Que choisir entre le gaz et l'électricité ?

de lecture
Publié le , mis à jour le

En pleine construction de votre future habitation, vous prévoyez de changer votre système de chauffage. Tôt ou tard, la question du choix entre gaz et électricité va se poser. Et là, il n’est pas toujours facile de trancher. Entre le prix du kWh, celui de l’abonnement, le coût de l’entretien, comment trouver la solution la plus adaptée à vos besoins ? Voici quelques conseils pour faire le meilleur choix.

 

Gaz ou électricité : lequel a le prix du kWh le plus attractif ?

Si l’on s’en tient uniquement aux faits, le prix du gaz est inférieur à celui de l’électricité. Mais se borner à ce simple constat ne servirait pas notre comparaison entre ces deux sources énergétiques puisque 1 kWh de gaz naturel n’équivaut pas à 1 kWh d’électricité. À quantité d’énergie équivalente, gaz et électricité ne dégagent pas la même puissance énergétique. Alors comment faire son choix ? La réponse va dépendre à la fois de la surface de votre logement, mais également des équipements que vous aurez à alimenter.

 

La meilleure énergie pour se chauffer

Si beaucoup d’appareils comme les ordinateurs ou les systèmes d’éclairage ne fonctionnent qu’à l’énergie électrique, votre mode de chauffage, en revanche, mérite toute votre attention puisqu’il représente une part importante de votre budget énergétique. 

 

Comparez nos offres d'électricité vertes* et gaz naturel
Un seul contrat pour vos deux énergies, n'attendez plus pour souscrire à une offre duale !

En France, l’utilisation du chauffage électrique s’avère être relativement importante comparativement au reste de l’Europe. Cette tendance s’explique, en partie, par le positionnement stratégique en faveur du développement des centrales nucléaires opéré par l’Etat français au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Pourtant, le choix de l’électricité n’est pas toujours le plus opportun, surtout si vous disposez d’une grande surface à chauffer. Car en plus d’être moins onéreux, le gaz naturel offre un confort de chauffe souvent supérieur à celui de l’électricité. Sachez quand même que le prix d’une installation d’un chauffage au gaz constitue un investissement plus élevé que celui d’un système électrique.

 

Bien choisir son offre

Le type de contrat que vous allez souscrire auprès d’un fournisseur doit prendre en compte différents paramètres :

  • le type d’énergie : certains fournisseurs se positionnent plutôt sur le gaz naturel ou uniquement sur l’électricité. D’autres, comme ENGIE, proposent des offres gaz ou électricité ;
  • le type de tarification : il existe deux grandes tarifications, à savoir les tarifs réglementés fixés par le gouvernement chaque année et les offres de marché. Le prix du gaz et de l’électricité varie d’un fournisseur à l’autre ;
  • le prix de l’abonnement : il s’agit de la partie fixe de votre facture ;
  • le prix du kWh, c’est-à-dire la partie variable de votre facture qui fluctue en fonction de votre consommation ;
  • la possibilité de contracter une offre d’énergie verte* : face aux enjeux climatiques, de nombreux consommateurs apprécient le fait qu’une partie de leur énergie ait une origine renouvelable ;
  • les services proposés aux clients : modes de paiement, contacts, espace client, services en ligne…

 

Les offres ENGIE

ENGIE est un acteur majeur sur le marché de l’énergie en France puisque le groupe est le 1er fournisseur de gaz naturel, mais également le 2e producteur d’électricité et le 1er fournisseur d’électricité verte sur le territoire national. À ce titre, ENGIE est en mesure de proposer à ses clients particuliers une très large gamme d’offres, dont voici quelques exemples :

  • l’offre Duo Ajust* : il s’agit d’une offre duale qui combine gaz et électricité. Le tarif de l’électricité et du gaz sur le prix du kWh est fixe, ajustable à la baisse pendant 3 ans ;
  • l’offre Elec Energie* : le prix du kWh HTT de l’électricité verte est bloqué pendant 2 ans ;
  • l’offre Gaz Energie : le prix du kWh HTT du gaz naturel est bloqué pendant 2 ans.
i Vous souhaitez changer de fournisseur ?

Sachez que depuis 2007 et l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, les consommateurs peuvent résilier leur contrat d’énergie pour en souscrire un nouveau chez un autre prestataire quand ils le souhaitent. Mieux encore, c’est généralement le nouveau fournisseur qui se charge de réaliser les formalités de résiliation. Vous n’aurez donc aucune démarche à accomplir, ni même de frais supplémentaires à engager.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article

Nous avons sélectionné ces articles pour vous