Les démarches à réaliser pour un déménagement eau

de lecture
Publié le , mis à jour le

Lors d’un déménagement, l’eau est un élément que l’on peut avoir tendance à oublier ! Pourtant, c'est un élément important dont les procédures d’ouverture et de fermeture de compteurs vont différer en fonction de plusieurs paramètres : votre lieu de résidence et le type de logement que vous habitez (collectif, individuel). Suivez le guide ! 

Déménagement : l’ouverture d’un nouveau compteur d’eau

La date du déménagement approche ? Si vous souhaitez disposer de l’eau courante le jour de votre emménagement, vous devez anticiper les formalités d’ouverture de votre nouveau compteur d’eau, et ce dans les temps nécessaires.

Voici les démarches à accomplir pour ouvrir un nouveau compteur d’eau en fonction de votre type de logement.

Vous emménagez dans un immeuble

Là, tout va dépendre des équipements du logement…

  • Vous disposez d’un compteur d'eau collectif : C’est le cas de figure le plus simple et le plus rapide car… vous n’aurez pas de démarche particulière à accomplir pour l’ouverture d’un compteur ! Que vous soyez locataire ou propriétaire de votre logement, c’est le syndicat de copropriété qui gère les factures. Les compteurs d’eau collectifs ne sont généralement pas fermés. La seule chose que vous aurez à faire en entrant dans les lieux, c’est de relever le compteur pour éviter tout litige avec l’ancien occupant au sujet des factures et paiements.
  •  
  • Vous disposez d’un compteur à eau individuel : Dans le cadre de la loi sur la transition énergétique, le code de la construction oblige désormais les bâtiments à usage collectif construits après le 1er novembre 2007 à s’équiper de compteurs individuels ou de compteurs divisionnaires. Le but ? Que les factures d’eau adressées à chaque occupant reflètent leur consommation réelle. Si vous êtes dans ce cas, vous devez souscrire un contrat individuel.

Vous emménagez dans une maison

En tant qu’occupant d’un logement individuel, vous disposez de votre propre compteur d’eau. À ce titre, c’est à vous de souscrire un abonnement auprès de votre commune ou de l’organisme privé qui assure le service de distribution d’eau sur votre territoire. Pour être bien sûr de bénéficier de l’eau courante, mieux vaut effectuer ces formalités une quinzaine de jours avant votre déménagement.

Déménagement : la fermeture de son ancien compteur d’eau

Vous déménagez bientôt ? Vous devez vous assurer que votre abonnement à l’eau sera clôturé rapidement après votre départ. La démarche de résiliation dépend du type de logement que vous vous apprêtez à quitter…

Si vous habitez dans un logement collectif

Vous n’aurez qu’à avertir le syndicat de copropriété de votre départ. C’est généralement cette collectivité qui reçoit les factures d’eau et qui, ensuite, en répartit les frais aux différents occupants de l’immeuble.

Si vous bénéficiez d’un compteur individuel, en revanche, vous devrez engager vous-même la procédure de résiliation de votre contrat. Pensez à noter le relevé au moment de l’état des lieux de sortie pour ne pas avoir à assumer les consommations des habitants qui vous succèderont.

Si vous habitez dans un logement individuel

C’est à vous d’initier la démarche de résiliation de votre abonnement à l’eau auprès de l’organisme qui vous fournit depuis le début de votre contrat. Pour respecter les délais impartis, vous devez effectuer cette formalité – en ligne ou par courrier – au minimum deux semaines avant de quitter votre logement.

À cette occasion, pensez à communiquer votre nouvelle adresse afin qu’une facture de clôture vous soit directement adressée. Une fois réglée, cette facture scellera définitivement la fin de votre contrat avec ce fournisseur.

Qui contacter pour souscrire un abonnement ?

En France, ce sont les collectivités locales qui assurent la gestion des services de l’eau. Mais elles peuvent décider de confier cette charge à une entreprise privée dans le cadre d’une délégation de service public.

Contrairement à l’électricité ou au gaz, vous ne pourrez pas choisir entre différents prestataires puisqu’un seul fournisseur assure généralement la distribution de l’eau sur l’ensemble d’une commune, voire d’un territoire.

Pour savoir auprès de quel organisme vous devez vous adresser pour souscrire un abonnement à l’eau, contactez directement votre mairie.

Abonnement à l’eau : les documents à fournir

Pour souscrire votre nouveau contrat au plus vite, vous devez réunir les pièces et les informations suivantes :

  • la date de votre emménagement ;
  • l’adresse exacte du logement ;
  • le nom et/ou la référence client de l’ancien occupant si possible ;
  • le relevé du compteur d’eau ;
  • un relevé d’identité bancaire.

Et si l’accès à l’eau est fermé lors de l’emménagement ?

Il est assez rare aujourd’hui que les compteurs d’eau fassent l’objet d’une coupure. Néanmoins, ce type de situation peut survenir lorsque le logement reste inoccupé pendant une longue période car cela permet de limiter le risque de fuites ou de dégradation de l’équipement.

Mais, la remise en service d’un compteur fermé est moins simple que la seule signature d’un contrat sans coupure de l’accès à l’eau. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle requiert l’intervention d’un technicien envoyé par votre prestataire. Or, cette programmation peut prendre du temps. C’est la raison pour laquelle il est recommandé de s’y prendre suffisamment à l’avance. Toutefois, la plupart des fournisseurs proposent des interventions en urgence en contrepartie d’un surcoût financier.

Combien coûte un abonnement d’eau ?

Vous avez sûrement déjà dû jeter un coup d’œil à votre facture d’eau et vous rendre compte de sa complexité.

Si l’eau est une ressource naturelle théoriquement gratuite, son traitement, son assainissement ou encore son transport, en revanche, coûtent cher. Ce sont ces différents postes de dépenses que vous retrouvez, en partie, dans le détail de votre facturation en plus de vos consommations personnelles.

C’est donc pour cette raison que les factures d’eau sont divisées en deux parts :

  • la part fixe ou l’abonnement eau : il s’agit de la part forfaitaire à laquelle tous les usagers sont soumis. Cette part varie d’une commune à l’autre en fonction de nombreux paramètres ;
  • la part variable : elle correspond à votre consommation qui est calculée à partir du relevé annuel de votre compteur d’eau.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous