Colocation : comment gérer ses contrats énergie ?

de lecture

Publié le , mis à jour le

La colocation ne concerne plus seulement les étudiants ou les jeunes actifs. Aujourd’hui, les familles monoparentales ou les seniors sont de plus en plus nombreux à choisir ce mode de vie. Flexible et économique, cette option présente de nombreux avantages car les colocataires se partagent les frais quotidiens. Mais qu’en est-il des contrats énergie ? ENGIE vous éclaire sur le sujet.

En colocation, qui paie les factures d'énergie ?

Si vous habitez en colocation, il existe plusieurs solutions concernant vos contrats énergie.

  • Première option : un seul colocataire souscrit le contrat de gaz naturel et/ou d’électricité. Il reçoit donc les factures à son nom, et il est le seul responsable du paiement. À lui ensuite de répartir les frais auprès de ses colocataires. Mais il n’est pas protégé si ces derniers refusent de payer : s’il doit assigner ses colocataires en justice, il lui sera difficile de prouver qu’ils ont consommé de l’électricité ou du gaz.
  • Deuxième option : un colocataire demande à son fournisseur d’énergie d’être cotitulaire du contrat d’énergie. La facture (unique) est donc établie aux noms des deux colocataires, qui sont conjointement responsables du paiement. À eux ensuite de se répartir les frais à payer selon la quote-part qu’ils souhaitent avec les autres colocataires. Notez bien que si vous choisissez l'option 2, en cas de défaut de paiement de l’un des titulaires du contrat, les autres peuvent l’assigner en justice. A l’inverse, s’il n’y a qu’un titulaire au contrat, celui-ci est seul responsable du paiement.

Pour éviter tout problème, les colocataires ont intérêt à mettre par écrit les règles de fonctionnement de la colocation, décrivant notamment la répartition des charges, dans un « pacte de colocation ». Ainsi, si l’un des colocataires refuse de payer sa part, les autres peuvent l’assigner en justice. 

Duo Tranquillité 1 an : choisissez ne offre au plus près des tarifs réglementés !
Votre prix est indexé sur les évolutions des tarifs réglementés, à la hausse comme à la baisse

Les démarches à effectuer à l’entrée dans le logement

Si vous et les autres colocataires emménagez tous en même temps, il suffit de souscrire votre contrat énergie en désignant un ou deux cotitulaires du contrat d'énergie. Vous pouvez opter pour le fournisseur d’énergie que vous aviez avant pour un autre logement, ou bien changer de fournisseur d’énergie. Avec ENGIE, vous pouvez obtenir votre contrat d’électricité ou de gaz naturel rapidement, en faisant votre demande sur Internet. N’attendez pas de déménager pour effectuer cette démarche : vous pouvez le faire dès que vous connaissez votre nouvelle adresse.

Les démarches à effectuer à la sortie du logement

Si un colocataire quitte le logement, le contrat existant ne change pas. Dans ce cas, contactez votre fournisseur d’énergie afin de retirer le nom de la personne qui s’en va. Les colocataires s’arrangent ensuite entre eux pour le paiement des frais en cours.

Si tous les colocataires actuels quittent le logement en même temps, le contrat d’énergie doit être résilié. Vous recevrez alors, peu de temps après votre demande, une dernière facture dite « facture de résiliation ». Elle correspond au solde de votre compte. Si vous ne faites pas cette démarche, vous risquez de devoir payer les consommations du nouveau résident jusqu’à ce qu’il ait souscrit un contrat à son nom. Avec, vous pouvez le faire simplement en ligne, une semaine avant votre déménagement.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous