Dossier ENGIE

Quitter le fioul pour le gaz naturel !

de lecture
Publié le , mis à jour le

Si vous utilisez encore le fioul domestique pour chauffer votre logement, il est peut-être temps pour vous d’ouvrir un compteur gaz afin d’avoir accès à un chauffage plus économique et écologique. En plus d’avoir une consommation plus responsable, le gaz naturel vous permet de mieux maîtriser votre budget. On vous donne les pistes pour remplacer votre système de chauffage au fioul !

Pourquoi faire enlever une chaudière fioul ?

Il y a plus d’une bonne raison de retirer votre ancienne chaudière au fioul ! Ce type de chauffage jouit en effet d’une mauvaise réputation pour plusieurs raisons : peu écologique, contraignant, prix onéreux et fluctuant, et bientôt interdit.

En effet, dans le but de lutter contre le réchauffement climatique et les émissions de CO2, le ministère de la Transition écologique a annoncé l’interdiction d’installer une chaudière au fioul neuve à compter de la mi-2022. Il est donc grand temps de remplacer votre vieille chaudière au fioul pour un modèle au gaz plus performant et respectueux de l’environnement. Réduisez jusqu’à - 90 % le coût de l’installation d’une nouvelle chaudière(1) en profitant d’une prime et d’aides financières de l'État et des fournisseurs d’énergie pour les ménages aux revenus modestes. Les économies sur votre facture d’énergie réalisées sur le long terme grâce à un chauffage plus performant contribuent également à amortir le prix de vos travaux et s’élèvent jusqu’à 50 %(1).

Une autre bonne raison de passer du fioul au gaz ? Augmentez la valeur et l’étiquette énergétique de votre habitation en modernisant ses équipements de chauffage. Si vous souhaitez un jour la vendre ou la mettre en location, c’est un véritable argument.

Rassurez-vous : vous pourrez toujours continuer d’utiliser votre chaudière au fioul et la faire réparer après la date de mise en application en 2022. Il sera aussi possible d’obtenir des dérogations selon la localisation de votre logement (zone rurale ou fortement isolée).

Le chauffage au fioul : un système fortement encadré par la loi

La cuve à fioul fait l’objet d’obligations définies par la loi et l’article 23 de l’arrêté du 1er juillet 2004. Celui-ci encadre les dispositions relatives aux manipulations des équipements au fioul (vidange, dégazage, neutralisation, comblement, nettoyage, enlèvement).

Retirer une chaudière fioul : combien ça coûte ?

Il y a certaines étapes à respecter lorsqu’on souhaite passer du fioul au gaz. La dépose d’une chaudière ainsi que la neutralisation et/ou l’enlèvement de la cuve de fioul doivent être impérativement confiées à un professionnel qualifié pour des raisons de sécurité. Dérivé du pétrole, le fioul est en effet un combustible très inflammable à manipuler avec précaution.

Retirer une chaudière à fioul implique avant tout de s’assurer que la cuve est bien vide. Celle-ci peut alors être complètement retirée ou neutralisée par dégazage ou remplissage. Le coup de la dépose varie donc en raison des options qui vous seront proposées. Le prix d’enlèvement d’une chaudière au fioul est généralement compris entre 500 et 1500 euros.

Des aides financières existent pour réduire la facture de dépose de votre ancienne chaudière à fioul comme MaPrimeRenov’. En 2021, les ménages aux ressources très modestes peuvent en effet profiter d’une prime de 1200 euros pour la dépose de leur cuve à fioul(2). C’est sans compter les économies d’énergie que vous allez réaliser sur le long terme en installant un système de chauffage au gaz qui amortissent l’investissement.

Recycler votre ancienne cuve à fioul : c’est possible !

Vous pouvez conserver et réhabiliter pour un autre usage votre cuve à fioul une fois les différentes étapes de nettoyage, dégazage et neutralisation effectuées par un professionnel. Il est en effet possible de la transformer en récupérateur d’eau de pluie. Selon l’état de votre cuve à fioul, certains petits travaux sont nécessaires comme l’application d’un revêtement en polyester et/ou d’une peinture époxy.

Économies d’énergie : installez une chaudière haute performance
Vous pouvez économisez jusqu’à 800€ chaque année
Jusqu'à 800€ / an

Quel est le coût de l’installation du chauffage au gaz ?

Passer du fioul au gaz a un coût qui se répartit en plusieurs pôles de dépense : les travaux de raccordement avec le réseau GRDF, l’achat de l’équipement de chauffage, soit votre future chaudière au gaz ou une pompe à chaleur, et son installation par un professionnel, le prix de l’ouverture d’un compteur de gaz.

Le prix du raccordement par GRDF dépend à la fois de l’usage du gaz (eau chaude sanitaire, chauffage uniquement ou cuisson) et de la proximité de votre maison avec le réseau de gaz GRDF. Selon les cas, le raccordement peut être gratuit, ou faire l’objet de frais de TVA réduits. C’est notamment le cas pour des travaux qui visent à améliorer la performance énergétique de votre habitation !

Le prix de l’ouverture de votre compteur de gaz est le même chez tous les fournisseurs de gaz en France. Il est fixé par GRDF. Pour un raccordement standard, comptez 18,26€ TTC.(3) Ce prix augmente selon certains cas, notamment si vous avez besoin d’une ouverture express dans des courts délais.

À condensation, hybrides, basse température ou écogénérateur, il existe ensuite de nombreux modèles de chaudières à gaz adaptées à la surface de votre logement et à différentes utilisations : chauffage de l’eau sanitaire et/ou du système de chauffage. Il est aussi possible de choisir une pompe à chaleur.

La fourchette de prix est large puisque certains types de chaudières sont disponibles aux environs de 500 euros et d’autres plus performants, comme la chaudière gaz à condensation ou basse température, peuvent atteindre jusqu’à 6000 euros.

Les aides de l’État pour passer du fioul au gaz

Pour diminuer le montant de vos travaux de rénovation énergétique, l’État, collectivités locales et les fournisseurs d’énergie proposent des aides financières, prime énergie et subventions comme MaPrimeRénov’, aides de l’Anah, CEE et dispositifs CEE coup de pouce chauffage.

La prime et ces aides sont accessibles sous certaines conditions (ressources et revenus, faire appel à un professionnel RGE ou types d’équipements). Le montant des primes et aides varie selon les revenus des ménages et peut aller, pour la prime coup de pouce, de 600 à 1200 euros pour les ménages les plus modestes. Profitez également de taux de TVA réduit.

Vérifiez toujours les conditions d’éligibilité. Ne signez aucun devis avant de savoir à quelles aides vous pouvez prétendre.

Le fioul : un allié des grandes surfaces

Le fioul domestique possède un excellent pouvoir calorifique qui contribue à créer une chaleur homogène et agréable sur une large surface et dans toutes les pièces d’une maison.

Un système de chauffage contraignant et peu pratique

Pour des raisons de stockage liées au volume de sa cuve, le fioul est un combustible qui nécessite de la place et un local adapté. Vous devez également remplir la cuve une à plusieurs fois par an selon sa capacité et votre consommation en chauffage.

Le fioul : un combustible polluant et peu économique

Le fioul est un dérivé du pétrole, une énergie fossile considérée comme une ressource épuisable. Il est en cela peu économique : son prix est indexé en fonction du baril de pétrole qui augmente. À cela s’ajoute le prix de son entretien annuel et de son acheminement. Aucune aide n’est disponible, même si vous installez une chaudière au fioul très haute performance énergétique (THPE). Peu écologique, le fioul est polluant : sa combustion émet des particules fines et des gaz à effet de serre (CO2). Il est également transporté jusqu’à chez vous par des camions équipés de citerne.

Vous l’aurez compris : les inconvénients d’une chaudière au fioul sont plus nombreux que ses avantages, d’où l’intérêt de passer à un autre système de chauffage. Dans une logique de transition énergétique, il convient de la remplacer par des équipements moins énergivores, plus durables et plus propres.

Qu’est-ce que le chauffage au gaz ?

Le chauffage au gaz utilise comme source d’énergie le gaz. Il ne s’agit pas du gaz propane disponible en bonbonne, mais du gaz naturel (anciennement du gaz de ville) qui est acheminé via le réseau GRDF. La combustion du gaz permet de produire de la chaleur qui est ensuite diffusée dans les pièces de votre logement par des émetteurs, vos radiateurs.

Avantages et inconvénients du chauffage au gaz

Pourquoi choisir de vous chauffer au gaz naturel ? Les bonnes raisons font légion :

Le gaz est une énergie renouvelable moins polluante et moins chère que le fioul. Il ne nécessite pas une grande place de stockage contrairement à la cuve de fioul, puisque l’énergie est directement utilisée par votre chaudière ou pompe à chaleur au gaz. Cette source d’énergie peut être couplée avec d’autres sources d’énergie renouvelables. En tant que client, choisir le gaz vous permet de bénéficier de nombreuses offres d’énergie chez les fournisseurs. Accédez à des équipements performants et connectés (thermostat notamment) grâce auxquels vous pouvez mieux gérer et piloter votre consommation. Côté confort thermique, le chauffage au gaz est réputé pour fournir une chaleur agréable et homogène. Il existe un vaste choix de types de chaudières au gaz et de pompe à chaleur alliant performance énergétique et économies (basse température, à condensation, éco-générateur).

Parmi les inconvénients de ce type de chauffage, on peut retenir le prix de son installation et le coût de l’entretien. Ensuite, bien que moins polluante que le fioul, la combustion du gaz a un impact écologique. Le prix du gaz est enfin soumis à des augmentations.

Quel entretien prévoir pour le chauffage au gaz ?

Un entretien régulier permet de prolonger la durée de vie de vos équipements de chauffage au gaz et de maintenir leur niveau de performance. L’entretien de votre chaudière au gaz doit obligatoirement être effectué par un professionnel tous les ans. Celui-ci doit ensuite vous remettre une attestation d’entretien.

Lors de l’installation de votre nouvelle chaudière au gaz, certains professionnels peuvent vous proposer un contrat de maintenance. Pour un meilleur suivi et une assistance optimale en cas de problème, il est généralement préférable de confier l’entretien de votre chaudière à son installateur.

Un conseil qui s’applique pour tout ? Demandez toujours plusieurs devis à différents professionnels. Lisez attentivement les conditions et options incluses ou supplémentaires dans votre contrat d’installation.

Il est enfin conseillé de changer sa chaudière tous les 15 à 20 ans pour un modèle plus performant.

Passer du fioul au gaz : on résume les étapes !

  1. Le fioul est un combustible polluant, peu économique et contraignant.

  2. Le chauffage au gaz permet de réaliser des économies et de diminuer l’empreinte carbone de votre logement.

  3. L’installation des chaudières à fioul neuves sera interdite à compter de la mi-2022.

  4. Le protocole de dépose d’une chaudière et d’une cuve à fioul doit être effectué par un professionnel.

  5. Le raccordement au réseau GRDF est nécessaire et son prix dépend de plusieurs facteurs des aides financières et une prime sont accessibles pour diminuer le montant de l’installation.

Pourquoi choisir le gaz naturel ?

Le gaz naturel a l’avantage d’être une source énergétique propre et économique. Les équipements fonctionnant au gaz naturel demandent un faible entretien et prennent également moins de place dans votre logement qu’une cuve grâce à leur raccordement direct au gaz de ville.

Gaz ou fioul, qui est le moins cher ?

En ce qui concerne le coût de l’installation, le prix d’une chaudière à gaz est moins élevé que pour une chaudière à fioul domestique. Quant au prix du gaz naturel, son coût est plus faible que celui du fioul, avec un montant qui s’élève à 8,63 € pour une consommation de 100 kWh, contre 10,25 € pour une consommation identique de fioul domestique(1).

Passer du fioul au gaz, combien ça coûte ?

Pour passer du fioul au gaz, il vous faudra dans un premier temps procéder à des démarches de nettoyage et de neutralisation de votre cuve de fioul, ce qui vous coûtera 500 € au minimum. Ajoutez à cela le prix du raccordement au gaz naturel de votre ville qui varie en fonction de l’adresse de votre logement, selon s’il est très éloigné ou non du réseau de gaz naturel. Ensuite, comptez entre 2500 € à 5000 € pour l’achat et l’installation d’une chaudière à gaz. Vous pouvez bénéficier d’aides financières pour vous accompagner dans le changement de votre ancienne chaudière à fioul, notamment de la prime coup de pouce.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous