Climatisation réversible : protégez votre confort !
Climatiseur

Climatisation maison et appartement : choisir une puissance adaptée à vos besoins

Mis à jour le

Puissance de climatisation en maison ou appartement

La puissance de l’appareil fait partie des critères de choix d’une climatisation de maison ou d'appartement. Elle doit être déterminée selon deux grands facteurs : la surface à rafraîchir, et la pièce où il sera installé. La puissance du climatiseur vous permet également d’estimer le coût de fonctionnement de l’appareil, et le montant de votre facture d’énergie.

L’importance de choisir la bonne puissance pour sa climatisation de maison ou d'appartement

Choisir une puissance de climatisation adaptée à ses besoins est tout simplement une question d’efficacité et de gestion des coûts. Une puissance trop faible ne vous offrira en effet pas le confort thermique espéré, et vous poussera à sélectionner une température plus basse, avec une ventilation au maximum, tandis qu’une puissance trop importante augmentera inutilement votre facture d’énergie. Pour les climatiseurs réversibles, la même situation se reproduirait également en hiver, entraînant ainsi une surconsommation tout au long de l’année.

Au contraire, si la climatisation de la maison est dotée d’une puissance soigneusement calculée, ce sont des économies d’énergie qui sont à la clef. Les systèmes réversibles se révèlent les plus économes, en particulier les appareils dotés de la technologie Inverter. Celle-ci permet un fonctionnement en continu du climatiseur, ce qui assure une température bien stable à l’intérieur, et évite les pics de consommation liés au redémarrage récurrent de l’appareil lorsque ses capteurs indiquent que la température demandée n’est plus atteinte. Avec un tel appareil Inverter, performant et bien dimensionné, les économies d’énergie peuvent ainsi monter jusqu’à 30 %(1).

Les calculs de puissance, pour connaître le coût de consommation de son climatiseur

Pour évaluer le coût de la consommation de votre climatiseur, il faut commencer par sélectionner les données significatives. Ainsi, ce n’est pas la puissance de l’appareil qui importe, mais celle de son compresseur. C’est donc elle qui doit entrer dans vos calculs. Vous pouvez la retrouver dans la notice d’utilisation, ou demander les caractéristiques techniques du produit à l’artisan qui en fera l’installation. Il ne reste plus ensuite qu’à multiplier la puissance du compresseur par le coût du kilowattheure, qui dépend du forfait pour lequel vous avez opté chez votre fournisseur d’énergie.

qu'est-ce qu'un kilowattheur ?

Pour estimer quelle sera la consommation de votre climatisation sur toute la saison, il faut ensuite bien comprendre la notion de kilowattheure. 1 kWh signifie qu’une puissance de 1 kilowatt (ou 1 000 watts) est utilisée pendant une heure. Un climatiseur de maison de 3 000 W consommera donc en théorie 3 000 watts par heure, à multiplier par le tarif de l’électricité dont vous bénéficiez, et le temps d’utilisation de la clim.

i Qu’est-ce que le BTU ?

La puissance d’un climatiseur est souvent exprimée en BTU. Il s’agit d’une unité anglaise qui se convertit aisément en kilowatts en divisant par 3 415 le nombre de BTU. Il peut être utile de savoir que la présence de chaque fenêtre dans une pièce requiert une puissance de 1 000 BTU supplémentaire pour le climatiseur.

Le calcul de la puissance d’une clim et de sa consommation ne permet cependant d’obtenir qu’une estimation, car la consommation réelle d’un appareil dépend dans les faits de nombreux facteurs, tels que :

  • la classe énergétique, qui précise le rapport entre puissance et quantité d’énergie nécessaire au fonctionnement ;
  • la température demandée : plus elle s’éloigne de la température extérieure, plus le climatiseur va devoir travailler pour l’atteindre ;
  • le SCOP de la clim et le SEER : plus il est élevé, plus le climatiseur restitue d’énergie pour une même quantité d’énergie consommée au départ.

Si les caractéristiques techniques de l’appareil jouent donc un rôle important, la manière dont vous gérez sa température et sa durée de fonctionnement fait également varier sa consommation. Le calcul de puissance d’une climatisation est valable pour la production de froid comme la production de chaud : il n’y a donc pas besoin de procéder à des estimations supplémentaires pour couvrir les besoins en chauffage, dans le cas des climatisations réversibles.

i Zoom sur le SCOP et le SEER d’un climatiseur

Coefficient de Performance Saisonnier, le SCOP indique la puissance restituée par unité de puissance consommée en mode chaud, et le SEER (ratio d’efficacité saisonnière pour le rafraîchissement/refroidissement) en mode froid (pour une clim réversible).

Par exemple, un coefficient de 4,2 signifie que pour 1 kW consommé, l’appareil en restitue 4,2. Un seul kilowatt vous sera donc facturé, mais vous profitez de plus du quadruple à l’intérieur de chez vous.

Ce coefficient est un indice incontournable de la performance d’un climatiseur, et donne une idée réaliste de son efficacité énergétique, tout aussi importante que la puissance de l’appareil lui-même

Comment bien choisir la climatisation d'une maison ou d'un appartement

Qu’on cherche à climatiser sa maison ou son appartement, quelques grands principes sont à prendre en compte pour s’assurer de choisir une clim à la puissance adaptée. On fera ainsi attention :

  • au volume des pièces à climatiser : en général, plus il est important, plus l’appareil doit être puissant ;
  • à la configuration des pièces concernées : mieux vaut parfois installer deux petites unités qu’une seule très puissante ;
  • à la qualité de l’isolation du bâtiment : un logement BBC aura besoin d’une clim moins puissante qu’une ancienne maison non rénovée ;
  • au nombre d’ouvertures de la pièce, qui constituent autant de « faiblesses » dans son isolation ;
  • au nombre d’occupants du logement : la chaleur humaine, ça compte !

Si votre projet de climatisation ne concerne qu’une seule pièce, vous pouvez tout à fait estimer vous-même la puissance nécessaire. En revanche, si vous comptez climatiser plusieurs pièces et opter pour un système multisplit, il est recommandé de passer par un professionnel, car les paramètres à prendre en compte se multiplient et se complexifient. Il pourra en outre effectuer un bilan thermique.

Outre ces éléments, maison et appartement ont ensuite des caractéristiques spécifiques qu’il convient de bien appréhender afin d’installer une clim efficace.

Climatisation pour une maison individuelle

Si vous êtes propriétaire, vous pouvez installer une clim pour maison comme bon vous semble à l’intérieur de chez vous. Pour l’unité extérieure, il faut tout de même veiller à ce qu’elle ne gêne pas les voisins d’un point de vue phonique autant qu’esthétique, et penser à faire une déclaration préalable de travaux auprès de votre mairie. En effet, l’installation d’une unité extérieure engendre une modification de l’aspect de la maison. Si vous êtes locataire, l’accord du propriétaire est indispensable avant de procéder à l’installation d’un système de climatisation fixe.

Climatiser un appartement

La mise en place d’une climatisation dans un appartement doit être acceptée au cours d’une assemblée générale, dans le cas où le logement fait partie d’une copropriété. L’installation en façade de l’unité extérieure est cependant souvent interdite par le règlement de copropriété, ce qui peut rendre compliquée l’installation d’une climatisation dans un appartement sans balcon. Dans ce cas, l’achat d’une clim mobile ou monobloc peut constituer la seule solution. Les nuisances sonores créées par l’unité extérieure d’un système split peuvent être importantes en appartement pour les voisins, dont vous êtes irrémédiablement très proche. Vous pouvez limiter les dégâts en installant des écrans acoustiques, ou, si vous êtes au dernier étage, en posant le climatiseur sur le toit.

Climatisation réversible
Été comme hiver, protégez votre confort des aléas météo

Puissance selon la pièce et la surface : les grands repères

Afin d’y voir plus clair dans le choix de son climatiseur et sa puissance, il est tout de même possible de se fonder sur quelques grandes lignes, à moduler ensuite en fonction de sa situation particulière.

Que vous souhaitez climatiser 100m2 ou 30m2, vous pouvez vous référer à ce tableau pour avoir les bases du rapport entre puissance et consommation de l’appareil, et surface de la pièce (pour une hauteur sous plafond standard de 2,40 m)(2) :

Puissance minimum (en W)

Coût par heure (en euros)

Surface (en m2)

3000

0,45

30

4000

0,60

40

5000

0,75

50

7000

1,05

70

10 000

1,50

100

12 000

1,80

120

La puissance nécessaire d’un appareil est en outre à moduler en fonction de la pièce que vous comptez climatiser. La pièce de vie est souvent la plus grande, et celle où on se réunit le plus souvent en famille. Il est donc important de ne pas la sous-dimensionner.

Dans la chambre, une température agréable favorise le sommeil. Elle est cependant une pièce essentiellement dédiée à accueillir une ou deux personnes seulement, et pour un temps calme. Pour une chambre d’environ 12 m2, un climatiseur de 1 500 W devrait donc suffire largement.

i Bon à savoir

Il n’est souvent pas nécessaire de climatiser les autres pièces de la maison. Dans la cuisine, la chaleur produite par les éléments de cuisson et le réfrigérateur demanderaient un climatiseur à la puissance surdimensionnée : mieux vaut préparer le repas dans la cuisine, et le savourer dans la pièce de vie. Les couloirs et autres pièces annexes ne sont quant à eux que des lieux de passage, où il n’est pas utile d’entretenir une température fraîche.