Tous nos conseils sur l'électricité

Comprendre et mettre en œuvre la norme électrique NFC 15-100

Publié le

Vous rénovez ou construisez et optez pour réaliser vous-même l’installation électrique de votre « Home, Sweet Home ». Sachez que vous devez désormais appliquer la nouvelle version de la norme électrique NFC 15-100, aussi appelée norme C 15-100. L’essentiel à retenir.

Les propriétaires qui construisent, rénovent ou agrandissent un logement doivent la prendre en compte dans leurs plans.

Elec Ajust : prix fixe, révisable à la baisse

Bénéficiez d'un prix fixe, ajustable à la baisse pendant 3 ans !

Qui est concerné par la norme électrique NFC 15-100 ?

Les propriétaires qui construisent, rénovent ou agrandissent un logement doivent la prendre en compte dans leurs plans.

La nouvelle mouture de la norme est principalement axée sur la sécurité des biens et des personnes. Attention, pas de dérogation possible ! Soyez d’autant plus vigilants afin de respecter les différentes règles à appliquer.

NFC 15-100 ou norme C15-100 ?

Vous trouverez indifféremment l’une ou l’autre des appellations dans les documents officiels ou techniques. Les deux terminologies correspondent exactement à la même norme.

Concrètement, comment s’applique la norme C15-100/NFC 15-100 pièce par pièce ?

Dans le salon

  • S’il fait moins de 28 m2, 5 prises (avec terre) minimum sont nécessaires.
  • Avec une surface de plus de 28 m2, vous devez installer 7 prises au minimum. Il faut également avoir 1 prise spécifique dédiée aux réseaux de communication (téléphonie, réseau informatique).

Dans la cuisine

  • Si elle mesure moins de 4 m2, prévoyez 3 prises (avec terre).
  • Pour plus de 4 m2, il vous faudra au moins 4 prises à répartir au-dessus du plan de travail. Vous pouvez, si vous le souhaitez, en rajouter une à côté de la hotte aspirante. Si vous le faites, sachez qu’elle doit être placée à 1,8 m du sol minimum.

Dans la chambre

  • 3 prises (avec terre) au minimum.
  • 1 prise supplémentaire à côté de l’interrupteur principal d’éclairage.
  • 1 prise dédiée aux réseaux de communication, installée à proximité d’une prise électrique.

Dans la salle de bains

  • Elle ne compte plus désormais que deux zones ou volumes appelés « de protection » dans lesquels vous devez obligatoirement installer des éléments électriques spécifiques IPX4 ou IPX7. Le calcul du volume de ces zones est complexe. 
  • Vous pouvez prévoir une prise supplémentaire (de terre) hors de ces zones ainsi qu’une seconde à proximité de l’interrupteur principal de la salle de bains.

Dans les toilettes (si elles sont hors de la salle de bains)

  • 1 prise (avec terre) à placer à côté de l’interrupteur de la lumière. Celui-ci doit se trouver à l’intérieur de la pièce.

Dans les couloirs et les espaces de passage

  • Si un de ces espaces dépasse une surface de 4 m2, pensez à y installer 1 prise (avec terre) obligatoirement.

A retenir également

  • Les prises à fixation à griffes sont aujourd’hui interdites dans les logements neufs ou les rénovations. Dans certains cas particuliers de rénovation, elles peuvent être autorisées exceptionnellement. Là encore, il vaut mieux demander l’avis d’un expert.
  • Les disjoncteurs individuels remplacent définitivement les fusibles.
  • Vous pouvez prévoir désormais un plus grand nombre de prises possibles par circuit.
  • Tous les interrupteurs muraux liés à l’éclairage doivent être placés entre 0,9 m et 1,30 m.
  • L’obligation d’avoir des parafoudres est étendue à un grand nombre de zones de France. Sachez que la réglementation varie en fonction de votre situation géographique mais aussi de votre installation et de votre type de logement. Il est donc préférable de vous renseigner auprès d’un professionnel ou de votre vendeur de matériel électrique.

La norme C15-100/NFC 15-100 impose l’installation d’un ETEL

ETEL signifie Espace technique électrique du logement. En résumé, il s’agit du nouvel emplacement où seront installés tous les disjoncteurs ainsi que le coupe-circuit central. Il doit se situer loin des canalisations d’air et d’eau. Sa largeur et son épaisseur sont réglementées. Renseignez-vous auprès de votre vendeur de matériel électrique afin de vous procurer le matériel adapté à votre installation.

Une attestation de conformité indispensable

Une fois les travaux terminés, vous devez obtenir une attestation de conformité de votre installation électrique. Il faut en faire la demande auprès de l’organisme Consuel. Si vous prenez possession d’un logement neuf ou rénové, le vendeur doit pouvoir vous fournir également cette attestation.

Ces articles peuvent vous intéresser ...

Toutes les actualités