donc à choisir celle qui vous correspond le mieux.

  2. L’utilisation d’un combustible tel que le granulé de bois réduit le bilan carbone de votre habitation. Le bois est plus écologique que le gaz ou le fioul.

  3. Prendre contact avec plusieurs entreprises afin de comparer les devis vous permet d’estimer au mieux le coût de votre projet et d’être sûr de payer le prix juste.

  4. Pour bénéficier des aides de l’État et des fournisseurs d’énergie, faites toujours appel à un professionnel RGE.

  5. L’entretien quotidien est relativement simple à effectuer soi-même.

Est-il possible d’utiliser des bûches dans une cuisinière à granulés ?

Oui, il existe des cuisinières mixtes, c'est-à-dire que l’on peut utiliser deux combustibles différents. Assurez-vous de la compatibilité de votre cuisinière avant d’y introduire un autre type de combustible.

Peut-on utiliser une cuisinière à granulés en été ?

Oui, il est tout à fait possible d’utiliser une cuisinière à granulés pendant les périodes chaudes de l’année. Attention cependant à choisir un modèle proposant une résistance électrique afin d’utiliser votre cuisinière à granulés en tant que four traditionnel.

Peut-on faire fonctionner une cuisinière à granulés sans électricité ?

Non, les cuisinières à granulés nécessitent un apport en électricité afin d’actionner la bougie d’allumage qui est à la base de la combustion.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous