Les types d'électricité

Quel est le mix énergétique en France ?

Mis à jour le

Quel est le mix énergétique en France ?

Depuis quelques années, la France s’engage dans une véritable transition énergétique. Pour atteindre cet objectif, le mix énergétique français intègre de plus en plus d’énergies renouvelables pour produire de l’électricité, tandis que la part de nucléaire tend à se réduire. Mais qu’est-ce qu’un mix énergétique exactement ? Quelles sont les sources d’énergie les plus utilisées en France ? Comment cela va-t-il évoluer ?

À quels enjeux répond le mix énergétique ?

L’électricité en France n’est pas produite par une seule source d’énergie, mais par plusieurs, telles que le nucléaire, l’hydraulique ou encore l’éolien, et ce, dans des proportions variant d’une année à l’autre. C’est ce qu’on appelle le mix énergétique. Chaque territoire définit son propre mix énergétique, selon ses ressources, sa géographie, son climat ou encore son histoire. Le mix énergétique permet de ne pas être dépendant d’une seule source d’énergie pour la production de l’électricité. En France, plusieurs sources composent le mix énergétique, comme le nucléaire, le pétrole, le gaz naturel, la biomasse, le solaire… Cependant, les objectifs du gouvernement sont les mêmes depuis plusieurs années : privilégier les énergies renouvelables afin de réduire notre impact sur l’environnement. Le mix énergétique français a donc beaucoup évolué et les énergies fossiles, comme le pétrole et l’énergie nucléaire sont de moins en moins utilisées. Cette tendance s’est renforcée après l’ouverture des marchés de l’électricité et du gaz en 2007 ; les nouveaux acteurs misant beaucoup sur l’électricité verte.

Installer des panneaux solaires
d'économies sur votre facture d'électricité
Jusqu'à 750€TTC (1)


Quelles sont les principales sources d’énergie consommées en France ?

Aujourd’hui, la production d’électricité en France repose encore beaucoup sur l’énergie nucléaire. D’après le Réseau de Transport d’Électricité (RTE), les 58 réacteurs nucléaires représentent 47,5% du parc installé en France. Ils ont permis de produire 63 130 MW en 2018, soit 71,7% de l’électricité consommée. Du côté des énergies fossiles ‒ charbon, fioul ou encore gaz ‒, on note une réelle baisse de la production qui ne représente plus que 14% du parc installé. Face à ce recul, les énergies renouvelables se développent considérablement, en particulier l’hydraulique qui a produit 12,4% de l’électricité en 2018, soit une hausse de plus 25% par rapport à l’année précédente, d’après RTE. Les énergies éoliennes et solaires ne sont pas en reste. Elles représentent aujourd’hui 5,1% et 1,9% du mix énergétique français, avec des augmentations respectives de 15,3% et 11,3%. Enfin, les bioénergies gagnent peu à peu du terrain. Elles représentaient 1,8% de la production en 2018.

 

Quelles sont les perspectives, notamment concernant le nucléaire ?

Aujourd’hui, le gouvernement français nourrit des objectifs ambitieux quant à son mix énergétique. Il prévoit une production d’électricité par les énergies renouvelables bien plus importante. Par exemple, un de ses objectifs est de voir l’éolien, le solaire, l’hydraulique et les bioénergies composer 32% de son mix énergétique en 2030(1). Certaines régions françaises, comme la région Auvergne-Rhône-Alpes et l’Occitanie, prennent déjà de l’avance : leur taux de production électrique par les énergies renouvelables atteignant aujourd’hui les 40%(2). Le développement des énergies renouvelables a plusieurs visées, dont celle de réduire rapidement l’émission de CO2, ou gaz à effet de serre. C’est pourquoi il est prévu de réduire de 30 % l’utilisation des énergies fossiles d’ici 2030. L'autre finalité de l'augmentation des énergies renouvelables dans le mix énergétique français est de diminuer peu à peu l’énergie nucléaire pour s'en affranchir définitivement dans les prochaines années. Ainsi, une première étape vise à réduire la part du nucléaire de 70% à 50% dans la production d’électricité en 2025. À terme, l’énergie nucléaire devrait être remplacée par des sources d’énergies renouvelables. De nombreux dispositifs et des lois ont été mis en place pour rendre tous ces changements possibles et encourager le développement durable, comme la Loi relative à la Transition Energétique pour la Croissance Verte.

Dites « J’agis avec ENGIE » !(3)

«ENGIE vous aide à agir pour améliorer votre quotidien et pour limiter votre impact sur l’environnement. Retrouvez sur notre site de nouveaux conseils et des éco-gestes» 

J'agis avec ENGIE

(1)https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/ministere-transition-ecologique-et-solidaire-daction

(2)https://www.rte-france.com/sites/default/files/essentiel_occitanie.pdf

(3)J’agis avec ENGIE :

1er fournisseur d’électricité verte : Pour les particuliers (sites résidentiels) en offres à prix de marché d’électricité verte en France métropolitaine, hors Corse (novembre 2017).

1er fournisseur de gaz naturel en France : Pour les particuliers (sites résidentiels) en offres de gaz naturel à prix de marché en France métropolitaine hors Corse, au 31/12/2017. Observatoire de la Commission de régulation de l’énergie 4eme trimestre 2017.

Electricité verte : Pour tout nouveau contrat d’électricité souscrit par un client particulier, ENGIE achète l’équivalent de la quantité d’électricité consommée par le client en Garantie(s) d'Origine émise(s) par des producteurs d'énergie renouvelable. Une Garantie d'Origine certifie que de l’électricité a été produite à partir d'une source d'énergie renouvelable et injectée sur le réseau électrique.