Prolongez la durée de vie de votre chaudière

Dossier ENGIE

Remplacement d’une chaudière fioul par une chaudière à granulés : combien ça coûte ?

de lecture

Publié le , mis à jour le

Votre chaudière à fioul est vieillissante et vous cherchez une alternative pour son remplacement ? ENGIE vous présente les coûts d’un changement vers une chaudière à pellets. 

En zone rurale, de nombreux foyers sont encore équipés d’une chaudière au fioul (aussi appelé par son terme Anglais fuel) pour se chauffer. Or, selon l’ADEME, ce combustible de chauffage est le plus émetteur de gaz à effet de serre(1). Sans compter qu’en raison de sa dépendance au cours du pétrole, les prix ont tendance à beaucoup fluctuer. Par conséquent, le gouvernement français souhaite sortir les foyers français du fioul. C’est pour cette raison que depuis le 1er juillet 2022, il est interdit d'installer une nouvelle chaudière au fioul chez soi. 

Votre équipement au fioul vieillit ? Si vous cherchez une alternative, la chaudière à granulés s’impose comme une solution intéressante : elle présente d’excellents rendements (jusqu’à 90%) et utilise le combustible le plus accessible du marché. Mais combien allez-vous dépenser pour transformer une chaudière fioul en une chaudière à bois ? ENGIE vous aide à y voir plus clair dans cet article.

Changer votre chaudière fioul
Optez pour des solutions plus économes et plus écologiques !
test

Remplacement d’une chaudière à fioul par une chaudière à granulés : les travaux nécessaires

Remplacer une chaudière fuel par une chaudière à granulés a un grand avantage : celui de pouvoir capitaliser sur votre système de chauffage central actuel (réseau hydraulique et radiateurs). Toutefois, certains travaux vont être nécessaires pour opérer ce remplacement : 

  1. La dépose de votre ancienne chaudière à fioul et de sa cuve de stockage ;
  2. Les travaux d’installation de la chaudière à granulés (appelés aussi pellets) :  
  • La mise en place de la chaudière à pellets en elle-même, qui peut s’installer à l'endroit de votre ancienne chaudière ;

  • La mise en place du réservoir à pellets accolé à la chaudière ; 

  • Le raccordement de votre nouvelle chaudière au système de stockage des granulés (réservoir accolé ou silo) ; 

  • Les travaux de ventilation de la chaufferie ;

  • Le raccordement de votre chaudière à pellet à la fumisterie (le système permettant l’évacuation des fumées) ;

  • La pose du module hydraulique permettant le raccordement au circuit d’eau chaude fermé servant à alimenter les radiateurs ;

  • La pose d’une sonde de régulation, indiquant la température extérieure pour que la chaudière adapte la température de départ ;

  • Les divers raccordements électriques ; 

  • Les réglages de la chaudière par votre artisan.

Certains travaux optionnels peuvent également être envisagés. Vous pouvez par exemple demander à poser un ballon tampon pour augmenter le volume d’eau chaude disponible. Ce dernier évite à la chaudière de se remettre systématiquement en marche lorsqu’il y a une demande de chauffage. Il augmente ainsi la durée de vie de votre matériel.

Il est également possible d’installer un réservoir d’eau chaude sanitaire (qui peut être couplé au ballon tampon) en remplacement d’un chauffe-eau électrique par exemple.

Pour alimenter le réservoir accolé à la chaudière à granulés (affichant une autonomie d’une semaine environ), vous pouvez opter pour l'installation d’un silo. Ce dernier peut contenir jusqu’à plusieurs tonnes de granulés et limite grandement les opérations de manutention. En revanche, la pose d’un silo demande de la place. Elle engendre par ailleurs des coûts supplémentaires à l’installation. 

Enfin, pour mieux réguler le niveau de chauffage en fonction des besoins réels, il est recommandé (mais non obligatoire) de faire poser un système de thermostat programmable à l’intérieur de la maison.

Combien coûte une chaudière à granulés ?

Il est important de savoir qu’une chaudière à granulés est plus coûteuse à l’achat qu’une chaudière à énergie fossile (gaz ou fioul). Comptez ainsi entre 2 000 et 15 000 € pour le matériel.

Toutefois, il faut noter que cet effort financier important au démarrage peut être amorti dans un délai de 6 à 8 ans. En effet, les rendements d’une chaudière à pellets peuvent grimper jusqu’à 90%. Selon l’ADEME, l’économie peut atteindre jusqu’à 20% sur vos consommations de chauffage par rapport à une chaudière au fioul traditionnelle.

De plus, le bois est le combustible le moins cher du marché. Selon votre maison et vos usages, vous aurez besoin de 2 à 3 tonnes de pellets par an, soit entre 600 et 900 euros de combustible par an. À titre de comparaison, 1000 litres de fioul livré chez à domicile coûtaient 1 660,61 € en juillet 2022(1).

Par ailleurs, le subventionnement généreux des autorités publiques permet d’alléger la note. Regardons donc dans le détail combien coûte une chaudière à granulés.

Les pellets : un combustible dont le prix varie moins

Le prix des pellets est plutôt stable dans le temps, en raison du caractère local de l'approvisionnement en matière première. Bien que des fluctuations existent, elles sont donc plus rares et de moindre amplitude que dans le cas du fioul.

Prix des chaudières à granulés : les facteurs à prendre en compte

D’une chaudière à granulés à une autre, les écarts de prix peuvent être très importants. En effet, de nombreux critères déterminent le prix de votre équipement :  

  • La marque ;

  • Le modèle ;

  • Le rendement ;

  • La technologie (à condensation ou non) ;

  • Le dimensionnement : la puissance dépend de la superficie à chauffer, du nombre de radiateurs, de l’utilisation (en complément d’une autre source de chauffage, comme un insert / pour la production d’eau chaude sanitaire en plus de la production de chauffage), de la qualité de l’isolation, de la zone géographique de l’habitation ;

  • La qualité de la régulation ;

  • La compacité ; 

  • La taille du réservoir ;

  • La présence où non d’un silo ;

  • La production ou non d’eau chaude sanitaire avec un ballon d’eau chaude ;

  • Les options et équipement (présence ou non d’un compacteur de cendres par exemple ; présence ou non d’un système d’optimisation du nettoyage) ;

Prix moyen des chaudières à granulés

Pour mieux rendre compte de ces variations de prix, ENGIE vous propose ce tableau récapitulatif. Vous y trouverez le prix d’une chaudière à pellets en fonction du type d’habitat (surface), de l’isolation et des usages (présence ou non d’un système d’eau chaude sanitaire).

Type de maison 

Puissance conseillée 

Prix moyen de la chaudière seule en HT hors pose*

Maison 150 m² isolation moyenne (sans production ECS)

16 kW

entre 6 000 € et 9 300 €

Maison de 150 m² isolation mauvaise (sans production ECS)

20 kW

entre 8 000 € et 10 000 € 

Maison de 150 m² isolation moyenne, avec système de production d’ECS

20 kW

entre 9 000 € et 12 000 €

* prix moyens constatés en points de vente

Remplacement d’une chaudière à fuel par une chaudière à pellet : quel budget au total?

Le prix d’achat d’une chaudière à granulés n’est qu’une partie de l’investissement à réaliser pour remplacer une chaudière à fioul. Vous devez également, pour estimer la somme totale à débourser, comptabiliser les travaux. 

En moyenne, le coût total d’un projet d’installation par un professionnel (pose comprise) est estimé entre 12 000 et 25 000 € TTC, hors aides financières.

Mais attention ! Ce sont de simples ordres de grandeur. Pour évaluer le prix des travaux en fonction de votre projet, n’hésitez pas à demander des devis à au moins trois professionnels. Vous aurez ainsi assez d’éléments pour comparer. Prenez soin de choisir des professionnels qualifiés RGE qualibois « module eau ». Ils ont été spécifiquement formés sur l’installation des chaudières à granulés. De plus, leur intervention est indispensable pour bénéficier des nombreuses aides disponibles.

Quelles aides pour le remplacement d’une chaudière fuel par une chaudière à granulés ?

Comme vous le savez, les granulés sont composés de bois : il s’agit donc d’une source de chauffage locale et renouvelable. C’est pourquoi l’installation d’une chaudière à pellets entre dans le cadre de la transition énergétique et est encouragée par les pouvoirs publics. 

Ainsi, trois aides financières et des subventions sont accessibles pour vous doter de ce système de chauffage : 

  • MaPrimeRenov’ : sans condition de ressource, le montant est cependant variable selon les revenus de votre foyer ;

  • Les dispositifs du CEE : à solliciter auprès des fournisseurs d’énergie notamment ENGIE ;

  • La TVA à 5,5%.

Sachez que vous êtes peut-être également éligible à l’éco-prêt à taux zéro pour financer vos travaux.

Remplacement d’une chaudière au fioul : quelles alternatives à la chaudière à pellets ?

Vous n’êtes pas encore sûr de remplacer votre ancienne chaudière au fuel par un système de chauffage à granulés. Voici d’autres solutions à envisager. 

La PAC air-eau

Capitalisant elle aussi sur votre réseau hydraulique fermé et vos radiateurs à eau actuels, la PAC extrait les calories contenues dans l’air et transmet la chaleur à l’eau de chauffage grâce à un fluide frigorigène.

La pompe à chaleur (ou PAC) air-eau peut être une option particulièrement adaptée, sous certaines conditions. Pour apprécier tous les bénéfices d’une PAC, il est en effet préférable de : 

  • Habiter dans le sud et/ou en zones tempérées ;

  • Habiter dans une maison relativement bien isolée ;

  • Habiter dans une maison aux volumes plutôt restreints ;

  • Habiter dans un endroit où la fourniture en électricité est de qualité (dans le cas contraire, le fonctionnement et la durabilité de la PAC peuvent s’en ressentir).

Attention, vous devrez peut-être augmenter la puissance de votre compteur électrique pour installer une PAC air-eau. Cela aura une incidence sur la partie abonnement de votre contrat de fourniture d’électricité.

La chaudière à gaz à condensation 

Alternative moins chère à l’achat que la chaudière à pellets et PAC air-eau, la chaudière gaz à condensation est toutefois moins durable et moins rentable à l’usage pour remplacer le fioul. Elle fait en effet appel à une énergie fossile, le gaz, dont les cours peuvent être volatiles.

De plus, en zone rurale, vous êtes le plus souvent situé hors du réseau de gaz naturel. Vous devrez de ce fait installer une citerne de gaz propane pour passer du fioul ou gaz.

Le prix d'un remplacement d'une chaudière fioul par une chaudiere à granulés : en bref

  1. Le remplacement d’une chaudière au fioul par une chaudière à granulés permet de capitaliser sur l’existant système de chauffage central de votre maison. En revanche, des travaux plutôt importants sont à prévoir entre la dépose de la chaudière et de la cuve à fuel, la pose de la chaudière à granulés et éventuellement d’un stockage annexe, ainsi que les divers raccordements nécessaires au bon fonctionnement du système.

  2. Se chauffer avec une chaudière à granulés demande un investissement de départ important : il faut compter entre 2 000 et 15 000 € pour la chaudière elle-même. Un projet d’installation peut s’élever entre 12 000 et 25 000 € TTC.

  3. Si le coût initial est élevé, le combustible est en revanche bien meilleur marché que le fioul, ce qui permet généralement d’amortir les travaux en 6 à 8 ans.

  4. De plus, des aides financières non négligeables peuvent alléger la facture : l'installation d’une chaudière à granulés est éligible à MaPrimeRenov, les CEE, la TVA à 5,5% et l’éco-prêt à taux zéro.

  5. Des alternatives existent pour remplacer une chaudière au fuel : une PAC air-eau peut être envisagée par exemple.

Quels risques à mal dimensionner une chaudière à granulés ?

Une chaudière à granulés sous-dimensionnée devra fonctionner en sur-régime pour produire suffisamment de chaleur : en plus du manque de confort, vous risquez une usure prématurée de votre matériel. Sur-dimensionnée, elle fonctionnera en sous-régime : ses rendements seront grevés. 

Pour être sûr de tirer le maximum du potentiel de votre chaudière à granulés, faites appel à un artisan qualifié RGE qualibois.

La chaudière à granulés est-elle écologique ?

Si une chaudière à granulés émet du CO2 lors de la combustion (33 g de carbone par kWh de chaleur utile produite), c’est bien moins que l’électricité (180 g de CO2/kWh) et les combustibles fossiles (220 g de CO2/kWh)(1). De plus, elles utilisent un combustible renouvelable. 

Pour réduire l’impact environnemental, privilégiez les chaudières certifiées Flamme Verte : leurs rendements élevés permettent une moindre émission de CO2.

Comment me faire accompagner pour solliciter les aides de l’État ?

Vous pouvez vous adresser à l’agence France Rénov’, dédiée à l’accompagnement des porteurs de projets de rénovation énergétique. Vous pouvez aussi vous appuyer sur l’artisan auquel vous confierez votre projet : n’hésitez pas à faire de la prise en charge des démarches administratives pour percevoir les aides financières un critère de sélection ! 

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous

Que faire en cas de chaudière qui fuit ?

  • Equipements et chauffage
  • Chaudière

de lecture

De l’eau s’accumule sous votre chaudière ? ENGIE vous explique d’où peut cela peut provenir et vous donne quelques co...

Mis à jour le