Tous nos conseils sur le gaz naturel

Le gaz de charbon : un gaz délaissé qui pourrait revenir sur le devant de la scène

Publié le

Tags de l'article

Le gaz de charbon, également appelé gaz de houille, est constitué du méthane naturellement présent dans les gisements de charbon. On vous aide à mieux connaître cette source d’énergie naturelle, exploitée jusqu’en 1970 et qui connait, depuis 2010, un regain d’intérêt.

Formé par la décomposition de matières organiques présentes dans le charbon

Gaz Ajust : prix fixe, révisable à la baisse !

Bénéficiez d'un prix du kWh fixe ajustable à la baisse pendant 3 ans !

Qu’est-ce que le gaz de charbon ?

Le gaz de charbon, également appelé gaz de houille, est un gaz contenu naturellement dans certains gisements de charbon. Formé par la décomposition de matières organiques présentes dans le charbon, il est constitué presque uniquement de méthane, mais peut aussi contenir, en moindre quantité, de l’éthane, de l’azote et du CO2.

Le gaz de charbon a été découvert aux alentours de 1800. En France, on l’a exploité jusque dans les années 1970 en tant que gaz de ville. Il a alors été remplacé par le gaz naturel, plus sûr et plus efficace, avant de connaître un regain d’intérêt dans les années 2010 comme possible alternative au gaz de schiste.

Les ressources mondiales de gaz de charbon sont situées pour 80 % au Canada, en Russie et en Chine. En France, les principaux gisements connus se situent dans le bassin du Nord et du Pas-de-Calais et en Lorraine, où de nouvelles expérimentations sont menées depuis 2013.

Gaz de houille et gaz de schiste : quelles différences ?

Ces gaz ne se différencient pas par leur composition : ils sont tous les deux principalement composés de méthane et sont appelés gaz « non-conventionnels » car ils exigent, du fait de leur localisation, des techniques de production particulières. Ce sont ces techniques d’extraction qui diffèrent entre gaz de charbon et gaz de schiste.

Le gaz de houille, ou gaz de charbon, est présent dans les veines de la roche. Quand il s’est libéré du charbon, on peut l’appeler gaz de mine, ou « grisou » dont les explosions, souvent mortelles, étaient si redoutées des mineurs. Le gaz de charbon peut être extrait de la roche par simple dépressurisation.

Quant au gaz de schiste, son exploitation nécessite des fracturations hydrauliques afin de fissurer la roche. Cette technique est interdite en France à l’heure actuelle car très polluante.

Les propriétés physiques du gaz de charbon

Le gaz de charbon est classé dans la famille des gaz de roche-mère. Cela signifie qu’il a été absorbé par la roche (des charbons bitumeux et de l’anthracite essentiellement).

Le gaz de charbon contient très peu, voire pas du tout, d’hydrocarbures lourds. Composé jusqu’à 99,5 % de méthane, il est incolore, inodore et plus léger que l’air.

Pour libérer le gaz contenu dans le charbon, il est nécessaire de réduire la pression à l’intérieur de la roche en pompant l’eau qu’elle contient. Le gaz de charbon ainsi obtenu est ensuite recompressé.

Quelles sont les utilisations du gaz de charbon ?

Le gaz de charbon possède la particularité d’être produit localement en France. Il peut donc être exploité et directement réinjecté dans le réseau de gaz naturel. Il peut ainsi constituer une source d’énergie au quotidien pour les foyers français. On estime que les ressources présentes sous le sol français sont suffisantes pour alimenter le pays en gaz pendant cinq à dix ans.