Transition énergétique : pourquoi l’hydrogène vert a un potentiel incroyable ?

de lecture
Publié le , mis à jour le

Facile à stocker et déplacer, l’hydrogène vert émet seulement de la vapeur d’eau lorsqu’on l’utilise. Il peut potentiellement couvrir la plupart de nos usages, et libère 3 fois plus d’énergie que l’essence. Et si c’était lui, le carburant du futur ? Chez ENGIE, on y croit et plus de 100 experts y travaillent chaque jour. Voici pourquoi !

1. L’hydrogène s’associe à merveille avec l’électricité issue du solaire et de l’éolien

L’un des plus grands défis de la transition énergétique est de trouver des solutions durables pour palier à l’intermittence des énergies renouvelables. Pour les situations où le soleil et le vent ne seraient pas au rendez-vous, une énergie stockage, facilement transportable, est nécessaire, et cette énergie c’est peut-être l’hydrogène vert !

Comment ? En utilisant un procédé intitulé « Power-to-gas », qui permet de transformer l’électricité issue d’énergies renouvelables en gaz hydrogène afin de le stocker. Cette énergie peut ensuite être injectée dans les réseaux de distribution aux moments nécessaires.

Pour l’ADEME, le potentiel du Power-to-Gas en France est réel : d’ici 2030, il pourrait atteindre les 30 TWh  ! (1)

2. L’hydrogène vert pourrait remplacer l’hydrogène gris

Utilisé par de nombreuses industries en Europe, l’hydrogène gris nécessite un processus très émetteur de CO₂ pour être produit. Remplacer cet hydrogène issu du gaz par de l’hydrogène vert pourrait réduire massivement les émissions carbones d’industries comme celles de l’ammoniac, du pétrole, de l’acier et du ciment.

3. C’est une alternative durable et performante pour nos transports

3 fois plus puissant que l’essence, l’hydrogène permet la production de véhicules ne générant aucune émission carbone, tout en offrant une autonomie pouvant atteindre 700 km. De plus, il est rapide à recharger : là où un bus électrique doit attendre 4 heures pour se recharger, le bus à hydrogène fait le plein en… 20 minutes.

Du côté des transports maritimes, l’hydrogène vert pourrait prendre la place des fiouls lourds. L’Organisation Maritime Internationale souhaite réduire de 50 % les émissions carbone du secteur d’ici 2050 (par rapport à 2008), et l’hydrogène vert semble être un allié indispensable pour y parvenir.

hydrogène vert

ENGIE accompagne et récompense ses clients lorsqu’ils consomment moins et mieux !

Vous êtes clients ENGIE? Via votre Espace Client, accédez gratuitement à Mon Programme pour Agir.

Retrouvez des conseils et des défis pour baisser votre consommation et gagner des points (les KiloActs). Utilisez- les pour soutenir des projets et obtenir des cadeaux écoresponsables !

Je découvre

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article