Bien choisir votre système de chauffage électrique

  • Chauffage électrique : à chacun son système 

    Vous pouvez utiliser l’énergie électrique à la fois pour chauffer les pièces de votre logement et pour produire votre eau chaude sanitaire. Dans les deux cas, les équipements existants (radiateur chaleur douce, radiateur à inertie, panneaux rayonnants...) présentent de réelles différences en matière de prix, de consommation, de confort… faisons le point !

    Tout savoir sur les radiateurs électriques

    Convecteurs, panneaux rayonnants, radiateurs à inertie ou à accumulation… Comparez en un clin d’œil chaque système de radiateur électrique et choisissez celui qui vous correspond.  

  • La convection consiste à réchauffer l’air froid ambiant. Une fois chauffé, l’air est diffusé vers le haut de la pièce, tandis que l’air froid descend vers le sol. La diffusion d’air chaud n’est pas homogène et tend à se concentrer au niveau du plafond. 
  • Le rayonnement utilise des ondes infrarouges pour diffuser la chaleur à travers la pièce. Le rayonnement traverse l’air ambiant et se transforme en chaleur au contact d’un objet, d’une personne ou d’un mur plus froid. Une fois chauffées, ces surfaces retransmettent la chaleur dans l’air. Ce système diffuse la chaleur de manière plus homogène dans l’ensemble de la pièce.

Le convecteur

Le panneau rayonnant

Le radiateur à inertie

Le radiateur à accumulation

Le sèche-serviettes

Prix

Premier prix à partir de 20€

De 60 € à plus de 1 000 € pour 1000W

Entre 150 et 1 200 € pour 100W

Entre 1 000 et 2 000 € pour 1000W

-

Confort thermique

Très faible

Moyen

Bon

Bon

Bon

Fonctionnement

Chaleur par convection*

Chaleur par rayonnement* + convection*

Chaleur par rayonnement* + convection*

Chaleur par rayonnement* + convection*

Chaleur par rayonnement* + convection*

Consommation d’énergie

Très énergivore

Energivore

Econome en énergie

Econome en énergie

Energivore

Avantages

- Prix accessible

- Facilité d’installation et d’entretien

Large diffusion de chaleur : idéal pour les grandes pièces

Stocke l’électricité pour une diffusion différée, même éteint. (Capacité de stockage moyenne)

Stocke l’électricité pour une diffusion différée, même éteint. (Grande capacité de stockage)

- Résiste à l’humidité et aux projections d’eau

- Chauffe rapidement la pièce

Points d’attention

- Assèche l’air intérieur

- Diffuse une chaleur peu homogène

Meubles ou objets imposants peuvent bloquer son rayonnement

Déperditions de chaleur par l’arrière : pensez à placer un isolant entre le radiateur et le mur

- Nécessite une alimentation électrique spécifique

- Equipement encombrant

Nécessite de sécuriser les branchements contre l’humidité

Avez-vous pensé au plancher chauffant ?

Contrairement aux radiateurs qui sont des émetteurs « localisés », le plancher chauffant est un émetteur « réparti » qui diffuse une chaleur homogène dans toutes les pièces. En plus d’un meilleur confort en hiver, il peut, dans certains cas, diffuser de l’air frais en été. Une solution efficace et esthétique qui vous fera aussi gagner de la place.
Cette solution vous intéresse ? Pour installer un plancher chauffant chez vous, comptez entre 40 et 120 € du m2.
 

Les panneaux rayonnants

Fonctionnement

Les panneaux rayonnants sont constitués d’une large plaque frontale chauffée, qui permet de transmettre une part importante de chaleur sous forme de rayonnement.
Le chauffage par rayonnement utilise des ondes infrarouges pour diffuser la chaleur : le rayonnement traverse l’air ambiant et se transforme en chaleur au contact d’un objet, d’une personne ou d’une autre paroi plus froide.
Dans la plupart des cas, la plaque est protégée par une grille de protection alvéolée en forme de « nid d’abeille ». La température de la plaque peut en effet être assez élevée. Les panneaux rayonnants dispensent ainsi un chauffage électrique homogène et rapide.
La convection reste encore majoritaire pour cette technologie.
A puissance égale, on privilégiera une surface d’émetteur importante pour diminuer la température de surface et donc favoriser le rayonnement.

Budget des panneaux rayonnants 
 

La fourchette de prix est plus large que pour les convecteurs électriques, de moins de 100 € à plus de 1000 €(1) selon la taille, la puissance et les options. Comme les convecteurs électriques, s’ils peuvent être bon marché à l’achat, ils sont très énergivores et le prix d’achat peut vite être compensé par le coût annuel de chauffage.

Les radiateurs à inertie

Les radiateurs électriques à inertie sont constitués de matériaux ayant une certaine inertie : ils diffusent ainsi une chaleur douce et continue, et donnent une meilleure sensation de confort. Une part importante de la chaleur est en effet émise sous forme de rayonnement : jusqu’à 40% pour les systèmes basse température.

Le prix des radiateurs électriques à inertie varie de 400 € à 1 500 €(1) en fonction du modèle choisi.

On fait généralement la distinction entre :

  • Fonctionnement des radiateurs à inertie sèche

Les radiateurs à inertie sèche qui chauffent un matériau avec une forte inertie, généralement en céramique ou en fonte.

  • Fonctionnement des radiateurs à inertie fluide

Les radiateurs à inertie fluide, dans lesquels circule un fluide chauffé par une résistance.
Les radiateurs à inertie fluide répartissent en général mieux la chaleur dans l’ensemble du corps de chauffe.
Ils peuvent cependant faire l’objet de fuites, ce qui équilibre leur bilan par rapport aux radiateurs à inertie sèche.

Les radiateurs à accumulation

Fonctionnement

Ces radiateurs sont constitués de matériaux réfractaires, très résistants aux hautes températures et capables d’accumuler une quantité importante de chaleur. Ils la restituent par la suite dans la pièce, par convection naturelle, la chaleur se diffusant naturellement, ou forcée, par le biais d’un ventilateur accélérant la diffusion de la chaleur.
Les radiateurs à accumulation permettent une montée rapide de la température de la pièce où ils sont installés et offrent une chaleur agréable.
Ce type d’appareil est généralement utilisé avec un double tarif (HP-HC - heures pleines et heures creuses). Il permet de stocker la chaleur la nuit, lorsque l’électricité est moins chère, pour la restituer ensuite pendant la journée.

 

Attention : à besoins de chauffage égaux, les radiateurs à accumulation nécessitent une résistance électrique plus importante qu’un radiateur traditionnel Cela signifie que cet émetteur sera alimenté de façon indépendante, nécessitant une alimentation spécifique (câble de 4mm au lieu des 2.5mm nécessaire à un émetteur traditionnel). Cela pourra également impliquer la souscription d’une tranche d’abonnement supérieure dans certains cas.  
 

Budget

Le prix d’un  radiateur électrique à accumulation est relativement élevé et il faut compter entre 750 € et 2 000 €(1) par appareil, mais cet investissement peut être compensé par les économies qu’ils permettent, les tarifs heures creuses étant inférieurs de près de 40% aux tarifs heures pleines(1).

 

Les sèche-serviettes

Fonctionnement

Le radiateur électrique sèche-serviette a été développé spécialement pour la salle de bain. Il permet de la chauffer, mais aussi de sécher vos serviettes et de les maintenir à une température agréable.

Différentes technologies peuvent être utilisées, voire combinées. On retrouve généralement des technologies à inertie (fluide ou solide suivants les cas), des systèmes radiants et des systèmes avec air soufflé pour des montées en température plus rapides.

 

Budget

Le prix d’un sèche-serviettes est plus élevé que celui d’un mode standard de chauffage électrique de la salle de bain et il faut compter un tarif minimum de 100 €(1) pour radiateur électrique type sèche-serviette. Pour une salle de bain de 5m², il faut opter pour un sèche-serviette d’une puissance minimale de 650 Watts(1).

Attention, s’il fonctionne toute la journée, la consommation journalière pourra donc atteindre 15 600 Watts.

 

Les radiateurs à « chaleur douce »

Fonctionnement

Le label «chaleur douce» est un label commercial qui ne correspond pas à des performances évaluées. Il désigne un mode de chauffage électrique fournissant un certain confort de chauffe.
Ces radiateurs associent une résistance, régulée et dotée d’une certaine inertie, à une façade rayonnante qui diffuse la chaleur par rayonnement.
La réelle nouveauté est de pouvoir contrôler de façon indépendante ces 2 sources de chaleur.
Normalement l'émission de chaleur par rayonnement est privilégiée. Seulement lorsque les besoins de chauffage deviennent plus importants et que la façade rayonnante basse température ne suffit plus, le cœur de chauffe se met en marche. Il apporte alors une puissance de chauffage supplémentaire pour maintenir le confort thermique des occupants.

 

Budget

Le seul inconvénient notable des radiateurs électrique à chaleur douce pourrait être son prix : un radiateur à chaleur douce coûte en effet entre 300 € et 1 500 €(1). Toutefois, la rapidité de ce mode de chauffage et le fait qu’il continue à diffuser de la chaleur même éteint permet de faire des économies d’énergie.

 

Nos actualités et conseils sur le chauffage électrique

Toutes nos actualités et conseils sur le chauffage électrique

(1) source : comprendrechoisir.com

 

*Prix
Source: Le chauffage électrique, quelles améliorations possibles ? - Espaces Info avec le soutien de la Région Ile-de-France, de l’ADEME - Délégation Ile-de-France et la participation de l’ARC. 

 

*Chaleur par convection
La convection consiste à réchauffer l’air froid ambiant. Une fois chauffé, l’air est diffusé vers le haut de la pièce, tandis que l’air froid descend vers le sol. La diffusion d’air chaud n’est pas homogène et tend à se concentrer au niveau du plafond. 

 

*Chaleur par rayonnement
Le rayonnement utilise des ondes infrarouges pour diffuser la chaleur à travers la pièce.
Le rayonnement traverse l’air ambiant et se transforme en chaleur au contact d’un objet, d’une personne ou d’un mur plus froid. Une fois chauffées, ces surfaces retransmettent la chaleur dans l’air. Ce système diffuse la chaleur de manière plus homogène dans l’ensemble de la pièce.