Changez de chaudière et faites des économies d'énergie

Dossier ENGIE

Poêle à granulés étanche : tout savoir pour bien choisir

de lecture

Publié le , mis à jour le

Véritable alternative écologique et tendance à la cheminée à bois, le poêle à granulés étanche s’adapte à tous les foyers. Bientôt au vôtre ?

Apprécié pour son rapport qualité/prix, son aspect écologique, sa puissance ou tout simplement son design, le poêle à granulés (ou à pellets) étanche opère sa petite révolution industrielle. Loin de l’image du poêle à bois de nos arrière-grands-mères, le poêle à granulés est devenu une nouvelle alternative en matière de chauffage. Et si aujourd’hui ces poêles permettent d’ajuster les températures facilement depuis votre smartphone via le Wi-Fi, leur pose et leur entretien continuent d’être des opérations à réaliser par des professionnels. Modalités de financement, législation et présentation de l’installation, voici toutes les informations à retenir sur les poêles à bois étanches.

Comment fonctionne un poêle à granulés étanche ?

Contrairement au poêle à bois classique qui puise l’air dans la pièce d’installation, ce qui comporte des potentiels dangers sanitaires (empoisonnement au monoxyde de carbone, exposition aux particules fines) et d’incendie, le poêle à granulés étanche va prendre l’air nécessaire à la combustion depuis l’extérieur.

Schéma pôele granulés étanche

Le poêle s’auto-alimente en granulés, qui descendent directement depuis son réservoir de stockage (silo) jusqu’à la chambre de combustion. Parallèlement, l’entrée d’air de combustion (l’air chargé d’alimenter le feu) provenant directement de l’extérieur nourrit le foyer. Les fumées s’évacuent ensuite à l’extérieur soit par un conduit autonome, soit grâce à un conduit concentrique. La chaleur est dégagée par convection naturelle ou via un ventilateur supplémentaire, un système plus bruyant.

Le poêle à granulés étanche se lance électroniquement, via son boîtier, sa télécommande ou avec un smartphone grâce à votre réseau Wi-Fi et à des applications connectées. Il adapte sa puissance à vos besoins et selon vos préférences de chauffage : puissance de la température, programmation et durée d’allumage, et même l’orientation de la diffusion de la chaleur sur certains modèles.

Économies d’énergie : installez une chaudière haute performance
Vous pouvez économisez jusqu’à 800€ chaque année
Jusqu'à 800€ / an

« Étanche » : un mot, deux configurations possibles !

Parce que le terme même « étanche » revêt plusieurs significations, la confusion règne dès lors qu’on souhaite en installer un. Un poêle à granulés peut être certifié étanche ou bien être installé en configuration étanche. Les modalités d’installation dépendent du système, il faut donc être particulièrement vigilant.

On parle de poêle à granulés étanche dès lors que l’installation permet une prise d’air comburant directement depuis l’extérieur de la maison. Il s’agit là de la configuration étanche, aussi qualifiée de « fonctionnement indépendant de l’air ambiant. » Elle demande un conduit d’air spécialement dédié au poêle. À ce jour, c'est la configuration optimale en rénovation, elle est d’ailleurs obligatoire dans l’immobilier neuf. À noter que les poêles sont pratiquement tous compatibles, il suffit de rechercher les mentions « compatible RT 2012 » ou « indépendant de l’air ambiant » et de vérifier la présence d’une ouverture pour l’entrée d’air distincte de l’évacuation des fumées sur le schéma technique.

Les poêles à granulés certifiés étanches sont, quant à eux, des poêles installés "en ventouse". C'est-à-dire que le tuyau d'évacuation vient se fixer horizontalement, à travers un mur, ou verticalement à travers le toit. Il y a alors un seul conduit concentrique composé de deux tubes séparés, l’un évacuant les fumées, l’autre acheminant l’air comburant. Ces derniers sont utilisables en rénovation et permettent de pallier les interdictions d’installation selon la configuration de vos conduits d’évacuation des fumées (voir l’installation d’un poêle à granulés étanche).

Pourquoi choisir un poêle à granulés étanches ?

Les avantages à installer un poêle à granulés chez vous sont nombreux. Panorama.

Pour une meilleure performance énergétique

Aujourd’hui, le poêle à pellets étanche est reconnu comme l’un des systèmes de chauffage les plus performants. Qu’il soit utilisé comme moyen de chauffage principal ou en complément d’un chauffage au gaz dans le cas d’un mix énergétique, il est devenu une véritable solution éco-responsable.

Avec son rendement entre 80 et 90 % et sa totale indépendance vis-à-vis d’un système de chauffage central, le poêle à pellets de bois bénéficie aussi bien d’une grande autonomie que d’aides financières à l’installation. Et pour cause ! Son étanchéité (la déperdition de chaleur est inexistante et la qualité de l’air à l’intérieur est préservée) participe aux objectifs de basse consommation des nouveaux habitats, encadrés par la règlementation thermique de 2012 (RT 2012). Il faut en effet savoir qu’avec ce type d’équipement étanche, la déperdition de chaleur est inexistante et la qualité de l’air à l’intérieur est préservée.

Pour chauffer toute la maison et l’eau chaude sanitaire !

Si le plus souvent le poêle à granulés est utilisé pour chauffer une pièce, il peut être raccordé aux différents systèmes de chauffage et eau chaude sanitaire (ECS). C’est le cas du poêle à granulés hydro. Ce type de poêle peut fonctionner ainsi pour un parquet flottant ou encore une chaudière. Il s'agit là d’un mode de chauffage véritablement complet avec une grande puissance. Vous pouvez opter pour un poêle canalisable si vous souhaitez chauffer d’autres pièces de votre maison.

Pour une solution plus écologique

Le poêle à granulés étanche est sans conteste une solution de chauffage écologique et économique. Tout son principe repose sur une optimisation de la puissance thermique et sur la non-déperdition de chaleur. En outre, c’est un appareil qui préserve la qualité de l’air - contrairement à une cheminée classique et qui est alimentée par de l’énergie dite de biomasse (issue du vivant, ici, végétal), générée à partir de copeaux de bois et de la sciure.

Et, pour assurer les performances des systèmes, fabricants et ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) ont lancé le label “Flamme Verte”, garantissant le rendement énergétique, vérifiant les niveaux d’émissions de CO (monoxyde de carbone), ou de NOx (oxyde d’azote), ainsi que de particules fines.

Pour une rénovation aidée financièrement

Dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique et dans l’optique de généralisation des bâtiments basse consommation, les pouvoirs publics ainsi que les fabricants proposent des solutions de financement soumises à conditions. Utilisez notre simulateur pour estimer le montant de vos aides. (Voir la rubrique sur les aides et les subventions)

Pour l’esthétique moderne et design de certains modèles

Aujourd’hui, les fabricants de poêles à granulés étanches proposent des appareils aussi beaux que performants. Avec des lignes épurées et tendance (rondes ou en ellipse par exemple), des matériaux nobles, de belles vitres qui deviennent des miroirs une fois éteint, jusqu’aux parements qui peuvent être sérigraphiés, le poêle est devenu un objet tendance et décoratif, chaleureux et esthétique.

Qu’est-ce que la certification « étanche » ?

La certification « étanche » est décernée par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB). Elle requiert qu’un poêle à granulés soit :

  • hermétique (débit de fuite inférieur à 0.25 m3/kW),
  • résistant aux pressions d’air sous 50 pascals.

Cependant, le fabricant peut faire appel à un laboratoire indépendant, mais il engage alors sa responsabilité en cas de litige. Vous retrouverez alors la mention «validé par le constructeur » dans les documents techniques.

Combien coûte un poêle à granulés étanche ?

Le prix d’un poêle à pellets étanche varie sensiblement selon le type d’installation et les travaux à effectuer dans votre maison. Les prix varient également en fonction des options, programme et design du produit.

Une étude de l’Observatoire des énergies renouvelables faite en 2017(1) estimait le prix moyen d’un poêle à pellets de 8 kW et son kit à 2 895 € HT, la fourchette des installations mesurées pour l’étude allant de 1 600 à 6 060 € HT (cependant, le prix d’un poêle peut aller jusqu’à 15 000€). Quant à la pose, les prestations oscillaient entre 300 et 1 800 € HT.

Lors de vos estimations, vérifiez bien que le prix du poêle à pellets comprend le kit d’arrivée d’air. Il arrive que les vendeurs ne mettent en avant que le prix de l’appareil seul pour faire baisser artificiellement le prix final.

Enfin, comparez les prix des modèles d’appareils et les devis de pose des prestataires. Étudiez également les avis clients pour mieux cerner l’adéquation entre le modèle et vos besoins. Des comparateurs en ligne existent et vous aideront à y voir plus clair.

Un dernier conseil ? Demandez toujours plusieurs devis.

Les aides et subventions pour l’installation d’un poêle à pellets étanche

Pour financer votre nouveau chauffage au bois, plusieurs aides financières et primes existent. Elles sont attribuées sous plusieurs conditions (principalement qualification RGE du professionnel et performances des équipements) pour les travaux de rénovation énergétique. Le montant de ces aides financières dépend enfin des revenus de votre foyer.

  • L’aide MaPrimeRénov’ (uniquement sur les résidences de plus de 15 ans),
  • La TVA à 5.5 %,
  • L’éco-prêt à taux zéro,
  • Les certificats d’économie d’énergie (CEE) comme « prime énergie » ou « coup de pouce chauffage »,
  • Les aides locales (se renseigner auprès de l’agence nationale pour l’information sur le logement),
  • Le chèque énergie.

Bon à savoir : ces aides sont cumulables entre elles, renseignez-vous sur les aides disponibles avant de signer le moindre devis.

En outre, ces financements concernent la plupart du temps la rénovation. Depuis le 1er janvier 2022, MaPrimeRénov’ ne finance plus que des résidences de plus de 15 ans.(2)

Pourquoi choisir un poêle à granulés étanche avec le label Flamme Verte ?

Pour bénéficier de ces aides, le poêle doit impérativement être certifié “Flamme Verte” et être vendu installé par des professionnels certifiés Qualibois. Vous pouvez vérifier cette qualification directement sur le site du gouvernement france-renov.gouv.fr.

Dans quels cas et comment installer un poêle à granulés étanche ?

Depuis la norme thermique de 2012 et celles entourant les bâtiments basse consommation (BBC), le poêle à granulés est devenu une solution de chauffage principal plébiscitée. Cependant, la différence entre « certifié étanche » et « configuration étanche », les impératifs aussi bien techniques que législatifs imposés par l’habitation en elle-même (neuf ou rénovation), la confusion règne concernant les obligations et les modalités d’installation. Se faire accompagner par un expert qualifié est donc indispensable !

Les différentes configurations d’installation possibles

La différence entre poêle à granulés certifié étanche et en configuration étanche pose la question de l’installation. Dans le second cas, il s’agit d’une installation avec un conduit d’évacuation des fumées totalement indépendant du conduit d’air comburant. Mais, dans le premier cas, l’installation d’un poêle étanche avec un système de ventouse verticale ou horizontale permet de répondre à l’impossibilité d’avoir un conduit indépendant. Ce qui est souvent le cas en rénovation.

Zone 1, « configuration étanche » (conduit indépendant, à privilégier) : prévoit une évacuation des fumées 40 cm au-dessus du faîtage pour une influence moindre du vent au niveau du tirage. (fonctionne avec des poêles certifiés étanches, comme en configuration étanche),

 

Zone 2, « certifié étanche » (ventouse verticale) : avec un conduit concentrique d’évacuation des fumées qui sortira sans dépasser du faîtage au niveau de la toiture. (fonctionne avec des poêles certifiés étanches),

Zone 3, « configuration étanche » (ventouse horizontale) : le conduit concentrique d’évacuation sort en façade, dans une zone de turbulences. (fonctionne avec des poêles certifiés étanches).

Peut-on raccorder le poêle où l’on veut dans une construction neuve ?

L’installation en zone 3 n’est possible qu’en rénovation. Par ailleurs, depuis l’arrêté du 28 mai 2019, l’obligation de l’installation d’un conduit de fumées lors de la construction pour les maisons individuelles chauffées à l’énergie électrique a été abrogée. À vérifier lors de la conception de la maison !

Quel poêle à granulés étanche choisir en logement neuf ou en rénovation ?

Pour les logements neufs, la réglementation exige une installation en zone 1 ou 2, donc, soit en configuration étanche avec une arrivée d’air directe, soit avec un poêle certifié étanche branché au choix sur une arrivée d’air directe ou bien équipé d’un circuit concentrique d’évacuation des fumées.

La zone 3 avec sa sortie ventouse en façade n’est pas autorisée en logement neuf du fait de l’augmentation du tirage d’évacuation des fumées. En outre, ce type d’installation en façade est très contraignant et risqué : si les fumées sont rabattues à cause du vent et se mettent à condenser, la façade sera noircie et la pression de l’ensemble du circuit peut s’en retrouver perturbée.

Quel entretien pour un poêle à granulés étanche ?

Si l’entretien de ce type de poêles est moindre comparé à un poêle classique, il doit pourtant être effectué par un professionnel tous les ans ou tous les deux ans. Il se chargera de nettoyer toute la chambre de combustion en vérifiant notamment les joints.

Par ailleurs, il est recommandé de vider régulièrement le cendrier et de nettoyer les cendres qui s’accumulent dans le creuset. Un nettoyage à l’eau savonneuse de la vitre s’impose aussi. Vérifiez toujours que l’appareil n’est pas en état de marche lorsque vous nettoyez la vitre, ou vider le réservoir.

Il y a deux ramonages conduits par an obligatoires, assortis de certificats de ramonage délivrés par les professionnels mandatés. Comptez entre 150 et 200 € pour cette prestation.

En bref : ce qu’il faut retenir sur le poêle à granulés étanche

  1. Plus économique et plus écologique, le poêle à pellets étanche est une solution de chauffage idéale pour votre logement.

  2. Il peut s’installer aussi bien en appartement qu’en maison individuelle, à condition de s’assurer que les règles d’urbanisme et le règlement de copropriété l’autorisent.

  3. Le poêle à granulés en configuration étanche concerne aussi bien la rénovation que le neuf sous réserve des possibilités d’installation de sa sortie et à condition de pouvoir avoir une arrivée d’air directe.

  4. Le poêle certifié étanche convient à tous les types d’habitation, que cela soit en arrivée d’air directe ou en conduit concentrique avec une ventouse.

  5. La disposition d’une ventouse horizontale en façade est interdite en logement neuf.

  6. Certaines aides de financement sont désormais réservées aux logements de plus de 15 ans.

  7. L’entretien du poêle et le ramonage sont obligatoires et doivent être faits par des professionnels agréés.

Peut-on installer un poêle à granulés dans un appartement ?

Selon la configuration de ce dernier, l’espace dont vous disposez, ainsi que la possibilité d’utiliser un conduit de cheminée existant, il peut être intéressant de l’installer. Attention cependant, car la prime énergie ne couvre pas les installations en appartement. Vérifiez auprès de la copropriété vos droits concernant la mise en travaux. Locataire, effectuez la demande à votre propriétaire.

Quelle est la différence entre un poêle à granulés étanche et non étanche ?

Il s’agit d’un poêle dont l’arrivée d’air est extérieure et dont les fumées sont évacuées par un autre conduit (ou un conduit cylindrique) Le poêle est considéré comme étanche à partir du moment où les fuites d’air sont inférieures à 0,25 m3/kW et s’il résiste à une pression de 50 pascals. L’appareil doit par ailleurs disposer de la certification d’étanchéité.

Est-ce qu’un poêle à granulés étanche est obligatoire pour une maison neuve ?

Non. Mais l’étanchéité de l’installation (configuration étanche) l’est si vous voulez passer le test d’étanchéité. Votre modèle doit obligatoirement être relié à l’air extérieur par un conduit séparé.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous